L’occulte de la pensée créative: P 267

L’objectivité de la pensée supramentale sera essentiellement occulte. Cette pensée sera informative, et non simplement descriptive comme la pensée subjective de l’involution. Créative et informative à la fois, elle aura un pouvoir d’information qui dépassera les conditions psychologiques de l’ego, jusqu’à ce que ce dernier épouse une vie parfaitement intelligente. Cette faculté d’informer que véhiculera la pensée supramentale permettra à l’homme conscient d’entreprendre de profondes études des réalités tangible et intangible de la vie humaine consciente. Elle l’assistera dans une prise de conscience, sur plusieurs plans de la réalité et selon leur grande importance, qui lui apportera une nouvelle dimension dans son mental et un nouveau pouvoir de vie sur la matière. La pensée créative, par l’introspection qu’elle permet dans la vie invisible des plans, éclairera parfaitement l’homme sur la qualité de sa vie. Ainsi la nouvelle évolution se forgera dans la recherche de la qualité de la vie, au-delà de la simple réussite dans la vie que l’involution avait si hautement louangée. L’homme nouveau, au lieu de se voir compressé dans une forme imposée, prendra en main toutes les conditions de sa vie planétaire et les façonnera dans le moule de sa volonté intelligente.

L’occulte de la pensée consciente n’imposera à l’homme aucune limite, quand celui-ci aura réalisé que le pouvoir infusé par cette pensée créative occulte ne pourra être utilisé créativement que lorsqu’il sera complètement libéré de sa subjectivité.

P. 267

La pensée subjective est une barrière qui bloque l’accès à l’occulte de l’esprit caché derrière la forme. La pensée objective, par contre, manifestera de plus en plus le pouvoir grandissant de l’esprit à travers elle, au détriment du pouvoir de la mémoire sur cette même forme. Cette nouvelle condition de vie mentale fera comprendre à l’homme tous les aspects de sa conscience, afin que vienne le jour où il aura une mesure très exacte de lui-même. Une telle mesure lui suffira parfaitement pour vivre selon les lois vibratoires de sa conscience renouvelée. Ce sera le début de sa liberté réelle, et l’homme ne pourra plus vivre selon des prétextes de toutes sortes, auxquels il avait consenti auparavant par crainte de perdre des aspects de sa subjectivité. L’occulte de la pensée créative imposera à l’homme une vision de sa conscience, qu’il ne pourra supporter que s’il est suffisamment intégral pour bâtir sa vie sur ce qu’il sait réellement, au lieu de l’édifier fragilement sur ce qu’il préfère penser subjectivement. Armé d’une conscience occulte de sa réalité, il aura alors le privilège d’agir dans la vie selon son savoir profond, ne prenant en considération que la réalité de sa vibration, et non le protocole subjectif de ses sentiments illusoires.

La pensée nouvelle naîtra d’un lien étroit entre l’homme et l’esprit, au-delà de la matière. La relation entre lui et sa réalité se fera de plus en plus rigoureuse, dans la mesure où il pourra supporter la pure intelligence de cette conscience supérieure en lui, qui cherche à se superposer à sa conscience planétaire pour qu’il évolue vers le réel, égal à lui-même à tous les niveaux de sa manifestation. La qualité foncière de la conscience nouvelle sera nettement supérieure à celle de l’involution puisque l’homme pourra, de lui-même, juger de la nature de son moi, dans la mesure où il pourra supporter sa propre lumière, canalisée à travers une conscience mentale éveillée à une nouvelle dimension d’intelligence. La conscience de l’homme nouveau ne pourra épouser aucune forme de mensonge personnel ou d’illusion psychologique de la part de l’ego, car sa puissance sera trop grande pour la faiblesse personnalisée de sa pensée subjective.

P. 268

L’homme intégral réalisera l’occulte de sa pensée lorsqu’il aura compris que sa pensée doit d’abord le servir. S’il ne développe pas cette compréhension, sa pensée continuera à le desservir, à cause d’un trop plein de subjectivité qui fait partie de sa coloration. Il découvrira que la coloration de sa pensée naît des voiles psychologiques qui font obstacle à sa conscience totale et à sa liberté réelle. La pensée de l’homme nouveau ne pourra pas être autrement qu’occulte, puisque sa pénétration dans les plans subtils de la vie lui permettra de comprendre ce qui est au-delà du rationnel. Ce type d’investigation rendra plus occulte sa pensée, plus subtile et parfaitement vibratoire, et en même temps insaisissable par le biais de la pensée subjective et rationnelle. La vie de l’homme ressemblera de plus en plus à une forme de mouvement créatif sans fin dans son mental. Alors il comprendra qu’il lui est impossible de vivre réellement sa vie si, d’abord, il ne s’est pas débarrassé de ces pensées qui ne lui appartiennent pas absolument.

Dire de la pensée créative qu’elle est occulte signifie qu’elle n’est pas assujettie aux lois de la mort, mais aux lois de la lumière dans l’homme. L’homme nouveau devra se garder de croire que l’occulte de la pensée créative est psychoastral, sinon il risquera de vivre une chaîne d’illusions encore plus subtiles que celles qu’il avait connues durant l’involution de la conscience personnalisée. L’occulte de la pensée créative et supramentale ne pourra être associé qu’à une qualité supérieure de pensée, non intégrable dans le mémoriel subjectif de l’ego inconscient. Si elle déborde des limites psychologiques de l’ego, de toute évidence sa nature transcendera les caractéristiques biens connues de la pensée subjective et mémorielle. C’est à cause de sa qualité occulte que la pensée créative permettra à l’homme de construire un pont entre sa conscience personnelle et sa conscience universelle. Celui-ci lui permettra de définir la totalité de sa conscience, en fonction d’éléments fournis par cette nouvelle pensée, dont la source même sera la jonction de son mental inférieur et de son mental supérieur.

Le mental supérieur de l’homme conscient, selon son évolution, se perfectionnera en proportion de l’instruction que la pensée créative pourra lui infuser, sans le support extérieur de la conscience sociale ambiante. Ceci marquera le début de l’individualisation sur terre, à partir de laquelle les hommes de la nouvelle époque reconnaîtront qu’ils ne font plus partie de la conscience involutive.

P. 269

À cause de la qualité occulte de la nouvelle conscience, l’homme nouveau sera forcé de rompre ses liens psychologiques avec l’ancien continent de la cinquième race-racine. À mesure qu’il intégrera sa conscience occulte, soumise aux lois vibratoires d’un mental supérieurement organisé et développé, il ne pourra plus servir les forces de l’involution à l’intérieur d’une conscience subjective, inversée dans son principe d’énergie. L’occulte de la pensée créative deviendra tellement évident à la nouvelle conscience humaine que les rapports entre les hommes anciens et les hommes nouveaux se feront graduellement de plus en plus faibles ; l’homme conscient devra, à un certain moment au cours de son évolution, entamer un dialogue suivi avec des êtres plus rapprochés de lui sur le plan vibratoire de la conscience en évolution. Cette prise de conscience fera partie de la vie nouvelle de l’homme sur terre, et les années confirmeront que l’homme nouveau n’est pas un phénomène passager, mais permanent.

La pensée créative sera occulte, car l’homme en percevra la vibration et l’ego sera impuissant à en colorer la réalité, donc l’action. L’occulte de la nouvelle conscience lui permettra de renforcer constamment sa conscience personnelle, puisque son intelligence ne sera plus influençable par les aspects inférieurs d’une conscience fondée sur la crainte, ou sur une forme quelconque de subjectivité résultant de l’astralisation de sa conscience. L’occulte de la pensée et l’occulte de la conscience humaine seront une même réalité ; l’homme nouveau ne pourra dissocier sa conscience de son savoir, puisque ce dernier sera basé sur sa capacité d’être réel et d’enregistrer les vibrations de l’énergie, au lieu simplement de subir des formes-pensées colorées par l’insécurité de son ego. Dans tous les domaines de la conscience de l’homme, de nouvelles perceptions s’établiront, qui lui permettront de réaliser que sa vie consciente ne peut être vécue selon les lois psychologiques de l’ego, mais selon les lois vibratoires de l’énergie créative qui passe par l’ego et lui donne la clarté d’esprit. De là naîtront une volonté et une intelligence supérieures à celles de l’involution.

Que la pensée créative et supramentale soit occulte c’est une chose ; mais qu’elle soit réelle en est une autre. Occulte ne veut pas dire simplement voilée, pour ceux-là qui ne la connaîtront pas, mais aussi vibratoire, dans sa totale réalité, pour ceux qui la connaîtront.

P. 270

Pendant l’involution, l’homme ne pouvait voir l’occulte de sa pensée, car la vibration nécessaire à sa manifestation n’était pas encore présente sur le plan matériel. L’homme inconscient vivait sa pensée en fonction d’attitudes faisant partie de la coloration de sa personnalité. Au cours de l’évolution, les attitudes psychologiques de l’ego feront face à une créativité mentale d’un ordre nouveau, fondée non pas sur une prédisposition de l’ego, mais sur la force de sa volonté et de son intelligence. La conscience vibratoire sera une mesure de sa réalité créative et de sa conscience. Il verra que le mouvement de sa conscience créative n’a pas de parallèle au mouvement de la conscience de l’involution, et que sa vitalité dépasse les normes psychologiques de l’ego. Celui-ci est affaibli dans sa conscience par une myriade de mécanismes reliés aux forces de l’âme, qui seront transmutés au cours de l’évolution.

L’homme ne connaîtra pas la conscience supramentale à partir du mental inférieur ; son mouvement vibratoire sera la mesure de son évolution, et non la mesure d’une perception philosophique. Aucune attitude ne peut remplacer la qualité de la conscience pure, réelle et indivisible. La nouvelle conscience, par ses pensées créatives, invitera l’homme nouveau à vivre selon l’harmonie vibratoire de ses corps subtils. Lorsque cette harmonie sera rompue, pour quelque raison que ce soit, il en connaîtra la raison à travers son développement, afin que se perfectionne sa sensibilité vibratoire au-delà de la conscience égoïque. L’occulte de la conscience supramentale ira au-delà de la conscience philosophique de l’occulte ; cette dernière sera, pour l’homme sensible, une autre trappe subtile de l’astral à travers sa conscience, éveillée mais non réelle.

La pensée universelle transformera le rapport entre l’homme et les forces de vie qui l’ont accompagné depuis le début de l’involution jusqu’à l’ère moderne. Issue de la fusion de la lumière et de l’ego, elle apportera une nouvelle dimension aux sciences de l’homme et de la matière. Ce nouvel apport confrontera le passé à l’avenir, et abattra les dernières barrières de l’involution.

P. 271

La pensée créative ne se manifestera qu’à la suite d’une profonde déchirure des voiles égoïques ; elle naîtra de la transformation de la pensée involutive, de la mémoire ancienne de l’homme et des mécanismes qui y sont rattachés. La notion de créativité que connaît l’homme involutif n’a rien à voir avec la pensée créative de l’avenir ; cette dernière viendra de la fusion du plan matériel avec le plan éthérique de la vie. La créativité de la nouvelle conscience jouira d’un étroit rapport avec un plan de vie supérieur né de la fusion de l’homme avec son entité cosmique. Comme celle-ci ne peut partager son énergie, la créativité involutive, reliée à l’expérience de l’âme sur le plan matériel, ne peut rejoindre la créativité évolutive issue de la fusion de la lumière avec l’homme, au-delà des conditions karmiques du monde de la mort.

L’occulte de la pensée créative témoignera de l’universalité de la nouvelle conscience humaine et du lien entre l’invisible et le pouvoir de la lumière sur terre. L’involution a retenu l’homme dans son accès à l’éther, et l’évolution lui redonnera la double vision, sa capacité de pénétrer cette dimension du réel inaccessible depuis l’assaut du pouvoir de l’âme sur son véhicule planétaire. Ce pouvoir de l’âme força l’ego à se retrancher derrière l’illusion presque absolue de l’espace-temps matériel, au détriment de sa conscience et de sa science supérieure. La conscience supramentale déchirera la toile de fond séparant l’homme de son expérience fondamentale, celle qui le lie à l’invisible et lui permet de connaître les aspects ultimement réels de cette dimension cosmique de l’univers, où tout se fond en une unité créative que l’homme a trop longtemps ignorée.

La conscience créative naîtra du mouvement de l’énergie créative du double universel chez l’homme, et sa qualité nouvelle engendrera des courants différents de pensée, qui justifieront le pouvoir créatif de la conscience de l’homme intégral. Encore prisonnière d’une grande astralité, la pensée humaine actuelle est d’une telle lourdeur que l’évolution ne peut être retardée plus longuement. L’humanité a un grand besoin d’une nouvelle pensée plus susceptible de lui enfoncer les portes que la pensée involutive fut impuissante à ouvrir.

P. 272

La manifestation de la pensée créative conviendra à la qualité de l’esprit de l’homme nouveau. Elle ne servira pas à rendre occulte la conscience de l’homme, mais à lui ouvrir les portes de la conscience. Le même phénomène se fera sentir dans la science future. Les pouvoirs de la lumière et du son seront voilés à la conscience de l’être involutif ; leurs conséquences, cependant, lui seront particulièrement favorables. Autant la pensée mécanique de l’involution engloba la conscience humaine, autant sa contrepartie évolutive libérera l’être de tous les aspects astralisés de la pensée antérieure involutive, peu importent son développement et sa notoriété. Toute pensée née de la lumière correspond à un niveau de vie mentale qui peut être localisé par le dédoublement du corps matériel. L’avenir réserve à l’homme nouveau une vie mentale dont l’ordre d’extrasensorialité sera proportionnel à la qualité universelle de sa pensée. Plus il sera intégral, dans son mental, plus les portes de l’invisible s’ouvriront à lui sans aucun effort.

La nouvelle pensée comporte des dimensions extérieures à l’expérience psychologique de l’ego, de sorte que ce dernier devra, avec l’évolution de son corps mental, prendre possession de son pouvoir naturel d’émissions vibratoires, au-delà de la fréquence usuellement manifestée par ses pensées astralisées et involutives. L’occulte de la pensée coïncidera avec l’explosion, sur le plan matériel, d’une nouvelle forme de vie mentale, dont les conséquences pour l’humanité élèveront la conscience jusqu’à permettre que le contact entre le temps de la terre et le temps de l’espace soit établi. Chaque temps n’existe qu’en fonction du niveau de la pensée qui le crée ; ainsi, la pensée de l’homme intégral forgera l’entrée de la conscience de la terre dans un temps nouveau, ce qui deviendra apparent dans la mesure où l’homme pourra expliquer les mystères de la vie. Ce sera le signe d’un temps nouveau, et les hommes prendront contact avec d’autres intelligences en évolution, dans d’autres temps et d’autres espaces aujourd’hui inconnus de lui.

Autant l’homme fut manipulé à travers sa pensée subjective, autant l’homme futur et conscient sera le maître de sa pensée. Elle le servira dans la mesure où il aura une conscience parfaite d’elle, et pourra en supporter la puissante pulsion créative. Libre de toute réflection, cette pensée sera occulte, issue des sphères mentales supérieures au monde de la mort.

P. 273

Aucune intuition ne colorera la pensée nouvelle, car l’intuition est une forme astralisable de l’intelligence, qui sert et dessert l’homme à la fois, tant qu’il n’est pas encore suffisamment lucide pour en comprendre tous les aspects. La vie mentale de l’homme nouveau sera tellement libre de toute influence astrale qu’il lui sera difficile de croire que sa pensée créative correspond à une faculté quelconque de lui-même. Elle fera simplement partie de sa conscience en expansion. Il ne pourra plus la définir ; elle se définira d’elle-même, selon son propre rythme évolutif. Il en sera libre, et elle sera libre en lui. Elle apparaîtra sans effort, il ne fera que servir de canal à sa manifestation. Le lien cosmique entre l’homme et le double aura été établi sur terre, à jamais.

La pensée sera occulte et fera vibrer le corps mental de l’homme. Son pouvoir transformationnel sera sans égal et sans précédent depuis le début de l’expérience planétaire. Non seulement sa qualité occulte sera perçue à travers l’expérience et la transmutation de l’esprit inférieur et de la matière, mais aussi elle fera partie de la descente de la fusion entre l’esprit et la matière. L’esprit se retirera de la forme et ne laissera couler à travers elle que l’essence de lui-même : la vibration, l’énergie dont il est issu en tant que lumière féconde. L’homme comprendra ce que veut dire le mot «esprit ». Il se détachera de l’impression spirituelle qui le soutint par le passé, alors que la pensée n’était qu’une forme d’énergie servant les dimensions inférieures de sa réalité : la mort, et l’âme en évolution.

Le nouvel âge procédera par induction vibratoire et non par choc. La matière aussi progressera dans son évolution par induction, au lieu de la simple transformation mécanique. Ceci fera naître une nouvelle civilisation dont la fondation demeurera inconnue de l’humanité involutive. Cette civilisation, éventuellement, sortira de la terre pour se répandre à sa surface, suite aux grands changements qui perturberont le globe entier à la fin de la domination de l’âme sur l’homme. Ce sera le début du règne des fils de la lumière, et la terre sera transfigurée.

P. 274

Plus la pensée deviendra occulte, plus son pouvoir vibratoire permettra à l’homme de connaître les secrets de l’avenir. Mais nul homme ne pourra lui arracher indûment de tels secrets, sous peine de sombrer dans l’affabulation, ce qui sera vite démasqué par l’inévitabilité des événements qui coïncideront avec la descente de l’esprit dans la matière.

Le développement de la conscience supramentale sera la phase primaire de l’occulte de la pensée créative. À travers le développement de cette conscience, l’homme apprendra à vivre dans la permanence de sa conscience. Il s’habituera à la nouvelle qualité de vie mentale qui deviendra, demain, le domaine mental de son exercice journalier sur le plan matériel. L’occulte de la pensée fera ressortir des ténèbres de la conscience la lumière de son esprit. L’homme exercera, pour la première fois depuis l’involution, le pouvoir de sa pensée dans le monde, qui correspondra cette fois aux lois de la vie, et non à celles de la mort, comme ce fut le cas avec la magie noire des temps sombres de l’histoire du monde. Les chaînes de l’homme seront rompues, et la conscience créative ne répondra plus aux forces involutives.

La pensée créative produira dans le monde une nouvelle vague de connaissances, née de la fusion des hommes avec l’énergie de leur double. Cela imprimera dans la conscience de l’humanité une vaste connaissance qui en élèvera le niveau. La conscience des cellules et le pouvoir créatif de la pensée s’uniront pour donner enfin une nouvelle dimension à l’intelligence humaine. Tant que la fusion demeurait impossible sur le globe, l’homme était voué à demeurer ignorant du pouvoir créatif de son mental. La fusion permettra à l’être conscient de reprendre son statut universel.

L’occulte de la pensée fait partie de la dimension cosmique de l’homme. Jamais l’être humain fut si près de vivre son lien inaliénable avec les plans de lumière, dont il est essentiellement le produit créatif. L’homme réalisera que d’autres dimensions de vie existent au-delà de la matière, et que les temps sont des espaces mentaux où l’homme prendra contact avec des mondes d’intelligence et de pouvoir créatif. L’évolution de la conscience dépendra de l’évolution de la pensée créative et occulte de l’homme nouveau. Autant l’homme fut assujetti dans sa pensée, autant il connaîtra l’occulte de sa pensée et en sera bénéficiaire, car l’occulte de la pensée fait de l’homme un être libre, au-dessus des lois de la mort.

P. 275

Les hommes de la terre comprendront la dimension cosmique de la pensée lorsque le contact entre eux et d’autres civilisations sera établi sur le globe. À partir de cette époque il cessera de douter de la réalité occulte de sa pensée créative, et il engendrera des forces dont la portée s’étendra au cours des siècles à venir. La compréhension des lois de la pensée est fondamentale pour la manifestation du pouvoir de l’homme sur la forme. Tant qu’il n’aura pas saisi l’occulte de sa pensée, il ne pourra avoir une idée objective de la grandeur de la vie et de l’étendue du réel. Il demeurera renfermé dans ses conceptions limitées, et sa vie en souffrira. Les temps qui viennent seront de plus en plus difficiles pour l’humanité, toutes les ressources créatives de l’homme lui seront nécessaires pour passer à travers la période la plus difficile de son histoire.

Lorsque le voile de l’espace et du temps aura été déchiré, les hommes entreront dans une nouvelle phase de la civilisation terrestre, qui les entraînera dans la plus grande époque de l’histoire humaine. L’occulte de la pensée se développera sur terre, et la conscience des nations changera. Des choses seront dites, qui ne pouvaient l’être par le passé, et l’on parlera de merveilles. Le savoir né de la pensée occulte nouvelle fera réfléchir l’homme involutif et lui permettra de faire progresser sa conscience involutive.

L’occulte de la pensée sera différent de la pensée occulte du passé. Cette dernière était astralisée et sans fondement universel, alors que l’occulte de la pensée renversera toute forme de pensée connue de l’homme involutif, rationnel, spirituel ou ésotérique. L’être découvrira que la pensé créative a le pouvoir de transformer toute forme mentale quelle qu’elle soit. L’homme intégral aura accès à une telle puissance, alors que la forme elle-même ne servira qu’à canaliser l’énergie. Ainsi, le mental nouveau sera de plus en plus vide de la forme, et la mémoire sera remplacée par une présence absolue du double à travers le plan mental, qui constitue une fenêtre sur l’invisible. L’homme ne vivra plus sa pensée comme auparavant ; elle ne représentera pour lui qu’une forme de communication intérieure fondée sur le rapport étroit entre le double et l’ego conscientisé.

P. 276

La pensée occulte fascine l’homme, alors que l’occulte de la pensée le libère de toute fascination, car elle ne peut être colorée par l’astral de l’involution. Toute fascination de la pensée indique une polarisation de l’être spirituel, et non l’unité de sa lumière mentale. L’astral lie l’homme par le biais de la dépendance psychologique, alors que l’occulte de la pensée le libère de toute dépendance, puisque le mental conscientisé est ultimement l’expression de son lien universel, de son affinité vibratoire avec les plus hauts plans du réel, auxquels il est relié par-delà la mort. Celle-ci devra être parfaitement comprise, afin que l’homme se libère de la pensée occulte et pénètre dans l’occulte de la pensée. Les aspects du monde de la mort doivent être perçus jusque dans l’activité mentale inférieure de l’ego involutif.

La pensée créative engendrera une conscience dont le pouvoir fera vibrer les sphères inférieures. Les forces invisibles des sous-plans de la matière obéiront à l’homme, comme le font les royaumes du plan matériel. Il prendra conscience du lien étroit entre l’invisible et la matière, et sa vie intégrale sera celle d’une nouvelle race. Sa conscience dominera l’évolution au cours des prochaines époques, jusqu’à ce que l’humanité passe à l’étape finale de son évolution. La pensée créative bouleversera le monde invisible, et l’homme nouveau deviendra égal en conscience et en science à ces êtres venant d’autres parties de la galaxie, êtres qui depuis longtemps ont compris que l’univers est multidimensionnel et régi par des lois universelles. Le contact entre l’homme et ces étrangers créera une division sur terre entre les hommes anciens et les hommes nouveaux. La division sera nécessaire pour protéger l’homme ancien d’une science et d’une expérience qu’il ne pourrait parfaitement comprendre, à ce stade-ci de son évolution. Au cours des siècles à venir, l’humanité se perfectionnera, et l’homme ancien disparaîtra graduellement pour faire place à l’universalité de l’homme, jusqu’à ce que la planète entière soit renouvelée dans sa conscience.

P. 277

 

Alors débutera le dernier chapitre de l’humanité. Une nouvelle race-racine naîtra sur le globe, et la terre sera méconnaissable, car les forces occultes de la dernière vague de vie auront transformé la vie planétaire. Les sciences seront d’un nouvel ordre, qui invitera l’esprit de l’homme à remplir son rôle final dans l’évolution des royaumes inférieurs.