Le phénomène ovni et l’humanité future: P 357

Le phénomène ovni et l’humanité future

 

Le phénomène OVNI ne sera pas indéfiniment contesté par l’humanité et ses gouvernements, puisqu’il sert de premier contact entre l’homme et d’autres niveaux de vie en évolution. Ce phénomène représente non seulement un contact éventuel entre l’homme et d’autres civilisations, mais aussi un plan d’évolution supérieure pour la civilisation humaine. Le contact entre l’homme et ces civilisations avancées ne sera officiellement reconnu, sur terre, que lors de la manifestation de la Régence planétaire. Certains hommes auront atteint un niveau de conscience très élevé, qui pourra supporter le degré d’énergie libéré par ces intelligences en contact avec une race inférieure. L’homme nouveau accueillera favorablement ce contact entre les étrangers et la terre, car déjà il aura dépassé les conditions psychologiques de l’ego, qui menacent tout individu qui ne serait pas parvenu à vivre en équilibre total face à ces êtres dont l’origine systémique les situe naturellement dans un champ d’énergie supérieurement intégré, différent de celui de la terre.

L’homme ne doit pas trop se soucier de ce phénomène, car il n’en développerait qu’une forme de frustration. L’être humain ne possède pas encore la conscience nécessaire pour affronter impunément cette expérience. Ceux qui l’ont connue en ont été marqués et n’ont pu en retirer qu’une infime partie de sa valeur réelle. Ces civilisations n’ont pas été mandatées pour contacter fraternellement l’homme de la terre ; ainsi, ce dernier ne peut être traité qu’en cobaye. L’évolution d’une conscience supérieure sur terre, à la fin du cycle et au cours de l’évolution, permettra que ces intelligences fraternisent et travaillent avec l’homme. La terre possède ses chambres de lumière et ses ports d’attache tellurique. Ces centres d’énergie seront ouverts à l’homme nouveau, lorsque ce dernier aura évolué dans sa conscience et perfectionné ses principes.

P. 357

Le phénomène OVNI représente la partie la plus avant-gardiste d’une mission interplanétaire de recherche et d’évaluation de la vie sur terre et de ses progrès. Cette mission n’entretient, pour le moment, aucun rapport étroit avec les autorités. Elle ne représente qu’une faible impression servant à mettre l’homme en garde contre les abus de sa science militarisée. Le rôle de ces missions n’est pas d’interférer avec l’homme ou ses décisions, car les forces d’outre-espace ne connaissent pas le plan évolutif de la terre. Celui-ci fait partie de la fusion de l’homme, donc le secret est lié aux forces de vie rattachées à la terre, qui proviennent des sphères plus hautes que celles de l’antimatière. Cependant, ces forces qui ont créé des technologies supramatérielles travaillent en étroite relation avec les forces nouvelles de la terre, en voie de fusion permanente avec l’homme nouveau. Ce n’est qu’à la fin du cycle que le raccordement sera fait, et que les forces de l’antimatière pourront venir vers la terre officiellement et ouvertement.

L’évolution de l’humanité et de sa science est directement reliée au phénomène OVNI. Les gouvernements connaîtront, en temps et lieu, les agents responsables qui établiront ce lien, et la civilisation entière bénéficiera de cette nouvelle relation entre l’homme et d’autres civilisations qui évoluent sur des plans supérieurs de la matière. Les siècles futurs ne pourront se comparer à ceux qui ont marqué l’involution, car la lumière venant de ces autres centres de vie dans le cosmos repoussera les ténèbres de la civilisation judéo-chrétienne. La fin de la civilisation actuelle se fera selon un ordre établi, et l’humanité ne confondra plus son avenir avec son passé.

Un lien universel existe entre l’homme de la terre et les êtres qui viennent d’autres parties de la galaxie. Ce lien sera réétabli pour que l’homme puisse évoluer au-delà des confins psychologiques de sa conscience expérimentale et involutive.

P. 358

Ce lien universel entre la terre et la galaxie sera raccordé lorsque sept hommes auront atteint un niveau de conscience supérieure sur terre. Ceci marquera le temps où l’humanité passera de l’involution planétaire à l’évolution cosmique ou universelle. L’évolution de l’humanité est directement liée à celle d’autres civilisations, mais la nature humaine n’améliorera sa condition intérieure que lorsque l’homme aura fait face à sa réalité intérieure, dictée jusqu’à maintenant par les forces occultes de l’astral. Le contact entre l’humanité et le phénomène OVNI ne sera pas suffisant en lui-même, car toutes les races en évolution dans le cosmos local ou extérieur devront éventuellement faire face à la compréhension de la mort et de la lumière, afin de connaître la liberté réelle. Celle-ci ne peut venir que de la fusion entre les principes de vie planétaire et la source d’énergie qui les anime.

Même si le phénomène OVNI est de première importance pour l’homme, sur le plan de la science et de la politique mondiale, il ne représente qu’une infime partie de ce que l’homme nouveau doit découvrir sur le plan intérieur de sa conscience. Voilà pourquoi, d’ailleurs, le contact officiel entre la terre et l’espace ne se fera que lorsque la Régence planétaire aura été établie sur le globe, afin que l’homme ne soit pas dupe de ces intelligences venues d’ailleurs. Ces êtres sont des hommes, comme l’homme de la terre, bien que leur science soit de beaucoup plus évoluée que la sienne. Mais la science cosmique de la matière est secondaire à la science de la lumière ou de l’intelligence. L’homme nouveau sera la nouvelle force de la conscience terrestre, et les civilisations spatiales passeront par le conseil de l’homme-lumière avant d’établir des rapports étroits de collaboration ave les gouvernements de la terre.

L’étude du phénomène OVNI donne à l’homme l’opportunité de prendre connaissance des événements matériels reliés à ces expéditions importantes vers sa planète. Mais le jour viendra où la conscience supérieure d’une collectivité évoluée servira de contrôle quand ces visites seront effectuées à l’échelle officielle et mondiale. Le phénomène OVNI permettra à l’humanité de mettre sur pied une nouvelle science, mais cette dernière ne pourra être diffusée à l’échelle dans le monde que lorsque de grands changements se seront produits. La terre reprendra conscience de sa destinée, et tant que l’homme sera perturbé par ses actions destructives, il en subira les conséquences.

P. 359

Les lois de l’énergie forceront l’humanité à subir le choc que créent ces activités antivie, anti- homme. Le pouvoir de l’astral est très puissant et l’être humain devra en supporter l’activité jusqu’à ce que la Régence planétaire ait officialisé sa présence aux gouvernements de la planète. Ceci viendra à la fin du cycle, durant cette période où la programmation politique de la planète aura démontré que les hommes de la terre ont besoin d’une aide supérieure pour les élever en conscience, et leur permettre de réaliser concrètement que l’univers dispose, alors que la terre propose.

Le phénomène OVNI ne fait pas partie de la vie de l’homme, mais de la vie des mondes parallèles. Cependant, si l’homme ne prend pas conscience de sa nature réelle, il se verra forcé, selon les événements rattachés à ce phénomène, de réaliser jusqu’à quel point des forces inconnues peuvent altérer sa conscience et en faire un réceptacle pour l’insémination d’idées ne faisant pas partie de sa réalité intégrale. Le phénomène OVNI deviendra de plus en plus évident à l’homme, mais ce ne sera pas l’évidence de sa réalité objective ou subjective qui sauvegardera sa conscience et l’éloignera du grand danger qui guette toute race ayant perdu son affinité avec le lien universel, sa source, sa lumière.

Les mondes parallèles ont des éthers de vie plus ou moins semblables à celui de l’homme, avec cette exception que les intelligences, ou les êtres qui les habitent, ont l’habileté de composer avec la lumière, un peu comme le terrestre compose avec la matière. Ceci leur donne le pouvoir d’intervenir dans la conscience humaine qui n’a pas encore la science de la lumière, la science de la manipulation de l’énergie à partir du plan mental. Ces intelligences qui évoluent dans des mondes parallèles ont déjà conquis la matière, et leur science ne s’applique qu’à des niveaux qui, pour nous, font de notre science empirique une simple étude des forces matérielles. L’univers est fait de plans de vie plus ou moins évolués, plus ou moins capables d’intervenir directement par le pouvoir mental dans l’organisation de l’énergie nébuleuse. C’est l’organisation de l’énergie de la nébuleuse qui donne à ces êtres le pouvoir d’intercepter l’homme à des niveaux de conscience qui, par rapport à un mental involutif, sont d’ordre supranaturels.

P. 360

L’homme détruira cette illusion lorsqu’il aura réalisé que l ‘énergie de la nébuleuse, manipulée par le mental avancé de races supérieures, n’a aucun pouvoir sur la conscience intégrale ou unifiée d’une race qui a compris, par expérience interne, que la nature du réel ne peut être troublée ou confondue par des forces étrangères à son expérience, dans la mesure où cette race ne se laisse pas magnétisée par ces mêmes forces.

Le temps viendra où l’homme et ces mondes parallèles se rencontreront de façon officielle, mais ce temps ne se manifestera pas sans que l’homme de la terre ait accès à la fusion du mental. Dès qu’un être sur un globe en évolution est en fusion avec l’énergie de l’esprit, les corridors éthérico-matériels sont alors régis par des lois universelles qui empêchent toute race d’interférer de façon grossière dans l’évolution de cette planète. Les êtres provenant d’autres temps ne visiteront officiellement la terre que lorsque l’homme en fusion aura lui-même passé à un autre temps. C’est à partir de cette époque que l’humanité sera sécurisée dans son expérience interplanétaire, et que l’homme intégral deviendra, par ses propres pouvoirs, le pont de la prochaine évolution. L’esprit de l’homme ne fait pas partie de l’énergie de la nébuleuse ; autrement dit, l’énergie qui meut l’homme sur le plan supérieur de sa conscience ne peut être conditionnée par cette énergie qui risque de l’affecter en le magnétisant sur le plan mental inférieur; son intellect. Voilà l’unique sécurité que l’homme possède face à tout contact avec des races avancées dans la manipulation de l’énergie nébuloïque. Le mental supérieur de l’homme nouveau est un mental pur, ne pouvant pas être conditionné par aucune forme d’intelligence en évolution d’expérience, que ce soit celle de l’homme lui-même ou celle d’êtres venant d’autres temps ou de l’astral. Le plan astral fait également partie de l’énergie nébuloïque, à cause de son lien avec le mémoire toute énergie nébuloïque est composée. D’ailleurs, seul l’esprit est au-delà de la mémoire, car seul l’esprit est force créative absolue, ne nécessitant ni origine ni fin pour manifester son mouvement dans les éthers de vie.

L’humanité entre dans un nouveau cycle d’évolution. Les forces d’antan, qui imposèrent à la conscience humaine une forme ou une autre de domination, seront graduellement repoussées par la conscience de l’homme intégral.

P.361

Le phénomène OVNI demeure toujours un phénomène de grande importance pour l’avenir, mais il ne constitue aucun danger pour la réalité évolutive ou la permanence de la race, car ce sont les forces de la lumière qui répondent de la réalité de l’avenir de l’homme, et non les races extraterrestres. Toute confusion entre la lumière et les races extraplanétaires créera chez l’être une ambiguïté concernant les mystères de l’évolution ; cette ambiguïté durera tant qu’il n’aura pas pris conscience de la nature absolue de sa liberté en tant qu’être évolutif. La lumière de l’homme, son esprit libre de toute forme de manipulation, constitue sa seule force, sa seule sécurité et son seul absolu, quelles que soient les forces dominantes qui voudraient exercer contre lui une influence quelconque. L’homme nouveau saura, et son pouvoir sera absolu et hors de toute confusion.

Le phénomène OVNI est sous le contrôle des intervenants, et non sous celui de l’homme. Cette condition demeurera tant que l’humanité n’aura pas mis fin à ses dernières expériences en tant que race mineure dans la galaxie, qui doivent durer encore quelques décennies. Cependant, l’être doit demeurer l’esprit ouvert jusqu’à l’officialisation de ce phénomène, qui propulsera l’humanité sur une nouvelle courbe d’évolution, à mesure que les gouvernements vivront cette expérience.

Le statut évolutionnaire de ces races n’est pas le même pour toutes. Certaines ont atteint un haut niveau d’évolution spirituelle, alors que d’autres ne sont que des êtres favorisés dans leur évolution par rapport à la terre, à cause des différences extrêmes de leur lieu d’origine. Toutes ces races dites supérieures techniquement n’ont pas l’esprit de la lumière, et c’est pour cette raison que l’homme doit comprendre la nature de leur message. Si l’être humain n’arrive pas à concilier son énergie supérieure avec l’ego, il sera victime de certaines manœuvres obscures servant à lui donner l’impression qu’il n’est pas le produit d’une science avancée alors qu’il représente, sur le plan matériel, une dimension de l’esprit qui, à l’origine, habita la matière par le biais d’une émulsion nébuloïque appelée l’âme. Cette émulsion se développa au cours des millénaires, sous la supervision de forces de vie supérieures dont l’esprit représente l’aspect le plus concret qui ait été donné à l’homme de reconnaître à travers la fusion de ses principes planétaires.

P. 362

Que le phénomène OVNI soit pris ou non au sérieux à ce stade de l’histoire de l’humanité moderne est sans importance, d’autant plus que ces forces ont le pouvoir de se manifester à volonté dans notre système solaire, en raison de leur technologie immatérielle. Cependant, sur le plan individuel, il deviendra de plus en plus important que ceux qui connaîtront des expériences personnelles face à ces forces ne soient pas dominés par elles, dans leur mental, car le taux vibratoire de ces intelligences dépasse les conditions de notre système. Ces forces psychomatérielles ont le pouvoir de déranger et de semer la confusion, non pas intentionnellement, mais par leurs propres pulsions supérieures. L’homme nouveau sera protégé contre ces influences extérieures, à cause de son contact avec les mondes de la lumière. L’ego conscientisé ne souffrira pas d’expériences incompréhensibles pour lui, puisqu’il aura accès à toutes les réponses nécessaires communiquées par son double. Mais avant que l’homme puisse posséder son propre savoir face à des dimensions inconnues du réel, beaucoup d’êtres sensibles se feront attraper aux jeux subtils de ces influences extérieures.

L’évolution de la terre n’est pas simplement du domaine de l’homme matériel, mais aussi de races immatérielles évoluant sur d’autres plans de la réalité. Ceci ne deviendra évident que lorsque certains événements dans le monde auront forcé ces races à se manifester, afin d’empêcher que l’humanité ne se détruise. Alors, seulement, les forces de la lumière viendront vers l’homme afin qu’il réalise, dans sa conscience, que l’aventure de la vie planétaire doit aller plus loin pour rejoindre l’aventure cosmique de la conscience en évolution.

Il ne s’agit pas pour l’homme de croire ou de ne pas croire au phénomène OVNI. Il s’agit pour lui de comprendre que l’univers est une vaste mappemonde sur laquelle est inscrite la vie, sous ses formes multiples et non assujetties aux conceptions que se fait l’homme du réel. Le réel dépasse les limites planétaires de la conscience involutive, et l’humanité devra un jour s’y confronter. Cependant, l’évolution de la conscience humaine ne doit pas fabuler sur les dimensions du réel qu’elle ne peut encore parfaitement comprendre, sinon elle souffrira de certaines illusions nuisibles à l’intelligence et à l’indépendance de son esprit.

P. 363

L’homme doit demeurer froidement neutre face au phénomène OVNI, tant que ce dernier ne se manifestera pas dans toute sa réalité, car il risque autrement d’y perdre son identité. Les forces astrales guettent l’homme et se serviront de toute expérience extraordinaire pour faciliter la déchéance de sa conscience et la perte de son autonomie mentale.

Le phénomène OVNI fait partie de la préparation d’espace-temps étranger à l’espace- temps planétaire humain. Il est trop tôt pour que l’être de la terre comprenne objectivement sa relation avec des mondes extérieurs à sa conscience, car la conscience de la terre n’est pas encore libre de l’expérience planétaire. Tant que ce cycle ne sera pas révolu, l’homme devra se méfier de tout ce qui semble être au-delà de sa compréhension rationnelle, puisque les races venant d’autres niveaux de vie ne sont aucunement limitées par les normes de la conscience planétaire qui ont défini, au cours de l’involution, la conscience de l’homme. Le phénomène OVNI ne sera parfaitement compris par l’être humain que lorsqu’un centre d’énergie mentale supérieure aura été établi sur le globe. Même si ce centre d’énergie est en voie de développement, le temps n’est pas encore venu pour que l’homme s’attache de façon primitive à des idées nées de rencontres avec certains types d’expériences, car il ne possède pas encore suffisamment d’intelligence créative pour voir à travers les formes-pensées ou les idées créées par ces intelligences, qui utilisent le cerveau humain comme l’homme aujourd’hui utilise le cerveau électronique. La science immatérielle est tellement avancée par rapport à la science matérielle de la terre, que toute fonction manipulative à partir de ces plans équivaut, dans la conscience humaine, à l’action incontrôlable et possessive.

Pour l’homme involutif, le phénomène OVNI est incontestablement une mesure de son ignorance. Celle-ci est tellement grande que la seule idée que des intelligences viennent d’autres secteurs de la galaxie et peuvent se manifester scientifiquement par des moyens aussi avancés en puissance, conduit l’homme à un état de conscience dominée. Cela va à l’encontre de la réalité cosmique de l’homme, qui se veut capable de converser et de travailler créativement à l’échelle de la galaxie avec d’autres races, sur une longueur d’onde universelle.

P. 364

Le phénomène OVNI constitue une véritable ingérence dans la vie de l’homme, et il le fut depuis le début de l’humanisation de la race. Il y a un point au-delà duquel aucune race avancée ne peut interférer dans l’évolution d’une conscience planétaire, et ce point a été établi sur le globe en 1969. L’avenir de la race humaine ne sera pas garanti par la lutte de l’homme contre ses propres systèmes, mais par celle de l’homme intégral contre les forces retardataires de l’involution. Celles-ci cherchent par tous les moyens à retarder l’évolution de la terre et de la conscience humaine, en mettant à profit les avantages technico-psychiques qui proviennent de leurs études à distance de la matière humaine. L’homme n’est pas simplement un être matériel ; il est aussi un être à dimension immatérielle qui n’a pas encore réussi à se libérer de son enveloppe à volonté. La plupart des races en évolution supérieure ont intérêt à maintenir le statu quo de la conscience humaine sur le globe, car l’homme représente pour eux le plus haut niveau de conscience pouvant être manipulé à distance, dans le but de maintenir sur terre le pouvoir impérial de leur civilisation extratemporelle. Tant que l’homme n’aura pas dépassé ses illusions millénaires, sa conscience sera utilisée, dans l’éveil comme dans le sommeil, afin de l’empêcher d’atteindre ses propres objectifs, dont le plus important est celui de se libérer du phénomène rationnel de la pensée subjective. Tout accès de l’homme à la télépathie universelle empêcherait les races supérieures d’utiliser son cerveau pour les besoins de l’évolution et du perfectionnement de leur propre technologie immatérielle, dont le principe fondamental est fondé sur l’utilisation de certaines formes-pensées humaines comme carburant leur permettant de pénétrer l’éther terrestre.

Lorsque l’homme nouveau aura accès à la vision éthérique, il découvrira que toute dimension en dehors de son champ d’expérience psycho-matérielle peut créer, dans son mental, des formes-pensées utilisables à son avantage. Mais celles-ci peuvent aussi le desservir si elles sont d’ordre spirituel ou occulte, car elles ne font pas partie de la conscience créative de l’être, mais proviennent plutôt d’une conscience infusée à son insu, et colorée selon la teneur de ses émotions en tant qu’être planétaire limité à la conscience de ses sens. Le phénomène OVNI représentera un danger d’influence psychologique tant que l’être humain n’aura pas vécu un changement vibratoire au niveau du mental.

P. 365

C’est une erreur de croire que les intelligences pouvant se manifester dans notre système solaire font partie de la grande fraternité des mondes de lumière ou de l’intelligence universelle. Un très grand nombre de ces intelligences sont liées à des forces retardataires qui furent responsables, au tout début de l’évolution de l’homme, de la grande catastrophe qui a entraîné la rupture du contact cosmique entre lui et sa source. Ce fut le début de ce que nous appelons l’involution, c’est-à-dire de l’éloignement de plus en plus prononcé entre l’homme et sa source créative, ce secteur cosmique auquel il appartenait avant de descendre sur le plan de l’incarnation terrestre.

Comme la terre matérielle n’est pas le lieu naturel de l’évolution humaine, la prochaine évolution verra de plus en plus d’êtres humains disparaître du globe pour passer à un niveau éthérique de conscience. Ces êtres conscients ne feront plus partie de l’humanité traditionnelle, et ils briseront le pouvoir occulte des races avancées qui travaillent dans des secteurs de vie où la conscience humaine n’est considérée que par rapport à des besoins d’ordre cosmique, au lieu d’être considérée comme faisant partie de l’ordre cosmique des choses. Ce sera la guerre absolue entre le pouvoir de domination et les forces de libération créative éthérisées, que les anciens avaient reconnues en tant que conscience christique de la prochaine époque. Celle-ci sera libre des concepts judéo-chrétiens, car elle n’appartiendra plus au cycle lunaire de la planète, mais au cycle solaire de la terre. La dimension de ce cycle dépasse absolument toute symbolique associée au passé de l’humanité.

La galaxie est un espace libre, non gouverné et non gouvernable, et les races qui l’habitent détiennent le pouvoir sur la matière ; la nature de son gouvernement et de sa territorialité ne peut exister dans la forme actuelle de la terre. Le phénomène OVNI relève non seulement d’un ordre inconnu pour l’humanité et sa science actuelle, mais aussi d’un ordre universel en ce qui concerne les civilisations qui ont atteint un niveau de science suffisamment avancé pour passer d’une dimension temporelle à une autre. Ne connaissant que le temps de sa conscience planétaire, l’homme est impuissant à juger d’autres temps ; il lui est impossible à ce stade de l’involution de comprendre les motifs intelligents qui conduisent les êtres de d’autres planètes à des manifestations qui ne font pas partie de son expérience actuelle.

P. 366

L’humanité sera mise en contact direct et défectif avec ce phénomène qui le mystifie depuis des millénaires ; aujourd’hui, elle est impuissante à le cerner, mais elle doit ultimement comprendre les relations intelligentes qui existent entre différentes planètes et différents systèmes de vie. Le problème actuel de l’homme en général et du scientifique en particulier, encadré dans une méthodologie mécaniste, vient de leur façon de raisonner et de penser : ils croient à la logique car elle supporte leur système d’observation, alors qu’ils peuvent aller plus loin dans le mode et le monde de la pensée et y découvrir que toute observation subjective fait partie de la discontinuité de la fonction psychique du cerveau. Cette discontinuité de la fonction psychique a permis à l’homme le développement de sa logique aux dépens de la fonction créative psychique de son plan mental universel. L’évolution créera un nouvel état d’esprit chez l’homme avancé, qui lui permettra de s’affranchir de la raison subjective et de passer à une nouvelle étape de conscience mentale, lui donnant ainsi accès à un autre temps et à un autre espace. Les êtres qui supporteront la charge psychologique de cette nouvelle fonction, transformeront la conscience de la terre ; ils donneront naissance sur le globe à une science si puissante dans sa créativité qu’elle abolira sa science mécaniste qui séduit encore aujourd’hui le mental involutif. Une nouvelle source de savoir naîtra dans le monde, qui bouleversera la science et donnera lieu à un changement radical du cours de la civilisation actuelle.

Le phénomène OVNI mystifie la civilisation. Avant d’en comprendre objectivement la réalité, l’homme vivra l’involution jusqu’à son terme, car ce cycle ne va pas de pair avec les phénomènes d’ordre universel. Ces derniers risqueraient de mettre un terme subit aux périodes nécessaires à la transformation de l’homme et au développement de la conscience inférieure. Le phénomène OVNI fait partie de l’expérience humaine à des échelles différentes, mais sa réalité objective et scientifique ne s’intégrera à la vie de l’humanité que lors de l’implantation sur le globe de la connaissance universelle. Pour que le phénomène OVNI soit perçu par l’homme de façon intelligente et constructive, ce dernier doit avoir accès à la science de la galaxie et cette science doit lui être transférée. Après ce transfert, l’homme comprendra la relation entre ces mondes et le sien.

P. 367

Les civilisations d’outre-espace ne sont pas des forces colonisatrices. Au cours de leurs expéditions dans le cosmos, elles cherchent à augmenter la conscience des races expérimentales sans interférer dans le processus lent et évolutif de celles-ci. Par conte, tant qu’une conscience universelle ne sera pas implantée sur le globe, ces civilisations demeureront observatrices seulement, des développements techniques des races expérimentales. L’homme possède aujourd’hui une science de plus en plus efficace, donc de plus en plus dangereuse, autant pour lui-même que pour les civilisations extérieures, car il risque de polluer non pas seulement la terre mais aussi les éthers subtils du cosmos. La radioactivité non contrôlée affecte négativement les champs magnétiques, qui ont une portée universelle et non simplement locale. Toute interférence dans les champs magnétiques d’un globe interfère avec d’autres globes et c’est ici que se pose la question de la responsabilité qu’a la science mécaniste terrestre.

Les champs magnétiques reposent sur le principe de la polarité universelle. Lorsque celle-ci est troublée par une manifestation déséquilibrée de forces locales, elle entraîne une diminution de la vitesse de la lumière locale. La moindre diminution de la vitesse de la lumière locale affecte l’expansion universelle de la galaxie et les forces éthériques des globes s’entrechoquent, créant ainsi des bouleversements suffisants pour mettre l’évolution des races en danger. Pour cette raison, les races d’outre-espace voient constamment à ce que le progrès de la science dans l’univers local soit conforme aux lois universelles connues et appliquées. Lorsque la science menace à un niveau quelconque l’équilibre éthérique universel, ces civilisations extérieures augmentent leurs incursions et provoquent une réflection susceptible d’amener les races expérientielles à ajuster leur vision des choses. Tout ceci fait partie de l’évolution des systèmes de vie et est conforme au développement de l’intelligence dans l’univers. L’ordre est essentiel à l’évolution de la conscience des races et des planètes.

P. 368

Le phénomène OVNI fait certes partie des mystères de la planète mais aussi des révélations. Une banque d’information considérable existe sur ces phénomènes, même si la dite information n’est d’aucune utilité à l’homme, car il n’est pas en moyen d’extraire de cette information purement statistique des données susceptibles de transformer profondément sa conscience. Le temps n’est pas encore venu pour que l’humanité bénéficie d’un contact quelconque avec l’espace extérieur. Elle doit vivre jusqu’à la fin les effets cumulatifs de son inconscience. Si l’évolution de l’humanité est liée étroitement à l’espace extérieur, le contact universel avec ces forces ne s’effectuera que dans des conditions totalement occultées par rapport à la présence d’âmes supramentales, conscience en voie d’évolution rapide quelque part dans le monde. L’évolution de l’humanité concordera avec l’apparition dans le ciel d’objets volants dont l’accès à l’identité dépendra du besoin de l’humanité et de la qualité d’exercice militaire dont elle est responsable. Même si les races extérieures peuvent se défendre contre toute agression militaire, leur intention première sera d’y échapper. Les lois de la vie au-delà du système solaire sont forcément respectées par les civilisations en voie d’expansion dans l’univers, mais ces lois ne regardent que certaines civilisations alors que d’autres en sont libres.

Les conditions permettant une évaluation objective du phénomène OVNI ne font pas encore partie du temps terrestre, car l’homme n’a pas encore librement rencontré ces races. Le contact libre entre l’homme intégral et ces intelligences permettra à la terre d’épouser une nouvelle orientation dans l’évolution de ses idéologies. Il représentera pour l’humanité l’ultime test de maturité, nécessaire à la rencontre d’un autre type d’homme avec celui dont la terre est porteuse depuis des millénaires. Comme les sciences terrestres font partie de la programmation de la planète, elles ne représentent donc pas une science libre et universelle. Voilà pourquoi la science d’aujourd’hui est totalement démunie devant une science venue d’ailleurs. L’humanité se dirige vers des temps où le contact entre l’espace et la terre sera l’ultime événement, qui fera frissonner la conscience humaine et permettra une certaine élévation du regard de l’homme vers un univers plus populeux qu’il ne l’avait cru.

P. 369

Les forces étrangères au système local font partie des cycles de vie auxquels beaucoup d’hommes se sont rattachés au cours de l’involution. Cette mémoire, généralement retenue chez l’être afin de le fixer fortement dans son expérience présente, tient au fait qu’il appartient à un autre temps, car le passage d’un temps à un autre crée l’absence de mémoire d’un tel temps. Ces lois d’évolution et d’incarnation protègent l’homme contre un passé qu’il ne pourrait comprendre alors qu’il habite une enveloppe matérielle différente, dont la structure psychique convient à un race expérimentale et lunaire.

L’évolution de la race humaine ne peut être séparée du phénomène OVNI, car celui-ci permettra de faire reconnaître à l’homme que plusieurs temps existent dans un même axe de vie, et qu’ils sont liés à différentes échelles d’évolution dans l’univers. Il reconnaîtra à travers ce phénomène que la distance entre lui et ces êtres est une distance d’esprit et non une distance spatiale. La distance spatiale fait partie des illusions de la science actuelle, qui conçoit la lumière comme ayant une mesure absolue de vélocité alors qu’elle ne représente que la valeur donnée par l’esprit qui la manipule ou l’étudie. Une fois que l’évolution aura permis de comprendre objectivement ce que veut dire le mot esprit, l’homme modifiera le temps et se rapprochera à volonté des autres civilisations qui, à supposer qu’il admette qu’elles existent, lui paraissent à des distances incommensurables. La science moderne est jeune et le peu de progrès qu’elle s’est donné depuis quelques décennies est un simple trait dans l’œuvre scientifique déjà établi à travers l’univers en général. L’intelligence créative ne fait pas partie de l’intellect ; celui-ci n’est qu’une intelligence mécanisée, car il est né d’un cerveau mis inconsciemment au profit de l’évolution cosmique. L’homme sera réellement intelligent lorsque sa science lui sera fournie directement par la fusion de l’esprit avec l’ego. Avant que cette période ne s’établisse sur le globe matériel et le plan éthérique de la terre, l’intellect demeurera la grande prison de la science moderne.

L’écoulement du temps, grand mystère de la vie terrestre , fait partie de la retenue d’énergie dans le mental humain. Le temps viendra où les centre psychiques de l’homme seront ouverts. La conscience de l’homme futur sera ajustée à la conscience des étrangers et le contact entre l’humanité et ces êtres sera établi de façon permanente.

P. 370

Un centre de vie et de conscience éthérique doit s’implanter sur le globe avant que ce contact ne puisse avoir lieu. Ceci est en voie d’évolution à l’heure actuelle. Cependant, le temps accordé pour la résolution de la mémoire humaine en une mémoire parfaitement cosmique n’est pas encore manifesté. Le voile du temps sera alors déchiré et les hommes rencontreront les races étrangères dans des conditions faisant partie de la nouvelle évolution de la conscience terrestre. Pour l’homme, le globe sur lequel il évolue représente l’espace définitif de son expérience alors que ce plan est lié à un autre plan dont la nature est plus fondamentale et réelle que le plan matériel. Ce plan sera ouvert à l’homme intégral et les temps s’entrecroiseront ; l’humanité, enfin, se libérera de son ignorance absolue.

Le contact entre l’humanité et les races extérieures mettra un terme à l’involution planétaire quant aux croyances religieuses, en facilitant le développement d’une nouvelle configuration du savoir philosophique. L’évolution personnelle de l’homme qui aura entrepris sa fusion avec le double ne se développera qu’en fonction des sciences nouvelles transmises à travers la conscience supramentale. Celle-ci instruira l’homme de façon absolue sur la réalité des plans universels, et les hommes intégrés dans l’énergie de cette connaissance serviront de pont entre les races avancées de la galaxie et l’humanité future.

Le phénomène OVNI a pour but de créer les impressions nécessaires à la préparation éventuelle d’un contact entre l’homme et les races de l’espace. Cette préparation échappe à l’humanité, car le lien universel n’est pas présent pour expliquer les principes. Sans lien universel, l’homme est impuissant à déchiffrer les mouvements subtils provenant de l’univers, malgré son intellect développé ; il divague sur un niveau de la réalité qui, dans le fait absolu de l’espace et du temps universel, constitue sa plus grande sauvegarde en tant que maître de l’espace. Sa vision est tellement limitée à son expérience planétaire qu’il lui est difficile de poursuivre plus loin sa recherche sur les mystères de la vie en général et les mystères de la terre en particulier, car le mental logique est lié à son conditionnement et non à son intelligence créative. La notion de créativité conçue par l’homme actuel fait partie de son imagination astrale matérialisée, et cette programmation lui sert d’expérience.

P. 371

 

Pour qu’il comprenne objectivement la réalité des espace-temps supérieurs, il lui faudra élever son mental au-delà des limites psychologiques de la logique planétaire et sensorielle. La science supramentale l’amènera à comprendre que les effets de la pensée subjective sur son cerveau font de lui un être retardé en intelligence réelle, malgré son avancement dans le développement de l’intellect rationnel et mécanique. Le contact entre l’homme et les races de la galaxie nivellera cette condition créée par la science, qui sert au maintient de sa crédibilité face à une masse moins savante mais plus sensible aux mouvements intuitifs de l’esprit

L’activité OVNI est de grande importance pour l’humanité puisqu’elle permet à l’homme d’esprit de reconnaître que la vie est trop grande pour une seule planète, et que l’ignorance ne peut rien changer à la nature des choses. L’homme s’est toujours plaint du pouvoir que les autres avaient sur sa pensée et, dès qu’il s’agit pour lui de penser pour lui-même, ses genoux plient sous le poids de son incompétence. Il se demande pourquoi et comment il devient peu à peu conditionné par d’autres êtres aussi ignorants que lui, mais qui affichent leurs diplômes d’orgueil intellectuel.