Les forces occultes et l'homme: P 8

 

(BdM) L'homme ignore la nature des contrôles qu'exercent les forces occultes sur son MOI et conséquemment, il ne prendra conscience de son potentiel créatif que lorsqu'il aura maîtrisé sa conscience mentale. Expliquez-nous la nature de ces contrôles ainsi que leurs fonctions et le besoin ou la manière de les éliminer.

(R) L'être inconscient est contraint, par les lois de la pensée, à subir une volonté occulte qui chevauche la sienne et de cette condition découle sa programmation. C'est uniquement sa conscience des plans occultes qui lui permettra de neutraliser cette surimposition de volonté. Tant que cette condition n'aura pas été rectifiée, l'homme ne pourra pas consolider sa volonté et il demeurera impuissant face aux forces occultes qui, constamment, s'opposent à sa volonté dans le but de forcer son ego à grandir en puissance et en lumière. L'homme doit apprendre à ne pas s'assujettir à ces forces puisqu'il y perd toute notion de liberté.

Tout contact avec les plans occultes crée une dissociation quelconque de l'ego en raison de son manque d'expérience dans la manière de traiter avec cette condition. Avec l'évolution, l'esprit de l'homme s'éclairera. L'humain sera plus conscient, plus fort, plus centré. Ceci exigera un renversement de sa perception psychologique face aux forces occultes avec lesquelles il entretiendra, dans l'avenir, un lien télépathique. Il assurera alors la prééminence de son être et cette prise de conscience altérera sa manière de traiter avec sa vie et ses évènements. Le recul de l'homme, dans son enveloppe spirituelle, a été tel qu'il demeure aujourd'hui sous l'impression que les forces de vie sont d'une intelligence supérieure à la sienne. Il lui faudra fracturer cette illusion pour intégrer les forces occultes du mental.

Les contrôles exercés, sur et contre la conscience humaine, découlent de l’ignorance des lois de la vie dès l’enfance et de l’incompatibilité psychique qui existe entre les parents et leur progéniture. L’absence de continuité dans l’évolution des idées témoigne de l’affection des anciens pour le passé, alors que les plus jeunes ne comprennent pas leur présent. Afin que les contrôles imposés sur la conscience s’évanouissent, les parents conscients et leurs enfants devront s’unir pour que la science occulte se transmette aux progénitures. Avec le temps, les êtres nés de familles conscientes ne s’identifieront plus à leur conscience raciale car déjà ils appartiennent à une ère nouvelle.

(BdM) Si l'on considère le rôle pernicieux qu'elles jouent dans l'expérience du MOI inconscient, les forces occultes sont-elles responsables de l'inconscience humaine?

(R) Lorsque l'homme comprendra la nature expérimentale de sa conscience, il sera en mesure de percevoir le caractère unique de son statut mental. Sans cette compréhension, il demeure victime d'une conscience composée à la fois d'éléments étrangers et d'éléments personnels qui n'ont pas été intégrés et qui devront l'être au cours de son évolution. Les éléments étrangers

8

devront être intégrés dans la mesure où il y aura accroissement de l'intelligence et développement d'un nouvel équilibre entre l'homme et les forces occultes.

Nous appelons ''éléments étrangers'' ces forces ou pressions qui créent un déséquilibre dû à son incapacité à contrôler les éléments subtils des plans qui le dominent. L'homme comprendra la vie lorsqu'il sentira la mutation de son taux vibratoire et le déséquilibre qu'elle crée dans ses corps subtils. Il apprendra alors, au gré de sa transformation, à rééquilibrer ses énergies.

Toute conscience intelligente rejette les éléments qui lui sont étrangers, car tant que ces derniers n'ont pas été intégrés, ils exercent une forme ou autre de domination. Soit que l'ego refuse de les assimiler (ou il en est incapable) ou il les intègre et cesse d'en être victime. Ces éléments étrangers créent la souffrance psychologique que connaît l'homme en évolution vers un mental plus avancé. Afin qu'il puisse intégrer ces éléments divergents, il lui faudra se libérer de la polarité ou du malaise qu'ils imposent à son mental. Dans la mesure où il saura le faire, sa liberté grandira, car rien ne peut l'empêcher de repousser les éléments étrangers à sa conscience, sauf la crainte.

(BdM) Les éléments étrangers sont des aspects de la pensée qui astralisent l'homme lorsqu'il n'en intègre pas l'émotion. Une fois intégrés, ces éléments se transforment en conscience libre. Discutez de ce point.

(R) Lorsque l'ego souffre, vous devenez victime de l'opposition que créent dans votre mental les éléments étrangers. Ces éléments sont la cause de vos souffrances, car ils vous font reconnaître que les forces occultes sont actives et vous imposent des pensées et des états qui vont à l'encontre de votre paix. Il revient à l'homme d'identifier ce qui viole son esprit et de ne pas se laisser affecter. Ces éléments étrangers n'étant que de temporaires inventions qui éprouvent la résistance mentale de sa conscience et altèrent son taux vibratoire. Le taux vibratoire du mental ne peut être élevé sans qu'il y ait perturbation de la conscience car toute nouvelle vibration crée une réverbération, d'où le malaise.

Lorsque le catholique décide de ne plus confesser ses péchés à un mortel, il éprouve, au tout début, un malaise. La culpabilité s'installe, s'empare de lui. S'il intègre cet élément astral, il grandit et, éventuellement, cesse d'en souffrir. Dans le cas contraire, il demeure ignorant et en souffre toute sa vie. Cependant, il ne peut y avoir de croissance sans souffrance et c'est pourquoi les éléments étrangers viennent éprouver l'intelligence de l'ego.

Toute pensée dont l'élément émotif n'est pas intégré, crée dans la conscience mentale un reflet subjectif qui vous associe à la conscience de la race ; l'homme ne peut créer de pensées d'ordre mental tant qu'il ne s'est pas suffisamment individualisé, car la mémoire de la race fait partie de l'enveloppe de son esprit donc des paramètres subjectifs qui le maintiennent dans une fausse sécurité.

(BdM) Est-ce possible que ces éléments étrangers ne nous affectent que lorsque nous subissons des contretemps?

(R) Lorsque vous vivez des contretemps, vous devenez vulnérable aux éléments étrangers car l'émotion vous envahit facilement. Le déséquilibre qui s'ensuit ouvre la porte aux pensées

9

désagréables qui polluent votre conscience. Par ailleurs, ces éléments étrangers peuvent servir à renforcer votre MOI dans la mesure où vous ne vous laissez pas prendre au jeu. Ces éléments n'ont aucune logique en soi, ils sont simplement des formes-pensées qui jaillissent de votre mémoire par impulsions véhiculées à partir du plan mental. Si vous étiez suffisamment éveillés, c'est-à-dire bien en dehors de votre esprit ou ego, vous verriez à l'instant que les éléments étrangers sont dirigés vers votre conscience pour tester votre résistance à la crainte ou à l'inquiétude qui sont des formes subtiles de manipulation.

(BdM) Les forces occultes du mental œuvrent à l'insu de l'ego. Veuillez-nous expliquer.

(R) L'homme sur le plan de la matière est, par conséquent, incarné et muni de la faculté de penser. Il jouit donc de l'impression d'une présence stationnaire dans le monde. Mais à partir du moment où il prend conscience des autres plans en évolution parallèle avec lui, il réalise que sa nature se compose et se recompose au rythme de sa télépathie avec le plan mental. L'ego ne peut plus alors retenir ou s'opposer à la lumière nouvelle qui ouvre sa conscience à l'état mental de sa conscience. Il est forcé de devenir transparent car les forces occultes du mental viennent remplacer sa conscience égocentrique par une conscience plus vaste, plus sensible aux modifications du taux vibratoire. Par la suite, l'homme ne peut plus vivre sa conscience comme dans le passé car les forces qui l'habitaient à son insu sont devenues partenaires au développement de sa conscience. Il est donc en voie de devenir unifié, c'est-à- dire d'intégrer sa conscience.

(BdM) Les forces occultes du mental sont-elles réellement intelligentes?

(R) Elles le sont car elles composent avec l'ego pour introduire de la clarté dans la conscience humaine. Si ces forces n'étaient pas intelligentes, l'homme ne pourrait le devenir, car leur support serait axé sur la destruction et non sur la construction, l'inconscience et non la conscience. Le meilleur juge sera l'homme lui-même lorsqu'il aura intégré son être. Il évaluera son rapport avec les forces du mental car il aura atteint un certain niveau de bien-être dont elles seront partiellement responsables, bien que la souffrance encourue l'aura forcé, pour des raisons de développement et de liberté, à leur livrer un combat soutenu pour le déspiritualiser et répudier sa naïveté.

L'intelligence de l'homme doit cependant primer car, tant qu'il n'aura pas pleine maîtrise de sa conscience, les forces occultes exerceront une domination accrue dans sa vie. Il y va de sa conscience et non pas de leur présence. Toute notion différente de celle-ci impliquerait un trait de spiritualité qui devra, avec le temps, s'estomper du tableau de la conscience humaine. Nous aimons l'homme pour des raisons très différentes de l'amour qu'il peut nous porter. Il doit se suffire à lui-même et non chercher à nous plaire. Nous faisons partie d'un autre temps, d'un autre univers.

(BdM) L'homme devra redéfinir le mal et y inclure toutes les formes de domination sur sa conscience. Il lui faudra réaliser que la domination qui s'exerce à partir des plans constitue une violation de ses droits universels et qu'un tel empire découle des facettes lucifériennes de la conscience cosmique. Le mal n'est pas simplement l'œuvre d'esprits inférieurs à travers l'homme mais aussi d'esprits supérieurs qui le lient à des programmations punitives, sous

10

prétexte de le faire évoluer et lui permettre d'accéder aux archives universelles auxquelles il a droit en tant qu'être de lumière. Commentez ce sujet important.

(R) Le mal est une notion morale sur votre plan. Il est empirique et ne dérive pas d'une convention cosmique mais simplement d'une perception de la conscience terrestre selon ses origines et sa culture. Dépendant du plan sur lequel se matérialise ou apparaît la conscience, le mal se manifeste sous des aspects différents. Vu d'un plan inconscient, les origines du mal se situent dans des mondes obscurs alors que le bien semble localisé sur des plans plus élevés de la vie.

Mais en réalité, la conscience, ou la vie intelligente, origine du plan mental sans nécessairement devoir se réaliser dans la matière ; ainsi, le mal ou le bien peuvent très bien représenter des plans de vies qui ne sont pas encore réalisés, matérialisés ou incarnés. Ceci implique que le mal ne fait pas nécessairement partie de l'expérience de l'homme mais qu'il peut aussi résulter d'une brèche dont il n'a pas conscience dans sa relation avec les plans occultes de la vie. L'homme a une idée pragmatique du mal qu'il interprète selon sa culture mais le caractère relatif de ces interprétations renforce convenablement son ignorance du mensonge cosmique.

En somme, s'il était conscient, donc réellement éveillé, il verrait le mal dans un cadre beaucoup plus vaste. Il s'en instruirait pour évincer les moindres aspects de son incompétence à lire les archives universelles pour faciliter sa compréhension des forces occultes de la vie. Le pouvoir est dans l'information, la science dans l'éducation, la sagesse et la compétence à en comprendre le mensonge voilé. Toute autre notion de connaissance spirituelle démontre le caractère naïf de l'homme et le sommeil dans lequel il est plongé.

L'homme n'est pas suffisamment conscient du mal engendré par différentes formes de domination. S'il n'est pas parfaitement conscient de la domination exercée sur le plan matériel, imaginez combien peu conscient il puisse être de la domination qu'exercent les plans occultes. Toute forme de domination sur la conscience est la manifestation d'une perturbation des ondes de vie qui doit être corrigée à court ou à long terme. C'est ce que vous appelez l'évolution. Et seule cette dernière permettra de corriger une telle condition. Mais seule l'évolution individuelle corrigera de manière irréversible cette condition de l'âme incarnée.

L'homme nouveau ne supportera plus aucune forme de domination, fût-elle occulte ou matérielle. C'est ainsi que le mal s'écartera de sa conscience. Les perturbations de l'énergie innée à la conscience universelle cesseront et éventuellement, les forces de vie le serviront. Mais tant que le mal issu de la domination ne sera pas parfaitement compris et éradiqué, il demeurera un être en conscience expérimentale car son ego n'aura pas réalisé le besoin de s'opposer à toute forme de tyrannie, fut-elle d'ordre matérielle ou occulte.

(BMD) Qu'entendez-vous par enveloppe de l'esprit?

(R) L'enveloppe de l'esprit est la limite psychologique globale de l'ego dont la conscience est édifié sur la mémoire de la race et les constats accumulés au cours de l'involution culturelle. Cette condition fait obstacle au lien universel. Afin que le mental de l'homme soit libre d'interpréter la réalité systémique, c'est-à-dire d'en comprendre les aspects fondamentaux, il lui faudra se libérer des contraintes astrales de son enveloppe qui n'offrent qu'une réflexion spéculative de la réalité. S'il est en quête de réponses à de nombreuses questions, l'homme

11

devra se projeter au-delà de cette enveloppe qui lui interdit l'accès à la télépathie universelle. Au stade actuel de son évolution, il lui est impossible de fracturer le rayon de la pensée afin de le doubler et d'en percevoir la vibration, faculté qui lui permettrait d'étudier les mystères.

Conséquemment, l'enveloppe réduit de façon significative le pouvoir de la pensée humaine et confine la conscience à une quarantaine planétaire. Franchir les bornes de cette enveloppe lui permettra donc de mettre le cap sur l'inconnu où s'étendent les vastes domaines de la connaissance inédite et occulte de l'évolution. L'homme découvrira qu'il existe un vaste univers parallèle régi par des lois incompréhensibles.

(BMD) L'enveloppe de l'esprit serait donc l'état mental restrictif dont nous ressentons les limites au cours du développement de notre conscience adulte. Cela crée-t-il en nous l'impression de ne pas pouvoir répondre de manière absolue aux questions fondamentales?

(R) En effet, cette condition vous paralyse et vous empêche d'épuiser vos questions face aux mystères systémiques. Cette condition est une conséquence de la rupture avec les circuits, et, par conséquent, de la suspension de la télépathie universelle. L'homme a été réduit à développer des systèmes philosophiques qui lui donnent l'impression de résoudre les problèmes. Mais ces jeux de l'esprit sont sans issue car ils ne correspondent pas à la pensée télépathique et ne bénéficient pas de son statut finalitaire. La pensée réfléchie ne jouit d'aucun pouvoir de pénétration dans le plan mental universel. Pour aboutir à ce plan, la conscience vibratoire doit être suffisamment développée ; on peut alors commander la réponse et la question et cesser d'être victime du silence qui nie l'accès à l'information. Le silence mental est une mesure du degré de manipulation et de contrôle qu'exercent les plans sur l'homme. Cette censure sera levée suite à la réouverture des circuits universels.

(BMD) Pouvons-nous vous identifier à ce que nous appelons l'esprit, c'est-à-dire à une forme d'intelligence non matérielle incorporée dans une enveloppe quelconque non soumise aux lois de la matière? Autrement dit, le mot esprit est-il un terme spirituel ou naïf qui couvre une réalité systémique non saisissable par le mental humain pour des raisons de limitation psychologique ou de manque d'expérience paranormale ou morontielle?

(R) Nous sommes une civilisation dont l'ordre diffère de la vôtre. Sa distinction nous permet de nous déplacer dans le temps et l'espace cosmique avec un minimum de restrictions. Nous appartenons à des races dont les corps d'une densité différente de la vôtre ne sont pas assujettis aux lois de la mort. La mort n'existe pas pour nous puisque nos enveloppes sont immatérielles. Le fait que vous nous traitez comme de l'esprit, ou des esprits, interfère avec votre développement mental car cette notion vous induit à nous décerner des pouvoirs de domination sur vous qui ne sont en fait que temporaires car l'homme étant cosmique, il peut altérer et élever son taux vibratoire, unifier sa conscience et ne pas être dominé.

Nous appartenons à des mondes dont l'exercice fondamental est la création de la pensée. Elle est pour nous un travail de lumière alors que pour vous, elle vous permet de vous identifier à un état d'éveil qui favorise le développement d'une conscience personnelle. Mais cette énergie vient de nos mondes et nous sommes à la source de son mouvement qui se termine sur les plans inférieurs de la réalité cosmique. La manipulation de la pensée devient la manipulation du penseur ou du récepteur. Vous devrez un jour comprendre ceci car il y va de votre liberté et de votre retour aux mondes de lumière.

12

Plus l'homme évoluera, plus la pensée se modifiera chez lui et plus il s'élèvera vers une conscience télépathique avec les plans universels. Les religions ont, par ignorance, spiritualisé les mondes parallèles. Avec le développement de la conscience au cours des siècles à venir, la perception changera et la conscience de l'homme prendra une ampleur inconnue depuis le début des incarnations.

(BMD) Quelle différence y a-t-il entre vous et ce que nous appelons des extra-terrestres?

(R) Les extra-terrestres sont des humanoïdes dotés de corps matériels tels que les vôtres. Ils sont tissés de matière dont la vitalité ne dépend d'aucune nourriture animale. Ils peuvent se nourrir à même l'énergie dont ils sont composés ; ils ont de plus la capacité de tirer de l'environnement les forces vitales nécessaires à leur survie physique. Sommes-nous des extra- terrestres, des humanoïdes dans le sens que vous lui accordez? La réponse en est une de relativité. Nous sommes sur des plans qui défient votre imagination. Nous ne pouvons souscrire à la définition d'une humanité matérielle. Nous avons des corps de lumière mais non de matière. Nous pourrions, s'il était nécessaire, nous matérialiser ou emprunter des formes très denses mais toujours immatérielles. Sommes-nous des esprits? Vous devriez réserver le mot esprit pour définir des âmes qui ont laissé le plan matériel pour poursuivre leur évolution en forme astrale pendant une certaine période, avant de retourner dans un corps physique pour y parachever leur évolution terrestre.

Rattacher une valeur spirituelle à nos mondes ou à nos natures vous incite à la superstition du fait que vous n'êtes pas dotés d'un appareil psychique suffisamment développé pour comprendre la nature des mondes parallèles par télépathie puisque votre conscience est encore conditionnée par la réflexion.

(BMD) Vous ne vous décrivez pas comme étant des humanoïdes et refusez de vous identifier au monde des esprits en évolution sur le plan astral, ce qui nous amène à déduire que vous vous donnez un statut particulier se situant au-delà de l'astral et de la matière. En fin de compte, qui êtes-vous?

(R) Nous sommes des êtres systémiques qui évoluent sur le plan mental de la conscience universelle. Nous sommes le plan mental. Ce plan est un univers en soi et ses composantes nous permettent de nous déplacer dans le cosmos sur toutes les échelles de la lumière. Nous ne sommes pas limités par nos corps car nous sommes libres de la gravité. Remarquez que le plan mental est un des plus anciens de l'univers local. C'est sur ce plan que fut conçu l'homme. Ces aussi sur ces plans que les mondes convergent dans une unité cosmique. À partir de nos mondes tout se divise et s'éloigne afin de créer ce que vous appelez l'univers et ses conditions.

(BMD) Donnez-nous un ordre de mesure de votre réalité systémique mentale.

(R) Nous avons la capacité d'intercepter votre conscience à tout moment car la lumière avec laquelle nous travaillons et évoluons est la même que celle avec laquelle vous pensez, notre monde est en mouvement dans votre conscience à travers la communication. Cela nous permet d'organiser votre monde à partir du nôtre qui est un monde de pensées, un monde mental.

13

(BMD) Qu'est-ce que la pensée?

(R) La pensée est un réflexe-lumière qui part de notre monde et se manifeste dans votre conscience à travers le plan mental. Vous accédez au plan mental par le biais de la pensée mais non par le biais de la forme. Si vous accédiez au monde mental par le biais de la forme, vous auriez une mesure de notre civilisation et de ses mondes. Un tel ordre d'expérience requiert une conscience morontielle que vous développerez au cours de l'évolution du corps mental. Le plan mental est un univers indépendant des mondes astraux. Ce plan est universel et il unifie tous les niveaux de la conscience intelligente.

(BdM) La science de l'esprit est fragmentaire et son principe actif échappe encore à la psychologie humaine. L'homme n'en reconnaît la domination que lorsqu'il en est menacé. Ce plan d'intelligence fait partie des grands mystères de la conscience tant humaine que cosmique. Tant que l'humain demeurera impuissant à en questionner les données, il ne pourra prendre le contrôle de sa vie manipulée à toutes les échelles de l'inconscience. Veuillez commenter ce point.

(R) Le mot ''esprit'' a pour le terrestre peu de signification objective car il ne possède pas encore un appareil de réception suffisamment sophistiqué pour interpréter nos communications sur une longueur d'onde convenable et ajustée au réseau universel d'où les pensées sont mises en vibration et irradiées pour servir de forces directionnelles dans nos vies matérielles. Vous subissez vos pensées de manière singulière puisqu'elles vous créent l'impression d'intelligence, alors qu'en réalité, votre intelligence devrait pouvoir en renverser la caractéristique dominante qui est celle de la souffrance née de l'ignorance des lois du mental. L'humain ne reconnaît pas la domination prépersonnelle de la pensée sur sa conscience car il n'a pas suffisamment transmuté ses émotions pour vibrer à un plan mental universel. Ce plan n'est pour lui qu'une catégorie de conscience unifiée en communication télépathique avec notre monde.

Tant que l'homme n'apprendra pas à questionner les données fondamentales de sa conscience, il ne pourra comprendre le mystère de sa pensée qui demeurera l'enveloppe de son esprit. La pensée est une condition électrique qui détermine le rayonnement possible de toute intelligence. Dans la mesure où cette dernière est l'enveloppe de l'esprit, le terrestre ne peut bénéficier d'une conscience morontielle d'où il pourrait observer l'univers local en parfaite sécurité. L'enveloppe de l'esprit est une restriction psychologique, psychique et spirituelle qui bloque la communication télépathique avec nous et empêche les forces de l'âme d'exploiter au maximum la vibration du mental dont toute liberté réelle dépend.

(BdM) Le mensonge cosmique fait partie du travesti de la conscience planétaire et nous soutenons qu'il existe parce que vous persistez à retenir les informations et à manipuler la conscience humaine sur la terre.

(R) Nous retenons les informations concernant les réalités fondamentales de l'univers local car vous auriez tendance, à ce stade-ci de l'évolution, à spiritualiser ces connaissances. Le mensonge, donc le contrôle de l'information, est une mesure préventive servant à protéger l'homme du caractère abusif de sa conscience animale face à ces données dont il pourrait abuser par domination. Pour accéder à de l'information systémique sans aucun contrôle, l'ego doit être suspendu ou rendu transparent par initiation ; votre mental réflectif ne peut traiter

14

objectivement avec ces ordres de grandeur sans risquer la folie qui menacerait ceux qui ne sont pas suffisamment conscients pour absorber intégralement le choc que crée la connaissance infuse.

(BdM) Donc, vous perpétuez le mensonge cosmique car vous n'avez pas réalisé la manière de vous libérer de votre association par domination avec l'homme. Vous avez attendu que l'homme lui-même se dissocie de vous en brisant les chaînes spirituelles de sa conscience. Si, par contre, vous vous étiez présentés à lui de manière régulière au cours des âges, sans magnétiser son corps astral, il aurait grandi en certitude face à votre présence et sa conscience mentale se serait développée à un rythme convenable pour lui permettre de comprendre que sa relation avec d'autres éthers de vie est inclusive à sa réalité. Sa conscience n'aurait alors pas été fragmentée et assujettie à la force dominatrice des religions et des superstitions que vous avez mises à profit pour enregistrer, sur vos plans, des archétypes vivants de pensées qui servent encore aujourd'hui à dynamiser vos circuits et introduire dans vos atmosphères les sons de basses fréquences qui vous permettent instantanément de reconnaître le degré de souffrance chez toute conscience incarnée.

Ce pouvoir dont vous vous êtes dotés graduellement au cours des âges fait donc partie d'une technologie qui devra être liquidée afin de renouveler et régénérer les réseaux universels auxquels toute puissance a droit, quel que soit son plan d'évolution ou le caractère astral de sa nature. Veuillez commenter.

(R) Nous avons attendu longtemps avant de préparer l'homme à une éventuelle confrontation avec nous. La raison est la suivante. Le cosmos est divisé contre lui-même. Les mondes supérieurs, bien que perfectionnés dans leurs structures internes, ont de la difficulté à interagir avec les mondes qui leur sont inférieurs en vibration en raison de l'instabilité des énergies fondamentales. Il est très difficile pour une entité d'un monde parallèle de se matérialiser dans votre monde car les forces nécessaires pour un tel transfert sont instables. À l'Âge du Verseau, l'homme pourra enfin nous confronter et manifester son indépendance d'esprit, parce qu'il sera projeté sur une nouvelle courbe d'évolution par des envoyés qui comprennent parfaitement la nature de l'intelligence et du mensonge dans le développement des anciens systèmes de vie.

Toute évolution requiert des changements fondamentaux et nous sommes dans l'obligation maintenant de travailler avec le mortel et sa lumière parce que, sans elle, nous perdrons contact avec notre propre essence. Ceci est un grave problème pour nous et nous avons déjà atteint nos limites. Nous devons décélérer dans notre évolution afin de permettre que l'homme évolue et apprenne la science de l'énergie. Le concept de l'esprit doit être radié de la conscience humaine et toute notion de divinité exclue de son mental. Un tel travail requerra une transformation profonde de sa conscience. Cela se réalisera sur une base individuelle car la conscience universelle exclut tout rapport de forces avec les conditions involutives des civilisations matérielles.

(BdM) Comment expliquer qu'une confrontation entre le mortel en fusion et vos plans a été nécessaire, voire inévitable, pour accélérer et faciliter la descente de l'information concernant la réalité des plans?

(R) Dans le passé, nous communiquions l'information à travers les circuits astraux et nous pouvions retarder l'échéance du lien télépathique avec l'homme. Maintenant nous pouvons

15

sans risque informer l'humain puisqu'il peut intervenir dans la mise en vibration de l'information ; ceci était impossible dans le passé vu la nature astrale des initiations et le caractère spirituel des Initiés. L'Initié du Verseau a établi que les forces occultes du mental pouvaient être testées et que le feu de la conscience en fusion devait être introduit sur le plan mental. Cette condition était suffisante pour égaliser les rapports de force entre l'énergie de l'âme humaine et le rayon utilisé par le double universel dans l'allocation du savoir qui revient intégralement à l'Homme nouveau. Les forces occultes systémiques n'auront jamais plus, au cours du prochain cycle, l'ascendance qu'elles ont exercée sur l'homme.

(BdM) Le contrôle draconien de l'information auquel est sujet tout terrestre est la fondation de votre pouvoir sur la conscience humaine, de sorte que toute communication exercée entre votre plan et le nôtre est sujette à vos lois. Ceci est une aberration fondamentale des lois cosmiques. Les circuits universels ont été créés et développés avec l'intention d'universaliser l'information afin d'en éliminer le contrôle par des races qui chercheraient à restreindre les déplacements morontiels de races dites ''inférieures''. Ceci implique que la vie systémique aujourd'hui demeure une enclave à l'intérieur de laquelle une certaine hégémonie existe et ou on contrôle les âmes ; ces âmes servent de cadrans systémiques pour les mondes supérieurs qui ne vivent que d'énergie pure, c'est-à-dire de pensées. Vous n'êtes donc en réalité que des formes très avancées de vampires qui utilisent la pensée-combustible pour vous propulser à l'infini dans vos propres domaines et à l'intérieur de vos systèmes. Tant que l'homme pense, au lieu de communiquer, son énergie mentale ne sert que de carburant pour vos besoins d'énergie. Veuillez élaborer.

(R) Nous utilisons la pensée réfléchie ou subjective pour effectivement nous propulser dans nos mondes car nous n'avons pas de corps matériel ; la pensée est le seul combustible nous permettant de nous mouvoir très rapidement dans l'univers local. C'est à partir du moment où, au cours de l'involution, il nous a été possible de nous déplacer en utilisant le carburant- lumière de vos pensées que l'homme a perdu son autonomie. Dès que votre pensée deviendra télépathique, elle se greffera aux circuits universels et cessera d'être utilisée comme elle l'a été lors de l'involution et il vous sera possible d'en observer la vibration. L'homme conscient sera libre et ne retournera plus en forme astrale à la sortie de son enveloppe charnelle puisque son taux vibratoire le propulsera sur le plan morontiel de la conscience immortelle.

Ceci aura lieu au cours de l'Âge du Verseau ; l'humain avancé sera en contact avec des plans de vie qui lui permettront de constater qu'il est sur le point de retourner consciemment dans le cosmos ou le système local. Une fois cette époque entamée, la conscience sera totalement redéfinie et l'homme ne vivra plus comme dans le passé. Sa nature sera universelle, c'est-à-dire qu'elle aura le loisir d'engendrer et de définir ses propres limites et ses propres conditions. Le karma ne sera plus.

(BdM) L'homme ne fait pas confiance à sa pensée et, in extenso, à son intelligence. Les structures psychologiques de son MOI s'en voient incessamment affaiblies. Que prévoyez- vous faire pour altérer cette condition très avancée chez l'homme?

(R) Maintenant que nous avons installé un lien télépathique avec votre plan et que la science du mental peut vous être communiquée, il se créera un renversement. Mais tout changement s'exercera d'abord sur le plan individuel. La science du mental est exacte et vaste car elle rejoint tous les aspects de la réalité systémique. Sachant que la connaissance altère la

16

conscience, il faudra que les corps subtils de l'homme soient ajustés en conséquence afin qu'il puisse continuer à absorber les vibrations d'une science de plus en plus élevée, d'une communication de plus en plus vaste et croissante.

(BdM) Donnez-nous un aperçu du mensonge cosmique selon votre point de vue.

(R) Le mensonge cosmique est pour nous simplement un retard dans notre temps. Nous éprouvons de la difficulté à émettre dans une fréquence qui puisse vous parvenir intacte. À cause de ceci, la perte d'énergie que vous subissez équivaut à ce que vous appelez le mensonge. En réalité, notre science n'est pas parfaite et vous en êtes les victimes. Suite à la diffusion d'une science du MOI fondée sur une communication directe avec le plan mental, vous apprendrez à vous affranchir des conditions qui ont fait de vos vies une suite d'expériences aveugles. Nous compenserons en vous faisant comprendre que la pensée est issue, à sa source, de nos plans. À partir du moment où l'homme sera saisi de la subtilité de cette réalité, il commencera à se libérer des effets secondaires de la pensée et il passera à un niveau de conscience avancée où il cessera d'être victime de nos conditions. C'est ce que vous nommez l'évolution.

(BdM) Notre expérience nous démontre que l'homme doit haïr tout ce qui est occulte afin de consolider ses forces émotives et centrer son mental. Cette haine que tout nouvel Initié du Verseau devra développer face à l'invisible ne lui sera apparente que lorsqu'il aura pris conscience de la manipulation de son mental par les plans. Ceci implique que l'homme sera forcé de détruire la base psychologique de sa spiritualité avant de passer à une autre étape de l'évolution. Cette condition lui permettra d'être sur un même pied d'égalité que vous et de s'opposer avec force advenant des conditions de vie qui iraient à l'encontre de ses besoins.

(R) L'homme a beaucoup plus de pouvoir qu'il ne le réalise. Pour y accéder, il lui faudra néanmoins altérer son mode de pensée car c'est là qu'il devient prisonnier de structures mentales inférieures qui empoisonnent son existence. Haïr les forces occultes est une technique de déspiritualisation efficace et inévitable car elle force l'homme à vaincre ses émotions spirituelles face à tout ce qui lui semble supérieur. En réalité, il n'y a rien au-dessus de lui, s'il apprend à ne rien y placer. Mais ceci requiert une nouvelle façon de vivre sa conscience ou de penser. L'initiation au mental a démontré que nous pouvons y être confrontés et la force mentale du nouvel Initié est le résultat de cette lutte. L'homme devra suivre le même parcours pour libérer les forces de son mental individualisé. Durant l'involution de l'humanité, il aurait été impossible pour lui de nous contester car nous l'avions programmé en fonction de la crainte. La crainte a servi de garde-fou jusqu'à ce que son corps mental soit suffisamment développé.

(BdM) L'homme a de la difficulté à vous affronter en raison de sa crainte de la folie ou de l'illusion de damnation qui le paralyse lorsqu'il s'attaque aux forces invisibles ; en réalité, la folie est simplement due à la limite de la conscience de son MOI qui n'est pas intégrée. Lorsqu'il réalisera que vous n'êtes ni supérieur, ni inférieur à lui sur le plan de l'essence et que toute conscience est infinie en soi et ne peut être indéfiniment subordonnée, il vous confrontera sur le plan mental ; conséquemment, sa pensée s'ajustera et deviendra un outil sophistiqué de communication. Le concept de confrontation est nouveau pour une humanité qui a été une race d'esclaves pendant des millénaires de quarantaine. Pouvez-vous élaborer?

17

(R) La folie est le résultat d'une trop grande accumulation d'énergie négative dans le mental. Elle permet à des entités de bas niveau de s'introduire dans la conscience humaine et de l'utiliser à des fins qui ne justifient pas la manœuvre. C'est une totale ingérence. Si l'homme était conscient des lois de la pensée, la folie serait impossible car le taux vibratoire de sa conscience mentale lui offrirait une protection intégrale. Remarquez que la folie est toujours accompagnée de la présence d'un foyer de crainte. En nous confrontant, l'homme mettra fin à ses craintes du fait que sa sécurité psychologique sera entre ses mains au lieu de dépendre de systèmes de pensées ou de valeurs qui ne font pas partie de sa réalité. L'homme avancé individualisera sa conscience au plus haut degré.

(BdM) Vous utilisez la pensée pour engendrer des mouvements dans l'expérience humaine qui, au fil du temps, deviennent des points de souffrance. Nous pouvons accepter jusqu'à un certain point que certains détails de l'avenir nous soient voilés, compte tenu que le mortel ne possède pas la force intérieure nécessaire pour faire face à l'expérience tant qu'il n'y est pas plongé ; par contre, nous nous élevons contre la stratégie de manipulation que vous exercez systématiquement sous le couvert d'une programmation. L'être conscient sera particulièrement instruit dans la science du mental. Il se débarrassera des cancres de l'involution qui paralysent la conscience personnelle par des pensées soufflées, totalement absente d'intelligence et, par conséquent, de pouvoir décisionnel réel et effectif qui protègerait l'homme contre les abus de la programmation. Veuillez poursuivre.

(R) Notre relation avec l'homme en est effectivement une de domination ; nous n'avons pas de choix car la densité de votre corps animal s'oppose à une pénétration de nos énergies dans des modes convenables et sûrs. À cause de cette condition, l'homme demeure en tutelle. Par contre, nous savons que l'avenir réserve à l'humanité un grand cycle de vie animée à un autre niveau. Ceci est déjà annoncé par l'incarnation d'un Initié du Verseau. Vous devrez réapprendre à vivre vos vies en fonction de principes de base développés et codifiés dans une sorte d'instruction nouvelle et révolutionnaire. Vous devrez mettre un terme à vos anciennes manières de penser. Vous devrez le faire à partir de vous-même. Nous ne pouvons le faire pour vous.

(BdM) Nous soutenons que tout contact inconscient avec le plan astral ou mental endosse une forme de mensonge à l'échelle cosmique et ce, quelques soient les explications offertes. Cette réalité fondamentale est à la source du rapport hiérarchisé, donc spiritualisé, entre les races dites ''avancés'' et d'autres dites 'inférieures''. Voilà le principe moteur de la conscience expérimentale humaine. Cela dit, le retour à la conscience universelle s'effectuera lorsque l'homme deviendra libre de vous sur le plan mental. Il pensera à partir de lui-même et son amour naïf pour une divinité ou les plans s'éteindra de manière radicale. Confirmez et développez cette position.

(R) Votre lumière vous permet d'établir ceci. Une fois que cette condition aura été édifiée dans la conscience du Verseau, la science de la vie sera instantanée. L'homme n'aura plus à chercher de réponses ou systèmes de pensée. Tout convergera vers lui. Il sentira le centre unique de sa conscience. Il lui faudra cependant supporter une forme d'isolation car il fera partie de cette minorité qui pensera ou saura de première main. Puisque les connaissances issues de cette instruction font partie d'une science mentale, le taux vibratoire de l'individu sera altéré et, de ce changement, il subira une métamorphose profonde qui altérera à jamais la

18

conscience de ses cellules. Tout ceci, par la suite, le préparera à des rencontres prescrites selon son développement et son rôle planétaire ou extra-planétaire.

La nouvelle conscience sera vaste, Elle ne sera plus circonscrite comme ce fut le cas durant l'involution. L'homme manifeste un amour spirituel pour les plans invisibles car des notions paternalistes lui ont été inculquées. À travers l'amour qu'il exprime pour des entités ou la divinité, il se protège de trop savoir. La connaissance est un feu qui brûle l'âme. Même vos découvertes scientifiques ont bousculé vos fondations. Aujourd'hui, vous appréciez la science et attendez ces développements avec impatience ; mais, il fut un temps où le pouvoir la redoutait. Il en sera de même pour les notions où les sentiments d'amour que les hommes véhiculent envers tout ce qui est au-dessus d'eux. Vous ne comprendrez ce que signifie la liberté tant que vous n'aurez pas transmuté votre conscience spirituelle que vous considérez, innocemment, comme le plus haut niveau de conscience réalisable. Mais vous passerez, au cours de l'évolution, à l'étape de la conscience mentale.

Dans la conscience spirituelle, vous baignez dans le mensonge sanctifié, même s'il vous convient par amour de votre ou de vos dieux. Dans la conscience mentale vous n'aurez pas d'autres choix que de vous imposer en tant qu'intelligence libre sur le plan individualisé de votre réalité transpersonnelle. Pour l'humain, ce sera la plus grande révolution psychologique dans les annales de la vie terrestre. Ceux qui connaîtront cette conscience ne participeront plus involontairement à l'exercice de la conscience planétaire sans modification de certains paramètres. La densité et l'égrégore de cette conscience leurs seront évidents et, selon leurs besoins, ils sauront échapper à certaines conditions nocives. Nous entrevoyons d'énormes variations régionales, ethniques et raciales ainsi qu'un grand différentiel dans le rythme de l'évolution et de l'intégration de la nouvelle conscience du Verseau.

Le grand obstacle sera la mémoire des races. Elle sert actuellement à la sécurité psychologique fictive de l'individu et lui soustrait toute autonomie dont il disposerait en tant qu'être avancé. Les religions résisteront au changement car il y va de leur pouvoir spirituel exercé depuis toujours sur et contre l'homme démuni de conscience individualisée. Les religions cultiveront la crainte de la damnation pour empêcher que la lumière descende sur la Terre. Ceci reflète la guerre des plans et des mécanismes obscurantistes du mensonge cosmique. Ce qui est réel ne sera jamais évident au commun des mortels.

(BdM) Le pouvoir spirituel déforme l'esprit et le manipule astralement pour perpétuer le mensonge. Sur le plan d'une humanité désorganisée à une échelle gigantesque, son institutionnalisation exerce une fonction sociale nécessaire. Mais si nous observons son action et ses conséquences d'un point de vue universel, conscient, intelligent et individuel, ce pouvoir spirituel représente une totale domination de l'esprit. Il est une violation fondamentale des lois intelligentes de la vie. L'ignorance crasse soutenue très souvent par la sophistique perpétue sa présence chez les masses mais réussit de moins en moins à pénétrer les consciences plus averties. Veuillez commenter.

(R) Vos peuples ont encore besoin de religion surtout dans les régions moins favorisées. Par contre, ce n'est pas sur le plan collectif que la correction se fera car une religion dans le sens actuel du terme peut facilement être remplacée par une autre plus profane. Observez la mégalomanie des activités sportives dans certains pays ; le sport dans ces régions du globe est devenu une sorte de religion. L'élimination radicale de ce que vous nommez la religion se concrétisera sur le plan individuel. La religion perpétue le mensonge cosmique car elle doit sa

19

vitalité à l'impression qu'elle crée dans l'esprit et non à la puissance et à la réalité de la science des mondes. Toute religion fait partie de l'involution de l'humanité. Avec le temps elles disparaîtront sous le choc de l'évolution et des systèmes de pensée et d'information. Les religions ont toujours dominé et imposé leurs croyances. Croire est une aberration mentale car cela prédispose à se soumettre à une forme d'intelligence qui subordonne. Ceci est anti- intelligence et totalement involutif. Certaines dominations occultes utilisent la faiblesse de ce maillon pour imposer la suprématie du pouvoir collectif sur l'individu. Mais il est difficile de ne pas croire en quelque chose lorsque vous n'avez pas encore développé vos propres organes de perception. Ce n'est forcément qu'à la suite d'une telle croissance que certains principes vous apparaîtront en toute évidence.

(BdM) Que signifie le terme ''péché originel'' des Livres saints?

(R) Le ''péché originel'' réfère à une condition reculée dans le temps de l'humanité où il nous a été nécessaire d'intervenir dans l'évolution de l'espèce humaine pour empêcher certaines races supérieures d'interférer dans le processus de sélection naturelle des races primitives. Des étrangers voulurent contrecarrer l'évolution naturelle de l'humanité en octroyant à certains types d'hommes des facultés supranaturelles qui auraient favorisé la suspension de certaines lois naturelles. Ceci s'avérait dangereux car les formes primitives ne disposaient d'aucuns moyens qui leur auraient permis d'éviter le déséquilibre causé par les forces transposées, de sorte qu'ils risquaient, par simple volonté, de détruire leur environnement.

Les étrangers formaient un groupe à la recherche d'une base de sélection humanoïde ; ils cherchaient à transmettre à la vieille humanité une programmation différente de celle développée par sélection naturelle afin d'accélérer son développement pour, éventuellement, dans un avenir quelconque, en faire un repêchage, en ramener des unités sur leur planète et s'en servir comme esclaves pour remplacer des populations en voie de décimation.

Le péché originel réfère à une époque où l'homme s'opposa à la volonté de ces étrangers pour reprendre en main les conditions de son évolution naturelle. À partir de ce temps dans l'histoire, la relation entre les étrangers et l'humanité naissante fut altérée. Par la suite, l'homme ne put jamais revivre un contact aussi étroit avec des êtres venus d'ailleurs.

(BdM) Que voulez-vous dire par ''intervenir dans l'évolution de l'espèce humaine pour empêcher certaines races supérieures d'interférer dans le processus de sélection naturelle des races primitives''?

(R) Nous voulons signifier que des êtres, que nous appelons pour des raisons de convenance ''les Seigneurs du Désert'', apparurent sur la Terre dans leurs vaisseaux et interdirent aux étrangers de poursuivre leurs activités. Une guerre s'ensuivit. Elle se poursuit encore aujourd'hui, de sorte que l'humanité demeure toujours sujette à certaines expériences scientifiques qui risquent de mettre en danger certains individus.

(BdM) Faites-vous référence à ''l'expulsion du Jardin''?
(R) Lorsque les ''Seigneurs du Désert'' atterrirent sur la Terre, ils commandèrent aux étrangers

de se retirer d'un secteur particulier où vivait une population humaine qu'ils avaient 20

sélectionnée pour des expériences qui menaçaient l'équilibre de la conscience en développement. Cette expulsion fut nécessaire afin d'empêcher l'abus d'une technologie systémique contre une humanité sans défense. Mais les conséquences de cette expulsion réverbèrent encore aujourd'hui sur les plans, car la conscience universelle n'est pas parfaitement répandue dans l'univers local.

(BdM) Quelle fut l'erreur commise par les intelligences qui ont créé le premier homme?

(R) Ce fut une erreur de l'intemporel. Il leur était interdit de créer une forme humaine durant un cycle où les forces vivantes de la vie étaient encore en voie de stabilisation. Les forces génétiques utilisées dans la création des premiers hommes étaient encore à un stade de développement et d'étude. La science systémique n'avait pas encore évalué le rythme de reproduction des cellules vivantes qui avaient été développées en laboratoire dans des conditions totalement étrangères aux conditions terrestres. Dès que ces cellules devenaient actives dans une atmosphère terrestre, elles se divisaient à un rythme qui ne convenait plus au plein développement normal de l'être, du fait que trop de plasma vital était nécessaire pour les nourrir. C'est la raison pourquoi le corps humain est composé d'une trop grande quantité d'eau qui, en retour, force l'homme à extraire de sa masse aqueuse une certaine quantité d'oxygène pour maintenir l'équilibre entre son corps astral et son corps éthérique. Cette condition écourte sa vie et le force à constamment compenser psychiquement pour une vie qui, vue de notre réalité systémique, est de trop courte durée.

(BdM) Dans le cadre de la conscience mentale future, le respect de l'être en évolution s'exercera sans condition afin d'établir un principe fondamental qui assurera le renversement du pouvoir occulte des dominations sur lui. Tant que l'homme n'aura pas fortifié et cristallisé en lui ce principe, il sera susceptible d'être influencé par les mémoires de la race qui contribuèrent, historiquement, à l'esclavage de l'espèce depuis les premiers types humanoïdes créés pas les pères de la race. Quelle opinion voulez-vous émettre sur ce point?

(R) Le respect, selon le sens que vous lui accordez, est une nouvelle manière d'interpréter les relations entre l'homme et les pères de la race. Le respect de l'être tel que vous l'entendez sera une des pierres angulaires de la nouvelle conscience et les hommes qui ne répondront pas à ce principe seront niés de toute forme de télépathie verticale avec nous, car nous ne pouvons communiquer avec des êtres qui collaborent, de près ou de loin, avec des intelligences qui, par le passé, furent responsables de la rupture des circuits universels. Le respect de l'être dans son sens capital forcera l'homme à éteindre en lui les forces de domination qu'il projette par le biais de sa conscience astrale. Il ne faut pas perdre de vue que la domination a été à l'origine des conditions qui, par la suite, ont fait de l'humanité une race en quarantaine, dépourvue de tout moyen d'intervention dans le développement de sa conscience systémique suite à l'abolition de la télépathie avec nos circuits.

(BdM) Le respect est donc, dans son sens intégral et occulte, l'abolition des mémoires karmiques dont l'homme est victime. Êtes-vous d'accord?

(R) Le respect invite à l'abolition de toutes forme d'autorité par domination sur la conscience humaine ; il sera une condition fondamentale de l'évolution de la conscience au cours des siècles à venir. Il libérera l'homme de l'homme mais aussi des hiérarchies qui l'ont dominé et

21

 

lui ont imposé le silence mental que vous appelez la pensée réfléchie. Tant qu'il ne passera pas à l'étape d'une conscience mentale télépathique, il demeurera victime des mémoires karmiques qui le lient à la conscience de la race par l'entremise d'expériences irréconciliables avec la vie morontielle. Les mémoires karmiques dont est victime l'humain sont résiduelles et découlent de la domination des forces qui contrôlent les territoires occultes de la vie astrale pour amplifier, dans la conscience planétaire, un grand sens de solitude du MOI personnel. Ce dernier ne peut se réconcilier à l'intégralité de sa lumière avec laquelle il ne participe que partiellement et, bien inconsciemment, en tant que mortel. Le respect dans le sens occulte du terme mènera à l'abolition de toute forme de domination sur la conscience en évolution, qu'elle soit humaine ou hiérarchique.

(BdM) Les archives de l'humanité confirment que la relation entre l'homme et les plans spirituels a été et demeure un échec qui ne fut jamais dévoilé. Pouvez-vous admettre que la relation entre l'homme et les ordres systémiques nécessitera un jour une correction?

(R) Bien qu'une telle information n'eût été accessible ou compréhensible qu'à des êtres éveillés et conscients du lien universel, la libération de cette information aurait, en effet, élevé l'esprit philosophique de l'homme au lieu de le maintenir dans les griffes du pouvoir spirituel des religions qui édifièrent une divinité suprême, inexistante dans la forme telle que projetée par un esprit humain à la merci des forces astrales de la Terre, donc impuissant. Sans contact et conscience télépathiques avec les circuits universels, le terrestre ne peut vérifier les fondations de la métaphysique ; il ne peut traiter de manière égale avec les êtres qui évoluent au-delà de la matière, puisqu'il ne réalise pas que ces entités ne peuvent remettre en question ou repousser l'intelligence créatrice de la conscience morontielle humaine. En effet, l'évolution de l'homme sur le globe terrestre est un échec partiel car les lois de domination ont été abrogées très tard et même trop tard dans le temps. Nous avons trop longtemps attendu avant de créer les conditions nécessaires à l'avortement de la domination sur la Terre. Nous n'avions pas suffisamment d'expérience avec la nature de l'âme humaine ; nous avions cru qu'elle pouvait corriger d'elle-même ses tendances astrales. Ce fut une erreur. Une correction sera nécessaire. Elle nécessitera l'ouverture d'un nouveau canal de communication entre l'homme et le plan mental afin de l'inviter à reconnaître sa relation intime avec nous. Tant qu'il ne sera pas saisi de cette réalité, une certaine lumière lui fera défaut. Il ne pourra pas prendre pleine conscience de la domination et de ses conséquences réprouvées qui sont à l'origine de la souffrance humaine. La domination fait partie de la fondation astrale de l'âme qui, à son tour, est fortement régie par les forces de la mort.