La télépathie: P 89

 

(BdM) La télépathie avec vos circuits peut mener à une forme de domination du mental de l'homme en raison de son manque d'expérience des lois occultes. Certaines communications peuvent pousser l'homme trop spirituel et crédule à obéir à des commandements, sans exercer son esprit critique et sans appuyer ses décisions sur le libre exercice de sa volonté. Développez sur ce point.

(R) L'homme n'a pas l'habitude de traiter librement avec les plans occultes car ceux-ci représentent encore pour lui des dimensions divines, alors qu'ils ne sont que des mondes parallèles régis par des intelligences systémiques gouvernant les mondes en évolution. La grande naïveté et l'ignorance spirituelle de l'homme ont limité son indépendance d'esprit. Se conscientisant il en arrivera à traiter plus intelligemment avec toutes les formes de télépathie, ne risquant plus alors de perdre son identité.

La télépathie avec les circuits universels requiert un ajustement du corps mental pour que l'homme puisse en reconnaître les pièges. Voilà ce qu'offre l'initiation solaire. Les embûches étaient nécessaires afin que l'homme puisse identifier les conditions risquant de déséquilibrer sa vie. La télépathie supramentale est une communication directe entre le plan matériel et notre plan, cependant, elle ne signifie pas, de manière absolue, que l'homme soit obligé d'en suivre aveuglément les directives, si directives il y a. Tout ceci fait partie de son évolution mentale et de sa capacité d'interpréter l'information intelligemment. L'homme doit demeurer libre par rapport à ce que nous sommes. Voilà pourquoi rien ne peut être transféré gratuitement sans un travail de grande profondeur car l'humain est très conditionné par sa spiritualité planétaire ; l'ayant dépassée, il atteindra une conscience mentale très avancée. Alors il sera maître sur le plan mental.

(BdM) Que doit surveiller l'humain lorsqu'il entre en communication avec vos circuits et pourquoi la nature de certaines communications lui reste-t-elle voilée?

(R) L'homme doit rester circonspect car les plans peuvent colorer son état mental et affecter sa conscience. Toute communication altère son état et peut déséquilibrer son psychisme. Son corps mental devra être ajusté pour que les communications soient rigoureuses et parfaites. Ceci nécessitera une certaine période d'adaptation, l'humain étant très contaminé par les émotions et la mémoire de la race qui polluent sa conscience, nous contraignant à différer toute communication intégrale.

Au cours de l'évolution, la communication avec nos circuits sera parfaitement rétablie et l'homme jouera un rôle intelligent par rapport à cette communication. Par le passé, un des obstacles majeurs fut sa résistance à nos commandements. Nous savons maintenant que cette résistance découlait de son incompréhension sur nos intentions et que cette réaction était conséquente à sa nature égoïque animale. Cette situation est maintenant corrigée. Dans

89

l'avenir lorsque l'humain exercera sa télépathie, nous ne pourrons plus l'assujettir. Le développement de la télépathie avec nos circuits fait partie d'un nouveau plan de communication avec l'homme conscient. Ce plan n'est pas encore parfaitement développé de sorte que nous ne savons pas jusqu'où ira la communication. Néanmoins, il semble que certains hommes auront ascendance sur d'autres car leur télépathie ira de pair avec la fusion que nous sommes en voie de mettre au point et d'évaluer. Dans la mesure où la fusion se perfectionnera, la télépathie s'exercera sans condition, de façon plus libre et plus ouverte. Les dangers d'une dissémination d'informations extra-sensorielles seront écartés par la fusion qui nous unira à l'homme. Nous devons à tout prix éviter les erreurs du passé car les conséquences sont de longue portée.

La raison pour laquelle certaines communications demeurent voilées est due à la nature de vos réactions face à des données mettant au défi la logique de vos consciences planétaires. Puisque nous connaissons l'avenir, toute information prédisant des événements majeurs créerait des crises de gestion dans nos sociétés. Les hommes sont persuadés que les événements sont sous leur contrôle et non pas sous le contrôle de forces ou de facteurs immatériels. L'homme moderne n'accepte pas bien le fait que la vie en évolution soit régie à partir des plans systémiques ; en effet cela réduit trop l'importance de sa participation et de son pouvoir décisionnel. Son questionnement est le sous-produit de l'ignorance, mais il demeure que beaucoup de maturité sera nécessaire s'il doit, un jour, accéder à de l'information concernant d'importants événements pour l'humanité.

(BdM) La télépathie universelle n'est donc pas une simple faculté mais un lien vibratoire avec le plan mental ; elle permet d'interpréter une vibration sans passer par le mental inférieur où se réfléchit le MOI personnel.

(R) La télépathie qui unira l'homme et nos circuits créera un pont entre le mental des cellules et nos plans hiérarchiques. L'expérience sera révélatrice et mènera progressivement à un engagement avec d'autres intelligences et d'autres races systémiques. La télépathie avec les circuits abolira le retour en forme astrale suite à la mort du corps matériel et la conscience morontielle remplacera la conscience planétaire. Cette forme avancée de communication sera fondée sur la capacité d'interpréter instantanément une vibration. L'homme accèdera à des domaines qui lui furent inaccessibles puisqu'il n'avait pas accès au plan supramental de la conscience.

La télépathie universelle éteindra le doute et le contact avec nos plans permettra d'accéder à des réponses inconcevables à partir de la pensée réfléchie. Prenant conscience du caractère distinct des réponses, l'homme verra se confirmer la communication avec des plans de vie et d'intelligence non-conformes aux conventions du plan matériel.

(BdM) Définissez pour nous ce qu'est ou ce que sera la conscience supramentale.

(R) La conscience supramentale est un état permettant d'intercepter une vibration dès qu'elle se manifeste à la conscience. S'exerce alors un retour à la source de la pensée où elle vibre dans sa pure forme, au-delà de l'enveloppe de l'esprit ou de la personnalité planétaire. L'être est alors médium du mental car il se libère des pulsions de l'âme, qui durant l'involution ou sa période endormie, étaient les seuls référents de sa conscience expérimentale et égocentrique ; il commence alors à prendre conscience de l'unité de son être avec le plan mental.

90

La conscience supramentale est un état d'esprit qui expose à l'homme la contrepartie universelle de son MOI. Il peut alors s'informer de la nature des choses sans devoir interpréter la réalité cosmique de façon philosophique, puisque sa conscience est habitée à un niveau qui lui permet de reconnaître la dualité réunifiée de sa réalité transcendante. Sa médiumnité n'étant plus astrale mais mentale, il peut alors jeter un pont entre son MOI et l'aspect plus vaste de sa réalité sans perdre conscience de sa personne. Tout contact avec le plan mental est un partenariat en communication. Le monologue n'existe plus et le dialogue s'inscrit dans un rythme de plus en plus exigeant, la nature de la télépathie avec les circuits universels étant fondée sur l'apport prépersonnel du principe supérieur de la pensée, activée à travers la personnalité éveillée de l'être individué.

(BdM) L'homme fait face à une grande incertitude lorsqu'il s'agit pour lui de déterminer la différence entre les mondes de l'esprit et les intelligences extra-planétaires. Quelle est la cause de cette ambivalence, de ce non-dit? Sommes-nous victimes du mensonge cosmique, dans ce sens qu'aucune entité en haut lieu ne peut ou ne veut nous affirmer, de manière certaine, que les "anges, archanges ou ajusteurs de pensée" ne sont en fait que des races avancées qui ont, depuis longtemps, conquis l'énergie ainsi que la matière ? Nous croyons que toutes références à ces groupes, que l'on décrit par des vocables spirituellement tendancieux et archaïques, ne font que retarder l'assimilation d'une science systémique axée sur le développement d'une télépathie universelle. Est-ce réel?

(R) La définition de notre réalité dépend de votre niveau de conscience télépathique et de votre capacité à en supporter le contenu. Si vous nous considérez comme des races avancées qui ont réglé le problème de l'énergie et de la matière, il vous sera plus facile de passer à un autre niveau de conscience et de vous mettre en communication avec nous afin de recevoir des données supplémentaires concernant l'ordre de notre réalité. La majorité de l'humanité religieuse et spirituelle nous conçoit dans un cadre spirite d'où se dégage une confiance envers des "êtres de lumière". D'autres nous perçoivent dans le cadre d'une évolution matérielle avancée et disposant de moyens suffisamment développés pour se soustraire aux lois matérielles. Dans un cas comme dans l'autre, il y va du pouvoir de votre conscience intelligente. Le mental de l'homme est sous sa gouverne. Selon le niveau de vos communications avec nous, d'autres niveaux de perception s'ouvriront à vous ainsi que d'autres plans de conscience. Plus votre conscience grandira, plus notre réalité confirmera vos perceptions.

La conscience supramentale procédera assez rapidement à la définition de nos mondes et de leurs populations. Les mystères s'évanouiront et l'homme entrera dans une phase de connaissance et d'investigation qui révolutionnera sa conscience et celle de la Terre. La retenue de l'information illustre la réalité systémique et les conditions nécessaires à son évolution sur les plans inférieurs. L'esprit est une énergie très volatile. La conscience terrestre doit être ajustée avant de pouvoir s'aventurer dans des domaines de la vie systémique qui risqueraient de déséquilibrer les corps subtils chez des êtres non préparés à la transformation des perceptions spirituelles.

Lorsque vous accolez le nom "d'anges ou archanges" vous employez des termes involutifs à consonance spirituelle. Ces mots n'ont de sens que celui que vous leur accordez. Pour que l'homme passe de ce stade de conscience à un autre plus objectif et plus réel, donc plus systémique, il lui faudra élever son mental afin de nous recevoir par télépathie et de

91

percevoir notre forme réelle ; cette étape franchie, vous serez en mesure d'interpréter notre réalité selon des normes plus adaptées à nos mondes.

L'imagination spirituelle de l'humanité retarde l'évolution de la conscience mentale car l'ego a besoin de sécurité pour orchestrer sa vie planétaire. Cependant la spiritualité de l'homme bien temporaire est inévitable car un savoir trop avancé lui créerait un grand étouffement, diminuant ainsi son plaisir et sa qualité de vie.

(BdM) Nous maintenons que la télépathie universelle fut une forme imparfaite de communication utilisée pour éprouver l'homme, lui créant une fausse impression de communication objective et intégrale alors qu'en réalité, il devait en ajuster la vibration traversant les plans régis par le mensonge cosmique ; mensonge qu'il démasquera une fois sa conscience libérée de ses mémoires. Lorsque l'homme dépassera la dépendance psychologique exercée par la mémoire raciale, il deviendra maître de ses pensées. C'est alors que vous ne pourrez plus dominer sa conscience car elle ne vous appartiendra plus. Votre rôle dans l'évolution du système de vie terrestre sera terminé. La fin sera ratifiée par la fusion puisque le développement de sa conscience morontielle empêchera que l'homme ne retrouve sa forme astrale au moment de sa mort physique.

(R) Votre besoin de supports psychologiques permettant de déterminer les paramètres de la réalité systémique sera diminué par une télépathie accrue. Il est exact que l'ouverture du canal et le manque d'expérience en communication avec nos plans vous laissent sous l'impression que la pensée vous est transmise sous forme objective et intégrale. Vous découvrirez que vous seuls pouvez en corriger la vibration. Le rôle de l'ajusteur de pensée est utile dans la mesure où vous ne vous laissez pas manipuler. Vous découvrirez que la pensée est un réflexe-lumière plus ou moins ajusté, basé sur le mouvement subtil de votre esprit. Lorsque votre conscience est unifiée au mental supérieur, elle vous permet d'interpréter et de comprendre l'activité des forces de vie qui stimulent votre MOI car vous pouvez communiquer avec elles. Lorsqu'elle est mécanique et morte, elle dérive facilement et perd contact avec la réalité des plans subtils. L'homme est un continuum de conscience. Son évolution est donc proportionnelle à sa capacité de transpercer les voiles de sa conscience actuelle, lui permettant de réaliser son amplitude, au-delà d'un simple phénomène de réflexion ; d'où l'importance de la télépathie universelle malgré ses limites actuelles.

(BdM) Le mensonge féconde à un point tel la vie mentale du terrestre qu'il devra, au cours de son évolution, s'opposer sans cesse aux pulsions de sa conscience involutive. Il devra faire l'effort mental nécessaire pour corriger l'impression qu'elle crée sur son MOI. Cet effort fera partie du développement de la conscience télépathique universelle. Pouvez-vous commenter.

(R) L'homme s'habituera à savoir sans l'appui de sa réflexion et réalisera que sa conscience est à la source de sa science. Dans la mesure où il supportera psychologiquement cet état mental éveillé, il jouira d'une télépathie grandissante. Celle-ci se développera dans la mesure où il s'opposera aux pensées astralisées. C'est seulement lorsqu'il cessera de subir la pensée qu'il pourra la filtrer et la corriger, réalisant alors qu'il a accès à une science universelle. La pensée n'est jamais seule puisqu'elle donne naissance à un train de pensées. Si l'homme n'apprend pas à traiter avec la vibration de la pensée originale, il ne pourra pas traiter avec la vibration des pensées suivantes. Il ne bénéficiera pas de l'essence de la pensée qui surgit de

92

l'infinité du mental dont le mouvement continu permet d'étudier sans fin la réalité systémique et d'en approfondir les dimensions inconnues.

(BdM) Le phénomène de la pensée chez l'homme repose sur certains mécanismes astraux qui s'opposent à la lumière du MOI et inhibent son accession aux sciences systémiques, ce qui, par conséquent, viole ses droits fondamentaux. Cette infraction remonte à l'aube de la race adamique et devra, au cours de l'évolution, être rectifiée. Nous maintenons que ses créateurs se retirèrent et voulurent que le terrestre poursuive seul son développement, isolé de toute communication avec les circuits universels, le condamnant ainsi à la pensée réfléchie.

(R) La rupture du lien universel s'ensuivit, interdisant à l'homme l'accès aux mystères car la pensée réfléchie, étant composée d'un seul rayon, ne pouvait servir de communication avec les seigneurs de la race. La pensée involutive perdit sa qualité télépathique et sa qualité de s'auto-gérer. Dès lors l'homme devint victime de la pensée subjective qui lui bloqua l'accès aux mystères intemporels par communication télépathique, puisque l'astral s'oppose à tout ego qui veut s'instruire de lui-même.

La pensée astralisée séduit la conscience humaine et confine l'homme à l'enveloppe de son esprit, le rendant ainsi prisonnier de la réflexion. L'homme doit apprendre à se protéger mentalement vers l'extérieur de l'enveloppe afin de percevoir son esprit, sinon il en subira les lois internes engendrées par l'ego inconscient. La conscience égocentrique interrompt la télépathie universelle car elle force l'homme à demeurer à l'intérieur de cette enveloppe.

Dans cette enveloppe spirituelle, l'homme est aveugle car sa lumière s'astralise sans difficulté. Son incapacité d'abandonner les forces astrales qui sabotent son existence au profit de l'évolution de l'âme cause l'insécurité fondamentale de son MOI planétaire. Cependant, la réalité humaine n'est pas uniquement la réalité de son âme. L'homme possède aussi une conscience, c'est-à-dire une intelligence particulièrement adaptée à l'âme afin que celle-ci progresse sans qu'il en soit toujours victime. Une fois développée, l'âme cesse d'en être la force maîtresse et lorsque l'esprit prédomine, l'âme perd son pouvoir de domination. L'homme accèdera aux sciences systémiques lorsqu'il s'entretiendra sciemment avec des consciences intelligentes sans lesquelles il serait voué à demeurer dans l'enceinte de son esprit, impuissant, à observer les mécanismes de réflexion qui sous-tendent sa conscience égoïque.

(BdM) Quel est le niveau de collaboration auquel l'homme peut s'attendre dans le développement de la télépathie et de l'abolition des contrôles sur sa conscience mentale?

(R) Tout dépend de lui. Les hommes n'ont pas tous accès aux mêmes plans du mental. C'est une question d'évolution individuelle. Ils ne disposent pas tous des mêmes mécanismes d'insurrection contre les forces occultes car ils ne sont pas élevés au même degré d'initiation. Certains sont plus spirituels et, par conséquent, plus naïfs que d'autres. Plus l'individu sera conscient de la manipulation dont est sujette l'humanité, plus il vibrera dans le mental et plus sa conscience spirituelle se métamorphosera pour devenir en état de rébellion permanente et éclairée. Il commencera à percevoir les plans occultes du mental et à bénéficier d'une télépathie grandissante qui évoluera avec le temps. Nous ne pouvons que vous expliquer les conditions qui ont créé la conscience planétaire involutive et les directions que doit prendre le terrestre pour s'en libérer. Le reste est entre vos mains. Nous ne pouvons vous supporter psychologiquement dans le développement de votre conscience. Elle fait partie de votre

93

 

évolution, de votre devenir en tant qu'espèce par rapport à d'autres qui vous intercepteront dans un futur quelconque. Les contrôles que vous subissez sur le plan de la conscience mentale sont sujets à disparaître avec l'intégration des énergies qui la composent. Plus l'homme contrôlera sa vie, moins elle sera contraignante. Il lui faudra beaucoup d'intelligence et de fortitude pour accomplir ce tour de force.

(BdM) Comment expliquer l'aide de certains morts pour les êtres chers?

(R) Les morts sont des mémoires et ne vivent que par rapport à l'homme. Cette condition est intrinsèque à la nature de leur plan. Les défunts vivent et se nourrissent de la lumière du mortel ; leur contact subliminal avec l'homme à travers le monde de la pensée leur permet de se souvenir et de revivre les mémoires accumulées au cours de leur dernière existence. La vie après la mort n'est pas vivante, elle est un miroir de l'âme qui évolue dans des mondes qui n'ont de relation qu'avec la pensée humaine. C'est dans ce sens unique que les morts sont des vampires et que leur relation psychique avec le mortel demeure un des secrets de l'astral le plus jalousement gardé.

Pour les morts la pensée est un médium terrestre. Elle leur permet de se souvenir et en l'utilisant, ils se mettent en vibration. L'âme ou son essence alors se manifeste. Cette mise en vibration leur donne l'impression d'être ; dans le cas contraire, ils se retrouveraient figés dans des mondes de rêves qui leur sont assignés à la sortie du corps matériel et dont le plan est déterminé par le taux vibratoire de leur lumière. D'ailleurs une des premières activités de l'âme à la sortie du corps matériel est d'identifier un mortel avec lequel elle pourra correspondre. En général, elle se lie à des êtres qu'elle a connus, ce qui explique les origines du lien karmique.

Être mort n'est pas une existence mais une ambiance qui permet à l'âme de se manifester dans la mesure où la pensée humaine est suffisamment présente pour lui offrir un support auquel elle peut s'identifier. C'est à ce point qu'il faut savoir reconnaître les jeux de l'esprit que les morts créent constamment dans la conscience, sinon la souffrance psychologique de l'ego s'installe. Si le mortel est psychiquement lié à une âme défunte qui n'est pas très évoluée, cette dernière peut facilement interférer dans le processus mental de l'ego et lui souffler des pensées qui vont à l'encontre de son bien-être. Les morts sont des manipulateurs naturels de la pensée : ils aident l'homme ou cherchent à le détruire. Le savoir fait partie de la science du mental, donc de la science de Soi.

94