Le doute

 Par Edwige


Avant-propos

*Ces FOCUS sont des lieux d'échanges créatifs, collaboratifs et génératifs pour les personnes désireuses de communiquer avec leur double et/ou celui d'autrui. Vous pouvez proposer un thème, un sujet qui sera mis en ligne après vérification. En cas d'erreur dans un commentaire celui-ci peut être modifié sur demande dans la mesure où il ne lui a pas été apporté de réponse.

*Prière de ne pas déformer les transcriptions originales de l'œuvre de Bernard de Montréal proposées pour étude et dont la seule référence est l'audio qui l'accompagne.

*Polémiques stériles et énergivores, non-respect de la parole de l'autre, critiques malveillantes, tribune spirituelle pour ego surdimensionné, etc. n'ont pas leur place dans cet espace.

*L'anonymat est garanti, aucune inscription ni abonnement n'est requis.


Télécharger
PE+066+le+doute.pdf
Document Adobe Acrobat 324.2 KB

L’éveil de la conscience chez l’humain survient lorsqu’il est touché par cette énergie Intelligente qui est en lien avec les activités de l’Esprit et non plus de l’ego humain et/ou planétaire.

Cette Intelligence a été nommée "supramentale" mais peut-être comprise comme au-delà du mental terrestre, réflectif et conditionné.

 

L’ouverture des circuits à cette nouvelle conscience se fait naturellement et spontanément quand c’est le temps pour nous. Une Conscience Supérieure au Mental c’est "l’Esprit Intelligence Réelle" non pas l’intelligence factice, egoïque, ou subjective de nos pensées astralisées.

 

Pour le doute on pourrait parler d’un «doute raisonnablement nécessaire et transitoire » qui participe au processus du nettoyage du mental qui précède et/ou accompagne une crise psychique ou "nuit noire de l’ego"…

 

C’est un colossal travail personnel, non exempt de périodes de grandes souffrances...

 

Par contre le doute persistant, maladif ou son contraire "l’illusion du savoir" sont un frein à l’évolution et font partie d’une souffrance "évolutive" chez les personnes prisonnière d’un ego spirituel…

 

S’éveiller à une "Conscience au-delà du mental" est un cheminement strictement individuel qui laisse libre cours à sa propre créativité et ne nécessite aucun Maître ni Enseignant.

 

Avant tout ne pas remettre nos propres pouvoirs entre les mains d’autrui, quand bien même nous ayons parfois besoin des autres, pour un coup de pouce ou en tant que miroir de nous-même.

 

Ensuite prendre réellement conscience des manipulations et des vampirisations psychiques à tous les niveaux terrestres et occultes.

 

Quel que soit le degré d’évolution, surtout chez les personnes "en chemin", nous sommes tous sujets à de la manipulation occulte à travers nos proches, nos expériences, notre environnement etc… qui sèment en nous une large gamme de pensées, doutes, insécurités, isolement, questionnements recherches de vérité, besoins en tous genres etc.… Détricoter au scalpel ces processus de manipulations peut avoir du sens s’il aide l’ego involué à devenir conscient de ce qui se joue à travers lui, pour et contre lui… paradoxalement pour sa propre évolution.

 

A ce propos Bernard de Montréal dans l’ego vampirique disait : « Si le vampirisme sous toutes ses formes disparaissait de la surface de la terre la société telle que nous la connaissons serait abolie car elle n’aurait plus la force du vampirisme pour lui donner sa cohésion ».

 

Ça aide aussi à développer sa Volonté en créant un rapport « musclé » avec les plans.

 

Les freins à l’évolution persistent tant qu’on n’a pas vu et compris, au-delà des formes, ce qui nous met en vibration pour changer nos paradigmes.

 

C’est un processus qui n’a pas de fin…

 

Le travail de conscientisation est précisément de sortir de la "victimisation" non pas en fuyant les situations déplaisantes, mais en prenant le taureau par les cornes ce qui développe l’Intelligence.

 

Bien orgueilleux celui qui croit y échapper sans un travail permanent de conscientisation et de vigilance H24…

 

Ce travail, a durée variable selon les personnes, peut en effet demander à l’ego "de contenir le temps", selon l’expression de Sandra, avant de constater les prémices de changements réels dans sa vie avec ou sans instruction… mais cela se fait un jour à notre insu… on n’y échappe pas si c’est programmé dans notre vie… 

 

Juste un exemple pour illustrer ceci: "Tomber par hasard" sur une conférence, un écrit de Bernard de Montréal ou d'un autre initié au Québec suffit "par vibration" à déchirer un voile qui fait remonter en surface ce qui était déjà là en nous...ce peut être juste ça l'instruction...

 

J’en termine par une petite phrase qui résume bien ce que je ressens:

"Tout chemin est d’abord enfoui en soi avant de se décliner sous les pas, il mène à soi avant de mener à une destination particulière. Et parfois il ouvre la porte étroite qui aboutit à la transformation heureuse de soi". David Le Breton, Éloge des chemins et de la lenteur.


Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Edwige (lundi, 03 septembre 2018 20:05)

    Caractère, personnalité, mémoire négative, positive… mise en contexte de ce doute à deux facettes qui est au centre des égos en évolution.

    La personnalité se construit à partir de composants héréditaires (mémoires ancestrales), psycho-physiques, culturels, environnementaux etc… Elle possède des traits particuliers permettant de cerner quelqu'un par sa manière d’être, d’agir et de raisonner.

    Le caractère, noyau central de la personnalité, quant à lui est fortement affecté par l'environnement, la culture, l'entourage social, surtout par les expériences vécues durant l’enfance = mémoires polarisées = souffrances récurrentes. C’est un signe distinctif, voire global, qui rend la personne unique.

    Ça pourrait se ressembler mais il y a une nuance entre ce qui est impacté et ce qui se construit… ça laisse une chance à l'un d'évoluer alors qu'il est impossible de détruire un édifice...à moins de le démolir...

    Entre les deux il y a le tempérament ou "juste milieu" qui est pour une personne une façon spontanée de réagir à une situation extérieure. Ce tempérament est assujetti à des facteurs biologiques qui influent sur le comportement, bien qu'il puisse être influencé également par la confrontation avec l'environnement.

    Et juste au centre de tout ça notre GRAND MOI EGOIQUE qui domine la personnalité ainsi que le caractère qui cherche à évoluer (ou pas) malgré (ou à cause) des limites du tempérament et de la puissance de cet égo (surdimensionné) qui génère du Doute…

    En fait, la personnalité c'est une adéquation fine entre le caractère, le tempérament et son milieu social = (Action / Réaction / Emotions).

    La boucle est bouclée…L’égo est le chef d’orchestre dans toutes les expériences…

    A ce jour on dirait que le Québec est en deuil de cet "allumeur" d’une nouvelle conscience. S’il doutait du changement produit dans la vie des gens, si j’en crois certains qui avancent discrètement qu’il avait, comme tout en chacun, son fardeau astral…, où qu’il soit maintenant ce doute doit-être le cadet de ses préoccupations...

    ...Mais sans "Doute" voit-il les effets produits sur son instruction qui, je le confirme, a bien pris son envol Outre Atlantique …

    Si Bernard revenait juste pour me poser la question je lui répondrais : "oui j’aime ton enseignement, oui il me sert grandement à faire tomber au quotidien le voile de ma surdité et de ma cécité de tous les signes qui étaient là depuis toujours dans ma vie et que je ne voyais pas… et oui encore, malgré le poids de la solitude que m’inflige l’intégration de cette nouvelle énergie, paradoxalement le rapprochement avec autrui, au compte-goutte, y’a pas besoin de plus… n’a jamais été aussi authentique et fluide".

    Est-ce que pour autant que la force de mon témoignage aurait balayé son doute ? si tant est qu’il en ait vraiment eu un ?… ou que c’était plus un besoin, in extrémis, de réassurance de sa mission accomplie ?

    Chacun reconnaîtra que nul n'est prophète en son pays... Oui l’esprit teste l’homme, il teste et re-teste incessamment dans tous les plans de nos vies… Cependant nous ne sommes plus naïfs… on sait maintenant que lui aussi à deux facettes et qu’en prime il est vampirique…