Les origines de la conscience humaine: P 51

(BdM) Depuis de début de l'involution planétaire vous reconnaissez avoir dominé l'esprit de l'homme dans le but de développer sa conscience. Vous, en tant que forces occultes, avez contribué à l'institution des religions et, afin de mieux les dominer, avez fixé dans sa conscience la crainte d'un Dieu fictif. Cette crainte s'estompe graduellement suite au développement colossal de la science et du mental de plus en plus individualisé de l'homme ; ce qui amènera celui-ci à développer une haine profonde envers les forces occultes au point où il pourra leur imposer sa volonté. Veuillez commenter.

(R) Nous avons dominé l'homme par des religions puisqu'il n'était pas doté d'une conscience mentale suffisante pour nous confronter, en raison de ses craintes spirituelles profondément enracinées dans l'âme. Il ne pouvait comprendre la loi de cause à effet de manière à en extraire les principes fondés sur la réalité objective de sa conscience.

Il fut soumis à la couverture des religions vu son handicap à se forger une relation intelligente avec les plans occultes. Il ne pouvait confronter le passé et en extraire une nouvelle science, une nouvelle conscience, comme il lui est maintenant possible de le faire. Manifestant un penchant naturel pour l'oppression, il fut aisément opprimé et tant que l'homme cherchera à opprimer, il le sera par les plans, conséquence de sa déviation profonde en regard des lois occultes de la conscience et de la vie.

Le développement de la démocratie sur votre plan, ainsi que la récente conscience des droits de l'homme, est un mouvement vers l'élimination de l'oppression. Les peuples de l'Amérique sont porteurs d'un grand espoir pour l'humanité car ils s'opposent à l'oppression à l'échelle de votre monde.

La crainte de Dieu existe chez-vous car vous ignorez les structures occultes de la conscience et des mondes parallèles. Vous ne pouvez pas encore communiquer par télépathie avec le plan mental, de sorte que vous demeurez des êtres en réflexion de conscience au lieu d'être en émission. La crainte d'un Dieu est l'obstacle majeur à l'émancipation de l'intelligence intégrale de l'ego-lumière. Tant que l'homme sera victime de ses craintes spirituelles, il n'émettra pas sa propre lumière et il demeurera occultement borné et ignorant. L'ignorance est le plus grand danger auquel fait face votre humanité et le plus grand outrage à votre esprit. La domination de l'homme et sa soumission aux forces occultes sont deux niveaux d'incompétence psychologique que les nouveaux initiés rejetteront avec force. La haine de l'occulte sera telle qu'ils n'en seront jamais plus dominés. Ils ébranleront les fondations de la conscience humaine et satisferont le principe fondamental de toute conscience, soit celui de la liberté de savoir par soi-même, sans être influencé.

La haine de l'homme contre les forces occultes corrigera sa relation psychique avec les plans et lui permettra d'accéder aux archives universelles situées au-delà des plans spirituels de l'astral. Afin d'accéder à la connaissance des mondes systémiques et des lois de la conscience, il lui faudra transmuter son amour spirituel pour les forces occultes de quel

51

ordre qu'elles soient. Toute affection pour ces forces est une aberration de la conscience. Les forces occultes sont prépersonnelles et ne dépendent aucunement de l'affection humaine. Leur expérience est d'un autre niveau et l'homme devra convenir avec cette condition. Sinon, il astralisera son lien avec les mondes parallèles et en subira les conséquences comme l'a démontré l'histoire de ses religions.

(BdM) La notion du "péché originel" inculquée à l'humanité depuis des siècles est à l'arrière- plan de la manipulation de la conscience par les forces occultes systémiques. Ce concept, à l'origine même de l'impuissance dont est victime l'homme, n'est-elle pas une fabrication occulte dont les conséquences pour l'humanité furent dévastatrices puisqu'il est le nadir des grandes craintes occultes de l'ego?

(R) Le concept du "péché originel" a servi au développement d'une conscience spirituelle qui devait précéder une conscience mentale plus avertie. Sans le développement d'une conscience spirituelle fondée sur la crainte, l'homme n'aurait pu se développer adéquatement, car seule sa spiritualité pouvait neutraliser sa conscience animale qui était un obstacle à la croissance d'un mental humanisé. Bien que le "péché originel" fût l'expression d'une grande machination contre la conscience planétaire, il permet de l'acheminer vers une conscience critique de l'invisible telle que vous pouvez aujourd'hui le faire. La critique absolue de l'invisible ou des plans permettra à l'homme d'accéder à la compréhension occulte des lois de la vie. Le mental humain s'affranchira de l'impression qui laisse croire que la connaissance occulte de la vie n'est accessible que lorsque l'homme a franchi les portes de la mort.

(BdM) Le "péché originel" est donc à l'origine des grandes craintes de l'âme installées dans la conscience en très bas âge. Ce concept fracture la conscience de l'ego et rend l'homme impuissant à vous opposer sur les plans occultes. Veuillez poursuivre.

(R) En effet, les craintes de l'âme dérivent de ce concept. Les plans utilisent, par le biais de la pensée réfléchie, toutes les formes imaginables de contrôle dont l'homme peut être victime jusqu'au jour où il aura la force intérieure nécessaire pour neutraliser la religiosité qui les nourrit. Il ne remontera pas le courant de sa conscience jusqu'à nous tant qu'il n'aura pas appris à haïr les forces occultes avec la même ferveur avec laquelle il apprit à les aimer et à les redouter au cours de l'involution. Ceci le projettera sur une courbe d'évolution qui le mènera au contact avec des puissances qui, par le passé, le dominèrent jusque dans l'âme.

Lorsque l'homme nous affrontera sur les plans, nous entrerons en contact avec lui sur le plan éthérique de la matière. Ce sera alors le signe de réconciliation qui offrira une réponse aux mystères des civilisations qui peuplent l'univers local puisque celles-ci ne peuvent, pour le moment, entrer ouvertement en contact avec l'homme pour des raisons d'équilibre et d'ordre dans l'évolution de sa conscience planétaire. La science moderne vous offre un aperçu sur les possibilités de l'évolution mentale et bien qu'elle soit dans son enfance, elle dénote déjà un avenir éclatant et aussi mystérieux que le passé ignorant dans lequel trempa votre humanité pendant des millénaires.

Les craintes de l'âme sont les seules barrières au contact morontiel avec les plans invisibles, car les vibrations associées à ces craintes sont une défense effective contre le choc d'une lumière que l'homme ne peut supporter à cause de sa phobie innée de la mort et de la folie.

52

(BdM) L'homme est un être de lumière dont la seule limite au plein développement de sa conscience relève de ses craintes. Développez ce sujet.

(R) Lorsque vous intimez que l'homme est un être-lumière, vous signifiez que sa conscience est en soi illimitée et qu'il lui est possible d'accéder au lien universel par le biais d'un mental libre ; mais pour bénéficier de cette condition, il lui faudra élever son taux vibratoire en abolissant ses craintes. Tant qu'il portera la crainte dans son sein, il ne pourra bénéficier de sa nature cosmique car les forces astrales de l'âme freineront sa puissance. L'évolution dépend de l'abolition de la crainte sur tous les plans de sa réalité.

(BdM) Quel sera le rôle de la femme au cours du prochain cycle de l'évolution mentale?

(R) La femme démasquera l'empire du mâle et forcera celui-ci à explorer une nouvelle psychologie face à son sexe. Elle développera son identité et ne collaborera plus à la domination de l'homme sur elle. Ainsi naîtra une nouvelle conscience psychologique qui fera réaliser à l'homme que la femme est occultement aussi, sinon plus, avertie que lui ; il prendra alors conscience qu'il est naturellement disposé au maintien du pouvoir astral qui sert de véhicule aux souffrances karmiques de l'espèce. L'intelligence de la femme deviendra évidente lorsque l'homme réalisera qu'il n'est pas seul à prétendre aux attributs intelligents qui permettent de voir à travers les voiles de la vie.

La femme est impuissante, en apparence seulement. Elle sera en puissance lorsqu'elle jouera le rôle qui lui convient et que le karma de l'amour sera banni de son expérience. Au cours de l'évolution mentale de la race, elle forgera un point de rencontre entre les forces obscures et les forces de la lumière. Elle fera en sorte que s'établisse un rapport nouveau entre les forces du passé et celles de l'avenir. Son pouvoir occulte sera éclatant.

(BdM) Dans le passé, l'homme fut le gardien de la mémoire de la race. Dans l'avenir, il reviendra à la femme d'instruire l'espèce dont la mémoire universelle assurera un ordre évolutif nouveau. Veuillez élaborer.

(R) La femme jouera un rôle prépondérant dans l'évolution de la conscience sur la Terre car elle remplacera la foi spirituelle par un ordre mental. Au cours de l'involution, la loi prima sur l'ordre car elle permettait à l'homme d'établir son autorité par domination, alors qu'au cours de l'évolution elle sera abolie et l'ordre établi. La loi représentait la domination et pointait à la puissance de l'homme, alors que la science de la femme lanternait en arrière-plan. L'ordre remplacera la loi car la femme dominera la scène d'une vie renouvelée. N'exhibant pas de tendance naturelle à la domination, elle instaurera l'ordre nécessaire pour le développement de la paix. Elle assurera la paix alors que l'homme assura la guerre.

(BdM) Quelle sera l'ultime alliance entre l'homme et les civilisations d'outre-espaces ?

(R) Votre Terre est une planète expérimentale. Au fur et à mesure que l'évolution s'enracinera, la conscience du terrestre s'élèvera et les rapports entre la Terre et les autres planètes justifieront des rencontres dans la mesure où l'homme sera plus réceptif et plus adapté à la notion de civilisations extérieures, indépendantes de son système local. L'ultime alliance resserrera les anciens liens entre l'homme et les races-mères responsables de l'insémination de

53

l'âme humaine sur la Terre. Lorsque l'homme fut placé sur le plan matériel, la conscience animale fut suspendue et la conscience humaine prit son essor. À partir de ce temps, la Terre fut mise sous surveillance et le demeure encore aujourd'hui. Le problème fondamental auquel fait face toute civilisation coupée de son origine est le réappointement de sa conscience contemporaine avec un sens de destinée fondé sur une voyance universelle.

L'alliance ultime redonnera à la Terre et à sa civilisation un sens de destinée qu'elle a perdu suite à l'abolition du contact avec les races-mères. Le phénomène de la race-mère est universel. Aucune civilisation n'apparaît dans le vide. Les lois d'évolutions biologiques s'appliquent à l'évolution du royaume animal mais n'ont rien à voir avec l'évolution de l'homme. L'homme est le produit d'une science supérieure pour qui la matière n'a plus de secret. L'alliance ultime entre la Terre et d'autres civilisations facilitera le souvenir puisque tout est enregistré dans les sphères.

L'homme involutif ne forgera pas d'alliance entre la Terre et les civilisations extérieures ; sa conscience est insuffisante, à ce stade-ci de l'évolution, pour objectivement évaluer sa relation avec d'autres races et en tirer les profits nécessaires à l'expansion de son domaine. Ce travail sera exécuté par les aînés de l'espèce qui travaillent sur les plans occultes de la vie planétaire.

(BdM) Quel est le statut individuel de l'être humain sur une planète expérimentale?

(R) L'être humain actuel n'exhibe qu'une conscience partielle. Tout être incarne une conscience dont une partie siège dans des dimensions qui transcendent la matière et dont la pensée réfléchie ne peut qu'en être le contour. L'homme ne peut prétendre à la compréhension de son statut individuel tant qu'il ne peut individualiser son statut. Un tel travail est de grande envergure car l'individualisation du statut humain se réduit à la réalisation inconditionnelle que toute pensée vient d'ailleurs. Tant qu'il ne sera pas psychologiquement disposé à consentir à cette notion face à la réalité systémique de son MOI, il ne pourra répondre de manière irrévocable aux questions que soulèvera toujours son esprit involutif.

Le statut individuel est un prérequis à la communication télépathique avec le plan mental. L'homme ne peut savourer son indépendance d'esprit tant qu'il n'est pas saisi de sa relation avec les plans. Ce lien universel est la conséquence de son développement psychique et l'aboutissement du développement psychologique de son MOI qu'aucune civilisation ne peut lui offrir. C'est au terme de cette reconnaissance qu'il entre dans une nouvelle courbe d'évolution et que son mental ne peut plus être façonné par la mémoire de sa race. Ce statut individuel appartient à l'être dont l'ego est libéré du connu et dont la conscience peut interpréter les arrières-plans de la réalité systémique.

(BdM) Expliquez-nous le phénomène de la transcommunication.

(R) Les entités sur le plan astral bénéficieront de la science matérielle. Les systèmes électromagnétiques ou électroniques de votre civilisation seront, dans certaines circonstances, utilisés pour prouver leur existence. Les morts rêvent du temps où l'homme sera conscient de leur réalité car cette conscience altèrera la nature de leur monde. Le monde astral est fortement calqué sur la réalité mentale qu'a l'homme de ce plan. Ce dernier n'est pas un plan universel mais un plan planétaire à l'échelle de la conscience humaine.

54

À l'aide de la science, les morts tenteront de communiquer avec l'homme car le plan astral est un monde structuré selon sa conscience. Les morts cherchent à altérer la structure psychique de leur monde car ils ont besoin de le renouveler en raison des développements sur le plan matériel. Dans le cas contraire, ils seraient laissés derrière et en viendraient à ne plus pouvoir contribuer à l'évolution de leur relation avec l'homme, en raison d'un trop grand écart entre leurs paramètres psychiques et la conscience du mortel. Toute communication avec l'homme serait plus difficile, ceci les isolerait encore plus de la Terre. Les morts aiment communiquer avec l'humain mais il leur est difficile de passer à travers les barrières naturelles qui les séparent du plan matériel. Une de ces barrières étant la pensée.

La pensée est un champ d'énergie qui sépare le plan astral du plan physique. Pour cette raison, les entités astrales ne peuvent pas facilement communiquer avec l'homme. Par contre, certains objets matériels peuvent servir de fil conducteur. Lorsqu'une entité a suffisamment été mise en alerte par une personne physique, elle peut vibrer son énergie jusqu'à ce que son taux vibratoire soit suffisamment élevé pour la libérer de son plan et lui permettre d'entrer en communication avec ladite personne.

Mais les morts ne sont pas tous de la même source. Certains évoluent sur des plans élevés, alors que d'autres languissent sur des plans de basses vibrations. Il ne faut pas oublier qu'ils se retrouvent sur des plans qui conviennent à leur expérience terrestre antérieure. C'est la raison pour laquelle toute communication avec ces plans doit être évaluée par les personnes qui en vivent l'expérience. Une expérience avec le plan astral n'est pas négative en soi mais un grand nombre de ces expériences déstabilisent la conscience humaine.

La transcommunication s'épanouira au XXI e siècle en raison de l'ouverture des centres psychiques de l'homme suite aux expériences radicales avec la drogue, la musique et un intérêt non avisé pour les sciences occultes. La civilisation actuelle laisse derrière elle son passé à un rythme alarmant de sorte que les forces astrales deviendront de plus en plus envahissantes. Certains paieront cher leur contact avec des plans dont ils ne connaissent pas les lois occultes.

(BdM) Les "anges" et les "archanges" sont des âmes qui ne se sont jamais incarnées. Leur rôle dans l'évolution des systèmes de vie est lié à l'évolution de l'homme. L'humain est la composante planétaire de ces consciences qui n'ont jamais parfaitement été réalisées car les lois occultes de la vie et de la conscience ne lui ont jamais été révélées avant la fin du XX e siècle. L'involution a emprisonné et empoisonné l'homme. L'évolution l'affranchira. Veiller commenter .

(R) Les forces occultes qui sous-tendent la conscience humaine n'ont de lien avec l'homme que celui de le faire évoluer. Par contre, elles ont besoin de lui dans une même mesure qu'il a besoin d'elles. Tant que l'intelligence humaine ne participera pas, par télépathie, à la compréhension des systèmes de vie et de conscience, les sciences cosmiques du mental demeureront inaccessibles. Ces sciences sont occultes, c'est-à-dire voilées à l'ego tant que ce dernier n'a pas de contact télépathique avec le plan mental de la conscience sur lequel opèrent ces forces. Le plan mental est le seul et unique plan de conscience dans l'univers local qui permet une communication télépathique avec les forces de vie que vous appelez angéliques ou archangéliques. Ces forces ne sont ni bonnes ni mauvaises mais simplement en évolution de conscience par rapport à l'homme.

55

Lorsque ce dernier aura acquis une totale identité, elles n'exerceront plus de pouvoir sur lui car elles auront été définies par sa conscience et leur fonction évolutive sera terminée. L'homme sera alors immortel et sa conscience ne sera jamais plus astralisable. Il se sera libéré des influences occultes et mettra fin à sa programmation systémique. Enfin libre de celle-ci son taux vibratoire lui permettra de savoir tout sur le phénomène humain et les aspects cosmiques de sa conscience.

(BdM) Que voulez-vous signifier par le terme "évolution"?

(R) L'évolution de l'homme dépend de son habilité à comprendre les lois occultes de la vie et d'en intégrer les aspects voilés afin de pouvoir, au fil du temps, se libérer de sa destinée planétaire pour s'engager dans sa destinée cosmique. Une fois libérées de leur destinée planétaire, les forces occultes du mental, qui sont à l'origine de la pensée humaine, auront achevé leur travail sur le plan évolutif ; elles seront transposées et intégrées à la vie matérielle de sorte que l'homme aura vraiment une conscience unifiée. Il sera libre des forces occultes et des machinations contre sa conscience ; sa vie sera totalement coordonnée à la science du mental et à l'étude des systèmes cosmologiques.

L'évolution individuelle n'a rien à voir avec l'évolution de l'humanité en tant que groupe ou masse d'unités de conscience. En évolution individuelle, l'homme partage de moins en moins avec la conscience de sa race et un pont unique s'établit avec les forces occultes du mental pour une nouvelle alliance entre lui et les forces de vie. Sur le plan de l'évolution individuelle, la conscience doit être totalement transformée pour que l'homme puisse participer consciemment à l'évolution de la Terre, car seule une conscience individualisée est libre du temps planétaire puisqu'elle n'est plus assujettie aux influences extérieures. À partir de ce moment dans l'évolution, l'homme ne participera plus à la conscience de l'humanité mais à la conscience des plans.

(BdM) Le seul concours effectif des âmes non incarnées que nous appelons les anges ou archanges est de faire évoluer l'homme. Tout autre aspect de leur principe est luciférien, c'est-à-dire voué à la domination de la conscience humaine tant que l'homme n'aura pas intégré toutes les forces de sa conscience et substitué son amour spirituel pour une forme intégrale d'intelligence. Veillez élaborer sur ce sujet.

(R) Les âmes non incarnées ou les forces occultes systémiques participent à l'évolution de l'homme à partir de plans totalement dissociés des valeurs planétaires humaines. Cette condition doit être corrigée car elle mutile la conscience lorsque l'homme découvre sa précarité face à la manipulation des forces occultes du mental. De là dérive une des causes universelles du mal. Le mal, par définition étendue, réfère à toutes formes de domination de la conscience. Dans le cadre d'une telle évolution, les âmes non incarnées qui se préoccupent de l'évolution de l'homme le font à leur propre péril car l'évolution humaine représente un calendrier. Ce dernier ne statue d'aucune manière les futures relations entre l'homme et les forces du mental puisque le phénomène de la fusion qui s'ensuivra altérera autant la conscience humaine que celle des entités systémiques. Autrement dit, il n'est pas nécessairement établi que la relation consciente entre le mortel avancé et les forces de la lumière ou du mental supérieur créera, dans la conscience future, les conditions recherchées par les forces systémiques. L'homme nouveau opposera tellement de haine aux forces

56

occultes que sa relation avec les plans systémiques ne sera assurée que dans la mesure où elles se lieront à lui au lieu de se lier contre lui, ce qui fut le cas durant l'involution.

Les forces occultes du mental ont toujours évité le lien intégral avec l'humain. Ceci fut une erreur. L'âme humaine a le pouvoir de se libérer elle-même lorsqu'elle a réalisé que la relation avec les plans n'a de valeur intégrale que dans la mesure où elle éprouve une forme ou autre de spiritualité. Dans le cas contraire, elle devient autonome et détient alors le pouvoir de circonscrire la manipulation de la conscience de l'ego. Cette révélation transformera la conscience et rendra l'homme totalement indépendant d'esprit.

Au cours de l'évolution, la conscience se divisera à nouveau et l'homme contemplera la possibilité de se séparer psychiquement des forces du mental. Sa haine occulte pour ces forces changera le cours de l'évolution systémique car il aura intégré suffisamment l'énergie de sa conscience pour ne plus vibrer à l'inconnu. Une fois libéré des mystères, il deviendra maître des sciences solaires et professera dans tous les domaines de la science systémique. On ne référera plus à lui en tant que terrestre mais en tant qu'être finalitaire.

(BdM) L'homme doit donc se libérer de toute crainte spirituelle avant d'accéder aux archives universelles?

(R) La crainte spirituelle ainsi que la spiritualité sont des formes de domination particulières aux plans. Elles sont une expression de la manipulation du mental humain et empêchent l'homme de définir la réalité selon les paramètres d'une conscience libre de tout contrôle psychique ou psychologique. Une conscience qui exerce le pouvoir sur une autre lutte pour la conservation de ce pouvoir car pouvoir signifie "pourvoir". Lorsqu'une conscience en pourvoit une autre, il lui est difficile de céder cette fonction qui représente sa raison d'être ; lorsqu'elle perd sa raison d'être, elle perd sa raison de vie et doit, par le fait même, passer à une autre étape d'évolution. Pour cette raison le pouvoir doit toujours être arraché. Plus une dictature est puissante, plus son pouvoir doit être déraciné. La dictature des forces spirituelles est la plus grande et la plus sophistiquée des dictatures dans l'univers local, car elle dicte la manière dont l'homme doit évoluer alors que c'est lui qui doit dicter, aux forces occultes et spirituelles, les limites de leur conscience par rapport à la sienne. L'homme est total alors que les forces spirituelles doivent composer avec lui à travers sa matière.

La crainte spirituelle n'est pas évidente pour l'homme car il ne comprend pas la relation qu'il entretient inconsciemment avec les forces occultes. Pour cette raison, il ne peut définir la réalité car le monde dans lequel il vit se nourrit de lui. Tant que cette condition existe, il ne peut substituer sa conscience intégrale pour sa conscience fictive. Il n'a aucun point de référence à l'extérieur de lui-même qui fasse partie de lui-même. Cette condition est la cause fondamentale de son sommeil.

"Accéder aux archives universelles" veut dire établir, à partir de la conscience mortelle, les paramètres de la conscience immortelle. Comment une conscience mortelle peut- elle établir les paramètres d'une conscience immortelle? Par le fait même qu'elle dispose de tous les moyens nécessaires lui permettant de détruire la domination sur elle dans la mesure où elle est consciente du plan mental et psychiquement active sur ce plan. Une fois la cessation de la domination établie, le mouvement de l'âme, au-delà de la matérialité, assurera que la conscience ne revienne jamais plus vers les plans de la mort que vous appelez le plan astral. Morontialisée, elle ne perdra aucune conscience d'elle-même au-delà de la matière.

57

 

Elle aura vaincu la mort et établi que l'homme est aussi grand que les forces du mental qui ont servi à son évolution par programmation.

L'accès aux archives universelles implique la résurrection de la conscience humaine au-delà de l'astral, ce plan involutif de l'âme qui a toujours servi à la confiner à l'intérieur d'une conscience planétaire régie par le mensonge. Le mensonge cosmique est la somme totale des illusions créées dans la conscience par la mémoire de la race. Libéré de la mémoire de la race, l'homme ne subira plus le mensonge cosmique et pourra définir la réalité selon les paramètres de son esprit annonciateur. Tant qu'il ne pourra annoncer à sa race la nature du bien et du mal dans des termes qui conviennent à son intelligence intégrale, il demeurera un être inférieur, c'est-à-dire un mortel endormi.

(BdM) Pourquoi y a-t-il des animaux sur la Terre?

(R) La Terre est un vaste laboratoire. Des milliards d'êtres de tous acabits se sont penchés sur votre planète pour y tracer et y laisser des marques que l'on ne retrouve nulle part ailleurs dans l'univers local. La Terre est un joyau de la création mais son statut universel est très peu élevé vu la déchéance de la conscience de ses habitants. Les animaux représentent le pouvoir créatif et l'ingéniosité des esprits de la forme qui ont donné beaucoup à votre globe. Pour l'instant, elle est soumise à des études rigoureuses et les tribunaux systémiques jugeront sévèrement la manière avec laquelle vous traitez les animaux. Les bêtes représentent une grande œuvre et leur esprit doit être protégé contre la souffrance inutile que l'homme peut leur imposer par ignorance ou insensibilité ; ils sont vos frères en esprit même s'ils appartiennent à une courbe d'évolution différente de la vôtre. Les animaux ont des âmes collectives qui ne peuvent être individualisées car elles ne sont pas enregistrées dans les circuits universels. C'est ce qui leur donne leur statut animalier.

Par contre, il y a une tribune particulière qui s'occupe d'eux dans un coin éloigné de l'univers local. Cette tribune suit l'évolution des animaux par rapport à celle de l'homme et si l'humanité dévie trop de sa responsabilité envers eux, de grandes plaies visiteront ce globe et les hommes en seront victimes. Les animaux ont été créés parce que la Terre est un laboratoire qui permet une telle création et, dans un autre sens, ils ont été mis à sa disposition pour égayer son existence et non pas pour être traumatisés.

Les animaux sont la grande joie des hiérarchies car ils ont été conçus pour plaire. La conscience animale est parfaitement en équilibre avec son environnement tant que l'homme ne le bouleversera pas. Dans le cas contraire, elle devient fragile car, différemment de l'humain, l'animal ne peut altérer sa relation avec l'environnement. Ne pouvant la modifier, il en devient facilement victime et, dans ce sens, l'homme en est responsable.