Questions de métaphysique: P 95

(BdM) Vous faites souvent référence au mot "forme". Qu'entendez-vous par ce terme?

(R) Le mot "forme" signifie toute structure repérable par la conscience qui lui permet d'évoluer ou de progresser. La forme est une structure organisée de l'énergie, un sous-produit de l'évolution permettant de reconnaître les plans évolutifs de l'âme ou de l'esprit. Si la forme n'existait pas, le développement de la conscience serait impossible car elle doit convenir d'un arrangement lorsqu'elle entre dans son mouvement d'évolution.

Prenons par exemple les esprits de la forme, ces intelligences qui ont le pouvoir de créer des formes : avec le temps, ces formes se matérialisent sur des plans inférieurs et, au cours de l'évolution, s'adaptent à des densités différentes de celles dont elles originent. Cela engendre le grand processus de la création. Initialement la forme est un esprit sans direction, une énergie convolutée qui doit être maîtrisée avant de progresser vers la lumière ; par la suite, son mouvement lui donne la densité nécessaire à son plan d'évolution, la forçant ainsi à ne plus retourner dans le temps. Alors, elle évolue et elle progresse selon les lois locales ; vous appelez ce processus "évolution".

L'évolution de la forme est un des grands mystères de la vie car elle doit passer d'un plan à un autre pour perfectionner son mouvement. Elle passe du simple au complexe et ce mouvement lui donne une dimension évolutive croissante qui, au cours de longues périodes de développement, engendre la grande beauté universelle via la multiplicité de ses formes. La forme en soi est une création subtile devenant, avec le temps, une matière plus dense servant la création des plans et des formes de vie leur convenant.

(BdM) Que veut dire l'expression "esprits de la forme"?

(R) Les esprits de la forme sont des intelligences ayant accès à des types d'énergie fondamentale qu'ils maîtrisent et auxquels ils induisent un mouvement vers la lumière. Pour évoluer, toute forme doit être dirigée vers la lumière et cette énergie cosmique alimente les formes qui viennent en contact avec elle. Sa source étant infinie, c'est une manne sans fin. Dès que la forme entre en contact avec la lumière, elle cesse d'être fondamentale et entreprend alors son mouvement évolutif. La lumière n'est pas simplement énergie mais aussi intelligence, donnant une direction à la forme. Les esprits de la forme sont en contact avec la lumière à cause de la vitesse vertigineuse de leur déplacement dans l'univers local, leur permettant de s'immerger dans cette énergie intelligente, moteur de la création. Ils sont comparables à des messagers expéditifs emportant la forme vers la lumière pour y recevoir l'impulsion primordiale qui la propulsera vers des mondes à densités variables.

95

Les esprits de la forme sont des intelligences qui communiquent leur intention créative ou manifestent leur volonté créative en jalonnant l'immense espace cosmique. Ils ont le pouvoir d'y installer des champs d'énergie embryonnaire qui créeront des dimensions ou des vrilles qui serviront à capturer l'énergie cosmique. Une fois celle-ci capturée, de nouvelles conditions évolutives s'installent dans le cosmos et des générations de formes éclatent. Ceci est le début de la vie et, par conséquent, le début d'un cycle nouveau d'évolution pour un genre ou autre de formes de vie. Le terme "vie" s'applique à toute forme qui, dans le cosmos, est assurée d'une permanence vu son caractère primordial. Lorsqu'une forme résulte du travail des esprits de la forme elle est dite "intelligente" ; elle possède alors dans son sein l'essence de l'esprit, c'est-à-dire la lumière nécessaire à son mouvement perpétuel dans le temps. Les esprits de la forme sont des porteurs de lumière, des porteurs de vie et ils sont très appréciés dans l'univers local pour leur merveilleuse beauté.

(BdM) Veuillez élaborer sur les esprits de la forme

(R) Pour saisir quelque peu la nature des esprits de la forme, il faut réaliser que cette dernière est toujours issue d'un archétype ou d'un modèle universel écrit dans les archives. Les esprits de la forme ont pour fonction de créer et de stocker ces archétypes dans de vastes librairies cosmiques, afin que dans le temps elles servent à la construction des systèmes. Œuvrant sur de vastes échelles de temps, les formes créées ne servent pas nécessairement dans l'immédiat. Dans nos mondes les esprits de la forme sont toujours en dehors du temps mais en réalité ils sont dans le temps de leur création. Les nouvelles formes ainsi créées doivent d'abord être testées dans nos systèmes de projection temporelle où elles sont évaluées avant d'être enregistrées dans les archives. Les systèmes de projection temporelle sont de vastes machines de temps au moyen desquelles nos techniciens vérifient le comportement d'une forme sur une échelle temporelle quelconque. Ces engins font partie de nos technologies et occupent plus de 7 milliards d'êtres.

(BdM) Expliquez-nous le rôle des esprits de la forme.

(R) Ces intelligences sont une manne universelle et la sommation de leurs activités équivaut à la création des mondes. Les univers sont structurés en paliers ; l'un est superposé à l'autre et, à l'intérieur d'un palier, un vaste mouvement horizontal s'établit. C'est à ce niveau que travaillent les esprits de la forme. Au fil des âges, ils ont mis en mouvement suffisamment de formes pour assurer à la conscience de ne jamais sombrer dans un état de sommeil permanent. Avez-vous remarqué que certains de vos rêves sont tissés de formes impressionnant fortement votre esprit? Le sommeil n'est pas un état d'inconscience mais de pénurie de formes pénétrant votre mental. Lorsque vous pensez trop, vous ne pouvez dormir tandis que si les formes se retirent, le sommeil vient. Il fut une époque où une disette de formes empêchait que s'éveille la conscience dans l'univers des mondes. Tout sommeillait. Les mondes étaient alors dans des états dormants et ce n'est que graduellement et au cours de grandes périodes que la conscience s'éveilla et commença son évolution. L'évolution des esprits de la forme est intimement liée au développement de la conscience, bien que d'autres aspects de leur évolution n'aient pas encore été communiqués à l'homme.

(BdM) Quelle est l'origine des esprits de la forme? 96

(R) Les esprits de la forme sont des intelligences dont la réalité est constituée d'un mouvement ascendant et descendant dans l'univers local. Le premier est à l'origine de la création alors que le second supporte la destruction ou le rejet de la forme. Le mouvement ascendant lui donne accès à la lumière et le mouvement descendant lui permet d'intercepter les ténèbres. Le bien et le mal dérivent de cette dichotomie. La forme est à l'origine de la polarité du bien et du mal puisqu'elle est à l'origine de ce qui se pense. Tant que la pensée ne sera pas dépolarisée elle servira au maintien de cette dualité qui, constamment, permet de comparer les différents niveaux d'évolution selon les standards établis par les esprits du temps. Dans toute polarité, il existe une notion plus ou moins avancée du réel. Au fur et à mesure que la polarité s'atténue, la conscience s'éveille à une notion plus vaste du réel car elle ne requiert plus de comparaison pour exprimer sa certitude ou de réflexion sur le passé.

Les esprits de la forme sont des esprits voyageurs. Leur essence jaillit de temps profondément reculés où il était essentiel de se déplacer rapidement afin d'observer les grands bouleversements de la création initiés par les esprits du temps qui contrôlent le rythme de l'évolution des systèmes universels. Les esprits de la forme sont essentiellement des intelligences dévouées, c'est-à-dire qu'ils reçoivent des ordres qu'ils exécutent avec grande attention. Ils font peu d'erreurs car, sans passé, leurs actions ne sont jamais dévaluées. Toujours en mouvement vers le futur, ils ont des corps de lumière vert émeraude. Lorsqu'ils se déplacent, on peut voir la couleur de leur forme se modifier selon leur vitesse. Ils offrent un superbe spectacle lorsqu'ils sont au travail, au repos, leur couleur est moins vive. La couleur de leur forme n'étant pas constante vu la grande puissance de déploiement nécessaire à leur déplacement.

Les esprits de la forme sont les intelligences les plus créatives de l'univers local. Ils jouent un rôle de premier ordre dans le développement des systèmes de vie et leurs activités sont si vastes qu'ils sont considérés parmi les meilleurs voyageurs dans le temps. Leur conscience est identique à celles des esprits du temps sauf une distinction capitale ; ils ne retournent jamais dans le passé. Cette caractéristique leur est particulière et les définit comme étant les esprits les plus avancés.

(BdM) Est-ce que les esprits de la forme accompagnent la forme jusqu'à la lumière?

(R) L'esprit de la forme accompagne toute forme qu'il crée vers la lumière sinon elle dévoluerait et, éventuellement, se détruirait. Pour qu'une forme résiste au temps, elle doit évoluer et participer au processus ascensionnel et ce mouvement la dirige vers la lumière. Il existe des intelligences dans l'univers dont l'unique fonction est de s'assurer que les formes évoluent vers la lumière. Si elles observent que des formes vont dans un mouvement contraire, des conditions sont éventuellement crées pour que ces formes éclatent, car toute forme qui dévie de son mouvement est graduellement absorbée par les forces qui lui sont opposées. Ces forces agissent comme des vidangeurs d'énergie ; elles prennent ce qui dévolue vers elles et en font des outils de destruction. Toute forme est douée d'une fonction qui lui a été octroyée à l'origine et il existe des formes dont la fonction est la désintégration d'autres formes ; les virus en sont un exemple approprié. Ces formes sont importantes parce qu'elles renforcent les formes attaquées jusqu'à ce qu'elles puissent y résister.

Les esprits de la forme sont les plus expérimentés des forces créatives dans l'univers local ; ils ont le pouvoir de parfaitement manipuler l'énergie des formes dont ils sont responsables et ils peuvent, à volonté, faire disparaître la forme selon les besoins de

97

l'évolution. Ils ont aussi le pouvoir de la maintenir aussi longtemps qu'ils le désirent. L'homme comprendra un jour que l'univers est un vaste laboratoire où travaillent des scientistes qui ne seront pas visibles ou perceptibles tant que sa conscience ne sera pas suffisamment développée.

Sur votre globe vous avez un problème de vision objective et, par conséquent, avez de la difficulté à embrasser les mondes invisibles comme vous embrassez le monde physique. Ceci est principalement dû à l'absence de communication télépathique avec le plan mental. Tant que cette lacune ne sera pas comblée, votre compréhension de l'univers et de ses systèmes de vie demeurera très limitée car vous ne pouvez comprendre la vie dans son intégralité par raisonnement réfléchi. La modernité de votre pensée demeure un phénomène de réflexion qui vous empêche d'être intelligent dans le sens universel du terme et c'est la raison pour laquelle vous vous posez toutes ces questions ; autrement vous auriez accès aux réponses sans aucun effort de votre esprit.

(BdM) Le mot "esprit" soulève dans le mental une question d'espace et de temps qui exige une réponse si l'on veut avoir une idée plus objective et une compréhension plus profonde de ce concept que nous utilisons lorsque nous personnifions les forces occultes ou spirituelles.

(R) Le mot "esprit" est une prothèse psychologique. Vous avez de la difficulté à définir ce qui évolue au-delà de votre dimension. Votre idée de la réalité est encore trop spirituelle, trop restreinte pour que vous puissiez définir les ordres de grandeur et les fonctions des civilisations évoluant à l'extérieur de votre espace-temps. Votre vanité psychologique et votre entêtement religieux vous empêchent de pénétrer dans les arcanes du mental pour accéder aux archives universelles.

Un esprit est une intelligence en évolution au-delà du plan matériel. Il évolue dans des conditions spatio-temporelles différentes des vôtres car, dans ces mondes, la lumière n'obéit pas à la gravité. Son mouvement n'est plus conditionné par la rotation des globes et la relation entre le passé et l'avenir cesse d'être une condition fondamentale d'une telle conscience. L'esprit manifeste alors le psychisme intemporel de la conscience pure.

Un esprit est une conscience ou une intelligence en évolution dans un continuum dont l'espace ou le temps est en suspension. Là où l'espace est suspendu, l'esprit est une âme, une mémoire vivante ; là où le temps est suspendu, l'esprit est une intelligence pure qui ne s'exprime qu'en fonction de l'avenir. Cette caractéristique est difficile à saisir pour l'homme car il ne peut, sans support psychique, extrapoler sur la nature des dimensions parallèles puisqu'il ne peut y participer qu'en esprit, éclairé de son lien télépathique avec ces mondes. Lorsqu'il aura saisi la nature de la pensée, il sera plus facile pour lui de traiter avec l'esprit ou l'âme selon leurs paramètres particuliers.

L'homme conscient comprendra que l'esprit n'est pas prisonnier du temps et qu'il voyage dans cette dimension en utilisant l'énergie de la pensée comme combustible lorsqu'il est actif sur le plan mental de la conscience humaine. Il découvrira que le plan mental est une dimension de la conscience, donc de l'esprit, et qu'il permet à ce dernier de se manifester chez le mortel par la pensée en lui communiquant la lumière dont il est tributaire. L'esprit n'est qu'une facette de la conscience cosmique présente dans l'homme et s'il en devient conscient, il en bénéficiera ; sinon sa conscience n'exprime que les apports de l'âme. Il vit alors une

98

conscience expérimentale fondée sur une programmation qui, en soi, limite la compréhension des mystères tant que la télépathie avec le plan mental n'a pas été activée.

(BdM) Qui est à l'origine des formes?

(R) Cette question est trop vaste pour ce parcours métaphysique. Néanmoins, nous y répondrons afin de vous en transmettre une mesure convenable pour votre compréhension. Lorsque vous rêvez, vous vous trouvez soudain dans un monde de formes ou sur le plan astral de la forme. D'où viennent ces formes que vous ne pouvez, la plupart du temps, souvent même pas imaginer pouvoir imaginer? Elles sont créées par les esprits de la forme et propulsées par la lumière vers le plan astral où vous les recevez en rêves, afin de bénéficier d'une plus grande clarté face à l'évolution de votre conscience. Si vous interprétez vos rêves, vous bénéficierez du travail d'un esprit de la forme qui a projeté une forme sur l'astral de votre conscience servant ainsi à éveiller votre esprit à votre réalité personnelle.

La création des formes est une activité cosmique perpétuelle qui sert à la formation des archives universelles. Dès qu'une forme est créée, elle est enregistrée, de sorte que la création des formes dans l'univers local est la base de la plus grande activité imaginable. Il est impossible, pour quelque être que ce soit, même pour les Éternels, de connaître toutes les formes existantes. C'est pourquoi de vastes archives ont été créées pour rassembler ce volumineux matériel. Les esprits de la forme qui engendrent cette mémoire sans fin sont tributaires de l'énergie pure ; ils peuvent tout concevoir, étant sans mémoire donc sans passé, exerçant leur créativité seulement en fonction de l'avenir. Leur mouvement dans le cosmos équivaut à la perpétuation de la conscience car chaque forme qu'ils créent poursuit son développement évolutif ; de sorte que le mouvement originel engendré par ces esprits vers les plans plus denses de la réalité universelle va finalement apparaître sur le plan mental de l'homme. Une fois la forme apparue en pensée, elle sert à identifier le plan matériel ou le plan psychique. Cette activité crée la conscience et permet à l'homme de participer, de manière créative, à l'évolution.

Les esprits de la forme participent à l'œuvre créatrice par le feu cosmique qui est la matière la plus fondamentale de l'univers local. Certaines de leurs hiérarchies jouissent d'une plus grande expertise mais tous ont suffisamment d'expérience et de science pour éviter que, dans son mouvement progressif, la forme créée ne s'autodétruise. Rien ne se perd, tout se transforme.

(BdM) Quelle est la nature du lien qui unit deux âmes dans un corps chimique?

(R) Les êtres en évolution, au-delà du périmètre de votre système solaire, se développent selon le principe de la fraternité alors que, sur votre planète, la fondation de votre conscience est soutenue par le principe de l'amour. Ces deux principes diffèrent dans leur finalité : l'amour unit les âmes et les invite à harmoniser leurs différences alors que le principe de la fraternité exige qu'elles se souviennent de leurs origines pour partager une expérience commune.

L'amour en tant que principe mène au partage alors que la fraternité mène à la solidarité. Par ce dernier principe, lorsque deux âmes s'incarnent dans un même corps chimique, elles expriment une origine et partagent une expérience commune et ce principe

99

leur permet d'habiter un même corps car elles n'ont pas de mémoire négative ou de karma à épurer. La mémoire négative rend difficile voire impossible la cohabitation de deux âmes dans un même corps. Tant que l'une est porteuse de mémoire négative, elle peut difficilement partager un autre corps, ayant besoin de toute son énergie pour évoluer ; tandis que dans l'autre cas elle se satisfait d'une partie de cette énergie.

Les deux principes diffèrent dans leur finalité et exposent deux consciences planétaires à des perceptions différentes lorsqu'il s'agit de cohabitation. Les attentes sont différentes et les chocs culturels qui s'ensuivent sont importants ou, du moins, imposants. L'amour met en relief la conscience de l'autre alors que la fraternité exige une interdépendance, une sorte d'alliance. Ces deux principes à la base de l'évolution de l'âme ne se rejoindront que lorsque les âmes passeront d'un cycle d'incarnation planétaire terrestre à un cycle interplanétaire.

Il est important de comprendre la nature du lien qui unit deux âmes incarnées dans un corps chimique ; cela permettra, un jour, de découvrir que la nature en évolution est un répertoire très vaste de conscience animée dans des corps qui ne se conforment pas aux perceptions du terrestre. La vaste réalité des mondes diffère profondément de celle de l'homme. Au fur et à mesure où celui-ci épousera des notions plus avancées concernant la nature des formes, la réalité systémique lui sera plus accessible. Cette dernière est une vaste toile de fond et ne doit pas être homologuée avec la réalité planétaire terrestre. Il ne faut pas comparer la Terre avec l'océan des mondes qui gravitent autour du soleil central si vaste que la moindre secousse engendre, dans les coins reculés de l'univers local, des ondes de choc pouvant éteindre les moindres civilisations qui n'ont pas la capacité de dématérialiser leur enveloppe matérielle. L'histoire du corps animal est entièrement une histoire locale. Il faut comprendre que les mondes correspondent à des modèles d'évolution qui traitent de la vie de manière à en augmenter la masse critique et psychique alors que sur la Terre, l'homme a tendance, à cause de sa nature animale, à élever très lentement la masse critique de sa conscience. Ceci retarde l'évolution et maintient l'ignorance pendant de trop longs cycles historiques.

Pour une âme, l'augmentation de la masse critique et psychique de la conscience équivaut à un changement très accentué de son taux vibratoire. Pour le mortel, un tel changement constitue une initiation laborieuse car il a peu idée de la réalité qui se configure au-delà de sa conscience primaire.

Lorsque l'homme viendra en contact avec des êtres dotés de corps chimiques, il réalisera que la nature de la vie dépend plus de l'association avec les esprits de la forme que ses impressions matérielles limitées. À partir de ce moment, le voile de sa conscience se déchirera et il verra dans des temps et des mondes qui, actuellement, sont une extension de son imagination psychique. Ce voile déchiré, la conscience terrestre s'ajustera à la conscience des êtres venus d'ailleurs et, pour la première fois, une réconciliation avec les différentes vagues de vie s'établira sur la Terre.

Lorsque deux âmes s'unissent dans un corps chimique, elles créent une alliance avec des plans qui n'existent pas sur la Terre, de sorte que les forces astrales sont soumises à la conscience des hommes de l'espace. Cette condition devient la base de leur science et pouvoir sur la matière. Dans le cadre d'une telle évolution, la conscience supporte le poids de sa réalité malgré les artifices extérieurs qui s'opposent à une telle manifestation de sa lumière.

100

(BdM) Le principe de l’amour est-il supérieur à celui de la fraternité?

(R) L'amour est un nouveau principe dans l'univers local. Il a été institué sur votre planète par l'Initié de Nazareth. Ce principe est le plus élevé car il juxtapose les consciences, les obligeant à s'harmoniser, alors que le principe de la fraternité leur permet seulement de coexister en équilibre ; ce qui est relativement facile pour des êtres qui ne disposent pas d'une nature animale.

Même en amour, la nature animale de l'homme est toujours présente, de sorte que sa conscience se dissocie difficilement de son ego. Voilà pourquoi sur votre planète un acte d'amour requiert un haut niveau d'évolution de l'âme ; celle-ci devant supplanter la nature animale qui la retient et exprimer son principe cosmique qui est lumière. Mais le principe de l'amour sur la Terre doit être transmuté et élevé au niveau de la conscience mentale pour que l'homme n'en soit plus victime sur le plan de l'esprit. L'amour deviendra alors un champ d'énergie qui harmonisera les consciences sans les engager par insécurité.

L'humanité actuelle a grandement besoin du principe de l'amour car elle est indisposée par sa civilisation. La paix et la violence coexistant, la conscience est de plus en plus déchirée par les forces astrales qui restreignent la lumière de l'homme.

Le principe de la fraternité, tel qu'exploré ailleurs, invite à la structuration civique de la conscience. Il invoque une relation particulière entre l'individu et la société que l'on ne retrouve pas dans le principe de l'amour. Celui-ci individualise l'homme, tandis que l'autre lui donne une conscience civique particulièrement affectée à l'équilibre de la conscience sociale avant tout besoin individuel. Le choix fait partie de l'évolution des systèmes de vie et de conscience. Vous avez expérimenté de façon bâtarde le principe de la fraternité par le communisme mais l'homme de la Terre a plus besoin d'amour que de fraternité.

(BdM) Le concept de l'âme-sœur est-il valide?

(R) Le concept de l'âme-sœur exprime le besoin évolutif de l'âme d'intégrer le principe de l'amour. Les âmes en développement sur la Terre ressentent le besoin de se retrouver, de s'allier. Ce désir découle de l'ambiance spirituelle dans laquelle elles baignent et ceci perdurera tant que les egos n'auront pas cristallisé leur identité sur le plan mental. Ceci réalisé, le besoin de l'homme de découvrir l'âme-sœur s'estompera car le mental avancé de son ego conscient lui permettra de se réaliser sur des plans plus évolués. Sur ces plans, le concept de l'âme-sœur perd de son importance car l'ego, libéré de tout support spirituel, embrasse une conscience mentale qui lui permet d'unir par la fusion autant sa conscience personnelle que prépersonnelle. Ayant élevé sa conscience au-delà des plans spirituels astraux, il est alors libre en esprit. Cela ne veut pas dire qu'il n'existera plus de rapport évolutionnaire entre deux âmes, mais ce nouveau rapport sera exempt du concept de l'âme-sœur qui sous-entend l'existence d'éléments karmiques et n'en fait valoir que l'unité mystique. Ce que vous recherchez sur la Terre, en tant qu'âme incarnée et exprimée par l'ego, ne reflète pas nécessairement la réalité systémique des plans. Il ne faut pas confondre le désir spirituel de la conscience involutive avec l'identité intégrale de la conscience évolutive.

Au cours de l'évolution de la conscience supramentale, tout concept qui occupe l'esprit spirituel de l'homme sera remplacé par des notions plus vastes. Aux rapports spirituels entre les hommes se succéderont des apports psychiques évolutionnaires ayant peu de liens avec les

101

besoins spirituels de l'ego actuel.

(BdM) La fusion permettra-t-elle que le corps animal de l'homme soit habité par deux âmes en incarnation simultanée tel qu'il en est pour les corps chimiques?

(R) La fusion apportera des modifications irréversibles à la conscience humaine car elle élèvera le niveau de rapport avec les plans. L'homme sera mis en contact avec des plans de conscience qui créeront un mode de cohabitation selon les architectures de la conscience morontielle. Une telle cohabitation permettra de mesurer combien l'humain peut supporter ou intégrer de son rayon durant le développement de son identité selon le degré d'élimination de la pensée réfléchie. Suite à la fusion, le corps animal humain ne sera non pas habité par deux âmes mais par l'ajusteur de pensée et son âme humaine ; ceci dans la mesure où le mortel supportera la double identité de sa conscience morontielle, soit sa conscience personnelle et celle prépersonnelle de l'ajusteur. Vous aurez alors sur la Terre deux types différents d'évolution simultanée : l'un fondé sur la conscience personnelle et l'autre sur la conscience prépersonnelle. A cause du second type, l'évolution individuelle sera très accélérée parce qu'une conscience prépersonnelle élimine le besoin de l'âme de stocker de la mémoire négative. Cette dernière peut alors utiliser toutes ses ressources à la construction de son rapport avec le plan morontiel où se manifeste la conscience de l'esprit ou du double. Conséquemment, l'homme cessera de vivre des expériences et la programmation involutive disparaîtra.

(BdM) Expliquez-nous la différence ou les conséquences évolutionnaires entre la cohabitation de deux âmes dans un corps chimique et l'habitation dans un corps animal.

(R) Lorsque deux âmes cohabitent dans un corps commun, elles partagent un seul espace matériel. Cette cohabitation permet d'éviter une trop grande répétition d'actes négatifs au cours de l'évolution d'un plan de vie. De tels actes sont la cause d'une lente évolution à cause des fortes impressions négatives enregistrées dans le corps éthérique au cours d'une vie antérieure. Il est à remarquer que l'évolution de l'âme dépend des impressions créées au cours de la vie et de la rétention de ces impressions dans les corps subtils. Un événement peut être vécu et enregistré mais sa rétention peut être insuffisante pour qu'il y ait changement dans le comportement au cours du prochain cycle d'incarnation. Par exemple, l'âme d'un tueur pourrait très bien conserver son comportement pendant un certain temps avant de le corriger. La totale absence de lumière dans la conscience découlant d'une possession astrale de bas niveau, empêcherait l'acte de s'imprimer dans le corps éthérique pour qu'il y ait, sans trop de délai, altération du comportement.

La cohabitation de deux âmes dans un corps chimique prévient une telle situation. La mémoire négative rattachée à l'acte ne s'enregistre pas seulement dans l'âme mais aussi dans les archives du corps éthérique. L'impression reliée à l'acte ne dépend plus seulement de celle qui est créée sur le plan astral mais aussi de celle qui s'enregistre sur le plan éthérique. L'information ainsi archivée, l'âme n'a pas d'autres choix que de la traiter lors de l'étude de son plan de vie alors que si un acte est simplement enregistré dans le corps astral, l'information demeure sous le contrôle des forces astrales et elle servira à perpétuer la domination sur l'homme. C'est ce qui explique le fait que des entités continuent après la mort à interférer avec le mortel au lieu de l'aider.

102

(BdM) Quels sont le rôle et la fonction de l'âme dans la vie?

(R) L'âme est une vaste mémoire qui regroupe la somme totale des expériences vécues au cours de son développement. Sans elle la vie humaine serait impossible, car pour qu'il y ait conscience il faut qu'il y ait essence, c'est-à-dire une entité astrale suffisamment évoluée pour mettre en vibration le corps mental, le siège du MOI planétaire communément appelé ego. Le rôle de l'âme est d'entraver l'ego par le biais de la mémoire qui définit son caractère et ainsi, forger l'évolution ; la fonction de l'âme est de maintenir en vie l'enveloppe charnelle.

L'âme est une énergie vitale. Elle est la vie mais pas à tous les niveaux ni sur tous les plans. Sur le plan mental de la conscience, elle n'exerce qu'un rôle secondaire car la pensée ne vient pas d'elle, elle entrave plutôt le mouvement créatif de la pensée par la réflexion qui assujettit la conscience du mortel au profit de son expérience astrale. L'âme retourne toujours la conscience au plan astral puisque ce plan, en raison de sa nature, est celui qui lui convient.

Lorsque l'homme passera à une conscience mentale supérieure, le rôle de l'âme sera annexé à celui de l'esprit et la conscience passera graduellement à un stade où elle sera alignée sur une lumière systémique plutôt qu'astrale. La conscience de l'homme sera alors créative et non plus expérimentale. Le contact télépathique avec l'ajusteur de pensée lui permettra de siéger dans le centre de sa conscience mentale alors qu'au cours de l'involution, il vivait sur le psychique de l'âme sans apport conscient venant du plan mental supérieur. Cette condition crée la condition humaine qu'exprime l'aveuglement de l'ego en phase d'incarnation. Au cours de l'évolution, l'ajusteur de pensée profilera l'expérience de l'âme au profit de l'ego lorsque ce dernier reconnaîtra et usera de son lien télépathique avec lui.

La science de l'âme est à un stade embryonnaire sur la Terre. L'esprit humain n'est pas suffisamment dégagé de la mémoire spirituelle de l'espèce pour que la science de l'âme soit élevée à un plan métaphysique utile à la réorganisation mentale du savoir face à la vie et ses mystères. Par contre, la fusion accélérera le processus et l'homme conscient, pour la première fois depuis le début des cycles incarnationnels, saura de quoi est constituée sa conscience. Il en reconnaîtra la fondation car la science de l'âme sera raccordée à celle du mental et l'ego se libérera du fardeau psychologique de sa conscience existentielle.

(BdM) Quelle est la destinée évolutive des âmes?

(R) Selon leur niveau d'évolution, les âmes gravitent vers des mondes de plus en plus lumineux et des plans de plus en plus perfectionnés. Ces entités sont des mémoires en évolution et doivent habiter ou cohabiter dans un corps matériel pour élever leur vibration. À l'extérieur de cette enveloppe, elles sont en évolution spirituelle et participent à l'évolution de la conscience astrale plutôt qu'à l'évolution de la conscience morontielle. Plus l'âme évolue en forme astrale, plus elle s'éloigne des mondes systémiques. Cependant, avec le temps, elle doit revenir à la forme matérielle sur la Terre ou ailleurs, afin de réintégrer plus tard les mondes systémiques dont fait partie la conscience immortelle en évolution continue.

Tant que l'âme n'a pas délaissé son besoin de demeurer en forme astrale, elle ne peut évoluer en conscience éthérique car cette dernière requiert un renouement avec la matière et son rite de passage, c'est-à-dire l'initiation solaire. Les âmes sont des entités imparfaites qui ne se connaissent guère parce qu'elles n'ont pas accès à toute l'information requise pour comprendre les lois universelles. Le corps matériel, qu'il soit animal ou autre, est une

103

enveloppe lui permettant de constamment ajuster sa vibration ; il est en contact avec des mondes dont la densité choque la nature de l'âme qui cherche à s'esquiver des lois matérielles. Sur le plan physique, l'âme ne peut supplanter les lois matérielles et ceci la forcera à prendre éventuellement conscience de l'ajusteur de pensée à travers le mental de l'ego. Sur les plans astraux, elle n'est pas forcée car la présence de l'ajusteur de pensée est suspendue à cause de l'absence de pensée. Ainsi, l'âme peut demeurer très longtemps en suspension astrale sans ressentir le besoin d'évoluer ; elle n'est pas contestée en astral alors que dans la matière elle est mise en opposition voire mise en vibration dès que l'ego est conscient de la pensée. Un processus initiatique s'engage alors, remettant en question les valeurs fondamentales que l'âme cherche à conserver. De nouvelles valeurs lui créent un choc de réalisation par le biais de l'ego qui s'éveille et reconnaît son identité intégrale. Ceci, en retour, lui permet de ne plus s'assujettir aux forces astrales qui ont conditionné son existence antérieure sous l'égide de la crainte.

Plus l'âme est évoluée, plus il lui est facile de capter les vibrations qui émanent des mondes systémiques. Plus facile il est de reconnaître que la dimension psychique de sa nature ne fait pas partie de la dimension morontielle de sa réalité. Autrement dit, doit venir le jour où l'homme comprendra la réalité de l'âme au lieu d'en être dupe. La nature de l'âme n'est ni plus ni moins que le collage de ses expériences antérieures. Par contre, sa réalité exige que la lumière dont elle est composée soit unifiée à la source, soit aux plans qui lui ont donné naissance. Ces mondes n'ont rien à voir avec le plan astral mais font partie de la conscience morontielle, c'est-à-dire de cette conscience qui ne dort plus et qui est fondée sur le lien télépathique avec les circuits universels.

(BdM) Y a-t-il des âmes perdues? Si oui, quelle en est la conséquence pour l'âme et pour l'homme?

(R) Dans l'astral, beaucoup d'âmes souffrent d'insuffisance de lumière car elles ont des limites internes qui découlent de leur statut. Dans les bas-fonds de ce plan lunaire, elles sont plongées dans des ténèbres d'une telle densité que la moindre lumière est un choc ; elles nourrissent un lien avec le passé, enchaînées aux forces de domination satanique. Ces forces jouent un rôle dans l'évolution des mondes, mais leur vocation sera graduellement remplacée par celle de la lumière, l'évolution étant axée sur le principe de la résurrection et non sur le rejet des âmes.

La résurrection des âmes représente leur ascension vers les mondes de la lumière, alors que le rejet évoque le retour à la mort sans répit, c'est-à-dire sans possibilité de résurrection morontielle vu la surabondance des voiles qui masquent la réalité et infligent des conditions inextricablement reliées à la suprématie astrale des forces impériales sataniques. La mort est le refuge de ces forces qui remontent loin dans le temps et dont les liens découlent des premières expériences des âmes en évolution. Beaucoup d'âmes prisonnières des plans inférieurs de l'astral n'ont jamais compris leur rôle dans l'évolution systémique car, dès le début de leur descente dans la matière, elles ont été frappées de "la crainte des mondes" et ont été déstabilisées par l'ampleur de la réalité systémique.

Ces âmes font partie du tiers-monde cosmique, de mondes si bas en vibration que la mesure de leur réalité est la déformation animale qui les caractérise. Elles se savent laides et de ce fait savent qu'elles ne peuvent incarner un corps humain puisque la lumière s'oppose à toute incarnation régressive. La laideur d'une âme n'a rien à voir avec le concept que vous avez du canon de la beauté de la forme bien qu'il y ait un lien. Sur le plan astral, elle procède

104

du rapport de l'âme avec les forces occultes négatives de l'univers local. Les forces sataniques existent et coexistent avec les forces astrales au centre de la Terre. Il est recommandé aux hommes qui recherchent les sentiers occultes sans discernement de s'en abstenir, car ils sont nourris et maintenus à leur source par les forces de domination. Le concept spirituel ou religieux que vous avez des forces sataniques est insuffisant pour vous éclairer sur les structures politiques de ces mondes occultes. Ces forces cherchent, par tous les moyens, à échapper aux lois de la vie qui ont été établies par les hiérarchies de la lumière auxquelles elles refusent toute allégeance puisque les forces de vie mènent inexorablement à la liberté. Même la liberté est un concept que vous ne faites que commencer à comprendre. La vie n'est pas seulement ce que vous pensez, sur le plan cosmique, elle est un mouvement intelligent de la lumière à travers tous les plans.

Les âmes perdues échappent à la vie car elles n'ont pas de guides pour les faire progresser. On ne peut avancer dans la vie sans guide puisque la lumière se distribue de haut en bas. L'âme est mémoire et la substance de sa réalité est multiple ; son rapport progressif avec les plans de lumière lui infuse un caractère unique. Sans lumière, l'âme est vouée à demeurer vagabonde et à ne pouvoir s'affranchir de son lien avec le passé. Le passé l'appauvrit et l'enrichit à la fois car il n'est pas nécessairement régi par les lois de la lumière, à moins que l'âme provienne d'une planète avancée. Pour cette raison, l'âme, durant l'involution, est plus un fardeau pour l'ego qu'une source de liberté. Cette condition sera changée et l'homme en évolution réalisera son plein potentiel en tant qu'être de lumière et cessera d'être victime des forces astrales.

Une âme perdue est en constante désolation, la joie spirituelle lui étant retenue vu la nature des mondes inférieurs qu'elle épouse. Son état reste immuable car le cycle de son évolution est si long qu'elle pourrait ne revoir la lumière que lorsque de nouvelles lois seront légiférées afin de la protéger contre l'annihilation par dématérialisation.

(BdM) Que fait l'âme durant la période de gestation et d'isolation qui précède son incarnation sur une autre planète?

(R) L'âme doit étudier à fond les mœurs de la planète sur laquelle elle désire s'incarner. Puisqu'elle ne se souvient pas de cette planète, comme elle a mémoire de la Terre où elle a connu plusieurs passages, elle doit s'isoler et se mettre en phase méditative. C'est par la méditation qu'elle absorbe l'énorme quantité d'information avant de s'incarner et ce long recueillement lui permet de s'instruire à tous les niveaux. Une fois ce labeur terminé, elle est pleine de "sève" c'est-à-dire pleine de sagesse, elle peut alors prendre un corps et épouser le globe sur lequel elle veut s'incarner.

L'étude que fait l'âme avant l'incarnation dépend de sa capacité d'extraire des archives les informations nécessaires à la solution de son karma planétaire. Mais les annales ne sont pas totalement accessibles puisque les informations qui y sont enregistrées sont souvent retenues par des entités de haut niveau qui ont mainmise sur elles, afin de contrer une accélération trop rapide de l'évolution des systèmes planétaires de vie. Ces systèmes libèreront éventuellement l'âme des plans astraux et une telle prédisposition va à l'encontre de certaines politiques systémiques qui veulent assurer un certain contrôle sur la destinée des âmes en évolution. Bien qu'une telle vigilance soit à long terme impossible et irréalisable à cause du mouvement inexorable de toute conscience vers la lumière, certaines puissances désirent retarder le plus possible l'union de l'âme et de l'ajusteur de pensée car ceci représente

105

la fin d'un vaste cycle durant lequel ces forces cosmiques dominèrent la conscience en développement.

Pendant qu'elle est en méditation, l'âme veille à ce que les archives lui livrent le plus d'informations possibles pour structurer son futur plan de vie, consciente de ses besoins sur le plan astral, elle sait que le succès de son incarnation dépend, dans une grande mesure, de sa capacité de lire les annales. Cette lecture est une activité rigoureuse, la quantité énorme d'informations n'en garantissant pas l'interprétation objective.

(BdM) Quelle est la motivation d'une âme à s'incarner sur une autre planète?

(R) L'univers est une vaste colonie, un immense réservoir de possibilités pour la conscience. Les âmes étant mues par le désir d'évoluer ont besoin d'expérience ; un tel désir fait partie des lois d'énergie. Passer de la Terre à une autre planète est une très grande opportunité d'évolution et peu d'âmes oseraient repousser une telle ouverture sur les mondes systémiques. Les mondes diffèrent énormément les uns des autres et offrent une gamme d'expériences leur permettant de constamment se rapprocher de la lumière. Ce mouvement irrésistible équivaut à la puissance du désir chez l'homme. La comparaison est boiteuse mais elle en donne cependant une idée.

Lorsqu'une âme est suffisamment évoluée pour émigrer, une multitude d'êtres se rassemblent pour la guider et l'accompagner dans son voyage vers l'autre monde. Elle se voit alors entourée d'une horde représentée par les forces de la lumière ; elle ne voyage pas seule et cet accompagnement s'exprime dans la joie tout comme vos fêtes sur la Terre soulignant d'importants événements.

Lorsque le temps de l'émigration est venu, les forces de la lumière établissent le parcours. Tout déplacement dans les immensités cosmiques requiert un haut degré de précision car une telle navigation risquerait de mettre l'âme en danger si elle était laissée à elle-même. Les forces de la lumière qui lui servent de guides sont souvent des êtres avec lesquels elle a déjà entretenu des relations sur la Terre. Dans d'autres cas, ce sont des êtres à son service. Certaines grandes âmes sont accompagnées d'immenses cortèges lorsque vient le temps de voyager vers une autre planète. Lorsque le Christ est passé de la planète Terre au globe qui lui sert de quartier général, plus d'un milliard d'entités étaient au courant de son déplacement. Ces entités le suivirent à travers l'immensité jusqu'au terme du voyage.

(BdM) L'homme a-t-il toujours le même ajusteur de pensée? Quel est l'avantage à long terme?

(R) L'ajusteur de pensée est une conscience morontielle cosmique. Lorsque l'homme sera individualisé, l'ajusteur de pensée deviendra sa référence psychologique permanente. Lorsqu'il passera à cet autre niveau d'évolution, l'ajusteur de pensée changera son rapport avec lui ; on ne parlera plus alors d'ajusteur de pensée puisque les pensées de l'homme seront ajustées. Celui-ci deviendra pour l'ajusteur de pensée ce que l'ajusteur fut pour lui pendant l'involution, c'est-à-dire un guide unifiant toute lumière sur le plan individualisé de la conscience cosmique et planétaire. Lorsque nous parlons d'individualisation ou de conscience intégrale, nous référons à une conscience morontielle pro-active, soit une conscience qui n'est plus dominée mais totalement créative. La hiérarchie n'existant plus, il n'y plus de disparité entre l'homme

106

et l'ajusteur de pensée. Le terme hiérarchie n'a de valeur réelle que lorsqu'il y a contrôle sur l'information. Lorsque cette limite est enlevée, la notion de hiérarchie disparaît puisqu'aucune entité n'a d'ascendance sur une autre.

L'homme a toujours le même ajusteur de pensée et ce rôle fait partie du rayonnement de l'âme lorsque celle-ci est incarnée. L'âme est une entité spirituelle et dans cette catégorie d'existence, elle a besoin d'un lien permanent avec l'ajusteur de pensée, puisqu'au cours de l'évolution ce dernier a la responsabilité de la faire évoluer. L'âme n'évolue pas seulement par elle-même, elle a besoin d'un guide expérimenté qui, la connaissant bien, lui procure les conditions essentielles à son évolution. L'ajusteur de pensée a une totale compréhension de l'âme ; jusqu'à un certain point, il exerce le contrôle sur les pensées-formes majeures qui serviront de direction à l'âme au cours de son incarnation. Lorsque l'homme aura une plus grande conscience, il réalisera jusqu'à quel point l'ajusteur de pensée est près de lui sur le plan mental de sa conscience. Il reconnaîtra alors le lien inaliénable avec cette entité cosmique qui de tout temps l’a suivi.

Il est inévitable que l'ajusteur de pensée soit une entité permanente dans la vie de l'âme. La moindre rupture entre lui et l'âme causerait un choc d'une telle magnitude qu'il serait impossible d'en réparer la blessure. L'ajusteur de pensée est à l'âme ce que l'essence est à la forme et la rupture de ce lien détruirait la forme puisque sa raison d'être prendrait fin instantanément. La raison d'être de l'âme est l'ajusteur de pensée. Lorsque l'ego prend conscience de cette réalité, il commence à saisir les mystères selon son statut évolutif et son degré de conscience télépathique avec son ajusteur de pensée.

(BdM) Qu'est-ce qu'une programmation planétaire?

(R) Une programmation planétaire est un contrat de vie liant les mémoires de l'âme à l'incarnation. Elle permet de la perfectionner selon un plan de vie à être exécuté sans condition. Une programmation est un instrument puissant d'évolution. Elle impose à l'âme certaines expériences marquantes pour son développement ou celui d'un vaste plan initiatique servant la grande fresque civilisatrice qu'un Initié doit construire pour établir les lignes de force qui serviront à l'évolution de plusieurs vagues de vie. Toute programmation planétaire est sujette à l'approbation de l'âme avant l'incarnation. Un plan de vie n'est jamais imposé puisque c'est l'âme qui le construit, l'édifie et le développe au cours de ses études astrales. Ce plan de vie devient une programmation qui peut être lue ou étudiée par des êtres sensibles aux dimensions voilées de la vie.

La programmation prédétermine certains événements qui favoriseront le développement et élèveront le taux vibratoire de l'âme. Elle lui permet de s'élever sur le plan astral de sorte qu'à la mort, elle est déjà en mouvement vers des plans supérieurs de vie. La programmation est la notion la plus difficile à accepter pour un être incarné car elle le prédispose à des expériences qu'il ne perçoit pas nécessairement comme étant de tout repos. Ceci est dû au fait que l'ego n'a pas de mémoire de ses vies antérieures. Ne comprenant pas la relation entre cette vie et celles vécues auparavant, sa programmation lui apparaît plus surprenante qu'intelligible.

Comprendre sa programmation est un des aspects les plus importants de la vie puisqu'elle permet à l'homme de s'instruire de la loi de cause à effet sans laquelle il ne peut lier les événements. La programmation est une feuille de route pour l'âme mais elle doit aussi

107

être un compas pour l'ego sinon l'homme est voué à expérimenter aveuglément la vie au lieu de la vivre créativement.

(BdM) Quelles sont les origines et la fonction de la programmation?

(R) La programmation des âmes a débuté suite à la grande inspection des États-généraux commandée par les Adjuvants de l'univers local il y a de cela approximativement 250 000 ans. La programmation fut alors conçue comme instrument de développement pour toute conscience planétaire puisqu'il fut reconnu qu'une âme incarnée ne pouvait évoluer que sous pression et que son évolution ne pouvait être fondée simplement sur le développement de l'intelligence libre, le principe du plaisir dans un corps animal y étant trop actif.

Le plaisir est fondamentalement une forme de liberté qui permettait à l'âme de se distraire dans le corps matériel. Par contre, la pression de la programmation la forçait à demeurer en tension psychique, origine de son développement mais aussi de sa souffrance. À cause de sa programmation, l'âme à la fois souffre et évolue. La solution finale face à l'imposition de la programmation sera le développement d'une conscience supérieure qui saura composer avec les forces de vie qui instruiront l'homme sur le mystère de sa conscience individualisée. L'homme vivra alors une vie affranchie de toute souffrance due à la programmation ; il aura les outils nécessaires pour en comprendre les bornes dont il s'affranchira pour goûter de l'harmonie avec lui-même et le monde dans lequel il évolue.

La programmation est une invention relativement récente dans le cosmos local. Elle commença lorsque les Adjudants décidèrent d'accélérer l'évolution des âmes. L'expérience dans la matière était plus basée sur l'entrée et la sortie du corps que sur l'habitation permanente de ces véhicules. Suite à cette condition, les âmes furent graduellement obligées d'habiter les corps physiques de manière permanente. Ne pouvant plus emprunter les corps, ceci les obligea à mieux planifier leur incarnation. À partir de ce temps, la programmation commença à porter fruit puisque les âmes ne pouvaient plus simplement exercer leur droit à l'incarnation sans ultérieurement en assumer la responsabilité.

(BdM) Que signifie la "sixième race-racine"?

(R) La "sixième race-racine" annoncera l'intégration de la conscience humaine et le développement de la télépathie avec les circuits universels. Ce lien la distinguera des races antérieures qui ont participé au développement de la conscience. De cette nouvelle souche naîtra un type de conscience qui comprendra la vie dans ses menus détails. Le contact télépathique avec les circuits permettra d'exécuter des percées dans le monde mental que l'involution ne pouvait espérer connaître. Le nouvel être bénéficiera d'une aura complète, c'est-à-dire d'une enveloppe énergétique qui complètera l'aura saturnienne qu'il possède. Il faut se rappeler que l'aura humaine n'est pas totalement développée. Le développement de l'aura saturnienne permettra à l'homme de sentir, pour la première fois depuis l'involution, que son être est complet ; il se percevra en totalité, sans perte de conscience. La nouvelle race bénéficiera d'un contact télépathique avec les circuits systémiques qui aidera l'humain à composer avec sa programmation au lieu d'en être victime, de sorte que la vie deviendra agréable dans le sens réel du terme.

Le caractère exclusif de ce nouveau groupe sera basé sur le lien universel qui sera 108

ajusté à sa conscience, afin de la protéger contre une surcharge d'énergie mentale tant qu'il demeurera engagé dans le processus involutif de la pensée réfléchie. Avec le temps, la pensée réfléchie s'estompera et sera remplacée par une pensée-force dont la modulation permettra à la fois la télépathie et la réflexion et ce, sans en diviser la conscience. Dans la pensée-force, le doute sera inexistant et l'homme commencera à explorer le plan mental en pleine liberté. La science lui viendra graduellement avec une naturelle facilité.

Le psychisme de la "sixième race-racine" prévaudra sur celui des races de la Terre. La facilité avec laquelle ses membres identifieront les éléments destructifs de l'inconscience lui permettra de créer des alliances qui favoriseront la paix et la tranquillité de l'esprit. Cette nouvelle membrane de la conscience universelle fera vibrer les hommes car la science des plans interceptera la science involutive et mettra en perspective la raison d'être de l'homme. Toute conscience alliée aux circuits universels sera dotée de facultés qui intercepteront les plans inférieurs de vie et, le mouvement de la lumière, à travers les zones les plus ténébreuses de la conscience, ajustera le rapport entre l'homme et l'invisible. Une fois ce rapport ajusté, l'homme ne vivra plus sur la Terre selon les critères de l'involution car les prémices de sa conscience seront totalement transformées.

La "sixième race-racine" construira un pont entre les Elohims et les terriens, afin de protéger la conscience terrestre contre une invasion psychique qui risquerait d'altérer de manière négative le rapport entre l'homme et les forces cosmiques qui chercheront à le contacter. Cette conscience nouvelle préviendra les hommes contre de fortes influences qui chercheront à dominer leurs esprits. Les lois d'évolution ne permettent pas qu'une race soit assiégée par d'autres et, dans la mesure où ceci se produira, la "sixième race-racine" servira de garde-fou contre un envahissement du territoire psychique de l'homme.

Cette race sera la plus avancée de la Terre dans les domaines des sciences obscures. Son contact renouvelé avec les circuits universels lui offrira une fenêtre sur l'invisible inconnue des Anciens. La conscience de cette race reposera sur les attributs cumulés de ses membres, de sorte qu'avec le temps, les hommes accroîtront leur suffisance mentale et leurs connaissances occultes de l'univers local. La race mentale représentera le premier effort entre les plans de la lumière et le mortel. En toute conscience, ce dernier travaillera à l'évolution de la Terre.

(BdM) Quelle sera sa durée?

(R) Le cycle de ce groupe évolutionnaire durera approximativement 2 500 ans. À ce stade de l'évolution humaine, les chaînes réincarnationnelles auront été rompues et l'âme n'aura plus besoin d'un corps matériel pour son évolution. La Terre sera alors totalement transformée et la conscience humaine élevée à un statut particulier qui demeure encore voilé. L'évolution de la Terre sera alors extrêmement rapide à cause des nouvelles forces en jeu.

Une race-racine est un segment de la conscience supérieure qui intercepte une conscience antérieure, lui donnant ainsi un élan servant à l'évolution de l'humanité. Dans le cas de la "sixième race-racine", les éléments créatifs seront trop avancés pour l'humanité en général. Seul l'être individualisé bénéficiera de la conscience de cette race qui sera mentale et non physique ; sa qualité prédominante sera de plus en plus occultée, au fur et à mesure que ses membres prendront conscience des forces morontielles qui en surveillent le développement et en garantissent la réussite sur le plan systémique.

109

Au terme des 2 500 années, les êtres qui participeront à l'évolution de la Terre, à l'échelle de la conscience supramentale, devront se distancer de l'ancienne humanité car la nature du mental supérieur exigera que la conscience de l'homme nouveau ne vibre plus aux critères de la conscience involutive. La rupture avec la mémoire de la race sera consumée.

(BdM) Quel sera le processus de développement de la "sixième race-racine"?

(R) La conscience de la "sixième race-racine" sera fondée sur la communication intérieure et le développement d'une télépathie qui rivalisera avec les connaissances de l'involution. L'élargissement radical du champ de conscience permettra à l'homme de s'éveiller à la réalité des plans comme jamais il n'eût été possible dans le passé. Le contact télépathique avec les plans morontiels introduira dans la vie de l'être conscient, de nouveaux paramètres de mesure et d'observation qui feront de la vie une étude en constante progression. Au fur et à mesure qu'il intégrera l'énergie de sa conscience avancée, de nouvelles avenues s'ouvriront pour lui faciliter l'accès à l'étude de la vie et de ses inconnus. La science humaine sera de plus en plus infuse, c'est-à-dire communiquée à partir des plans. L'homme n'aura plus à étudier pour savoir et sa situation dans la vie sera parfaitement comprise.

La "sixième race-racine" établira un code avec les civilisations extérieures au système solaire mais ce code ne sera utilisé que dans la mesure où il servira à stabiliser les forces de la civilisation. En raison de son rapport étroit avec la Régence planétaire, l'homme pourra constater et observer les contacts entre les civilisations avancées et la Terre mais sa relation occulte avec les étrangers s'exercera sur le plan morontiel. Ce n'est que par le biais de la conscience morontielle que les mondes extérieurs stabiliseront leurs relations avec la Terre ; ils peuvent, en toute liberté, intercepter l'humain sans que ce dernier soit protégé par des êtres en puissance sur leur propre territoire. La "sixième race-racine" servira de canal à l'exécution d'une multitude de tâches qui permettront d'harmoniser la conscience de la Terre. Ces tâches demeureront archivées et secrètes tant que l'homme n'aura pas accès à sa vibration maîtresse, clé de voûte de sa conscience multidimensionnelle. Cette vibration-clef le distinguera et fera de lui un élément capital dans l'évolution de la Terre.

La "sixième race-racine" n'aura pas d'équivalent dans l'univers local ; elle sera le produit de la fusion et sa conscience sera remarquable. Celle-ci se développera par cycles de sept ans à l'intérieur de ce court cycle d'évolution, la conscience des cellules se stabilisera et l'homme aura pleine conscience d'avoir changé c'est-à-dire d'avoir perdu un peu de sa personnalité au profit du développement de sa personne.

(BdM) Quelle sera la "septième race-racine"

(R) Ce sera une race totalement non mécanisée par rapport aux races actuelles. Elle sera morontielle et sa conscience élevée au stade jupitérien représentera une évolution scientifique. Une fois la conscience stabilisée sur le globe, le seul développement possible est l'évolution fondée sur la science des mondes et de leurs énergies. La clef de voûte d'une telle civilisation est la manipulation des forces atomiques à partir des plans subtils. Les races de l'univers local ont atteint ce stade et, pour cette raison, ne peuvent interférer avec l'évolution humaine sinon elles détruiraient la fabrique de la conscience sociale fondée sur des systèmes de croyances au lieu de sciences cosmiques et universelles.

La "septième race-racine" mettra fin à l'évolution spirituelle de la Terre. L'homme 110

n'aura plus à se défendre contre la vie ; elle sera totalement sous son contrôle matériel et spirituel. Les forces de vie seront en harmonie avec lui puisqu'il aura mis un terme à la dette spirituelle ou karmique de la Terre. Les ressources spirituelles des nations auront été épuisées et la lutte contre le mal, achevée. La mort n'existera plus et l'archétype de l'humain sera matérialisé.

L'évolution jupitérienne permettra à l'humanité de créer des alliances avec des civilisations extérieures. L'aura humaine sera complète et compensera largement pour le fait que les hommes furent exclus pendant longtemps des décisions politiques concernant l'évolution et le développement de la conscience de la Terre. Ce grand cycle d'évolution introduira de nouvelles données qui stabiliseront la relation entre matière et esprit. L'homme ne sera plus exclu des mondes parallèles en raison de la matérialité de son être. Les mondes s'interpénétreront et la lumière cessera d'être utilisée sur la Terre simplement pour la conversion de la conscience, elle servira alors à déplacer des êtres dans l'univers local sans le support astral de l'âme.

Ceci marquera une grande révolution dans les systèmes de transports séraphiques qui, par le passé, furent utilisés seulement par les races les plus avancées de l'univers local. La conscience de la Terre est un chaînon manquant dans la conscience des systèmes vu la nature des plans qui l'interceptent et la manière dont est traitée la pensée sur le plan mental de la conscience planétaire. Il est nécessaire de comprendre qu'une des raisons pour laquelle la conscience humaine fut développée est due au besoin d'une forme de carburant qui n'existait pas dans l'univers local avant sa venue. La pensée humaine renferme des éléments vibratoires particuliers qui, utilisés dans leur pure forme, permettent à des êtres de voyager dans le temps en se servant d'elle comme combustible. C'est pour cela que la relation entre l'homme et l'ajusteur de pensée devient importante.

Une telle relation permettra un jour à des êtres très avancés de l'univers local d'être en contact matériel avec l'homme et de créer une nouvelle forme de civilisation fondée sur la science du temps. Dans la période de l'évolution future, le terrestre servira de pont à des intelligences qui jusqu'ici ne purent intégrer les plans plus denses de la matière, donnant, par conséquent, naissance à la notion de "l'esprit". La "septième race-racine" sera le couronnement de la conscience de la Terre. Les hommes auront conquis l'espace systémique et la science du temps ne leur sera plus voilée, de sorte que la conscience humaine pourra, par la suite, élever la conscience du royaume animal. La science des temps est accessible à une race que lorsqu'elle a franchi les limites de sa conscience. A partir de cette période de son évolution, elle n'est plus redevable aux races supérieures. Ayant atteint ce palier, elle a le pouvoir de modifier la lumière et de la reformuler pour ses propres fins. La "septième race- racine" sera le rêve matérialisé de la conscience humaine sur la Terre.

(BdM) Est-ce que tous les hommes de la "cinquième race-racine" accéderont à la "sixième"?

(R) Les "sixième et septième races-racine" seront des races mentales non handicapées par la pensée subjective ou réfléchie. Les caractéristiques fondamentales de ces races n'auront rien à voir avec la psychologie humaine. Les êtres avancés de la "cinquième race-racine", ou de ses sous-composantes, se grefferont aux races plus évoluées dans la mesure où ils ajusteront leur vibration à un modèle d'évolution déjà en développement. Ce modèle se révélera au fur et à mesure où l'homme prendra plus grande conscience de lui-même, avant de passer à la conscience morontielle qui mettra un terme à sa conscience astralisée. Les êtres de la

111

"cinquième race-racine" qui passeront dans l'autre registre de conscience devront sevrer leurs liens avec la mémoire de leur race car la conscience de l'Homme nouveau annulera les éléments astraux de la cinquième race afin d'élever le taux vibratoire de la conscience nouvelle.

(BdM) Qu'adviendra-t-il des âmes dont la conscience aura été intégrée?

(R) Les âmes qui intégreront leur conscience sur la Terre émigreront sur d'autres globes et bénéficieront de l'avantage d'une pleine évolution terrestre. Les conditions d'évolution dans d'autres mondes ne ressemblent guère à celles de la Terre. À moins d'avoir atteint un niveau suffisant de conscience, l'incarnation d'une âme humaine dans un monde étranger est pénalisée d'une solitude ou d'une isolation de 600 à 700 ans au minimum ; période durant laquelle l'âme doit étudier le mode de vie complexe de ces mondes. L'isolation fait partie du traitement naturel infligé aux nouvelles arrivées puisque nous traitons avec des civilisations où la mort n'existe pas, ces mondes contrôlant de manière rigoureuse les naissances naturelles. Ces peuples avancés considèrent l'incarnation d'une âme venant de la Terre comme une intrusion et même un risque dans leur schéma de populations, tant sur le plan de la pensée et des mémoires que sur le plan du corps chimique.

Il faut reconnaître que l'âme humaine n'est pas programmée à la naissance comme elle l'est ailleurs. Lorsqu'une âme est programmée à la naissance, le taux vibratoire de l'être est déjà inscrit dans la conscience de ses cellules, alors que dans les cas des âmes ayant évolué sur la Terre, la programmation s'effectue sur le plan astral avant la naissance, de sorte que peu d'interventions humaines sont possibles tant que l'ego n'a pas suffisante conscience pour modifier les architectures du mental gérées par l'ajusteur de pensée. À cause de cette divergence dans le traitement du plan de vie, l'âme, dans ces mondes, doit passer une période durant laquelle elle est pénalisée d'une solitude d'assez longue durée car elle ne bénéficie plus des relations karmiques avantageuses qu'elle avait développées au cours de son évolution terrestre. Ces relations auxquelles nous référons sont basées sur le rapport père-mère dont une âme bénéficie à sa naissance. Sur la Terre, l'homme apprend de ses parents. Cette condition intimement liée à la nature animale de l'humain favorise les liens karmiques alors que sur les autres planètes cette condition est inexistante puisque le rapport père-mère n'existe pas.

(BdM) Quelles sont les conditions d'accession à la "sixième race-racine"?

(R) L'homme n'aura pas d'autres choix que de remonter à l'origine étrangère de la pensée. Par la suite, sa conscience subjective s'altérera et son MOI planétaire s'unifiera graduellement à son MOI universel. La fusion du MOI personnel avec le MOI impersonnel sera le signe de l'alliance entre le mortel et les plans. À partir de ce temps dans la vie de l'homme, la conscience nouvelle se développera et l'être appartiendra, de fait, à cette race dont la caractéristique fondamentale sera la qualité mentale de la conscience.

(BdM) Qu'est-ce que la fusion?

(R) La fusion est le terme donné à l'intégration de deux niveaux de vie, un cosmique et l'autre planétaire, pour régler à jamais les différentiels de conscience qui, actuellement, divisent les mondes et créent des zones privilégiées de la science. La science n'est pas uniformément

112

distribuée à travers l'univers local, les civilisations ayant des notions de conscience qui divergent selon les attributs historiques de leur développement. Même les races avancées de l'univers local ont un problème de communication en ce qui concerne les aspects occultes de leur mental puisqu'elles ont été séparées par une expérience planétaire qui leur est propre. Ces différentiels de conscience disparaîtront avec le temps et la fusion est le premier mouvement dans cette direction. Le développement de la fusion est suivi de près sur les plans avancés et son succès est mesuré. La fusion permettra finalement à des civilisations de bas niveau sur le plan technique de bénéficier de sciences très développées dans la mesure où l'homme aura perfectionné son aura. L'aura est visible aux étrangers et il leur est facile d'en mesurer la vibration. Le différentiel de conscience entre le terrestre et d'autres civilisations doit être aboli car il retarde le contact entre ces mondes et le vôtre.

Au cours de l'évolution de la "sixième race-racine", le contact officiel avec ces races sera établi. L'homme conscient pourra traiter avec les étrangers sur un pied d'égalité puisque son aura sera stabilisée. La fusion est le plus grand événement dans la vie systémique depuis le début des incarnations sur la Terre. Elle permettra à l'homme de jouir de la rencontre avec les êtres venus d'ailleurs au lieu d'en subir le choc. Son lien universel lui permettra d'être en sympathie vibratoire et de comprendre sa position vis-à-vis ceux qui le visiteront. Il est très important pour l'avenir de l'humanité qu'une race-racine soit en développement sur la Terre sans quoi l'homme serait réduit à une forme d'esclavage qui dépasse son imagination. Le pouvoir technique et psychique des races d'outre-espace est vaste en comparaison avec le vôtre. Seule la fusion équilibrera le tout.

La fusion marquera le rapport entre l'homme et les intelligences qui évoluent sur le plan mental systémique. Elle permettra de concrétiser son rapport avec les forces solaires dans la mesure où il les intégrera à sa conscience et créera l'équilibre final avec son MOI prépersonnel. Elle naîtra d'une télépathie continue qui permettra à l'humain de communiquer avec les circuits universels sans jamais plus les subir. La fusion marquera le début de l'affranchissement de l'homme de son passé ténébreux puisqu'il pourra sans entrave s'instruire de lui-même et accéder aux archives de l'humanité ou de la création systémique.

La fusion est un phénomène cosmique dont les conséquences à long terme, nous sont inconnues dans la mesure où nous expérimentons avec elle dans le but de construire un pont avec l'homme, dont l'ordre dépassera tout ce qui fut développé à ce jour. Ce pont servira à la fois les forces de la lumière et le mortel car il établira un réseau de communication qui s'autogénérera au fur et à mesure que l'homme entrera dans une conscience morontielle plus avancée. L'évolution de la conscience morontielle dictera le succès de la fusion. Après la mort du corps matériel, nous pourrons évaluer jusqu'à quel point la fusion fut un succès selon la capacité de l'âme fusionnée à se dévêtir de son aura astrale pour emprunter l'énergie éthérique dont est construit le corps morontiel. Pus la conscience du mortel en étude sera grande, plus le succès de la fusion sera assuré ; il faut un certain niveau de conscience pour dépasser le plan astral et pénétrer le plan éthérique.

La fusion est une récente intervention de la conscience cosmique sur la Terre. Elle engendrera dans nos mondes suffisamment d'intérêt pour que l'homme soit enfin reconnu comme faisant partie intégrale du nouveau monde devant être édifié dans un lieu encore inconnu du système local. Ce nouveau monde sera libre de toutes contraintes et la caractéristique de ce plan sera la fusion des Immortels avec les Ajusteurs de pensée qui les auront suivis depuis le début de la descente dans la matière. La fusion pour les sphères représente le plus grand événement systémique depuis la création de l'homme.

113

(BdM) Quels sont les grands thèmes d'intégration des races actuelles?

(R) Dans chaque race, vous trouverez des êtres prêts à passer à un autre niveau de conscience mais, avant toute chose, l'information doit circuler librement. Le temps est un facteur important dans l'évolution de la conscience. Les races de la Terre ont des configurations psychiques très différentes les unes des autres. À titre d'exemple, la race blanche extériorise son énergie mentale et émotive avec une grande facilité, ce qui lui permet d'évoluer malgré les hauts et les bas des cycles de civilisation. Elle est toujours présente là où sont les changements. La race jaune pour sa part jouit d'une sagacité face aux notions de vie et de mort, ayant un recul qui lui vaut l'habileté de passer à travers le temps avec une facilité que d'autres races lui reconnaissent et lui envient. Quant à la race noire elle est merveilleuse en raison de son habileté à demeurer stable psychiquement malgré tous les développements qui l'environnent.

Les individus seront sevrés de la conscience et de la mémoire de leur race avant de retrouver le sentier de leur évolution personnelle à travers le labyrinthe psychologique, historique et idéologique de chacun de ces groupes. La tâche sera ardue parce que l'individualisation de l'homme est un labeur personnel. Les paramètres de ce labeur et ses exigences sont les mêmes pour tous, quelle que soit l'origine raciale.

Chaque race subira la séparation dans un monde différent. Puisque la race blanche est à la proue du navire de l'information et que les systèmes de distribution de l'information sont le produit de son évolution technique, elle sera la première à bénéficier des sciences systémiques qui commencent à être communiquées à certains Initiés. Chaque race jouit d'une fonction cosmique différente. Sur le plan matériel, elles servent à l'expérience karmique de la Terre, mais sur les plans universels elles représentent les multiples facettes de l'évolution de l'âme.

(BdM) Pouvons-nous attribuer le terme "civilisation" aux intelligences qui fusionneront avec l'homme?

(R) Dans tous les espaces, qu'ils soient physiques ou autres, le dessein voilé ou non des forces en évolution est de stabiliser le processus créatif selon des normes qui dépendent du niveau de vie et d'intelligence. L'homme doit cesser de conceptualiser spirituellement les mondes parallèles car la différentiation des espaces et des temps n'est basée que sur les différentes densités matérielles qui, en retour, dépendent des différents taux de vibration de la lumière. Le terme civilisation s'applique à toute conscience organisée, qu'elle soit sur un plan ou sur un autre.

Autrement comment voudriez-vous qu'un ordre établi et intelligent jaillisse d'un état indifférencié. Nous sommes une civilisation dont l'ordre dépasse le vôtre selon notre échelle de temps et de conscience. Dans le mouvement de fusion avec l'homme, un autre genre de civilisation naîtra ; c'est pour cette raison que la fusion est d'importance majeure pour l'évolution systémique des mondes. L'union de l'homme et de l'ajusteur de pensée créera une conscience morontielle qui réduira la division des mondes dans une mesure de dix pour cent de leur état actuel. Ceci signifie qu'à la suite de la fusion sur la Terre, la conscience des mondes grandira dans une mesure équivalente car la séparation des plans se rapporte à l'involution alors que leur intégration se raccorde au mouvement ascendant et évolutif de la lumière.

114

(BdM) Que signifie le symbole du "Dragon de Sang" que conduit un Initié et que l'on retrouve dans le symbolisme des puissances?

(R) Ce symbole est un code qui annonce sur votre planète la manifestation des forces occultes négatives de l'Atlantide. "Le Dragon de Sang" représente les forces négatives réincarnées qui chercheront à détruire la fondation de la civilisation judéo-chrétienne. Ces forces sont puissantes et créeront un effet de déstabilisation marquant. En Atlantide, il y eut deux camps en opposition ; les êtres qui se trouvèrent alors en conflit se retrouveront à la fin du XXI e siècle et de cette rencontre, se dessinera l'avenir.

(BdM) Qu'entendez-vous par conscience morontielle ?

(R) La conscience morontielle est une nouvelle étape dans l'évolution des rapports occultes entre les différents plans de l'univers local. Un être doué d'une telle conscience est présent et actif sur tous les plans à la fois, même s'il n'en exerce pas la conscience car son être individualisé est représenté sur les autres plans alors qu'il est en conscience ailleurs. La conscience morontielle demande que l'individu soit cosmiquement et planétairement unifié afin que son intelligence ne soit plus dégradée par la division des plans. Elle unifie l'intelligence et lui donne une permanence qui eût été irréalisable durant l'involution. Cette conscience, ainsi que tout ce qui s'y rattache, se développera et atteindra des sommets qui, il y a peu de temps, eurent été inimaginables. Les forces occultes de la lumière se départiront de leur ascendance sur l'homme et par le fait même, l'élèveront à des niveaux inespérés.

La conscience morontielle sera un contact de vie entre les plans supérieurs de l'univers local et le terrestre. L'humain rompra toute alliance avec le plan astral et retrouvera ses origines cosmiques ; il comprendra alors que la vie terrestre est une composante à la fois d'énergie dirigée et d'énergie astrale. Cette composante forme une programmation qui lui permet d'évoluer sans droit ou pouvoir d'intervention dans son modèle d'évolution. La conscience morontielle changera cette condition et permettra à l'homme d'intervenir dans l'évolution de son modèle de vie et de composer avec des plans intelligents. Il interviendra, par surcroît, de manière vibrante dans la vie d'autres individus afin de les aider à évoluer en leur facilitant la compréhension d'eux-mêmes. La conscience morontielle est universelle ; elle imprime sa propre vibration dans la conscience du monde empêchant le monde d'influer sur elle, étant quasiment libre de toute influence. Son apport au développement de la science humaine est basé sur cette qualité fondamentale qu'offre la fusion de l'esprit avec l'âme.

La conscience morontielle permettra à l'homme de réunir dans sa conscience tous les éléments de sa lumière personnelle ; ceci lui facilitera la compréhension des mystères et lui donnera accès à des plans de vie et de conscience réservés par le passé aux Initiés de la Terre. L'homme nouveau dirigera son attention vers le plan mental de sa conscience et comprendra les mystères. Sa conscience illuminera son être et imprimera dans la conscience du monde une nouvelle vibration qui sera reçue malgré le choc qu'elle créera dans le mental inférieur des races involutives. C'est la conscience morontielle qui témoignera du Nouvel Âge et tant qu'elle n'aura pas retenti dans le monde de l'homme l'Âge du Verseau ne sera qu'une Annonciation.

La conscience morontielle est le terminal évolutif de la conscience humaine sur la Terre, suite aux cycles d'incarnations inévitables pour le développement de l'âme et de ses attributs lunaires. L'âme étant une composante instable de la conscience cosmique, elle doit

115

inévitablement retourner sur le plan de la conscience morontielle afin de reprendre contact avec des mondes qui ne sont pas assujettis aux lois karmiques. La conscience morontielle est le début de l'évolution systémique de l'âme et elle permet à cette dernière de reprendre le chemin du grand retour. Ce chemin n'a rien du ciel dont parlent les religions mais fait partie intégrante des domaines systémiques où l'harmonie des intelligences est issue de l'exécution des principes cosmiques unifiant les êtres de lumière. La nature d'un être sur le plan cosmique rejoint la nature de l'intelligence unifiée et toute unification implique harmonie puisque la dualité s'éteint face au besoin fondamental d'un ordre universel. Dans ce sens, la conscience morontielle est le début de la conscience cosmique de l'homme et elle lui permettra d'unifier ses principes à des niveaux encore voilés car l'esprit humain n'est pas encore suffisamment dans sa lumière.

La conscience morontielle est unique en ce qu'elle permet à l'être d'intercepter les forces de vie et de les mettre sous son contrôle. Ceci n'est possible que parce qu'il ne fait plus partie des lois de la Terre mais des lois de l'éther. À partir de ce moment et au cours de l'évolution de l'âme, l'esprit deviendra le premier plan de la vie planétaire et l'âme, le second. Cette inversion fera de l'homme un être avancé dont la nature ne traitera plus avec la mémoire de la race mais avec la lumière universelle.

La conscience morontielle est le perfectionnement de la conscience astrale, dans ce sens que l'énergie de l'âme est parfaitement équilibrée. L'homme conscient deviendra télépathe avec les circuits car sans télépathie universelle, il ne pourrait identifier les nouvelles forces évolutives issues du mental pur. La conscience morontielle exige un mental libre, non magnétisable car l'être conscient est parfaitement réfractaire à toute forme de manipulation ou de domination. Tant que l'homme pourra être occultement manipulé, il sera exclu de sa conscience morontielle et ne pourra reconnaître les lois internes et naturelles de la fusion. La fusion mènera au développement d'une conscience systémique qui corrigera les erreurs du passé. La manipulation et la domination qui furent à l'origine du conflit entre l'homme et ses créateurs seront éliminées des modes de communication et l'homme retrouvera l'égalité dans la récupération de ses fonctions créatrices.

(BdM) Qu'est-ce que l'aura?

(R) L'aura est l'expression globale de votre champ d'énergie vitale ; à tout instant elle indique votre état mental, émotif et physique. Nous voyons votre aura et cela nous permet de suivre et d'influer sur vos états lorsque cela devient nécessaire afin de rééquilibrer vos énergies. Plus vous deviendrez conscients de notre présence dans vos vies, plus vous réaliserez que votre aura est observée depuis le début jusqu'au terme de votre vie matérielle. C'est elle qui nous signale vos états et ceux-ci nous instruisent de vos conditions internes. L'aura est très variable chez l'homme et plus il se conscientisera plus elle se stabilisera. Une aura trop instable invite à la souffrance alors qu'une aura plus stable favorise un plus grand calme face aux aléas de la vie. Les êtres qui naissent avec des auras fracturées, c'est-à-dire trouées, sont déjà marqués à la naissance pour des vies difficiles et tumultueuses. Ceux qui jouissent d'auras plus homogènes ont des vies qui coïncident avec un plus grand degré d'harmonie. L'aura de l'homme change à tous les sept ans. Elle s'éclaircit de cycle en cycle car plus vous avancez en âge, moins votre champ d'énergie vitale se raccorde aux énergies de l'âme puisque vous avancez graduellement vers un autre temps qui débute avec le rejet de l'enveloppe charnelle. L'aura au moment de votre naissance est sensiblement différente de celle que vous aurez plus tard.

116

La partie jaune de l'aura indique le degré de conscience mentale que vous avez atteint. Selon sa teinte, elle vous situe dans des zones de conscience plus ou moins développées. Une couleur blanche indique que vous êtes avancés sur le plan de l'âme et que cette dernière joue un rôle prépondérant dans vos activités. Plus l'âme est évoluée, plus la couleur blanche sera éclatante de lumière et plus l'individu marque la conscience du monde. Les êtres à tendance spirituelle présenteront une aura dans les tons de bleu plus ou moins accentués selon la qualité de leur spiritualité. Certains êtres sensibles voient l'aura et savent l'interpréter dans le but d'apporter une certaine aide à l'humanité. Pus l'homme deviendra conscient, plus il modifiera son aura à volonté ; il développera des facultés extrasensorielles selon le degré de sa conscience ; une fois le contact établi entre le mortel et l'ajusteur de pensée, il se guérira lui- même et interceptera les événements selon un mode de conscience qui coïncidera avec sa volonté créative.

L'homme doit protéger son aura contre les autres car toutes n'ont pas le même taux vibratoire et peuvent facilement se détériorer. Ceci engendre la maladie. L'aura est un champ d'énergie dont vous deviendrez conscient lorsque vous aurez pris suffisante conscience de vous-mêmes. Ce sera un signe que vous êtes sensibles à la vôtre et que vous vibrez ses couleurs même si vous ne les voyez pas. Vous serez alors amenés à équilibrer vos vibrations afin de ne pas souffrir dans votre être.

(BdM) Où en est la science de l'homme ?

(R) La science de l'homme en est à ses débuts car le mythe de la pensée réfléchie n'a pas encore été éclaté dans la conscience humaine. La science de l'homme découlera de l'étude de ce mystère qui ne représente que la pointe de l'iceberg. La science de l'homme ne doit pas être confondue avec la science humaine. La science de l'homme est une science transmise, dirigée, communiquée par télépathie à partir des circuits universels et elle n'est aucunement fondée sur la réflexion. Lorsque cette dimension de la conscience humaine aura été fermement établie, la science de l'homme se développera rapidement et chaque individu accédera selon sa vibration à un plan de l'esprit. L'homme est encore très ignorant de la réalité, ses corps subtils n'ayant pas été suffisamment transformés pour laisser filtrer la lumière de ses origines systémiques. Il croit toujours qu'il est un sous-produit de la vie et que sa réalité mentale est inaccessible psychologiquement ou psychiquement. Mais la réalité humaine est autre ; elle commence au- delà de la matière et se termine dans la matière. Le processus est inversé. Le science de l'homme épousera les grands contours de la réalité systémique lorsque l'ego aura dépassé ses propres limites psychologiques et commencera à prendre seulement conscience qu'il n'est pas seul avec lui-même. Alors, seulement, débutera le grand dialogue de la télépathie qui initie.

(BdM) Quels sont les critères de sélection pour l'incarnation sur la Terre?

(R) Pour s'incarner, l'âme doit avoir un parent spirituel, soit un père ou une mère avec lequel elle est en sympathie astrale. Sans ce prérequis, elle risque l'échec de son plan de vie car elle doit être favorablement reçue à la naissance afin de bien débuter son mouvement évolutionnaire. Un parent spirituel incarne l'amour et sans amour une âme est extrêmement gênée dans son évolution. La recherche d'un parent spirituel est une tâche essentielle qui requiert une étude approfondie des archives. Le parent spirituel peut être une ancienne, même une très ancienne vie rattachée à la sienne. Le temps n'est pas un facteur, mais l'amour parental en est un de grande importance.

117

L'incarnation terrestre est étroitement liée à la loi de retour. Cette loi d'action et de réaction permet d'équilibrer les actes enregistrés au cours d'une vie. Sans une telle loi, l'évolution serait impossible. La nature animale prendrait le dessus sur la nature humaine et les hommes ainsi que leur civilisation se détruiraient. Pour s'incarner dans un corps matériel, l'âme doit en être informée au moins six mois à l'avance, les corps subtils devant être construits pour la prochaine incarnation. Une incarnation ne s'exécute pas instantanément ; une étude du plan de vie doit être mise en œuvre avant que l'âme puisse prendre possession de son nouveau véhicule. Une fois dans la matière, elle n'appartient plus au monde systémique puisqu'elle a accès à la pensée. En astral, elle étudie son prochain plan de vie et voit s'il existe une disponibilité sur le plan matériel qui soit suffisamment conforme à son plan. Le travail de recherche sur la disponibilité a lieu sur les plans supérieurs qui se spécialisent en recherches générationnelles. Les âmes qui ont cette fonction sont, en général, assez vieilles ; elles ont le droit d'intervenir dans le processus de sélection car elles ont accès à une vaste banque d'informations sur le passé de l'âme, son plan de vie et son potentiel de succès. Si elles jugent que le plan de vie n'est pas adéquat parce que l'âme en devenir manque d'expérience dans son étude, elles refuseront sa descente dans la matière et lui demanderont de se représenter plus tard. Suite à un refus, l'âme vit une grande tristesse ; ne pas s'incarner équivaut sensiblement à être refusé d'un beau et grand voyage sur la Terre. Les âmes attitrées à la recherche et à l'évaluation d'un plan de vie ont l'habitude de ce genre de travail puisqu'elles ont déjà participé à un très grand nombre d'études de ce genre.

L'homme n'a pas conscience de ses vies antérieures car la mémoire lui est retenue à la naissance. Malgré l'absence de mémoire, les marques de cette vie demeurent indélébiles dans les archives astrales de la Terre. L'âme est mémoire et lorsqu'elle s'incarne, elle le fait suite à une longue étude et évaluation de ses expériences. La vie de l'âme est à l'origine de la conscience de l'homme sur le plan astral. Ce n'est que sur le plan mental que ce dernier s'individualise et prend distance de la vie de l'âme pour commencer à participer à la vie de l'esprit ou de la lumière qui est à l'origine de sa conscience mentale. Avant l'incarnation, l'âme prend mesure de ses expériences et se crée un plan de vie permettant un ajustement de ses mémoires dans un avenir nouveau. Cet ajustement la fera évoluer pour, au terme de la vie matérielle, revenir en astral sur un plan plus élevé. Lorsqu'elle est en astral, l'âme ne réalise pas que la lumière qu'elle recherche pour son mouvement évolutif ne se fondra avec elle que sur le plan éthérique de la conscience en fusion. Cette conscience lui viendra seulement lorsqu'elle aura suffisamment évolué pour s'unifier avec son ajusteur de pensée et commencer un nouveau mouvement révolutionnaire qui débouchera sur la conscience morontielle.

(BdM) Quelle différence y-a-t-il entre le libre-arbitre de l'homme involutif et la conscience libre de l'homme nouveau ?

(R) L'homme inconscient croit fabriquer seul sa pensée alors que l'homme conscient saura reconnaître qu'il est en communication avec le plan mental et qu'une partie de sa pensée subjective est fabriquée par réflexion alors qu'une autre découle de sa conscience télépathique. L'écart entre ces deux modes de conscience créera une nouvelle évolution et une révolution dans la structure mentale du MOI. Le MOI involutif ne saisira pas les nuances psychiques de la pensée tant qu'il ne sera pas conscient de l'illusion astrale qui accompagne toute pensée réfléchie.

L'être conscient de son MOI universel ne traitera plus la pensée de la même manière que le fit le MOI involutif qui ne disposait d'aucun statut individuel. Ce sont les apparences

118

 

subjectives de la pensée qui, chez l'homme de l'involution, crée une conscience partielle alors que chez l'homme nouveau la conscience sera le produit de l'unification du mental de l'esprit avec l'astral de l'âme, soit la fusion. La télépathie avec le plan mental influera sur le développement de la conscience psychique de l'être et altérera à jamais les données psychologiques de l'ego.

(BdM) Le concept des anges fait partie du folklore spirituel de l'humanité. Combien de temps encore de telles notions doivent-elles nourrir l'homme avant qu'il puisse reconnaître la réalité systémique derrière cette façade archaïque et naïve ?

(R) L'univers est vaste, non pas simplement dans sa dimension physique mais aussi dans sa dimension verticale et invisible. La réalité systémique est voilée à cause de la conscience spirituelle et de l'absence d'une conscience scientifique morontielle. La spiritualité de l'espèce humaine est un substitut temporaire pour l'inhabilité d'établir une relation individuelle ou collective avec les plans avancés de l'univers local. Vous croyez que les civilisations physiques sont sujettes aux lois matérielles bien que ces lois puissent être suspendues lorsque les civilisations perdent leur innocence.

Votre civilisation n'a pas encore perdu son innocence spirituelle, de sorte qu'elle ne peut avoir une pleine mesure des temps. La science de l'informatique mènera à la perte de votre innocence, car toute technologie fondée sur le mouvement de la lumière conduit inévitablement à la rentrée au bercail, c'est-à-dire à la réintégration de la vie systémique.

(BdM) Qu'entendez-vous par "lumière du nord et lumière du sud systémique" ?

(R) À la sortie du corps matériel, l'âme retourne au plan astral situé entre le plan matériel et le plan mental. À son arrivée, elle est fortement attirée par la lumière astrale qui ressemble à un soleil froid, sans chaleur mais extrêmement bénéfique et réconfortant pour une âme qui ne possède plus de référence matérielle pour la guider dans le monde de la mort.

Cette lumière se situe au nord du système local, c'est-à-dire en direction opposée à la lumière qui apparaît à la conscience lorsque l'âme passe sur le plan éthérique de la vie. Les points cardinaux de l'univers systémiques sont déterminés par l'axe de la constellation d'Orion qui sert de métathèse à l'univers local. Dans la mesure où à la sortie du corps matériel, l'homme est suffisamment conscient, il lui est possible de se diriger vers le sud systémique au lieu du nord systémique et de profiter des atmosphères particulièrement chaudes de la vie qui l'amèneront à se dissocier des liens karmiques qui font partie des mondes astraux. Dans ces atmosphères ou "Nibies", la conscience est totalement stabilisée semblable à ce qu'elle est sur le plan matériel. En forme astrale, la conscience n'est jamais stabilisée et c'est ce qui explique que, dans l'astral, les âmes interfèrent avec la conscience de l'homme puisqu'elles stabilisent leurs énergies en manipulant les siennes. Sur le plan éthérique, cette condition n'existe pas. La raison pour laquelle la manipulation existe à une si grande échelle sur la Terre, c'est que trop d'âmes se dirigent au nord systémique au lieu d'aller dans le sens opposé.

Avec l'évolution de la conscience humaine et le développement de la conscience occulte, ces conditions changeront et l'humanité en sera bénéficiaire.