Évoluer pour soi-même d'abord

 Edwige


AVANT-PROPOS

"Être sur le chemin de l’évolution c’est mener une étude" 

(BdM PE-028)

Ces FOCUS sont des espaces réservés aux échanges d'idées pour faire évoluer l'instruction Supra-Mentale de façon créative, collaborative et générative. Prière de ne pas déformer, ni plagier, les transcriptions originales de l'œuvre de Bernard de Montréal proposées pour étude, dont la seule référence est l'audio qui l'accompagne. Un résumé personnel, des citations et/ou des liens sont admis pour initier ces échanges. Vous pouvez proposer un thème, un sujet qui sera mis en ligne après vérification. Aucune inscription ni abonnement n'est requis, l'anonymat est garanti.

** Polémiques stériles et énergivores, non-respect de la parole de l'autre, critiques malveillantes, tribune spirituelle pour ego surdimensionné… iront directement dans la corbeille.


 

 

Évoluer non pas pour enseigner, pour justifier son existence ou pour se donner une identité… mais juste pour soi-même… c’est le B.A.B de l’enseignement du Bernard originel et non des clones produits par l’astral qui lui aussi se supramentalise…

 

 

 

C’est ce qui amène de la "concurrence et de l’adversité" qu’on n' aurait pas cru exister dans ce monde nouveau ou chez le "nouvel homme"… "L’opposition créée par les événements" est un titre bien pertinent pour définir ce nouveau monde…

Finalement c’est comme dans la sphère spirituelle, le supramental peut devenir un formidable terreau pour des egos en voie de surdimensionnement, juste assez intelligent pour avoir flairé un autre créneau afin d’exercer leurs talents de gourou…

Je t’ai regardé  "aller" mais avec des  "aller/retour" dans l’échange respectueux et non masturbatoire, qui me renvoie toujours à cette phrase magique du  "on peut pas être intelligent tout seul", on se voit "aller" mutuellement et non pas unilatéralement…

Comme en randonnée ou chacun tend la main à l’autre dans les passages ardus, sans chercher à lui enseigner comment respirer ni comment mettre un pied devant l’autre…

Et pas non plus comme un enseignant qui, étant sûr qu’il sait, pontifie et assène son savoir en verrouillant les portes afin d’éluder tout rapport de force avec une intelligence divergente…en fait il craint l’opposition intelligente…

N’étant pas du sérail, donc pas infectée par le virus supramentalien, un regard transgressif me permet d’être à l’aise dans ce monde tout en restant détachée du formalisme ou de la forme imposée par certains egos dont le  "cou de girafe" s’est allongé artificiellement… mais coupez les anneaux et le cou se brisera…

Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.