La Femme


AVANT-PROPOS

"Être sur le chemin de l’évolution c’est mener une étude"

 

 

(BdM PE-028)

Ces FOCUS sont des espaces réservés aux échanges d'idées pour faire évoluer l'instruction Supra-Mentale de façon créative, collaborative et générative. Prière de ne pas déformer, ni plagier, les transcriptions originales de l'œuvre de Bernard de Montréal proposées pour étude, dont la seule référence est l'audio qui l'accompagne. Un résumé personnel, des citations et/ou des liens sont admis pour initier ces échanges. Vous pouvez proposer un thème, un sujet qui sera mis en ligne après vérification. Aucune inscription ni abonnement n'est requis, l'anonymat est garanti.

** Polémiques stériles et énergivores, non-respect de la parole de l'autre, critiques malveillantes, tribune spirituelle pour ego surdimensionné… iront directement dans la corbeille.


 

 

 

 

 

LFEMME

 

 

 

 

 

 

C'est une étude de soi/ego en tant qu'expériences et mémoires d'âme pour approfondir la conscience évolutive de la femme d'aujourd'hui et de celle en devenir dans le contexte actuel et supramental tout en évitant la dimension spirituelle pour s'attarder à l'aspect au-delà du mental donc supra-mental.

 

Toutes les femmes désireuses de participer à l'écriture de textes concernant la femme et l'homme "qui vivent en elles" dans ses divers contours et facettes sont bienvenues ici.

 

Idéalement ce sont les récits vécus personnellement qui permettront d'étudier la femme dans sa forme réelle. C'est l'effet miroir et caléidoscopique qui donnera l'impulsion générative, pour chacune de nous, à nous dire ensemble et nous dire à soi. C'est un défi également pour l'ego... 

Il n'est pas approprié ici de parler des hommes pour les juger, les critiquer etc... Si ceux-là ont impacté votre vie de femme on en parle en tant qu'expérience pour l'ego de soi et non de l'autre, sans nommer qui que ce soit.

 

Autrement c'est dit une écriture très introspective qui permet de livrer le réel de soi anonymement pour plus d'aisance... des transcriptions de conférences de BDM peuvent aider les femmes en chemin.


Exemples non exhaustifs de thèmes : 

L'enfance

Mère/fille

Ego

Père/Mari

Intelligence

Énergie

 Travail

Séduction/Manipulation

Désir d'enfant

Intuition

Solitude

Passions/Amour

Sexualité́, 

Besoin de rêverie

Divers

Contact supramental

Habitation du corps, donner la vie, enfantement, 


Transcriptions proposées pour études

Télécharger
11 A La mère.pdf
Document Adobe Acrobat 357.7 KB
Télécharger
Intensive privée-femmes seulement.pdf
Document Adobe Acrobat 347.5 KB
Télécharger
la femme B de M.pdf
Document Adobe Acrobat 659.5 KB
Télécharger
le karma dans le couple.pdf
Document Adobe Acrobat 432.0 KB

COMMENTAIRES OU CITATIONS EN LIEN AVEC LE SUJET

Écrire commentaire

Commentaires: 16
  • #1

    BDM (vendredi, 06 juillet 2018 07:39)

    "La femme ne souffrira pas du mauvais caractère de l’homme parce qu’elle sera trop intelligente d’elle-même car elle aura cessé d’être dominée et dominable."

  • #2

    BDM (vendredi, 06 juillet 2018 07:42)

    La fille doit être dit quelque part que l’homme c’est un pénis.
    Elle doit reconnaître assez jeune que l’amour ce n’est pas une panacée. Elle doit reconnaître que l’amour de cendrillon c’est du montage.

    Le garçon doit prendre conscience et être éduqué en fonction du respect de la femme. Il doit reconnaître que la femme ce n’est pas un objet.
    Il doit être éduqué pour apprendre à respecter la femme au niveau de sa parole, il doit la laisser parler, il doit reconnaître son intelligence.
    Il ne doit pas traiter la femme comme si elle ne connaissait rien, comme si elle était moins que rien.

  • #3

    BDM (vendredi, 06 juillet 2018 07:44)

    La névrose de la femme c’est sa manière de se libérer de sa souffrance.

  • #4

    BDM (vendredi, 06 juillet 2018 07:45)

    Ce qu’un homme devrait savoir de la femme :
    Qu’elle est comme lui sur le plan mental. Sur le plan de l’esprit elle peut comprendre la même affaire que lui, intuiter les mêmes affaires que lui.

  • #5

    BDM (vendredi, 06 juillet 2018 07:46)

    La femme doit construire sa crédibilité, qui est basée sur sa capacité de s’imposer à l’homme. Ça veut dire se présenter à l’homme par la parole. De la crédibilité, c’est de la volonté manifestée...

  • #6

    BDM (vendredi, 06 juillet 2018 08:16)

    L’homme peut vouloir une femme parce qu’il s’ennuie.
    Pour l’homme, il s’agit que la femme fasse son affaire.
    L’homme a une façon très vite de synthétiser le produit.
    Une femme n’entre pas dans un lit aussi vite qu’un homme entre dans le lit avec une femme. La femme va avoir fait un bilan.
    L’homme va en faire un après.
    Le lit pour un homme c’est la finalité dans un mouvement.
    Pour la femme, c’est le début d’un épisode.

    La femme veut avoir un homme parce qu’elle est seule, pourquoi ?
    - Parce qu’elle peut avoir des blocages
    - Parce qu’elle est plus sensible
    -Parce qu’elle peut être facilement mise en contradiction.
    Quand il rencontre la femme (un homme ce n’est pas intelligent de la femme), cette contradiction fait partie de ses blocages. Elle est prédisposée à être en contradiction avec l’homme, elle est plus sensible aux éthers.

  • #7

    BDM (vendredi, 06 juillet 2018 11:04)

    l’homme découvrira un jour qu’il est la femme, et la femme découvrira qu’elle est l’homme, et l’homme et la femme découvriront que ce qu’on appelle un homme et une femme dans la matière n’est en fait qu’une accumulation extraordinaire de pensées accumulées au cours de l’expérience, d’émotions accumulées au cours de l’expérience, autrement dit, l’homme est une mémoire, la femme est une mémoire, et ce que l’on considère comme le principe mâle sur le plan matériel, comme celui qu’on considère comme le principe femelle sur le plan matériel, n’est que la juxtaposition de cette mémoire phénoménale qui représente la totalité des réincarnations antérieures vécues dans une incarnation présente, pour le bénéfice des lois de complémentarité .

  • #8

    Edwige (vendredi, 06 juillet 2018 14:51)

    La femme complète en devenir émergera des lignées de femmes avant elles, qui ont su braver tabous et interdits pour se libérer des souffrances liées aux soumissions et aux dominations de toutes sortes; éducatives, culturelles, religieuses, familiales, conjugales, monétaires et sexuelles qui vont souvent de pair…

  • #9

    Edwige (vendredi, 06 juillet 2018 14:52)

    Concomitamment ou indépendamment de toutes catégories socio-religieuses, et des effets produits sur l'humain, c’est dans l’alcôve sacralisée de la famille, du mariage ou de couple, de la sexualité astralisée, de la dépendance financière, que la femme a le plus engrangé d’oppositions, y compris dans son statut de mère, l’empêchant de prendre sa place dans la vie sur terre, dans sa conscience et dans son esprit.

  • #10

    Edwige (vendredi, 06 juillet 2018 14:53)

    L'unique porte de sortie pour elle est l’autonomie intellectuelle qu'elle ne trouvera que dans un pays développé, des études et un travail équitablement rémunéré pour ne plus jamais être sous tutelle financière et dépendance affective de quiconque.

  • #11

    Edwige (vendredi, 06 juillet 2018 14:53)

    Elle devient intelligente et comprend que sa vie sur terre est dédiée à la maitrise de sa propre évolution. Elle s'émancipe de son asservissement aux autres, elle ne se laisse plus acheter par les miroitements de quiconque ou les moultes promesses venant de l’extérieur. Se libérer de toutes dominations sur la totalité de son être est son seul objectif.

  • #12

    Edwige (lundi, 03 septembre 2018 19:00)

    Dans cette conférence PE-073 b - Médiumnité vibratoire vs Médiumnité psychologique, extrait à 20,33, Bernard dit en résumé, ce que nous savons plus ou moins déjà, ici c'est mon interprétation parmi d'autres possibles, ou leurs contraires, tout autant réelles:
    "La femme est plus intelligente que l'homme, elle est moins intéressée que lui par la fusion parce qu'elle est moins incarnée, elle a pas le complexe messianique, elle est moins impliquée dans la matière, elle est plus proche et plus sensible aux plans, son contact est plus normal. C'est elle qui va libérer l'homme car il est pas libérable tout seul, la femme va le libérer bon gré mal gré, elle va le libérer quand elle sera intelligente d'elle-même.

    Il dit encore que la femme est plus intelligente que l'homme parce qu'elle est capable de vivre la confrontation pour éventrer le pus du mensonge... Elle a moins peur de vivre une confrontation pour faire sortir le pus du mensonge, tandis que l'homme louvoie, polémique, politise etc.

    Il dit enfin que la femme est plus intelligente que l'homme car elle est capable de facilement comprendre les dessous de la psychologie du monde. Les hommes qui mentent aux femmes perdent leur amour et finissent seul. Les hommes peuvent manipuler et dominer la femme tant qu'ils veulent mais avec le temps ils la perdent parce qu' elle voit clair. Perdre l'amour de la femme dans la vie c'est perdre un grand ingrédient de la conscience planétaire. Pour avoir une femme dans sa vie, pour la garder dans sa vie, il faut que l'homme cultive la femme, pour cultiver la femme il doit l'aimer, l'aimer c'est la protéger contre son propre mensonge."

  • #13

    Edwige (lundi, 03 septembre 2018 19:14)

    30 a 70% des femmes dans le monde sont victimes de violences au cours de leur vie. Certaines au quotidien jusqu'au déces ou avec des risques de maladies sexuellement transmissibles.
    Demain entre femmes intelligentes nous ne seront plus jamais seules et violentées, nous grandirons et deviendrons hyperconscientes ensembles.
    L'homme nous suivra... ou pas...

    La femme complète en devenir émergera des lignées de femmes avant elles, qui ont su braver tabous et interdits pour se libérer des souffrances liées aux soumissions et aux dominations de toutes sortes; éducatives, culturelles, religieuses, familiales, conjugales, monétaires et sexuelles qui vont souvent de pair…

    Dans les générations actuelles et à venir elles sont et seront de plus en plus nombreuses dans le monde à s’incarner en conscience et le savoir sur la réalité des plans occultes et invisibles.

    Et de plus en plus nombreuse aussi à vouloir s’incarner dans un pays développé plutôt que là où les conditions de vie des femmes sont restées archaïques. Les statistiques démographiques récentes démontrent la diminution drastique du sexe féminin dans certains pays: Inde, Chine, Quatar etc.

    Concomitamment ou indépendamment de toutes catégories socio-religieuses, et des effets produits sur l'humain, c’est dans l’alcôve sacralisée de la famille, du mariage ou de couple, de la sexualité astralisée, de la dépendance financière, que la femme a le plus engrangé d’oppositions, y compris dans son statut de mère, l’empêchant de prendre sa place dans la vie sur terre, dans sa conscience et dans son esprit.

    Aujourd'hui en s’éveillant à la réalité de sa vraie nature une tornade active et fulgurante fait irruption en elle, une colère immense face au sentiment de s’être faite avoir, berner et embrigader par les mondes de tous acabits.

    Des lors conflits et oppositions occultes multiples redoublent d’intensité pour l’empêcher de se soustraire à leur domination.

    Conflits et oppositions aussi par son conjoint, sa famille, son entourage qui, atteints dans leur suprématie de dominants, l’empêchent également de se soustraire à leur autorité, leur pouvoir, leur emprise.

    L'unique porte de sortie pour elle est l’autonomie intellectuelle qu'elle ne trouvera que dans un pays développé, des études et un travail équitablement rémunéré pour ne plus jamais être sous tutelle financière et dépendance affective de quiconque. On n’échappe pas à un prédateur sans ressources matérielles au risque de tomber dans les griffe d’un autre prédateur…

    A force de combats avec elle-même, avec l’autre, avec autrui et avec les plans elle développe une volonté de fer. Cette volonté l'extirpe enfin des illusions et des mirages qui lui ont été présentés tout au long du désert de sa vie.

    Elle devient intelligente et comprend que sa vie sur terre est dédiée à la maitrise de sa propre évolution. Elle s'émancipe de son asservissement aux autres, elle ne se laisse plus acheter par les miroitements de quiconque ou les moultes promesses venant de l’extérieur.

    Se libérer de toutes dominations sur la totalité de son être est son seul objectif. Résultat: une frappe chirurgicale au coeur de tous les autoritarismes qui veulent l'engluer dans ses conditions primitives…

    Avec le temps et la ténacité, sans jamais déclarer forfait, les transformations prennent formes, souvent à son insu.

    Pendant ce temps, jour après jour dans cette vie, sa fille et sa petite fille gagnent des années d’expériences... Elles iront encore plus loin que là où la mère et grand-mère s’est finalement rendue… pour donner elles aussi un flambeau nouveau aux lignées de femmes qui les ont précédées, qui suivront et qui reviendrons... ou pas...

  • #14

    Edwige (lundi, 03 septembre 2018 19:16)

    Les "récupérations astrales" de nos perturbations vibratoires nourrissent les plans avec l’énergie de nos colères fulgurantes, épuisantes…

    Passer du temps et de l’énergie créative à mettre a plat un aspect de sa nature, nature qui concocte dans nos trippes depuis longtemps et disparaît a vitesse éclair en fumée sur un coup de clic... de quoi mettre l’ego en rage, en vibration, surtout en réflexion… et les mains à l’abri de la face avec ses révélations brûlantes…

    Mais ce pourrait-il être une farce astrale qui teste l' habileté et la patience a accoucher de soi même, à développer un aspect "nouveau" mais "fragile" parce qu’en éclosion?… qui à coup sûr va mettre en exergue deux intelligences?

    Cent fois sur le métier remettre son ouvrage… tout ce qui est travaillé et retravaillé inlassablement pourra briller et exceller… Un bon coup de hache, une frappe chirurgicale dans ce noyau cristallin de l’ego.

    Et ainsi révéler un pur produit, plus "inédit" et plus interessant a regarder que tous ces miroirs menteurs, poussiéreux, déformants…

    On imagine l'intelligence des femmes en devenir avec tant de précision dans ce travail... car l’âme est avide d’expériences…

    Celle d'une femme-mère, jour après jour, est de transmettre aux filles et petites filles ses années d’expériences pour les voir aller encore plus loin dans leur évolution et leur autonomie, en passant par le grand nettoyage transgénérationnel des mémoires négatives…

    Il faudra bien qu’il y ait des femmes autonomes pour donner vie à ces hommes de demain qui auront, ou pas, l’opportunité de faire face aux femmes en évolution.

    La domination homme/femme est à l’ordre du jour depuis plusieurs générations…, ce qui est nouveau c’est qu’à chaque génération la femme conscientise l’impact de la domination et son aspect sournoisement involutif dans sa vie …

    En rejetant toutes formes de conditionnements, incluant les croyances, elle ira plus loin là où aucune femme n’aura jamais "penser" aller c.à.d. retirer son énergie et son soutien à l’homme pour les rendre libres, autonomes et sous aucune forme de dépendance l’un vis-à-vis de l’autre… l’accouplement sera aboli, il laissera place au réel en soi de la femme et du coup de l’homme aussi, ne dit-on pas que la femme est l’avenir de l’homme?

    Ce qui jadis fut, soi-disant indispensable = croyance, ne l’est plus aujourd’hui ou n'a jamais été indispensable ?

    Irrémédiable est le retour en arrière pour la femme qui sera indominable, ni en parole ni en "pensée", juste par sa seule volonté…

    Elle se "croira dominée" si elle ne fait rien pour en sortir… comme les moutons qui "se croient" clôturés dans le pré alors qu’ils n’auraient qu’à se baisser pour passer sous les fils…

  • #15

    Edwige (lundi, 03 septembre 2018 19:18)

    Tant d’authenticité, tant de lucidité audacieuse dans cette description franche d’une partie de toi en voie d’évolution. Car cette part de toi, que je reconnais chez plein d'autres, ne me rends pas intelligente…
    C’est tout ce que j’attends en retour de la confiance que je place dans des relations véritablement évolutives.

    D’où le "on peut pas être intelligent tout seul", tout au moins au début…

    Et aussi cela confirme, qu’aussi dérangeante soit-elle, mon intuition est bien réelle. Elle mène sur des sentiers ardus, plonge dans l’obscurité la plus froide, me livre seule a des rapports de force au corps à corps avec ce "je ne sais qui" que tu nommes le double.

    Jusque-là j’étais plutôt dans des réactions pulsionnelles qui avaient pour vertus de libérer ma rage et ma colère tout en nourrissant rancœur et bouderies dont tu parles…

    Un dominant inconscient, une dominée presque consciente… Un couple astralisé deux égos séparés de leur source… Volcan en éruption H24... presque 65 ans… La lumière commence à pénétrer en force dans l'immobilité du corps…

    En parlant de toi tu décris la part de cet autre dans le couple, autre masculin qui domine le féminin… parfois c’est le contraire… Il y a des mémoires négative a nettoyer dans les deux, à dépecer au couteau. La souffrance n’épargne personne mais un des deux se sent plus seul que l’autre… car il joue plus dans la même cour… une part en lui veut plus jouer… comment sortir de la cour?

    Laquelle de tes parties se sent seule avec le constat que tu fais de ta part dominatrice?

    Oui ça fait mal de vivre avec des egos dominants, vampiriques, castrateurs, négatifs, toxiques, saboteurs... Ils ne rendent pas INTELLIGENT ou empêchent l’intelligence d’advenir… à moins que celle-ci n'advienne d’elle-même qu'à force de combats?…

    Expériences de l’âme pour certains, initiation pour d’autres…

    Fusion tu dis ?

    Un décrassage dans un processus final en une seule incarnation ?

    Se décharger de tout karma de toute envie d’arrêt de souffrance, l’accepter même, pour que sans rien faire d’extraordinaire dans l’immobilité totale du corps le vide se prépare à notre insu.

    Là est ma vision pour aujourd’hui seulement…

    Je ne demande qu’a devenir intelligente par l’intelligence de l' "autre" et non par son astralité qui exacerbe la mienne…

    Ce que tu dis en quelques mots: "le respect qui pointe nouvellement en moi", "faire naître ma capacité d’alliance inconditionnelle avec d’autres personnes conscientes", "l’échange vibratoire d’intelligence entre nous", "le travail de respect"… c’est ce que j’attends de nous tous, depuis longtemps, pour sortir d’une espèce de solitude qui est tout sauf intelligente…

  • #16

    Michèle Robinson (samedi, 15 septembre 2018 05:36)

    L’amour: la première et ultime faille de la femme.

    La femme moderne croit connaître son corps. La science lui a expliqué son fonctionnement dans les moindres détails. La religion a perdu sur elle son ascendant quant au sentiment de culpabilité à vouloir en jouir comme bon lui semble. Elle a donc appris à s’en servir pour son plaisir. Cependant, la femme vit toujours aujourd’hui la souffrance de l’amour et ce, malgré tous les mouvements sociaux qui l’ont amenée à s’émanciper dans divers domaines, au fil des ans.

    Comment se fait-il qu’elle soit, à son grand désarroi, toujours aussi soumise aux effluves de l’amour et qu’elle finisse toujours par en souffrir ? Parce qu’elle ne connaît pas vraiment son corps. Elle se croit au-dessus de son animalité. Elle pense que son amour pour l’homme, ce noble sentiment, n’a rien à voir avec sa matérialité sauf pour le plaisir de s’unir à lui en se faisant croire qu’elle le fait en toute liberté. C’est le mensonge ultime. Le mensonge qui l’empêche d’accéder pleinement à elle-même et de faire d’elle ce qu’elle doit devenir: une femme vibratoire.

    Ce désir animal et inconscient d’être fécondée la propulse dans un processus de séduction qui n’est pas différent de celui de tous les animaux de ce monde de polarités. C’est le but de la procréation. Mais, contrairement aux animaux, le processus de la pensée lui fait croire qu’elle est amoureuse et ceci lui cause, par le fait même, une douleur créée par un manque d’intelligence qui lui donne le sentiment d’être incomplète sans l’autre, de là son désir de l’accaparer. Ceci la déséquilibre et lui fait vivre des émotions tantôt euphoriques et tantôt violemment douloureuses.

    La femme n’a pas encore réalisé que l’Amour venait du lien avec son propre esprit et qu’elle devait tout d’abord s’aimer elle-même afin de briser le cercle vicieux de son désir de vouloir plaire et du désir de l’homme de vouloir la posséder. Lorsqu’elle aura su contenir ses émotions et garder un plexus calme face aux belles paroles qui lui montent généralement droit au cœur, son aveuglement sera renversé par une prise de conscience qui lui permettra de saisir enfin que « tomber en amour » n’était qu’une illusion hormonale.

    Susan Seddon-Boulet07Forte de cette réalisation, elle reprendra ainsi son droit de parler, de communiquer intelligemment et elle sera en mesure d’échanger avec l’homme sensible afin qu’il réalise que son pouvoir sur elle et sur le monde les a tous les deux desservis et a fait de notre planète une terre de feu et de sang. Dorénavant, elle se retirera de toute relation où la domination essaie de s’insinuer, car elle aura vaincu la domination de son animalité et de l’astralité qui en découle. Dans toute forme d’alliance, elle refusera à tout jamais d’accepter les silences qui devraient être exprimés, les mots qui devraient être gardés sous silence et les paroles qui ne sont pas accompagnées d’actions.

    La séduction deviendra ce qu’elle aurait toujours dû être: un jeu conscient. La confrontation sera terminée pour ces couples en évolution de conscience, car ils auront compris ce que veut dire être vraiment libres. La femme vibrera de tous ses feux et créera avec l’homme le monde de demain où gagner la paix sera plus important que gagner la guerre.