Le feu de la Kundalini ou Nuit noire de l'ego

Edwige


AVANT-PROPOS

"Être sur le chemin de l’évolution c’est mener une étude" 

(BdM PE-028)

Ces FOCUS sont des espaces réservés aux échanges d'idées pour faire évoluer l'instruction Supra-Mentale de façon créative, collaborative et générative. Prière de ne pas déformer, ni plagier, les transcriptions originales de l'œuvre de Bernard de Montréal proposées pour étude, dont la seule référence est l'audio qui l'accompagne. Un résumé personnel, des citations et/ou des liens sont admis pour initier ces échanges. Vous pouvez proposer un thème, un sujet qui sera mis en ligne après vérification. Aucune inscription ni abonnement n'est requis, l'anonymat est garanti.

** Polémiques stériles et énergivores, non-respect de la parole de l'autre, critiques malveillantes, tribune spirituelle pour ego surdimensionné… iront directement dans la corbeille.


Compléments aux marqueurs symptomatiques dans nos corps physiques, ou changements énergétiques psycho/corporels, durant le Phénomène de la Fusion  conférence C.028b BDM

Télécharger
28b - Phénomène de la fusion.pdf
Document Adobe Acrobat 180.7 KB

Dans notre expérience de vie terrestre il arrive que nous atteignions un seuil de tolérance où l'écœurement fait place à une brutale descente de l’énergie de l’âme dans le mental pour exercer notre volonté d'agir afin de transformer les choses; liquidation de vieilles mémoires karmiques, émotionnelles, désastralisation de nos champs énergétiques etc…  

 

Cette énergie pourrait-être ce que certaines traditions appellent kundalini, onde de vie, feu cosmiques etc.... Un long, très long processus va commencer pour établir un équilibre d’énergie entre le plan matériel où nous sommes et les plans invisibles.

 

Ces oppositions de la vie, jusqu'a leur seuil de tolérance et d'écœurement, nous rendent peu à peu libre des formatages et des codes sociaux dont on a aucun mal à se départir, là se joue peut-être la vibration... 

 

Chaque test au quotidien est une mise en vibration pour nettoyer le passage… comme un marteau piqueur qui vibre pour créer une brèche, puis un trou, puis un tunnel et… ça passe ou ça casse… 

 

Ça casse de moins en moins quand on perçoit la vibration dans l’instantanéité du moment test. Ensuite un lien invisible se resserre avec un je ne sais quoi et soi… serait-ce la lumière de l'esprit au bout du tunnel? 

 

La surprise c’est de se voir sourire de plus en plus à chaque test…surtout quand il est réussi...

 

L'’esprit teste la volonté de l'ego de se libérer de la terreur qu'il doit transcender pour faciliter la descente de son double dans la matière.

 

L’esprit nous manipule… pas pour les mêmes raisons que l’astral, même si parfois ce dernier fait le sale boulot au bénéfice de l’esprit…

 

La différence vibratoire entre les deux existe quand on reste coincé dans la pensée, elle disparaît quand on est dans le mouvement, surtout lorsqu’il est créatif. Si on cherche dans nos traumatismes et dans tous les facteurs qui concourent aux agressions physiques et psychiques on constatera, avec le recul, combien l’épreuve émotionnelle, aussi extrême soit-elle, a pour seul but de nous préparer à traverser l’épreuve du feu de la fusion…qui peut être encore plus violente émotionnellement…

 

L'apprentissage de la fusion se fait donc à l’épreuve des balles de la vie, nous obligeant a perfectionner notre compréhension des manipulations, du vampirisme, du sens caché des choses, des entités d’en haut et gens d’en bas... on dirait bien là-dedans que parfois, voire souvent, l’esprit travaille de concert avec l’astral pour mener à bien ce travail collectif…

 

Chacun, s’il le souhaite, peut parler brièvement de ses symptômes et partager son ou ses expériences.

 

* Complément de l'article avec Son primordial, Mutation cellulaire, Taux vibratoire 



La terre change de niveau vibratoire, les humains aussi. Certains s'adaptent plus facilement que d'autres car ils ont déjà entrepris un travail sur eux-mêmes depuis quelques mois, quelques années, quelques decennies. Pour d'autres c'est plus difficile. 

 

L'énergie Supra-Mentale a pour but de conduire l’ego à un état de conscience qui dissout le mental, le dilue pour ne plus exister. Ces changements énergétiques et vibratoires précèdent et/ou accompagnent une phase que l’on qualifie de "crise ou nuit noire de l’ego", c’est un colossal travail personnel souvent précédé de périodes de grandes souffrancesCe lessivage mémoriel nous enlève les illusions, les conditionnements et autres béquilles qui nous maintenaient en survie… Leur effondrement à un effet boule de neige sur l’organisation chimique et biologique interne… créant moult désordres externes aussi dérangeants les uns que les autres.

 

Nous subissons donc progressivement un énorme nettoyage psycho-physique, cellulaire et atomique. Chacun vit ce nettoyage de façon personnelle et particulière, nous n’avons pas tous fait le même travail, ni n’avons les mêmes acquis dans le ressenti, dans les émotions, dans la façon d’accepter toutes les expériences de la vie. Le dernier filtre à tomber avant l’accès à la fusion sont l'ego et le mental, c’est un grand frein à l’accès au Supra-Mental. De fait Chacun intègre plus ou moins facilement les vibrations de ces nouvelles énergies très puissantes et abondantes depuis quelques années.

  

L'ego en voie de fusion se retrouve un peu comme sur des braises, telle une épreuve du feu, comme le passage initiatique de l'enfant à l'âge de raison puis à l'âge adulte. Il doit en avaler des couleuvres et des tourmentes pour gravir les étages de la consciences. Mais souvent il se croit vaniteusement arrivé au sommet alors qu'il n'en est toujours qu'au bas de la rampe...

 

C'est seulement quand l'homme a atteint le seuil de tolérance et l'écœurement au bord des lèvres, que la descente de l’énergie de l’âme dans son mental se manifeste. Cette énergie, lien entre le périsprit et l’esprit, par sa puissance déchire le périsprit (ou voile, ou rempart de l'ego) pour rendre l'esprit à son ego.

 

La conscience atomique de l'homme déclenche donc le processus de la fusion de l'atome et de la lumière, selon sa programmation, et l'étincelle de cet "instant T" c'est la manifestation de la kundalini, énergie dormante depuis sa création et logée dans une capsule coccygienne chez tous les humains.


Ce processus est l'invitation au "désastre psychique" dans lequel nous plonge la conscience atomique pour son unique but: une fusion avec l'ego. Mais les remparts de l'ego empêchent ce dernier de s'ouvrir trop rapidement lors cette "étincelle" ou lumière aveuglante (dont la durée de vie et de temps ne compte pas), au risque de mettre son véhicule, que sont le corps physique (interne et externe) et subtils en danger, voire le rendre fou ou le griller sur le champs.
 Les voiles, ou remparts, ou périsprit, quant à eux dans ces jeux incessants de voilements et de dévoilements, jouent à cache-cache avec l'ego et l'esprit pour que l'ego, dans une lente et douloureuse maturation, renaisse de ses cendres fusionné avec son esprit. Ainsi l'ego, martelé, battu au fer rouge, découvre ses potentiels de communication avec l'esprit. Il parvient enfin à détruire les derniers remparts du périsprit qui bloquaient la porte du réel. Dès le franchissement dans ce réel il va progressivement s'affirmer dans sa volonté et son Intelligence sans lesquelles l'Amour ne peut émerger en lui. A cette issue, dont le temps ne se compte pas, et qui est différent pour chacun, l'homme morontiel est accompli. Quant au double (anciennement appelé ajusteur de pensée), dans son processus de conscientisation il s'unit à l'atome pour assoir son indéfectible enracinement.

 

Les conséquences de ces arrivées massives d'énergies (ou fréquences cosmiques) et les changements du taux vibratoire qui lui sont associés sont variables chez l'humain en évolution ou en «Fusion» au cas par cas. 


On peut constater ainsi divers phénomènes non pathologiques 

(ici non exhaustifs), ensemble ou séparément, sans forcément les avoir tous, ou les cumuler totalement ou au contraire n'en éprouver aucun.


- Montées sauvages de l’énergie coccygienne: plus d'infos ici

Lumière de l'énergie de l'Esprit, Kundalini, feu atomiqueonde de vie et autres appellations selon diverses cultures... Phénomènes vibratoires nocturnes durant le sommeil à types de bourdonnements le long de la colonne vertébrale, de bas en haut ou le contraire, se terminant par des éclats lumineux au sommet du crâne. D'autres types de phénomènes divers et variés peuvent surgir a cette occasion selon la personne: visions holographiques, rêves intenses et ou prémonitoires, voix, sons divers, tremblements du corps des membres, débâcles physiques etc...

 

- La kundalini ou feu de l'atome: l’ADN, en pleine mutation, est une antenne électromagnétique qui entre en résonance avec la terre et le cosmos car tout est UN. L'énergie Supra-mentale, ou conscience vibratoire, descend depuis le sommet du crâne en ouvrant les chakras jusqu'à la base du sacrum au niveau des organes génitaux. Elle déclenche un phénomène de frémissement et des sensations parfois névralgiques et douloureuses au bas du dos (lombalgies) qui préparent le canal le long de la colonne vertébrale. Quand tous les chakras sont nettoyés ou déverrouillés l'Onde de Vie, ou Kundalini, ou Énergie de l'Esprit, ou autre nom selon les approches, emprunte ce chemin depuis le bas. Lors de cette montée énergétique le corps est secoué par des vibrations dans un bourdonnement ascendant. Dans la phase terminale du processus cette énergie, accompagnée ou non du son primordial, arrivée en fin de course provoque une explosion de lumière blanche sous la calotte crânienne, éclatante, éblouissante, envahissant tout l’espace interne et externe. Ce phénomène se produit plus fréquemment la nuit, durant le sommeil profond, il entraîne un florilège de changements progressifs et de perceptions nouvelles des choses, des gens, de la vie etc. dans tous leurs aspects. S'ensuivront simultanément ou en différés des bouleversements atomiques, biologiques, psycho/psychiques, voire physiques qui engageront une profonde mutation cellulaire et mémorielle. Surviendront également des sensations visuelles, corporelles, olfactives, intuitives, télépathiques, des événements synchroniques, des rêves révélateurs ou prémonitoires, etc. C'est ce résultat de l'irradiation par la Lumière dans toute la structure cellulaire ainsi que de l'incarnation de l'énergie Supra-mentale de l'esprit, qui atteste que les corps subtils et le double sont en processus initial et graduel de fusion. A ce stade la vigilance est de mise car des projections astrales et ou de l'esprit peuvent nous tester, nous piéger, nous manipuler si le mental/ego n'est pas suffisamment transparent. Entre le début et la fin du processus le temps est variable pour chacun, le temps ne compte pas c'est la qualité du temps pour intégrer ce processus qui est important!

* Ce peut être l'allumage de la fameuse étincelle atomique (fusion de l'atome et de la lumière) ou un simple déblocage des centres énergétiques principaux ou le début d'un tout autre processus... Ce phénomène arrive spontanément par l'action de l'Esprit et non par la volonté de l'ego ou par des pratiques spirituelles, qui dans ce cas peuvent devenir trompeuses, nocives et dangereuses pour l'individu. 


- Fatigue :

Qu'elle soit physique, psychique, intellectuelle, morale... avec des abattements suivis d'hyperactivité, des insomnies ou hypersomnies, des troubles de l'humeur gaieté ou tristesse, rien n'est linéaire... ça va, ça vient parfois sans raison apparente, parfois juste avec le temps (pluie, vent, manque de soleil) ...mais souvent déclenchée par les vagues successives de descente d'énergies d'évolution, des éruptions solaires...

* Forme de repos, de lâcher prise, voire d'immobilité imposé pour l'intégration des hautes fréquences énergétiques.


Alimentation:

Phases transitoires de boulimie, d'anorexie, perte et prise de poids, retour et abstinence d'addictions diverses...jusqu'à écœurement...Puis une autre façon de se nourrir  suite à des débâcles et/ou désordres intestinaux… On perd le goût d'aliments  dont le taux vibratoire ne nous correspond plus (viandes, lactose, sucre, gluten, alcool...). On veut consommer plus léger avec davantage de fruits et de légumes, bios ou parfaitement nettoyés. On peut aimer gustativement certains aliments ou boissons  mais le corps les rejettera en nous le faisant "payer cher" les jours suivants... voir redéfinition des habitudes alimentaires et soins du corps

* Stabilisation progressive dans le corps et dans la conscience pour accéder à d’autres parties de soi-même qui étaient verrouillées.


- Sifflements d’oreilles: plus d'infos ici

A gauche, à droite ou des deux côtés ils peuvent êtres continus, discontinus, de tonalités différentes, le jour, la nuit...

*Réajustement Ame/Ego à l'énergie de la lumière de l'Esprit 


- Bâillements intempestifs

Changements de niveaux de vibratoire et d'état de conscience  par une libération des mémoires anciennes.

*Réajustement énergétique et vibratoire corporel, nettoyage psychique, mémoriel


Divers

- Aversion pour certaines odeurs, certains lieux, certaines musiques, conversations...

- Sueurs nocturnes et diurnes, bouffées de chaleur, parfois suivis de froid intense 

- Irritation et raclement de gorge

- Démangeaisons, irruptions cutanées

- Besoin de silence, d’isolement, d’intériorisation

- Détachements de vielles relations affectives, familiales socio-professionnelle

- Incommunicabilité avec les proches 

- Phase dépressive, saute d'humeur, troubles du sommeil

*Nettoyages karmiques, mémoriels, atomiques et cellulaires

- Rhinites croutantes et saignements du nez

- Picotements aigus sur le corps, mains, pieds

- Irritations occulaires

- Douleurs thoraciques, palpitations désagréables au niveau du cœur, sursauts, sensibilité accrue...

*Issues de la montée énergétique et des poussées vibratoires


- Eclats de lumières au sommet du crâne:

*Résultat d'une réaction alchimique entre les particules énergétique de la Lumière de l'esprit, du rayonnement de l’Esprit, du rayonnement de la Source. Autrement dit c’est le choc ou interaction entre ces 3 énergies et les particules d'Énergie vitale universelle qui se trouve dans l'air et que chacun respire.


* Le taux vibratoire, dans la  forme et l'intensité des phénomènes, se mesure avec l'échelle de Bovis.


Écrire commentaire

Commentaires: 22
  • #1

    Nicole (samedi, 18 août 2018 21:36)

    Bonjour, évoluant dans le milieu spirituel c’est bien la première fois que j’entends parler de kundalini aussi clairement et intelligemment, je comprend mieux aujourd’hui ce que je vis depuis des années. Merci

  • #2

    Edwige (dimanche, 19 août 2018 19:09)

    Bonjour Nicole, comme vous j'ai longtemps cherché des réponses a des phénomènes inexplicables depuis longtemps, allant de stages en stages et en vidant ma bourse... sans jamais rien trouver qui me parle ou qui me vibre. Ma rencontre fortuite avec Bernard de Montréal a fait tomber le voile de ma cécité et de ma surdité... j'ai compris instantanément un bon paquet de choses et tant d'autres restent a venir. Focus est le marche pied aux "savoirs" qui nous viennent réciproquement par l'échange afin de ne pas se croire intelligent tout seul...

  • #3

    Edwige (vendredi, 14 septembre 2018 14:26)

    Je viens de poster l'article "Son primordial, mutation cellulaire, taux vibratoire", article qui évoluera en fonctions des informations qui viendrons sur ces marqueurs symptomatiques dans nos corps physiques.

  • #4

    Edwige (samedi, 15 septembre 2018 17:01)

    la Kundalini dans: "la sexualité"(partie 2) Bernard de Montréal/Richard Glenn : CKVL:
    "Il y a une énergie Cosmique dans la colonne de l’être humain, dans la colonne vertébrale de l’être humain, il y a des centres d’énergie et ces centres d’énergie sont des centres récepteurs de cette énergie Cosmique. Il faut, comme disait le grand Aurobindo, il faut que l’énergie descende d’en haut, il faut que l’ouverture des chakras se fasse d’en haut, c’est-à-dire qu’il faut que l’ouverture des centres cosmiques de l’être humain se fasse par la partie Cosmique de l’être humain, et la partie Cosmique de l’être humain, c’est son double, ce double doit être créé, il doit être développé, il doit être perfectionné parce que tous les humains ont un double, mais le double qu’ils ont est à la fois vital et astral, ce n’est pas un double qui est le produit de la concentration de l’énergie astrale et mentale sur un Plan supérieur. Donc, tant que l’être humain n’a pas construit le double, il ne peut pas être en harmonie avec cette énergie indifférenciée, donc il ne peut pas comprendre parfaitement sa relation avec elle, donc il se met en danger s’il travaille avec cette énergie."

  • #5

    Edwige (samedi, 15 septembre 2018 17:02)

    Mises en garde par Bernard de Montréal sur la montée de la Kundalini dans: "la sexualité"(partie 2) Bernard de Montréal/Richard Glenn : CKVL

    "Si la Kundalini est manipulée par l’être humain, il est manipulé par l’Ego, s’il est manipulé par l’Ego il est manipulé psychologiquement, s’il est manipulé psychologiquement il y a de l’émotion dans le mental et s’il y a de l’émotion dans le mental, il y a du désir, c’est-à-dire que l’être humain veut parvenir à un certain état d’esprit qui lui permet éventuellement d’avoir un certain pouvoir à quelque niveau que ce soit. Ceci est très dangereux parce que l’être humain aujourd’hui n’est pas dans l’Intelligence, il est simplement dans l’intellect, et si un humain n’est pas dans l’Intelligence, comment peut-il connaître et comprendre les Lois Cosmiques ! Pour comprendre les Lois Cosmiques il faut être dans l’Intelligence, c’est à dire qu’il faut avoir un rapport vibratoire de syntonisation entre ces énergies et son mental, donc il faut que l’être humain ait une conscience mentale supérieure, qui reçoit l’information de cette énergie et qui lui permet de comprendre le rapport entre l’énergie et ses centres, ses chakras. Mais les Orientaux, et aussi les Occidentaux aujourd’hui de plus en plus, se sont intéressés à la Kundalini, et c’est très dangereux parce qu’ils peuvent très facilement libérer des énergies et astraliser leurs centres… Donc, ils sont tellement affectés par des énergies qui proviennent d’Univers parallèles et qui sont contrôlés par des êtres qui sont anti humains, qu’éventuellement ces êtres humains peuvent atteindre des états de folie. Donc, travailler la Kundalini à partir de l’Ego c’est très dangereux, et les maîtres les moindrement sages le savent. Pour que l’être humain travaille avec les forces qui sont en lui, il faut qu’il soit lui-même en force, c’est-à-dire qu’il faut qu’il soit lui-même en Intelligence, c’est-à-dire qu’il faut qu’il soit en harmonie avec l’énergie qui passe en lui, s’il n’est pas en harmonie avec l’énergie qui passe en lui, il ne peut pas comprendre cette énergie, donc il l’intellectualisera, il la spiritualisera, il fera de la philosophie sur elle, et automatiquement il devra en payer le prix, parce que l’énergie qui passe dans l’être humain est une énergie qui est indifférenciée, et comme elle est indifférenciée, elle devient différenciée seulement dans son utilisation, donc c’est seulement lorsque l’être humain utilise cette énergie qu’elle devient différenciée, donc c’est à partir de ce moment-là qu’il est capable de bien l’utiliser parce que ses centres sont ajustés à elle, mais s’il travaille au niveau de l’Ego et qu’il se sert de cette énergie sans être en harmonie vibratoire avec elle, en passant simplement par une constatation astrale de sa présence, donc à ce moment-là il peut se mettre en danger et c’est là que nous avons des cas dans l’humanité, en Orient comme en Occident, de personnes qui atteignent des niveaux de folie parce qu’ils déclenchent en eux des forces qu’ils ne sont plus capables de contrôler."

  • #6

    josée (jeudi, 27 septembre 2018 15:22)

    cet article est rigoureux et exhaustif et les citations de bernard en ajout sont pertinents parce que l,ego aime faire joujou avec ce qui lui vient sous la main (magie, ondes électro-magnétiques, pharmacie psychiatrique, énergie nucléaire, exploitation pétrolière, art de la conviction) en pensant qu'il en connaît les tenants et aboutissants, alors qu'il est astralisé à agir ainsi afin de nuire à son acheminement harmonieux vers son grand destin. la patience est un attribut utile.

  • #7

    Edwige (vendredi, 28 septembre 2018 11:07)

    L'ego humain est doué pour l'auto sabotage et pour le sabotage d'autrui... Mais peut-on blâmer le seul égo involué astralisé quand il doit vivre l'expérience jusqu'à écœurement... pour enfin crever les plafonds des hiérarchies des plans matériels et spirituels afin de sortir de sa matrice... Bernard dans "l’ego vampirique" disait à juste titre que : "Si le vampirisme, sous toutes ses formes, disparaissait de la surface de la terre la société telle que nous la connaissons serait abolie car elle n’aurait plus la force du vampirisme pour lui donner sa cohésion". Alors avant que le plan astral disparaisse et nous avec, pour revenir dans l'intégralité de notre être, il nous reste encore des wagons entiers d'expériences... quelques egos à ce jour ont pris conscience de la démesure du travail à accomplir pour annihiler cette propension à la destruction... il faut gager qu'ils viendront de plus en plus nombreux a venir et que le travail sera de moins en moins laborieux.

  • #8

    josée (vendredi, 28 septembre 2018)

    le connu est tissé de peur, Ça donne l'impression d'une cohésion individuelle et collective au coût d'une perpétuation du vampirisme de l'astralisation de la peur. l'auto sabotage et le sabotage d'autrui permettent à l'ego de se nicher dans son connu tissé de peur. il y a du défaitisme dans cette perpétuation de la peur mais ce n'est là qu'une rationalisation du fait qu'il se laisse avoir peur.

    une autre façon de voir cet auto sabotage ou sabotage relationnel est du point de vue énergétique.
    cas 1, l'énergie est très faible
    se laisser avoir peur révèle au niveau énergétique une insuffisance de volonté, de volonté dans le sens d'une connexion énergétique à sa lumière.
    cas 2, l'énergie est renforcie
    une fois l'énergie renforcie, la centricité est renforcie et la lumière reste connectée à l,ego mais ce ne sera jamais sans lutter, sans résister au mensonge qui se brode autour de la peur surtout si la connexion est instable mais même si elle est stable.
    la sagesse de se centrer
    dès que l,ego s,exerce sur la scène de la vie non plus passivement mais énergétiquement, la connexion de la lumière demeure perceptible. le rayon est de plus en plus susceptible de l'aligner à mesure que s'affirme la sagesse de se centrer.
    la volonté centripète
    l'ego assagi par son début de fusion est centripète. la volonté centripète devient peu à peu indomptable et irréductible. la conscience assagie devient le moteur conjoint à ce mouvement volontaire, un moteur crinqué, huilé, motivé, carburé. un ego conscient n'est plus l'esclave du mensonge centrifuge et se s'écrase plus d'hésitation spirituelle à crever les plafonds des hiérarchies spirituelles. il est exposé au mensonge mais lui oppose une volonté permanente qui lui est fournie par sa connexion, son rayon.
    l'intelligence
    un autre visage de la connexion à la lumière est l'intelligence. les formes sont démasquées par une nouvelle intelligence. une fois suffisamment informé, l'être ne condamne plus la peur : il n'embarque tout simplement pas dedans. il la comprend.
    il comprend que la condamner ou y embarquer serait acheter le mensonge polarisé qui se brode autour de la peur. il comprend que la peur est à respecter intégralement et en toute neutralité pour ce qu'elle est : la présentation à la conscience d'un moi en mal d'intégration (cf la conférence ci-haut).
    enfin ! il comprend que par le biais de l'événementiel et du mental, l'esprit fait émerger dans la conscience un aspect de l'âme dont l'heure est arrivée d'être intégré à la fusion.

    l'auto sabotage relationnel est une peur présente de la peur passée. mais c'est une opportunité de briser le cercle. l'arrivée d'une peur est un chantier de haute instance. d'accord, ça encombre, ça embarrasse, ça bousille la paix psychique, mais, au lieu de s'épivarder hystériquement face à ce bardas inattendu, on peut profiter du projet et lui permettre de faire son travail de façon opérationnelle.

  • #9

    Edwige (samedi, 29 septembre 2018 12:56)

    Le cerveau primitif ou reptilien, la structure la plus archaïque de notre cerveau, est le Quartier Général des émotions qui génèrent à elles seules les ¾ des énergies fournies par l'humain au bénéfices des plans.... Ce cerveau primitif est la source des comportements réflexes qui répondent à des besoins fondamentaux. Certains animaux, vertébrés inférieurs, reptiles…, sont régis uniquement par ce cerveau et l’homme conserve encore bien de ces instincts de base, des réactions primitives, de la création de stress qui perturbent les relations et réduisent l’incommunicabilité par des réactions émotico/épidermiques.

    L'utilisation de l'énergie libérée par la peur, et autres émotions du même répertoire logées dans ce sac de mémoires, serait comme un management astral pour que l'humain ne suffoque pas dans ces égrégores absolument involutives... Le nettoyage, le siphonage ou vampirisme de ce sac a pour fonction de désengorger le plan terrestre d'énergies trop denses pour l'humain.
    Tant que l'humain se fait régir par ce cerveau il ne peut y avoir conscience ni du connu, ni de la fonction opératoire des plans astraux. Ces plans opèrent pour l'équilibre énergétique de la vie humaine. À ce stade l'humain ne peux avoir une connexion énergétique à sa lumière, il est dans un cycle involutif qui a sa place dans le programme cosmique...
    Au travers de différentes incarnations, avec les siècles qui apportent leurs lots de croyances et de conditionnements, l'humain parfois sort des systèmes manipulatoires, expérientiels etc. et là il se renforce pour entrapercevoir la lumière au bout du tunnel.
    Lorsqu'enfin arrivé à l'écœurement des oppositions inévitables de l'expérience terrestre, par une volonté de plus en plus affichée il attrape au vol l'énergie qui va faire sauter les verrous des croyances et conditionnements erronés, devenus obsolètes. Là commence un nouveau processus, aussi long et difficile que le précèdent... Mais la sortie du mensonge cosmique lui amène son lot de conscience pour dé-spiritualiser sa vie et crever les plafonds des hiérarchies dominantes. La volonté et l'intelligence ensuite engage l'humain sur le chemin ardu de la dé- mentalisation de l'ego qui, en contact avec l'esprit, fait entrevoir dans sa conscience un aspect de l'âme qui elle aussi veut fusionner. La fusion passera par la désagrégation totale du cerveau primitif qui ne lui sera plus utile en tant qu'outils de la préservation de l'espèce...Cette fusion continuera son travail par le nettoyage des deux autres cerveaux (intuitif, rationnel) pour en créer un autre, le cerveau éthérique plus en adéquation avec les projets de l'esprit incarné.

  • #10

    Josee (lundi, 29 avril 2019 11:22)

    "Chaque test au quotidien est une mise en vibration pour nettoyer le passage comme un marteau piqueur qui vibre pour créer une brèche, puis un trou, puis un tunnel, ça passe ou ça casse. Ça casse de moins en moins quand on perçoit la vibration dans l’instantanéité du moment test. Ensuite un lien invisible se resserre avec un je ne sais quoi et soi. Serait-ce la lumière de l'esprit au bout du tunnel? La surprise c’est de se voir sourire de plus en plus à chaque test…surtout quand il est réussi. (…) A ce stade la vigilance est de mise car des projections astrales et ou de l'esprit peuvent nous tester, nous piéger, nous manipuler si le mental/ego n'est pas suffisamment transparent. (...) Entre le début et la fin du processus le temps est variable pour chacun, le temps ne compte pas c'est la qualité du temps pour intégrer ce processus qui est important!"
    Pur permettre ce profond ménage de notre anatomie éthérique, il faut collaborer mentalement avec le travail qui est fait dans et avec le temps et la matière.
    Le forage peut sembler trop long et trop douloureux. Notre part est de ne pas nous plaindre.
    À l'inverse, cette expérience personnelle avec de l'énergie éthérique peut sembler fascinante ou glorifiante. Notre part est encore là de nous tenir loin de notre émotivité.

  • #11

    Josee (lundi, 29 avril 2019 11:57)

    "Si on cherche dans nos traumatismes et dans tous les facteurs qui concourent aux agressions physiques et psychiques on constatera, avec le recul, combien l’épreuve émotionnelle, aussi extrême soit-elle, a pour seul but de nous préparer à traverser l’épreuve du feu de la fusion…qui peut être encore plus violente (...) nous obligeant a perfectionner notre compréhension des manipulations, du vampirisme, du sens caché des choses, des entités et des gens."
    Le temps est de la programmation. Il faut y intuiter la présence d,un mouvement, d,un sens et diriger son ego selon cette rivière comme un bateau qui n'a plus d'autre carburant, vu qu'il n'a plus recours à son dynamisme spirituel.

  • #12

    Edwige (mardi, 30 avril 2019 07:51)

    Nous savons oh combien les manipulations tous azimuts peuvent tromper l'ego dans sa course et son empressement à la fusion… La patience est de mise pour un nettoyage en profondeur de tous les miasmes nichés dans les moindre recoins cellulaires et atomiques de nos mémoires animiques et émotionnelles.

    En effet "ne plus se plaindre" est un signe flagrant que la compréhension de cette lenteur du processus est réellement intégrée et acquise dans la douleur de la patience, sans se laisser fasciner ni magnétiser par de l'autosatisfaction, qui là aussi ne viennent pas de l'intelligence de l'esprit mais du corps émotionnel astral.

    Lorsque nous sommes en situation de devoir contrôler la domination de l'autre sur soi ce n'est pas les options qui manquent à l'ego pour rétablir l'intelligence dans la relation.
    Créer un choc n'est pas forcément adéquat si l'autre dans ce choc n'y voit que de l'agressivité ou de la surenchère. Gérer sa propre émotivité, pour ne pas se décentrer tout seul, ne signifie pas rester froid mais plutôt neutre dans l'excessivité verbale, astrale et émotive de l'autre. Si tout est bien ajusté en effet l'autre se sent respecté dans la vibration du fond et non de la forme que prend l'échange, ainsi le lien énergétique peut être aisément rompu sans créer de nouvelles mémoires.

    Car la mémoire porte en elle le germe "le temps de la programmation"… Reconnaitre ce mouvement perpétuel des mémoires qui s'accumulent à chaque test, met en échec ces tests générateurs, usine à fabrication de mémoires. Despiritualiser et désastraliser cette mémoire revient à reprendre le contrôle du cours de "sa rivière" ou du chemin de vie à la seule force des bras qui rament dans son beau bateau-oo

  • #13

    Josee (mercredi, 01 mai 2019 03:21)

    La longueur du temps est un test qui demande une gestion différente. Avec les autres test, je peux mettre le paquet pour me remettre en selle une fois le test fini. La patience est une façon de se garder en selle pendant qu'on subit le test du temps : l'agrandissement de la conscience est plus global.

    Concernant ton point sur la gestion de l'austral de l'autre, oui le fond ou le ton prime sur la forme ou formule adoptée. Se mettre au neutre permet toutes les présences et intelligences.

    Mais je voudrais revenir au thème de ce focus. Excuse moi Edwige si je recopie ici mon no10 - qui avait été inspiré par une relecture de ton intro. À la lumière de ce que je vis ces temps-ci, j'ai pu commusiquer intérieurement et ainsi sans doute ai je pu mieux apprécier comment tu étudies les diverses manifestations de la fusion dans le corps physique

    J'aimerais te faire relire ce que j´avais écrit en ayant en tête que je parle moi aussi de ce sujet que je trouve très présent :

    "Pour permettre ce profond ménage de notre anatomie éthérique, il faut collaborer mentalement avec le travail qui est fait dans et avec le temps et la matière.
    Le forage peut sembler trop long et trop douloureux. Notre part est de ne pas nous plaindre.
    À l'inverse, cette expérience personnelle avec de l'énergie éthérique peut sembler fascinante ou glorifiante. Notre part est encore là de nous tenir loin de notre émotivité."

  • #14

    Edwige (mercredi, 01 mai 2019 10:13)

    Il est évident Josée que tes derniers mois t'on vue traverser toutes une game de déplaisirs évolutifs sans gémir. Tu as fait montre de force et de volonté, chapeau bas... Ton corps t'a parlé mieux que quiconque durant ces phases ondulatoires et tu le lui as rendu mieux que quiconque...
    Ces phases en dents de scie souvent, nous font accepter sans gémir le nettoyage de l'ego qui a besoin de temps pour décaper ses vêtements grossiers à l'aide des instruments de tortures physiques et psychiques de l'esprit.
    Cet esprit qui peut nous fasciner par l'habileté de l'énergie de sa lumière à opérer, là où ça fait mal, les changements nécessaires à notre évolution.
    Ces changements touchent aussi bien le corps physique qu'émotionnel duquel ne sort plus de glorification de quoi que ce soit quand le décapage est réussit …
    La non émotivité nous met en face du fait que notre véhicule terrestre sert d'habitacle au double... alors quoi de plus naturel que de lui préparer un bon "petit cocon" comme un bon hôte de ces lieux…?

  • #15

    ��� (samedi, 04 mai 2019 13:22)

    On reconnâit la personne qui héberge souvent du monde.
    Pour l'instant, je vois les choses encore très émotionnellement. Le pape doit venir chez moi et son équipe vient préparer la place en bousculant tout ici à un point ahurissant et sans le moindre égard apparent à mes petits besoins. Mais je tiens tellement à la venue du pape dans mon humble demeure que je me mords les lèvres au sang à ne me plaindre d'aucune de ces mesures papales. De plus, je me tiens la tête d'une main pour baisser un peu mon caquet de coq fier comme tout d'être l'heureuse élue de l'imminente éminence, parce que ce pape (incluant son équipe qui en est le prolongement) est du genre catholique et ne chouchoute que les humbles. Bref, si je veux que le projet se réalise, je tais tout signe d'émotion positive ou négative. Mais l'underground mijote à feu doux.

  • #16

    Edwige (samedi, 04 mai 2019 21:15)

    Bon encore un de ces tests sportifs... le pape... rien que ça... je te suggère une bonne pizza piperoni a l’italienne en plat de résistance... ça forgera ta résilience... hi�

  • #17

    Josée aux blancs patins (dimanche, 05 mai 2019 00:23)

    Le pape, si tu passes par dessus la métaphore, c'est mon rapport de force très spirituel avec la lumière. Je suis encore pour l'instant absolument incapable, inapacitée, empêchée de me mettre à égalité avec le double. C'est un test de calibre olympique constitué des innombrables tests quotidiens, que je rate en majorité mais au moins que j'apprends à voir passer, dont je reconnais de plus en plus l'existence. Et ici je voudrais revenir aux tests psychiques que me crée le double en lien avec l'événement que constitue la transmutation énergétique dans mes jambes. Ce n'est pas la lumière que je sens rentrer dans mes jambes le problème c'est la pensée qui rentre dans ma tête et m'invite à la polarité de mes émotions. Et si je me laisse polariser, c'est parce qu'avec ma soumission aveugle au double, j'accepte aveuglément toutes ses invitations.

  • #18

    Edwige (dimanche, 05 mai 2019 03:18)

    Le rapport de force avec la lumière à besoin d'un adjudeur ou diplomate pour trouver des terrains d'entente intelligents afin de réussir les tests occasionnés par le burinage de l'ego…
    Les transmutations énergétiques font des tours et détours puis des circonvolutions là où on ne saurait les attendre tellement elles se font à notre insu, sans en connaître l'agenda…
    Les pensées polarisées forcément polarisent nos émotions, qui elles vont résonner avec des mémoires polarisées… Le chat se mord bien la queue…
    Nous savons que l'esprit est vampirique pour nous amener à la construction de notre double éthérique… Tant que nous restons coincés dans l'esprit nous restons dans le sur-mental… Alors que le double dans le supra-mental invite à connaître l'Amour cosmique et la liberté de choisir ce que l'on veut, avec qui on veut, sans la suprématie de l'esprit qui choisit pour nous ce dont a besoin pour évoluer jusqu'au double total…
    Accepter aveuglément les invitations du double est sans doutes une bonne chose pour le laisser nous aider à s'acheminer vers lui en attente de sa matérialisation…

  • #19

    Josee (dimanche, 05 mai 2019 12:26)

    L'homme-mémoire et l'homme-lumière ont deux équipages distincts et font deux voyages distincts et pourtant l'association entre eux est à couper le souffle.
    Des deux, seul le 1er existe dans l'univers de la création multidimensionnelle mais il n'existe que par la main de son pendant dans la lumière.
    Quand il commence à réaliser cela, il ne peut faire connaissance de son pote solaire qu'avec un éblouissement qui va de soi. Comment éviter que ce contact Prenne place autrement qu'à tâtons vu les aberrations de son équipage ?
    Dans la phase suivante de cette rencontre, l'homme mémoire commence à absorber la lumière qui l'éblouit si bien qu'il pose sur son rapport à la lumière un regard plus éclairé. Il voit mieux les choses et admet que ses tâtons et aberrations dans sa prise de contact avec son pendant lumineux sont toujours dirigés par son pendant lumineux. L'ego démasque les choses de la vie pour ce qu'elles sont : l'œuvre de son invisible associé, et plus il se place dans ce point de vue, plus il est fusionné à cette lumière et en mesure de déjouer les illusions mises en place.
    L'instruction est descendue sur terre, elle a instillé sa vibration qui se propage aujourd'hui de bouche à oreille et l'homme-mémoire entreprend enfin la démystification de l'homme-lumière, cet auteur insoupçonné de son théâtre tout autant insoupçonné

  • #20

    Edwige (mardi, 07 mai 2019 16:47)

    L'ego (homme mémoire sur terre) et son double (homme-lumière dans l'éther) en création dans l'étage supra-mental a pour chef d'orchestre la lumière de l'énergie de l'esprit qui travaille à rendre l'ego lumineux (double en création).
    L'instruction descendue par Bernard à permis aux égos, dont c'était le temps, de lever le voile sur sa relation trilatérale avec d'autres plans que le sien terrestre…
    Ce réveil d'une longue hibernation demande à se réapproprier tous ses sens dussent-ils être malhabiles au début mais de plus en plus ajustés ensuite pour habiter totalement sa lumière en fusion…

  • #21

    Josee (mardi, 07 mai 2019 22:46)

    Les progrès sont notables avec le recul tandis qu'au 1er plan, ce qui est encore plus "notable", c'est la gestion qu'on investit dans la réappropriation de soi
    .
    s'il y a quelque chose que je ne me lasse pas d'admirer partout où je la trouve, c'est cette gestion qu'on fait des test tout un chacun, avec juste la force de ce qu'on a d'énergie contre la force de ce que la mémoire a d'énergie ou plutôt ddu tourbillon des tests et contre leurs insidieuses tentations à rester autre chose que soi, aliéné par du vécu involutif hypersubjectif.

  • #22

    Edwige (vendredi, 10 mai 2019 10:17)

    Se réapproprier son "soi" est en effet bien trouvé quand dans toute une vie, ou des vies, on s'est fait squatter dans le psychisme et dans le corps par toutes sortes d'entités vampiriques… quand c'est pour sombrer dans la maladie… le-mal-a-dit…

    Nous avons tous en effet, selon le caractère et la personnalité, une façon bien à nous de négocier, de faire des compromis, de s'ajuster tant bien que mal à l'arriver d'un choc évènementiel, relationnel, personnel…

    Ce qui nous reste d'énergie, après s'être fait vampiriser une grande part au moment du test, n'est pas forcément suffisante quand on se retrouve exsangue a force de répétitions de tests, simultanément, rapprochés.

    L'énergie de l'expérience de ces tests, stockées dans la poche mémorielle, ne nous sera rendue qu'au moment de la fusion…L'âme fait feu de tout bois, chaque test est pour elle une occasion d'accumuler de l'énergie d'expériences, alors vaut mieux pas compter sur elle.

    Par contre dans ce tourbillon de tests existe une énergie colossale ignorée de nous, énergie comme celle à l'intérieur d'un cyclone … Lorsqu'on a compris nos fonctionnements durant les tests, lorsqu'on vit ces tests dans "l'instant présent" et qu'on s'y engouffre "volontairement", dans cette énergie du tourbillon on décuple notre propre force. On peut alors chevaucher gaillardement les crêtes de notre réelle identité… Nous redevenons cet être évolué, sans qualité ni défaut, qui chevauche la gravité terrestre sans se préoccuper des obstacles involutifs…