L'Ego veut tout mais ne peut rien, l'Esprit ne veut rien mais peut tout

 Edwige


AVANT-PROPOS

 "Être sur le chemin de l’évolution c’est mener une étude"

(BdM PE-028)

Ces FOCUS sont des espaces réservés aux échanges d'idées pour faire évoluer l'instruction de BDM de façon créative, collaborative et générative. Vous pouvez proposer un thème, un sujet qui sera mis en ligne après vérification. Aucune inscription ni abonnement n'est requis, l'anonymat est garanti.

** Polémiques stériles et énergivores, non-respect de la parole de l'autre, critiques malveillantes, tribune spirituelle pour ego surdimensionné… iront directement dans la corbeille.


Nous savons que l'ego est magnétisé par l'astral chez tout être humain. Mais plutôt que de se battre stupidement pour le faire disparaitre à tout prix, en attendant la fusion totale il est plus intelligent de le "bichonner" v/s prendre soins cet ego.

 

Tous les miroirs qui vous font croire être sans ego sont mensongers!... Y compris les efforts grossiers de soumission aux basses besognes pour le regard  ébloui de l'autre ou divers exercices de valorisation et/ou dénigrement de soi…

 

Il y a toujours de grands égos mégalomanes et narcissiques dissimulés derrière du faux respect de soi, de la dignité et de l'humilité religieuse etc. qui, en fait, sont englués dans des mémoires ancestrales, cherchant à "se bichonner" l'ego selon des valeurs qu'ils croient orgueilleusement différentes des autres mais qui ne sont qu'expériences de l'âme.

 

Dans les années 80 il y eu un homme très simple, harcelé par la Miviludes, qui partait du principe d'EINSTEIN que la matière est de l'énergie, il a prouvé que nous sommes capables avec les énergies électromagnétiques de nos mains de créer un plasma énergétique immatériel, pour le transformer en cellules biologiques matérialisées, ce qui fut impossible jusque-là. 

 

Selon ce principe, qu'il a nommé  "Esprit Intégral", l'ego qui veut tout mais ne peut rien, quand il œuvre avec l'esprit qui ne veut rien mais peut tout, il peut créer beaucoup de choses dans une même action commune, en associant ego/esprit à ces énergies électromagnétiques. 

 

Ainsi il démontra qu'il est possible de nettoyer, a l'aide d'outils immatériels, les diverses accumulations d'énergies toxiques dans nos différents corps, néfastes pour notre santé.

 

Le monde est plein d'exemples de "beaux egos intelligents et créatifs", qui n'ont pas forcément pignon sur rue.

 

On peut donc aimer notre ego s'il a une belle intelligence créatrice. Avec  volonté et intelligence, tant qu’on est pas fusionnés, bichonnons cet ego pour entrer en créativité, envers et contre tous les plans terrestres et toutes les consciences spirituelles et/ou astrales qui nous maintiennent dans l'involution.

 

Selon Cécilia Caverzan, auteure de "La destruction de l'astral - La naissance du Moi réel" "la manipulation astrale, appelée aussi mensonge cosmique, aurait disparu depuis le 30 décembre 2014... mais ses effets subsistent encore sur le psychisme de l'Homme, ses émotions, ses sens, ses structures corporelles... Celui-ci doit se libérer de ces puissantes imprégnations astrales à tous les niveaux de son être pour retrouver son Identité réelleLibre de toute influence, l'Homme prendra alors sa juste place dans le monde, dans le respect de tout et de tous".

 

Pour dé-spiritualiser, dé-psychologiser et dépolariser les jugements, concepts ou étiquettes sur l'ego ne jamais oublier que c'est grâce à lui, si indiscipliné et impertinent soit-il , que depuis l'enfance nous sommes en résilience et en résistance créative contre la voracité astrale du monde extérieur et de tous les plans au dessus de nos têtes.... Notre ego ne doit absolument rien attendre, que de lui-même, quand ce qui lui est interdit ou imposé n’est pas intelligent, ni de la part des cieux ni de la part des gens…


Écrire commentaire

Commentaires: 26
  • #1

    Edwige (lundi, 26 novembre 2018 08:24)

    J'insère ici un extrait de "La genèse du réel: L’épuration du mental humain P49 qui vient corroborer après coup cet article:
    .... "L’homme sait tout.....Donc, il est psychologiquement divisé en deux : une partie inférieure qui ne sait rien mais peut tout, et une partie supérieure qui sait tout mais ne peut rien.

  • #2

    josée la haye (lundi, 26 novembre 2018 16:38)

    j'ai quelque chose à répondre à ton mot sur les egos cherchant à "se bichonner" l'ego selon des valeurs qu'ils croient orgueilleusement différentes des autres mais qui ne sont qu'expériences de l'âme. wo minute, la différence est un paramètre commun à beaucoup de gens dans leur vie avant la conscience. au fin fond d'eux ces gens savent qu'ils fonctionnent en contradiction avec les autres à un point très poussé même si très enseveli dans leur inconscience. leurs valeurs inconscientes vont à contre courant de ce qui pourrait faciliter leur vie. que ça soit par l'autodénigrement dans une société qui souhaiteraient voir plutôt de l'ambition (comme moi) ou que ça soit par de la révolte dans une société qui souhaiteraient voir plutôt de la complaisance (comme toi), il y a tous ces gens en cheminement encore involutif dont les valeurs karmiques SONT différentes des autres. comme tu dis ce ne sont encore qu'expériences d'âme inscrites dans leur involution et ces gens sont happés par le même orgueil que tout un chacun et comme tout un chacun croient orgueilleusement en leurs valeurs. mais parce que leurs valeurs diffèrent, ils fonctionnent différemment dans leur involution déjà et, du fait de leur simple différence, accumulent durant cette phase une souffrance plus grande que les autres. c'est cette majoration de souffrance qui déclenche le processus de conscientisation.

  • #3

    josée la haye (lundi, 26 novembre 2018 16:45)

    tes propos sur le bichonnage de l,ego me ramènent è ce que tu disais dans ton article sur le respect de soi mais selon une autre approche. là on n'est plus dans un respect de soi au cœur d'une relation interpersonnelle, mais dans l,ensemble de la journée. le plaisir est de l,amour donné à l'ego. accepter avec neutralité les choix de l'ego en est une autre. renoncer à tout perfectionnisme de l,ego aussi.

  • #4

    josée la haye (lundi, 26 novembre 2018 17:21)

    bon je veux respecter mon message #3 et assumer ce sursaut de fougue qui m'a déroutée moi-même. tu es edwige témoin de ma mutation en direct. je reviens pour expliquer pourquoi ce message ne parle que des valeurs involutives alors qu'il répond à ton mot sur certains individus en train de sortir de leur involution.
    sortir de l'involution signifie sortir du joug de ses valeurs, d'accord, mais cette émancipation signifie une intégration du joug de ses valeurs. que la personne se situe avant ou après son début de processus, le joug des valeurs joue un rôle majeur. avant, le fournisseur d'infos supramentales subit le joug de son ambition inconsciemment tandis qu'après, le fournisseur d'infos supramentales subit toujours le joug de son ambition mais via l,agenda de son instance lumineuse qui veut qu'il en devienne conscient. avant, il était question de la circularité stérile du karma qui brûlait les fesses de cet ego épris en vain d'ambition. alors que dans le processus de conscientisation, la foi que cet ego place dans une valeur telle que l'ambition par exemple va connaître un programme de tests à ne plus finir au fil desquels sa valeur sera exacerbée jusqu'à la caricature.
    bichonner l'ego c'est aussi saisir la crise pour se protéger au maximum possible des valeurs qui y sont exacerbées (ou, par amour, pour protéger les autres de ces valeurs). alors très graduellement la valeur va baisser sa cote en bourse et il deviendra plus aisé de désactiver la pulsion.
    les fournisseurs d'infos livrent certes une connaissance importante mais livrent également, par leur ambition, par la concrétisation publique de leur valeur, un exemple de naïveté typique de la nature humaine. ils étant livrés à l'oeil de quiconque veut regarder, leur caractère et système nerveux sont très forts et capables de s'exposer à une opposition abondante. l'intelligence est dans ce qui se fait à toutes les échelles et tous les degrés de concrétisation, pas dans ce qu'on pense de tout ça. la critique émancipe de la croyance aveugle traditionnelle mais peut elle-même s'émanciper par une fusion avec l'intelligence derrière ce qui se fait.

  • #5

    josée la haye (lundi, 26 novembre 2018 22:04)

    cet article est des plus intéressants. d'emblée il m'a eue aux 1ers mots : "Nous savons que l'ego est magnétisé par l'astral chez tout être humain. Mais plutôt que de se battre stupidement pour le faire disparaitre à tout prix, en attendant la fusion totale il est plus intelligent de le "bichonner".
    à l'opposé, il y a toutes ces attitudes anti joie de vivre parce qu'anti fluidité. par exemple la culpabilité est une des pires façons de traiter l'ego : au nom d'un désir de corriger son tir, l'ego va parfaitement acquiescer à se laisser magnétiser par ce vieil attrape nigaud qu'est la culpabilité. par perfectionnisme (comme c'est contreproductif !), il va s'acoquiner encore plus avec les forces qui l'ont toujours dominé et maintenu dans ce piège à con. les gens hautement spirituels se font souvent manipuler par le haut astral à se repentir de tout. chez eux l,ego se plie à toutes les contorsions pour devenir irréprochable résultat : échec, rejet. car un tel ego est opaque et tordu. je prends l,exemple de la culpabilité mais toute attitude négative enlaidit tout autant notre ego. puis quand nous touchons au bout de notre rouleau, une volonté forte de dédramatiser le naufrage et de remplacer notre "infection d'attitude" par du respect de soi fera revenir des joues roses à cet épouvantail. j'entame le traitement.

  • #6

    Edwige (mardi, 27 novembre 2018 07:21)

    Dans notre univers involué l'esprit savait tout, voulait tout, pouvait tout mais était contraint par un ego terrestre sous influence astrale. L'ego, dans sa période involutive, ne savait rien et ne voulait rien, il vivait son expérience astrale. Aujourd'hui devenu conscient il veut tout et quand il œuvre avec son esprit tout puissant il peut créer beaucoup de choses dans une action commune... cet ego-là est à prendre en considération. D'abord en cessant de lui ramener en pleine face ses attributs négatifs liés à ses expériences d'âmes, dont il cherche à se délester depuis son entrée en initiation. Ensuite arrêter son massacre par des idées absurdes et des volontés funestes de mort qui sont spirituelles, démodées et involutives … Au contraire prendre soin de lui car aucune fusion n'est possible sans lui. Cet ego, ni tout noir ni tout blanc, porte seulement la lourdeur de son passé, il en a marre qu'on veuille se débarrasser de lui alors qu'il est inséparable de son esprit. Il en est la part mal dégrossie qui cherche à se matérialiser dans un corps qui s'élève en taux vibratoire. L'esprit pour se matérialiser a besoin de la somme énergétique des expériences de l'âme dans l'ego et du corps élevé en énergie cellulaire et atomique qui a servi de véhicule à cet ego. La fusion se résume à une association de la lumière de l'esprit et de la colère de l'ego qui augmente en créativité lorsqu'il ne croit rien de ce qui ne vient pas de sa propre intelligence. Intelligence nettoyée de la subjectivité mémorielle des expériences de son âme et renforcée par l'objectivité de la lumière intelligente de son esprit. En regardant au microscope tout n'est que mouvements d'énergies, évolutifs d'un plan à un autre, ascendants, continuels et permanents.

  • #7

    josée la haye (mardi, 27 novembre 2018 16:40)

    "En regardant au microscope tout n'est que mouvements d'énergies, évolutifs d'un plan à un autre, ascendants, continuels et permanents." Si je trouve cette phrase très jolie je pense que c’est parce qu'elle me déloge le regard de cette échelle de perception qui structure ma subjectivité si superficielle. Si je regarde le plus loin que je peux dans le ressort de mon ego, dans ce qui est de son ressort, je vois de la transparence. Et cette transparence encore enfouie déborde de COLÈRE. Alors oui moi aussi je vois que « la fusion se résume à une association de la lumière de l'esprit et de la colère de l'ego ».
    Alors j’ai le goût de revenir à « L'Ego veut tout mais ne peut rien, l'Esprit ne veut rien mais peut tout. » je suis contente qu’il y ait cette étude d’annoncée et que le titre de l’article soit ramené sur la table dans ce message après avoir été tassé par 3 ou 4 autres thématiques.
    Oui, l'Ego veut tout et l'Esprit ne veut rien. Le veut tout se transmute pour collaborer à la fusion et le veut rien est dû à l’immensité de la créativité du plan mental et à l’universalité de ses circuits. Et oui, quand l'ego œuvre avec son esprit, il peut se créer beaucoup de choses dans une action commune. On a cette symbiose qui commence par une opposition l'ego (qui veut tout) vs l’esprit (qui ne veut rien). Tout commence par une opposition, une colère, un pouvoir extrêmement volontaire de renverser la domination en cours. On pense que l,ego ne peut rien et il y a ce lien entre pensée et impuissance. L’ego sera le muscle dont l’esprit est le levier. L’esprit ne peut rien pour l,ego sans le réveil exaspéré de celui-ci se découvrant une capacité de puissance sur la domination. Une chance que l’ego peut tout sinon comment renverserait-il son rapport de force avec l’invisible ? l’esprit, la lumière, éclaire l’être coincé dans la dimension matérielle. Peut-il tout ? tout, non vu que nous existons non sans raison. C’est nous qui pouvons CRÉER la volonté, l’intelligence et l,amour depuis la fange de la nature. L’esprit est prisonnier de la magnétide absolue de l’infini. Le soleil ne se préoccupe pas des besoins des feuilles. Son rayon, filtré par plusieurs couches atmosphériques, est optimisé par la capacité de chaque feuille. L’homme est autrement plus important que la feuille mais l’esprit ne peut quand même pas agir « à sa guise », ne serait-ce que parce que cette « guise » n’existe que hors de la lumière. Si tu veux voir ce que dit bernard là-dessus, il y a la genese du reel p.49. « l’homme matériel n’a pas encore, en général, rencontré sa doublure. donc, il est psychologiquement divisé en deux : une partie inférieure qui ne sait rien mais peut tout, et une partie supérieure qui sait tout mais ne peut rien. » drôle de réaliser comment cette nuance se renouvelle de temps en temps dans ma vie pour toujours retomber dans la notion de l'omnipuissance de la lumière !

  • #8

    Edwige (mercredi, 28 novembre 2018 12:53)

    J'avais justement initié cet échange, au tout début en #1, par cette p 49 de la genèse du réel qui termine ton post et qui te fais réaliser l'omnipuissance de la lumière…
    L'humain, depuis sa création et durant les âges de l'involution, possédait un implant énergétique polarisée pour que son âme expérimente toutes les gammes et probabilités existentielles, afin d'accéder aux temps de l'évolution déjà programmé par ses créateurs.
    L'esprit savait tout, voulait tout, pouvait tout mais était contraint de laisser son ego, qui ne savait ni ne voulait rien, juste vivre les expériences polarisées de son âme en quête d'expériences… Cette charge positif/négatif à force de karmas à fait croître en lui son discernement pour qu'un jour apparaissent sous ses yeux ébahis "le mensonge cosmique", les manipulations astrales et les forces occultes de son esprit. Ainsi, le voile enfin tombé, l'égo devient brutalement ou progressivement conscient, il veut prendre le contrôle de lui-même, il veut prendre possession des "forces de vie" pour sortir de sa domination et ne pas tomber de charybde en scylla. En comprenant qu'il s'est fait "berner" toute sa vie et en contre réaction il utilise légitimement l'énergie de la révolte, arme ultime comme SAINE COLÈRE. Arrivé à ce terme l'esprit ne désire plus rien que de laisser l'ego prendre les rênes de ses propres pouvoirs intelligents et créatifs qui, combinés à sa puissance énergétique, créeront le "vouloir et le pouvoir", comme tu le dis en résumé: "Tout commence par une opposition, une colère, un pouvoir extrêmement volontaire de renverser la domination en cours". Cependant l’esprit n'est prisonnier que du pouvoir que lui octroie SA source… qui elle possède un plus grand pouvoir mais certainement moindre par rapport à celui au-dessus d'elle… Est-ce cela le pouvoir de cette source première, "son double", qui est appelé Amour ? Et qui n'a rien à voir avec la fange spi-ri-tu-elle de la nature amour astralisé, que l'on devrait débaptiser une bonne fois pour toutes pour l'appeler autrement… les humains le font bien quand leur nom est malsonnant…

  • #9

    josée la haye (mercredi, 28 novembre 2018 16:16)

    avant même de te lire, je voudrais déposer ce qui m'a trotté dans la tête ce matin. je ne sais pas si l'esprit peut tout. mais j'aime penser que c'est l'homme qui peut tout. pas l'homme inconscient karmique involutif évidemment.
    mais quand se développe la conscience de la domination de l,esprit et la volonté d'y mettre de l'ordre il y a alors dans l'homme lui-même de l'esprit mais de l'esprit éthériquement matérialisé pouvant dépasser les attributs de l'esprit non fusionné à l'homme.
    ces attributs sont la volonté, l'intelligence et l'amour, ou en un mot : le respect.
    par le respect de soi, non seulement l'homme récupère-t-il sa connection aux circuits universels (ce qui le rend graduellement omniscient comme l'esprit), mais il CRÉE à partir de lui-même une omnipuissance qui épure ses cellules - et ce comme l'esprit sans l'homme n'aurait jamais été capable de faire.
    avant d'atteindre l'omniscience, je vois qu'il y a génèse en lui d'une omnipuissance qui est celle de ce cerveau éthérique sur lequel tu as fait un bon article dans l'état actuel des outils de savoir mais qui n'a pas fini de nous surprendre. en attendant, mes trois cerveaux, je dois maintenant les faire monter sur le toit de la maison ! survie, survie, la neige qui n'arrête pas menace maintenant de déformer la structure du grenier alors hop la sexagénaire !

  • #10

    josée (mercredi, 28 novembre 2018 23:18)

    il y a des noms qui sonnent mal aux oreilles de leurs porteurs seulement, des noms comme zahia ou zaya par exemple. le mot amour au contraire, ceux qui le portent en étendard l'aiment un peu trop tandis que ce sont ceux qui sont sortis de la parade qui font la grimace. nous deux on serait tentées de laisser le mot dans les ballades où l'a placé la civilisation du 20e siècle et où il rime si bien avec toujours comme dans "je te ferai toujoujours toujours toujjours la cour (pour pas dire l'amour) mon bel amour". ce summum de crédulité de la jeune femme a encore été surpassé : aujourd'hui son embobinement ne passe même plus par sa crédulité typiquement romantique, juste par la consommation de tendances qui survalorisent la sexualité masculine (ex ces applications permettant les rencontres sexuelles sans introduction ni conclusion). la sexualité devient un phénomène surpolarisé en faveur de l'homme alors même que des milliers de femmes publient des livres sondant la sexualité féminine. la polarité féminin/masculin explose en nuances LGBTQ mais ça résulte en la division des opinions sur le sujet. la polarité des opinions politiques est telle que la démocratie bat de l'aile à cause de la balance des poids. la société se polarise sur le moindre sujet parce que le moindre sujet devient une cause à défendre ou à combattre.

    mais comme tu dis il y a une raison d'être pour le développement de la polarisation des sentis. c'est de permettre que l'âme de chacun "expérimente toutes les gammes et probabilités existentielles", afin de basculer, écoeuré, dans ces temps nouveaux qui sont ceux de la dépolarisation.
    mais j,ai des questions : "Cet implant énergétique polarisé" atteint-il ainsi le but programmé par nos tuteurs (je préfère ce mot à créateurs même s'ils ont créé nos corps matériels) ? ou a-t-il été placé par eux en tant que catalyseur pour la pérennité de leur domination ? quelle conscience ont ces instances ? ont-ils été corrompus par le résultat de leurs erreurs innocentes que l'ampleur du projet fait excuser ? au plaisir de t,entendre si tu veux réagir.

  • #11

    Edwige (jeudi, 29 novembre 2018 09:43)

    "il y a des noms qui sonnent mal aux oreilles de leurs porteurs seulement". Comme des Zahia, prénom féminin, d'origine arabe, associé à la couleur blanche, qui signifie "splendeur, lumière"...On lui attribue séduction, charme, vivacité, féminité, sensibilité, intuition, imagination, maître nombre 11, la créativité étant sa force, etc… Malgré ces attributs flatteurs, et plein d'autres encore, il y a des Zahia ou autres qui ne supportent pas la vibration de leur prénom à cause des mémoires qui ont imprimé en elles tout l'inverse de ces significations… En le changeant leur égo a manifesté une volonté de sortir de la domination de ces vibrations astrales.
    C'est pareil pour le mot Amour, amené par le Nazaréen, qui a été dévoyé de son sens premier … Au cours des siècles il n'a servi qu'à duper la femme assujettie aux besoins de la programmation v/s procréation péréniation, de leurs "tuteurs"… aujourd'hui ça se résument à des "plans cul" pour les besoins énergétiques de ces tuteurs qui se battent entre factions pour empêcher la lumière de gagner des batailles cosmiques. D'une sexualité astralisée au vagin poubelle la femme a été durant des siècles le service d'hygiène de l'humanité… Son âme a expérimenté tous les travers de sa féminité amoureuse allant de l'enfantement à l'infanticide… En basculant dans l'effroi des viols répétés de son corps et de son psychisme elle entre enfin dans le couvent de sa révolte/colère contre la domination des plans créateurs/tuteurs.

    "Cet implant énergétique polarisé" atteint-il ainsi le but programmé par nos tuteurs?
    L'implant énergétique a bien atteint ce qui fût programmé par eux qui était l'expérimentation de leur propre jouissance au travers des souffrances féminines soumises à la domination masculine. Une guerre des sexes où tour à tour la femme et l'homme se sont battus en duel quid de l'amazone soumise ou active et quid du guerrier soumis à ses pulsions ou actif avec ces mêmes pulsions… curé ou nonne elle a pu elle-même dominer l'homme avec ses attributs, qui lui la fois suivante la dominait avec les siens, ceci dans une ronde incessante de karmas en karmas, de vies en vies… Tout ce théâtre sous la bonne garde, orchestration et gestion énergétiques de ces tuteurs/créateurs…

    ou a-t-il été placé par eux en tant que catalyseur pour la pérennité de leur domination ?
    Ces catalyseurs ne sont plus éthériques mais ont été progressivement matérialisés par tous les moyens addictifs, drogues, alcool, tabac, sexe. A terme ils permettront l'introduction naturelle par l'injection d'une puce électronique dans le corps humain (déjà en cours dans bien des cas animaux et autres administrations publiques, commerciales etc.…) uniformisant ainsi les moyens d'identifications universelle sur terre comme dans les cieux.... Sur le plan astral c'est une aubaine de pérennisation... temporaire… car c'est sans compter la période d'évolution qui arrive à grand galop et qui fera naître l'homme intégral sorti de ces dominations…

    quelle conscience ont ces instances ?
    La conscience de ces instances est à la hauteurs de celle de leurs propres tuteurs… c'est le chat qui se mord la queue… pour changer leur conscience changeons la nôtre… qui sait si nous ne sommes pas nos propre tuteurs?...

    ont-ils été corrompus par le résultat de leurs erreurs innocentes que l'ampleur du projet fait excuser ?
    il n'y a pas d'erreurs innocentes quel que soit l'ampleur du projet… on ne peut excuser ce qui se passe sur terre dans les laboratoires d'expérimentations génétiques et autres de toutes sortes et de toutes espèces, on ne peut excuser ce qui se passe dans les abattoirs, on ne peut excuser les génocides et les fratricides, les manipulations climatiques et autres agro-alimentaires etc… On doit juste comprendre que la période involutive de l'humanité à permit cela pour les besoins expérimentaux des âmes, c'était là le gigantesque laboratoire et le grand Mensonge
    Cosmique… l'ego conscient a compris cela… aujourd'hui il veut changer la donne, en devenant créatif avec les pouvoirs de son esprit il peut passer de l'involution à l'évolution… "l'esprit peut tout ce que veut l'ego"

  • #12

    Edwige (jeudi, 29 novembre 2018 09:44)

    Ci dessus est en fait le développement de ton post #9 résumé ainsi:
    Quand se développe la conscience de sa domination et la volonté d'y mettre de l'ordre l'homme est capable de tout grâce à l'omnipissance de son cerveau éthérique.

  • #13

    josée la ahye (jeudi, 29 novembre 2018 14:52)

    "L'implant énergétique a bien atteint ce qui fût programmé par nos tuteurs/créateurs, qui était l'expérimentation de leur propre jouissance" au travers de nos souffrances soumises à la domination de leur tutorat parfaitement dénigrant. je suis d'accord et je mets en garde que leur manipulation se déroule encore subtilement dans ces débuts de révolte maladroits, ces débuts d'éveil à leur existence et mode de fonctionnement. nos réflexes sont façonnés par cette invention signée par eux : la polarisation. je ne sais pas si le sens moral a un sens auprès d,eux et je ne sais pas s'ils ont une mesure de notre réelle importance. mais MOI la créature je sens que j,ai à la ceinture une clé du trésor entre tous les trésors, qui est celle de la fusion à laquelle ces notables du grand sidéral ne risquent pas d'accéder avant la fin des fins, considérant la profondeur de leur parasitisme.
    les démoniser leur engendre encore du carburant. ce n'est pas démoniser que j'aime faire, wash caca que ça dérange les shakras, c'est me mettre les yeux en face des trous et les sang en ébulition. la soixantaine m'a amené à la température où bout la colère. la sexagénaire bardasse tout ce qu'elle croyait si fémininement. elle en a fini de s'accommoder, la sexagénaire, avec les sexes, les sangs, les gênes et l'ère où elle trempa jusqu'au trépas de sa dignité que jamais rien n'a ignitée.

  • #14

    Edwige (vendredi, 30 novembre 2018 05:27)

    Passer de l'involution à l'évolution signifie que l'esprit peut faire tout ce que l'ego veut… et vice versa... En temps terrestre c'est un peu long pour des egos vaniteux et pressés, en temps sidéral c'est l'équivalent d'un clin d’œil. Si partant du principe qu'au début de la tombée du voile les révoltes contre les plans sont maladroites, en restant dans cette croyance nous serons couillonnés sur toute la ligne, y compris dans la croyance en la fusion qui elle-même est déjà colorée par leurs manipulations... Rien n'est maladroit quand c'est justifié, il suffit de tourner son regard vers ces egos supra-mentaliens, dans un petit coin du monde qui se croit élu, et qui crée à son insu de l'élitisme supra-ego-je-sais-tout... Dans cette perspective la fusion ressemblerait plutôt à un gigantesque magma énergétique servi dans nos assiette vide… Alors plutôt qu'être obsédés par la fusion vivons cette symbiose âme/ego/esprit dans l'instant présent de chaque évènement qui entre dans nos vies, un jour à la fois, partout où que nous résidions… C'est graduellement, sans précipitation aucune, avec les pouvoirs de son esprit, la volonté et la créativité intelligente de son ego que l'homme, devenant de plus en plus conscient, sera capable de tout. Il pourra changer la donne dans les jeux de sa vie grâce à l'omnipuissance de son 4ème cerveau qui s'éveille de sa longue hibernation. La polarisation serait de croire aux anges et aux démons et à une quelconque moralité humaine ou occulte. Si tout est à sa place sur terre tout y est également dans les plans, le tout réglé au millionième telle une immense horloge cosmique. Nous sommes tous des créatures qui cherchent la sécurité dans la chaleur de la lumière, en haut comme en bas… Un jour ou l'autre chacun, y compris ceux dans d'autres plans, chronométré par les chefs d'orchestre du temps trouvera le chemin qui mène à cette symbiose individuelle et universelle. Il n'y aura plus de hiérarchie, ni notables, ni prolétaires, ni indésirables, ni pauvres, ni riches, ni ego, ni mémoire, ni karma… Nombreux sont ceux qui ouvrent les yeux avant la trentaine, certains bébés arrivent au monde les yeux déjà en face des trous… il se chuchote aussi que l'humain du futur n'aura plus de sexe et plus aucun besoin de se mettre en colère… Voilà la promesse enfouie dans notre cerveau nouveau avec à la clef un contrat mutuel solide et pérenne âme/ego/esprit. Quand à l'AMOUR, la grande affaire, plus que la fusion elle même commençons par aimer et désirer vivre notre si courte vie, dans chacun de ses segments, affres compris... On sait ce qu'on quitte mais on ignore ce qu'il y a après... il n'y a jamais de fin ni en bas ni en haut...

  • #15

    josée la haye (vendredi, 30 novembre 2018 17:35)

    Oui "la polarisation serait de croire aux anges et aux démons et à une quelconque moralité humaine ou occulte. Si tout est à sa place sur terre tout y est également dans les plans, le tout réglé au millionième telle une immense horloge cosmique." mais il y a la différence que l'homme a toujours reçu le pendule sur le nez pendant que le tuteur s'abreuvait du ayoy ayoy ayoy...

  • #16

    Edwige (samedi, 01 décembre 2018 06:38)

    Volonté de lutter contre la domination. BDM, PE 41
    Extrait: "L'homme serait capable de par la nature de sa vibration, d'imposer sa volonté sur les plans, c'est-à-dire d'avoir un contrôle sur sa programmation. L'homme doit établir de par son autorité consciente, la relation ou la qualité de relation qu'il doit exercer avec des entités qui font partie des autres plans. Sinon l'homme est un être assujetti et demeure un être sans volonté réelle, c'est-à-dire sans volonté créative. Tant que l'homme aura un lien avec la mémoire de sa race, sa volonté, sa volonté fondamentale, sa volonté universelle, sera d'autant plus colorée et diminuée"….

  • #17

    Edwige (samedi, 01 décembre 2018 06:40)

    Volonté de lutter contre la domination. BDM, PE 41
    Extrait: "L'évolution de conscience est l'élévation de la volonté de l'homme à un cran supérieur! pour qu'il soit atteint, il faut qu'il prenne conscience des différents aspects de manipulations qui l'empêchent lui, en tant qu'être, de devenir total, de devenir global, de devenir un être unifié, c'est-à-dire d'exercer sur le plan matériel ou sur un autre plan, sa volonté. Avant d'exercer sa volonté sur les plans invisibles, d'exercer sa volonté sur le plan matériel. L'homme doit réaliser que la nature de son moi planétaire qui est une nature réfléchie, doit-être parfaitement balancée avec la nature de son moi cosmique qui n'est pas réfléchie, mais qui a tendance de par les lois occultes de l'involution, de dominer le moi planétaire et c'est ce qui donne à l'homme la caractéristique fondamentale de sa conscience planétaire".

  • #18

    Edwige (samedi, 01 décembre 2018 06:49)

    Volonté de lutter contre la domination. BDM, PE 41
    Extrait: "L'ego est une qualité planétaire et expérientielle de l'intelligence en voie d'évolution vers la transparence totale de l'être (égoïcité). L'ego de l'homme, c'est ce qui fait partie de sa réalité́ psychologique, mais quand l'homme commence à prendre conscience des plans.... son ego, c'est-à-dire l'aspect mental de sa conscience, se métamorphose et l'ego au lieu d'être une simple manifestation psychologique d'un moi personnel, d'un moi planétaire, devient une manifestation d'une conscience qui à la fois, existe sur un plan matériel et sur plan autre que celui de la matière. C'est à partir du moment où l'homme prend conscience de cette doublure-là, qu'il commence à s'inviter, à réaliser la nature de l'opposition"….

  • #19

    Edwige (samedi, 01 décembre 2018 06:57)

    Pour approfondir l'étude de notre ego qui évolue dans l'intelligence de sa Lumière des conférences de BDM sont proposées en liens directs ici: https://www.edwigedebenoist-marcher-autrement.fr/2018/06/02/l-ego/

    * Communications
    Ame, Ego, Personnalité
    La mort du vieil égo
    La mémoire de l'égo
    Le voile de l'égo
    L'égo vampirique
    L'insécurité de l'égo
    L'égo conscient via l'homme conscient
    L'idée sans égo
    Identité psychique de l'égo
    Matière égo puissance
    Questions L'égo Poussées de l'âme
    L'égo catégorie

    * Psychologie Evolutionnaire
    L'égo qui pense, l'égo qui sait
    Les chocs de l'âme, les chocs de l'égo
    Les chocs de l'âme, les chocs de l'égo
    L'esprit de (dans) l'égo
    Les illusions de l'égo S'engendrer des malaises

    *Conférences avec Richard Glenn
    Le progrès, c'est l'égo (politique, religion, amour)

    * Conférences avec François Payotte
    Role de l'ego supraconducteur en fin de cycle

  • #20

    Edwige (samedi, 01 décembre 2018 07:15)

    Pour approfondir l'étude de notre esprit des conférences de BDM sont proposées en liens directs ici: https://www.edwigedebenoist-marcher-autrement.fr/2018/02/22/manipulations-de-l-homme-par-les-plans/

    Les deux visages de l'esprit extrait: "... un visage de l'esprit est celui qui lui permet de faire avancer l'homme pendant l'involution, c'est à dire ce visage permet à l'homme de développer une conscience egoïque.... un autre visage celui qui lui permet de fusionner éventuellement avec l'homme d'où l'évolution..."

    L'esprit vampirique extrait: "... l’esprit est un vampire parce que les formes dans le mental de l’homme utilisent son énergie afin de l’empêcher d’être heureux... l’esprit de l’homme ce sont les formes mortelles de son mental qui constitue la fondation même de son évolution et qui constitue la fondation même de son inconscience..."

    Le phénomène de la fusion: Selon B de M la fusion représente le processus d'unification, de liaison entre le double ou l'esprit, l'âme et l'ego. La fusion fait référence à la qualité de la conscience double de l'homme sur terre ; elle mettra un terme final à l'ignorance de l'homme face à la réalité cosmique de l'univers.

  • #21

    Edwige (samedi, 01 décembre 2018 07:18)

    Liens directs: https://www.edwigedebenoist-marcher-autrement.fr/2018/02/22/manipulations-de-l-homme-par-les-plans/

    *Communications
    L'esprit
    La descente de l'esprit
    La solitude de l'initiation planétaire
    La différence entre l'esprit et le double
    L'esprit de contradiction
    Les deux visages de l'esprit
    Nouvelle fonction de l'esprit
    L'antimatière et l'esprit
    L'esprit vampirique
    La dualité Homme-Esprit
    Contrôler son esprit
    L'occulte de L'esprit
    l'esprit dans le couple
    Relation entre esprit et intelligence
    Vivre dans son esprit
    Blocages d'esprit
    La paix de l'esprit

    Psychologie Evolutionnaire
    L'enveloppe de l'esprit
    Etudier dans l'esprit
    Différence entre l'esprit et l'âme
    L'esprit de (dans) l'égo

    * Conférences avec François Payotte
    L'esprit cet inconnu
    Renaitre de l'esprit
    Renaitre de l'esprit

    * Conférence avec Daniel Menard
    Gestion du pouvoir de l'âme ou de l'esprit

    * La Genèse du réel
    L'esclavage de l'esprit
    L'esprit est une dimension de la lumière

  • #22

    Edwige (dimanche, 02 décembre 2018 03:59)

    La genèse du Réel P 699: Le feu cosmique, source de l’intelligence
    L’homme nouveau comprendra que la nature de sa pensée change en fonction de sa capacité d’en évaluer le contenu à partir du mental supérieur. Quand la pensée subjective perdra de plus en plus de sa fascination pour l’ego, la transmutation s’opérera : le feu cosmique commencera à nourrir le cortex involutif et à faire vibrer le cerveau éthérique, la plus grande force que l’homme peut connaître en tant qu’être vivant dans un corps matériel. Le cerveau éthérique, qui éveillera l’être à l’infinité du mental supérieur, sera activé dans la mesure où l’ancien cerveau matériel ne pourra plus supporter l’ignorance entretenue par la mémoire involutive. Le feu cosmique est une énergie qui crée et détruit à la fois. Elle n’est aucunement polarisée en elle-même, mais le devient selon le canal qui la reçoit. Pour cette raison, l’homme nouveau devra être élevé en conscience avant de pouvoir se servir à volonté de cette force universelle en lui. La reconstruction de la vie et de la civilisation sur terre, après la grande période trouble que connaîtra l’humanité, sera due à l’utilisation consciente du feu cosmique par des hommes dont l’intelligence ne s’apparentera plus à celle de l’involution. Alors surgira tout le potentiel humain, jusqu’ici inutilisé à cause de la scission entre l’homme et les plans universels de l’intelligence.

  • #23

    josée la haye (mercredi, 05 décembre 2018 13:22)

    oui chacun, de par son autorité consciente, qui se développe éventuellement, est capable de reprendre le contrôle sur sa programmation psychique et émotionnelle même si celle-ci est normalement exercée par les plans. ça revient à dire qu'on est en pouvoir d'imposer sa volonté sur les plans comme dit bernard dans l'extrait de ton message #16. ce pouvoir est fabuleux, le contexte où il s'acquiert est atroce, le moyen de l,acquérir est éthérique mais l'accès est universel. il suffit d'accéder au stade où l'existence des plans est réelle parce que leur action sur soi a été définie. à partir de cette conscience des forces en marche en soi, se dessine la machine qui travaille derrière crises et émotions. on a droit enfin à la véritable configuration des forces en jeu dans tout ce qu'on ressent et dans cet ensemble on se ressent par contredistinction. s'élève le respect de soi. de cette dignité retrouvée gronde rage et furie face à cette domination. ce n'est pas un face à face yeux dans les yeux, c'est le menton qu'on pointe avec hauteur à la face de cette vaste et profonde machination tandis que l'oeil qui a permis de voir cela est fermé pour puiser dans la seule vue qui compte : sa certitude.

  • #24

    josée la haye (mercredi, 05 décembre 2018 14:06)

    as-tu vu edwige comment elles marchent les forces ! on dirait qu'elles m'ont éloignée du site en même temps qu'elles te donnaient envie d'y dire un paquet de choses. j'en suis rendue à lire la fin de ta citation du message #17, que je reproduis pour mieux réagir : "L'homme doit réaliser que la nature de son moi planétaire qui est une nature réfléchie, doit-être parfaitement balancée avec la nature de son moi cosmique qui n'est pas réfléchie, mais qui a tendance de par les lois occultes de l'involution, de dominer le moi planétaire (et c'est ce qui donne à l'homme la caractéristique fondamentale de sa conscience planétaire)".
    un moi planétaire dominé ou une conscience planétaire dominée, voilà la condition humaine de départ, celle qui est encore très majoritairement en cours. aucune étude n'y change rien, aucune bonté n'y change rien. la seule émancipation possible est dans une fusion avec la source de cette domination, instaurant une "parfaite balance" entre la source et le terminal planétaire. cette horizontalisation du rapport de chacun avec sa source est énergétiquement impossible tant que se raffinent sa perceptivité karmique et l'intelligence de ses erreurs chroniques et que ne s'atteint pas, énergétiquement, une certaine maturité ou intimité avec soi-même permettant que la pensée se révèle comme instrument de domination, puis, par la suite, que la domination se révèle comme médium d'incubation. c'est à la conscience naissante de briser la vitre de l'incubatrice. tout vole en éclats quand surgit le réel. ça me rappelle The Matrix, le 1er film, quand Neo se réveille nu et couvert d'électrodes dans un bocal. j'aurais bien aimé le voir piquer une colère du diable pour restaurer le sens de son identité qui avait été si complètement déçue. le cas de l'homme diffère de celui de Néo dans le sens où la mise en bocal était incontournable… et où il n'y a pas de petites pilules de réveil, mais une involution unique où l'ignorance (la réflexion) construit un monstre unique et une évolution où le savoir (induit par absence de réflexion) déconstruit ce monstre unique et à partir de son système nerveux génère un être apaisé.

  • #25

    josée la haye (mercredi, 05 décembre 2018 14:34)

    réaction à #18
    il y a 2 temps au cycle du développement de la transparence :
    -1- la crise d'où l'homme conscient de la machine s'arrache avec sa dernière énergie dans un mouvement de révolte intégral,
    -2- et le retour du gain acquis par cela qui se traduit en accès au savoir.

    dans la phase 1, où l'ego est en crise de souffrance. soudain transparent et donc lucide, il se gonfle d'exaspération et, pendant un court laps de temps, il domine les plans (ou du moins en a-t-il la sensation et l,effet).

    dans la phase 2, l'ego ayant acquis une capacité de transparence la retrouve de temps et temps, retrouvant la lucidité correspondante. il goûte aux fruits de l'horizontalité entre lui et la source.


    le reste du temps, à cause de son astralisabilité, ou opacité, l'ego baigne encore dans un rapport vertical avec sa source et les plans.

    il y a une distinction fondamentale entre la source et les plans. la source est une énergie pure, trop indifférenciée pour agir directement sur l'ego et y induire la transparence nécessaire à leur communication.
    pour se différencier, elle utilise la machine de l'astralité qui se décompose en plans, des sphères nébuloïques (leur 1re interface avec la matière) jusqu'aux mondes des défunts (qui représentent la dernière couche, le dernier engrenage au plus près de nous).

  • #26

    Edwige (lundi, 10 décembre 2018 19:34)

    Avoir le pouvoir d'imposer sa volonté sur les plans nous rendraient réellement conscients, cad libre de la domination des parasites et des engrammes, qui nous libèrerait de nos chaines de souffrances, ça c'est une certitude…

    Il y a en effet beaucoup d'oppositions qui semblent vouloir séparer les gens mais en douce, dans le silence de nos chaumières douillettes, nous devenons plus créatifs chacun a notre manière, à nos envies et nos disponibilités.

    La fusion peut cette nous émanciper mais comme elle n'est pas sous notre contrôle, ni inscrite dans l'agenda de nos egos, elle viendra quand l'esprit aura décidé lui-même qu'il est temps, si le terrain est prêt…

    Quand surgit le réel c'est le début de l'effondrement des mémoires dans l'âme, plus on en évacue plus on se rapproche de l'esprit. Les mouvements de révolte, comme on en a ici en France, n'amènent pas forcément le savoir si derrière la conscience il n'y a pas d'intelligence… L'astrabilisation générale qui créée des égrégores maintient un rapport vertical avec la source et les plans si l'ego trouve son compte dans cette verticalité. le chemin est encore bien long et ardu...