Neutralité mentale ou anémotivité du corps émotionnel?

BDM: "l'instruction est de l'argent qui est donnée à l'individu pour qu'il se parte une affaire à échanger ses défauts avec ceux des autres"


AVANT-PROPOS

 "Être sur le chemin de l’évolution c’est mener une étude" BdM PE-028

Ces FOCUS sont des espaces réservés aux échanges d'idées pour faire évoluer l'instruction Supra-Mentale de façon créative, collaborative et générative. Prière de ne pas déformer, ni plagier, les transcriptions originales de l'œuvre de Bernard de Montréal proposées pour étude, dont la seule référence est l'audio qui l'accompagne. Un résumé personnel, des citations et/ou des liens sont admis pour initier ces échanges. Vous pouvez proposer un thème, un sujet qui sera mis en ligne après vérification. Aucune inscription ni abonnement n'est requis, l'anonymat est garanti.

** Polémiques stériles et énergivores, non-respect de la parole de l'autre, critiques malveillantes, tribune spirituelle pour ego surdimensionné… iront directement dans la corbeille.


BDM: "Il ne s'agit pas, dans la question de la maitrise de l'émotivité, de vivre comme un robot, il ne s'agit pas pour l'homme d'être dénué d'émotivité, il s'agit pour l'homme d'être capable de réaliser, à l’instant même où il vit une certaine émotivité qui prend le contrôle sur son intelligence, de pouvoir mettre un frein à l’abus, à l'exercice de cette émotivité qui prend le contrôle de sa conscience, qui lui enlève de la clairvoyance et qui l'empêche d'être mûr dans son action intelligente".

Télécharger
78a - La maîtrise de l'émotivité.pdf
Document Adobe Acrobat 186.0 KB


Dans la rubrique émotions/sentiments/ressentis est répertoriée une série de conférences adaptées pour chacun et chaque situations


Il y a tellement de ces con-fusions sur "l’émotion" que c’est à se demander si homme et femmes sont bien de la même planète… ou s'ils viennent du même endroit...

 

Ne pas avoir d’émotion dans le « mental » participe d’un fonctionnement équilibré des 3 cerveaux au milieu desquels se situe le discernement. 

 

Avec du discernement les réactions mentales sont dépolarisées, donc sans subjectivité émotive, là est l’essentiel pour fonctionner de manière centrique.

 

Tout autre chose est de « ressentir » une émotion au niveau du plexus solaire qui peut être une "petite voix" vs "l’intuition". Parfois celle-ci l’emporte sur la rationalité froide du discernement.

 

"Ressentir" une émotion doit sortir des clichés tabous supramentaliens qui se font la part belle chez certains adeptes de l’a-émotivité excessive…

 

Dans l’etat actuel de notre évolution (2019) nous avons encore besoin de notre système émotionnel. Ce dernier sert de garde-fous en tant qu’indicateur d’une intrusion chez nous, aussi subtile et bienveillante soit-elle, quand ça ne nous appartient pas et quand ça nous indique qu’on se fait violer psychiquement, peut importe d'où vient l'attaque d'en haut ou d'en bas ou des deux à la fois par triangulation.

 

Se priver de ce 6ème sens est une aberration construite de toute pièce pour maintenir dans l’involution ceux qui confondent neutralité mentale et froideur émotionnelle… toute proportion gardée du sentimentalisme ou de la sensiblerie…

 

On travaille sur une à-émotivité relationnelle ou évènementielle pour ne plus nourrir les plans de notre énergie émotionelle. Cette énergie doit être bichonnée, thésaurisée, entretenue pour nos besoins créatifs car pas de créativité = pas d'intelligence... Navrée si j'en égratigne quelques-uns c'est sans colère...


Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Edwige (jeudi, 09 mai 2019 09:52)

    Un extrait de 78a - La maîtrise de l'émotivité, pris au hasard (p 4) mais la conférence et/ou sa transcription méritent de s'attarder dessus longuement.
    "Pour que l’homme apprenne à maîtriser son émotivité d’une façon créative, il faut déjà qu'il soit créatif, s'il n'est pas créatif, c’est-à-dire s'il n'est pas conscient d'un centre supérieur dans son mental, il est évident que la maîtrise de l'émotivité deviendra simplement un jeu de l’ego, deviendra un endurcissement des artères de sa conscience et on verra que cet homme, au cours des années, au cours de son évolution, deviendra de plus en plus dur, de plus en plus difficile, de plus en plus brutal même, et ceci est mauvais parce que il aura simplement changé la polarité de cette énergie".

    "Maîtriser son énergie veut dire, en arriver à un équilibre parfait entre le plexus solaire et le plan mental, en arriver à un équilibre parfait entre l'intelligence et la partie inférieure de l'homme, il ne s'agit pas d'extraire de l’homme cette énergie qui fait partie de sa conscience, il s'agit de mettre de l'ordre dans cette partie de l'homme qui, à cause de son inconscience, risque de mettre du désordre dans son esprit si, elle est laissée trop libre et si elle est toujours rattachée au passé et qu'elle n'est pas guidée dans son évolution, dans sa canalisation, dans son expression".

  • #2

    Edwige (jeudi, 09 mai 2019 14:03)

    "Faire tomber ses voiles pour découvrir de quelle attitude voilée on est sous l’emprise, à quelles valeurs, quel perfectionnisme on sacrifie ce qui aurait été notre élan spontané".

    Traquer le "mécanisme" qui fait se retourner contre soi une émotion dérangeante, qui vient certainement du fond des âges de la mémoire, est de prime a bord facile à transmuter quand on observe qu'on "se fait mentir" sur la nature de ce que l'on ressent...

    C'est pas nous qui ressentons quoi que ce soit, c'est l'entité qui nous chevauche et nous envoie des pensées morbides... ou chevauche la tierce personne par qui arrive le choc émotionnel ou l'évènement.

    L'émotion au niveau du plexus, qui peut tarauder, faire culpabiliser, faire remonter des craintes des peurs etc... n'est qu'une illusion de nos conditionnements à répondre depuis des éons à la demande...

    En fait tout ça n'est que INTRUSION et VIOL PSYCHIQUE sous couvert d'une vielle mémoire... Les parasites s'infiltrent dans les moindres failles, chez soi ou chez autrui, elles s'invitent à un banquet royal avec, comme plat de résistance, nos énergies de créativité pour nous laisser exsangues et recommencer au repas suivant... Bon appétit...