Étude de notes de conférences 6

 Tout est dans la vibration


BDM: "D'autres personnes continueront ce travail de développement pour comprendre réellement les mécanismes occultes de la conscience. Ce sera important pour l’homme de pouvoir, en tant qu’ego, se référer à cette science-là pour comprendre sa relation avec sa source, donc avec les forces voilées qui font partie de sa supraconscience, afin de se protéger sur la terre et de vivre une vie de plus en plus agréable".


AVANT-PROPOS

 "Être sur le chemin de l’évolution c’est mener une étude" BdM PE-028

Ces FOCUS sont des espaces réservés aux échanges d'idées pour faire évoluer l'instruction "descendue" par BDM de façon créative, collaborative et générative. Prière de ne pas déformer, ni plagier, les transcriptions originales de l'œuvre de Bernard de Montréal proposées pour étude, dont la seule référence est l'audio qui l'accompagne. Un résumé personnel, des citations et/ou des liens sont admis pour initier ces échanges. Vous pouvez proposer un thème, un sujet qui sera mis en ligne après vérification. Aucune inscription ni abonnement n'est requis, l'anonymat est garanti.

** Polémiques stériles et énergivores, non-respect de la parole de l'autre, critiques malveillantes, tribune spirituelle pour ego surdimensionné… iront directement dans la corbeille.


Extraits de notes de plusieurs personnes, lors de conférences de BDM, proposées par JoséeL'exactitude des citations n'est pas garantie, elles ne sont que prétextes à études sur ce Focus. 

 

1. Pour contrôler ta pensée, ça prend un outil solide puis cet outil, c’est une conscience vibratoire très développée. Quand tu as ça comme outil, dans la mesure où toi tu as l’intelligence de ta vibration, "eux-autres" de leur côté te font découvrir des aspects de la réaction de ta personne.


2. Dans la vibration, il y a de la lumière. Dans la lumière, il y a de l’intelligence. Dans la l’intelligence, il y a de la direction. Dans la direction, il y a de l’immortalité. L’immortalité veut dire perpétuité de la conscience.


3. Il faut sentir la vibration comme un outil de navigation. Go with the flow !


4. Quelqu’un qui va être capable de sentir sa vibration, de sentir son énergie, de sentir son taux vibratoire, va pouvoir gérer toutes les oppositions qui lui arrivent dans le temps parce qu’il va être capable d’y aller dans l’ajustement de haute précision (fine fine tuning).


5. La conscience, c’est la science de la vibration. Même si tu as des problèmes, tu n’as plus de problèmes.


6. Sentir la vibration, avoir l’intelligence de notre propre vibration, c’est très concret, c’est le summum de l’expérience humaine, c’est ça qui nous sort de l’ambigüité, c’est ça qui va te donner une direction, c’est ça qui va faire que tu peux te reconstruire, te restabiliser, te réajuster.


7. Si tu es très proche de ta vibration, ça te permet de dépasser les pires conditions. Quand tu n’émotives plus ta condition, tu n’as pas de limite parce que tout ce que tu soutiens mentalement est basé sur une notion d’être libre qui est absolue. Sur la notion d’être libre, pas sur la notion d’être heureux.


8. Pour être libre au lieu d’heureux, il faut tout le temps que tu travailles avec le jeu de ton feu. Plus tu évolues, plus tu as besoin de comprendre rapidement ton nouvel état. Pour ça il faut établir par soi-même les paramètres de conversion du feu.


9. Il ne s’agît pas d’être heureux, s’agit d’être continu dans son intelligence : go with the flow.


10. Go with the flow (suis le mouvement de l’énergie), c’est un principe qui regénère, rééquilibre, nettoie parce que la régénération commence dans l’invisible, qui part des plans les plus hauts et ça va jusqu’aux plans les plus bas.


11. Dans le fond, tu apprends à travailler avec le temps imposé. Tu réalises qu’il est nécessaire. La maladie par exemple t’amène à désémotiver les événements. La maladie t’amène à développer une conscience mentale go with the flow et à réaliser qu’il y a là-dedans un grand principe de régénération dans l’invisible qui passe par tous les plans en partant des plans les plus élevés jusqu’à ta personnalité.


12. L’homme a la capacité de pénétrer son champ de conscience en relation avec un temps. Il faut contrôler ce qu’on sait. On peut pas contrôler la pensée dans le sens d’arrêter de penser mais on peut arrêter de s’émotiver. Ça ça veut dire commencer à soutenir notre pensée dans son mouvement.


13. Pourquoi on s’émotive ? Parce qu’on n’a pas la capacité de soutenir la pensée dans tous ses mouvements subtils, dans tout le jeu de son feu qui n’appartient pas à l’ego.


14.Pour arrêter les états d’âme à tout casser, pour avoir la paix, pour être bien dans sa peau, pour développer une conscience mentale go with the flow, il faut tout le temps se protéger de l’occulte, faut devenir un char d’assaut humain (a human tank) par rapport à l’occulte. C’est comme ça que l’homme va pouvoir se créer par lui-même.


15. Quand tu travailles à temps plein à te protéger, ta conscience ne t’appartient plus, tu es libre, tu es mental, il y a juste ta paix qui compte. Quand tu comprends qu’il y a juste ta paix qui compte, il n’y a plus d’ambiguïté. Quand la seule affaire importante, c’est pour toi d’être libre, tu es rendu très proche de ta propre énergie.


16. Quand tu es proche de ton taux vibratoire, tu lâches prise au niveau du temps, tu dépasses tes limites sur le spot, tu déconstruis la performance et toutes les demandes de ton ego.


17. Un mot d’eux-autres concernant le go with the flow : votre conscience est réellement sous votre contrôle dans la mesure où vous pouvez la mettre sous notre contrôle. Tout est dans la vibration.


18. Tu viens que tu réalises que, dès que tu n’es pas en train de soutenir, de façon extrêmement volontaire, le plein contrôle de ta vibration, tu te laisses astraliser.


19. Il y a toujours un niveau d’intelligence plus perfectionné qu’un autre, il y a toujours un espace qui empêche de sentir la vibration. Cet espace c’est : l’ego.


20. Les hommes vont communiquer avec le plan mental plus de façon télépathique, pour les femmes, communiquer avec le plan mental se passe plus de manière vibratoire."


Écrire commentaire

Commentaires: 20
  • #1

    Edwige (vendredi, 06 septembre 2019 10:09)

    * 1 Bernard
    "Pour contrôler ta pensée, ça prend un outil solide puis cet outil, c’est une conscience vibratoire très développée. Quand tu as ça comme outil, dans la mesure où toi tu as l’intelligence de ta vibration, "eux-autres" de leur côté te font découvrir des aspects de la réaction de ta personne".

    Josée
    La conscience vibratoire est à la base de la volonté. La volonté est la part de l’homme dans sa collaboration avec le plan mental. Plus il assume sa part, plus il se fait clarifier le détail de la collaboration et l’apport du plan mental.

    Edwige
    L'outil de contrôle de la pensée est notre esprit qui de sa lumière conscientise l'ego qui vibre à l'unisson avec elle. L'ego conscient devient vibratoirement intelligent pour télépathiser avec les plans d'intelligences qui te font sentir cette intelligence qui sort de l'ordinaire.

  • #2

    Josée (vendredi, 06 septembre 2019 10:10)

    * 2 Bernard
    "Dans la vibration, il y a de la lumière. Dans la lumière, il y a de l’intelligence. Dans la l’intelligence, il y a de la direction. Dans la direction, il y a de l’immortalité. L’immortalité veut dire perpétuité de la conscience".

    Josée
    La vibration est l’implémentation du programme. Elle est le langage et le message par lequel le plan mental s’adresse à nous, disant "voilà ce qu’il faut que tu intègres aujourd’hui" dans une visée d’immortalité partagée qui donne son sens à notre programmation.

    Edwige
    La lumière de la vibration c'est celle de l'esprit dans la toute-puissance de son Intelligence qui se dirige dans l'infini de la conscience.

  • #3

    Edwige (vendredi, 06 septembre 2019 10:14)

    * 3 Bernard
    "Il faut sentir la vibration comme un outil de navigation. Go with the flow !"

    Josée
    Il faut avoir confiance dans le programme.

    Edwige
    La vibration est notre GPS connecté a l'énergie du cosmos dans un flot tourbillonnant en continu, on n'est jamais perdu ni dans les méandres ni dans les abîmes de ses sous noirs.

  • #4

    Josée (vendredi, 06 septembre 2019 10:15)

    *4 Bernard
    "Quelqu’un qui va être capable de sentir sa vibration, de sentir son énergie, de sentir son taux vibratoire, va pouvoir gérer toutes les oppositions qui lui arrivent dans le temps parce qu’il va être capable d’y aller dans l’ajustement de haute précision (fine fine tuning)".

    Josée
    Sentir sa vibration permet de discerner quand on s’émotive. Or le seul problème des oppositions c’est le danger qu’on les émotives.

    Edwige
    Sentir vibrer son énergie, qui s'accroit à chaque poussée vibratoire, rend apte à opérer chaque situation dans sa vie avec la précision chirurgicale d'un rayon laser a pointe ultrafine.

  • #5

    Edwige (vendredi, 06 septembre 2019 10:15)

    *5 Bernard
    "La conscience, c’est la science de la vibration. Même si tu as des problèmes, tu n’as plus de problèmes".

    Josée
    l’homme va devenir un très fin ajusteur de sa moindre réaction à tout ce qui le teste dans sa vibration. De ce discernement naîtra son inflexibilité émotionnelle.

    Edwige
    L'étude de la science de la vibration c'est l'étude de la conscientisation de l'ego et de ses rapports avec les plans, dans ces plans de hautes vibrations il n'y a jamais de problèmes il n'y a que des solutions.

  • #6

    Josée (vendredi, 06 septembre 2019 10:17)

    *6 Bernard
    "Sentir la vibration, avoir l’intelligence de notre propre vibration, c’est très concret, c’est le summum de l’expérience humaine, c’est ça qui nous sort de l’ambigüité, c’est ça qui va te donner une direction, c’est ça qui va faire que tu peux te reconstruire, te restabiliser, te réajuster".

    Josée
    dans l’intelligence de notre propre vibration, il y a de la fusion, il y a de l’autorité, de l’horizontalité entre notre ego et le savoir, il y a de la clarté d’esprit. Le discernement est stabilisé, ça élargit notre conscience, ça canalise de la puissance.

    Edwige
    Sentir l'intelligence de notre vibration est une sacrée affaire dans la matière hors du commun, une grande école d'apprentissage qui aide à la reconstruction et à la maîtrise de l'édifice de notre psyché meurtrie par les manipulations astralo-spirituelles.

  • #7

    Edwige (vendredi, 06 septembre 2019 10:19)

    *7 Bernard
    "Si tu es très proche de ta vibration, ça te permet de dépasser les pires conditions. Quand tu n’émotives plus ta condition, tu n’as pas de limite parce que tout ce que tu soutiens mentalement est basé sur une notion d’être libre qui est absolue. Sur la notion d’être libre, pas sur la notion d’être heureux".

    Josée
    Le bonheur est une valeur polarisée. La liberté est au centre de l’homme. En attendant d’être un état de conscience, elle sert de repère, de critère, pour distinguer s’il y a ou non du parasitage de la vibration. En effet dans toute émotivation ou réflexion, il y a concession de la liberté au nom de toutes sortes de valeurs, comme le bonheur.

    Edwige
    Rester "collé" à sa vibration, face aux évènements qui touchent le corps émotionnel, œuvre à l'installation progressive de la neutralité mentale.
    Cette anémotivité rend libre des zones de confort qui avaient créé des limites à la paix intérieure, sans pour autant s'illusionner sur la nature d'un supposé bonheur absolu.

  • #8

    Josée (vendredi, 06 septembre 2019 10:21)

    *8 Bernard
    "Pour être libre au lieu d’heureux, il faut tout le temps que tu travailles avec le jeu de ton feu. Plus tu évolues, plus tu as besoin de comprendre rapidement ton nouvel état. Pour ça il faut établir par soi-même les paramètres de conversion du feu".

    Josée
    Ton feu, c’est ta vibration. Le jeu de ton feu, c’est la façon de ta vibration de servir sa fonction évolutive : par le test. Le feu approfondit ta conscience en devenant plus subtil dans son test.
    Il n’y a rien de plus changeant que ton feu, surtout qu’il va mettre de plus en plus le paquet pour te confondre.
    Ton feu change mais toi aussi, en « prenant » ton feu, tu changes, ta vie étant marquée par des déménagements de taux vibratoire. Tu es donc une personne en mutation, en constant remue-ménage identitaire, qui est en outre confrontée à un feu de plus en plus habile à manipuler ton ego. Quel branle-bas de combat sur tous les fronts !
    Ton feu change et toi tu changes. C’est même à mesure que toi tu évolues que ta vibration évolue. Au début, tu es spectateur. Puis tu réalises la relation de cause à effet entre ta fermeté à prendre ta vibration et l’énergie de ta vibration. Tu es en puissance quand tu comprends que ta fermeté à prendre ta vibration convertit celle-ci en convoyeur vers la réalisation des besoins que toi dans la matière tu as identifiés : plaisirs, équilibre, indulgence, etc.

    Edwige
    Afin de bien appréhender ce qui se passe en soi, il est bon d'utiliser les outils appropriés pour maitriser la vibration de l'énergie de l'intelligence du feu. Ces outils adaptés à nos transformations et bouleversements intérieur seront à la hauteurs de nos dé-ambitions egotiques et non désirs egoiques, quitte à ce que ces instruments soient des instruments de torture pour l'égo mal dégrossi.

  • #9

    Edwige (vendredi, 06 septembre 2019 10:23)

    *9 Bernard
    "Il ne s’agît pas d’être heureux, s’agit d’être continu dans son intelligence : go with the flow"

    Josée
    Tout dans le temps de la vibration provoque le mûrissement de l’homme.

    Edwige
    Pour avoir la paix continue dans son intelligence cosmique laissons-nous porter par le flux incessant du torrent d'énergies qu'elle charrie et qui porte en elle la vibration de la lumière de l'esprit universel.

  • #10

    Josée (vendredi, 06 septembre 2019 10:25)

    *10 Bernard
    "Go with the flow (suis le mouvement de l’énergie), c’est un principe qui régénère, rééquilibre, nettoie parce que la régénération commence dans l’invisible, qui part des plans les plus hauts et ça va jusqu’aux plans les plus bas".

    Josée
    Suivre le mouvement de l’énergie, c’est lâcher prise de tout ce qui en diverge (peur, désir, etc.). La première fois qu’il est donné à un homme de se sevrer en même temps de tout ce qui est peur ou désir etc. dans ses réflexes, c’est généralement au cœur d’une crise extrême.
    Le soulagement qu’il ressent alors dans ce lâcher-prise contraste de façon inoubliable avec l’impact sur lui des attitudes de peur et de désir qu’il nourrit habituellement. Dans ce contraste, il y a un contact avec des magnitudes absolues. Non seulement la verticalité de son soulagement contraste avec l’horizontalité de ses attitudes, non seulement l’immensité cosmique de la paix ressentie contraste avec la puérilité de ses quêtes peureuses, mais la sensation d’ordre dans le "go with the flow" contraste avec sa pollution astrale habituelle.

    Edwige
    Se laisser porter par le mouvement de l’énergie, sans rétentions par les insécurités de l'ego, ramène l'équilibre dans les corps subtils qui ensuite redonnent vigueur au corps physique de la tête aux pieds.

  • #11

    Edwige (vendredi, 06 septembre 2019 10:27)

    *11 Bernard
    "Dans le fond, tu apprends à travailler avec le temps imposé. Tu réalises qu’il est nécessaire. La maladie par exemple t’amène à désémotiver les événements. La maladie t’amène à développer une conscience mentale go with the flow et à réaliser qu’il y a là-dedans un grand principe de régénération dans l’invisible qui passe par tous les plans en partant des plans les plus élevés jusqu’à ta personnalité".

    Josée
    Le temps nous pèse lorsqu’il est question de douleur ou de perte de qualité de vie ou de risque de mourir. Ces défis nous appellent à nous plaindre. Mais lorsque l’ego a la volonté de se garder de se plaindre, lorsqu’il choisit de prendre les événements en cours de réalisation, aussi pénible soit le temps où ils ont lieu, alors il ouvre la colonne du rayon qui traverse tous les plans de la création, de la source jusqu’à la personnalité multidimensionnelle en crise. Par la suite il constatera que sa personnalité s’est faite régénérer par cette colonne de lumière invisible.

    Edwige
    Le temps imposé à l'ego est celui de la programmation à laquelle il n'échappe pas. Sa conscientisation qui doit passer par la maladie, (portant en elle le germe de la guérison du corps émotif), a commencé dans les plans subtils de sa matérialité. Son but ultime est de le rendre neutre face aux évènements dans sa vie, c'est un grand pas en avant vers un changement de personnalité ultra egotique.

  • #12

    Josée (vendredi, 06 septembre 2019 10:28)

    *12 Bernard
    "L’homme a la capacité de pénétrer son champ de conscience en relation avec un temps. Il faut contrôler ce qu’on sait. On peut pas contrôler la pensée dans le sens d’arrêter de penser mais on peut arrêter de s’émotiver. Ça ça veut dire commencer à soutenir notre pensée dans son mouvement".

    Josée
    Cesser de s’émotiver veut dire contenir l’énergie de la forme présentée par la pensée à un moment donné. On peut pour chaque moment donné comparer la volatilité de la forme présentée à ce moment et la certitude qu’on a de ce qu’on sait.

    Edwige
    Aider nos pensées dans le temps de leurs mouvements dans le champs de notre conscience, revient à contrôler et contenir notre savoir dans l'absence d'interférence émotionnelle.

  • #13

    Edwige (vendredi, 06 septembre 2019 20:53)

    *13 Bernard
    "Pourquoi on s’émotive ? Parce qu’on n’a pas la capacité de soutenir la pensée dans tous ses mouvements subtils, dans tout le jeu de son feu qui n’appartient pas à l’ego".

    Josée
    Il faut soutenir le droit absolu de la pensée de se présenter comme elle le fait, sans y attacher l’ego friand d’associativité.

    Edwige
    L'ego qui ne maitrise pas le feu qui le travaille de l'intérieur aura du mal également à maitriser le flot des pensées qui l'assaille et le rend maladivement émotif.

  • #14

    Josée (vendredi, 06 septembre 2019 20:54)

    *14 Bernard
    "Pour arrêter les états d’âme à tout casser, pour avoir la paix, pour être bien dans sa peau, pour développer une conscience mentale go with the flow, il faut tout le temps se protéger de l’occulte, faut devenir un char d’assaut humain (a human tank) par rapport à l’occulte. C’est comme ça que l’homme va pouvoir se créer par lui-même".

    Josée
    Il ne faut s’associer à rien de ce qui se présente à notre psyché. Notre réalité, notre identité, ne prend sa source que dans cette dissociation volontaire. Ferme-toi comme un œuf au milieu de l’occulte, tu te créeras à partir de toi-même.

    Edwige
    L'homme ou la femme, qui durant sa vie entière s'est construit tout(e) seul(e)) une carapace d'acier, mentale et physique, aura une armure idéale pour se protéger des forces occultes qui induisent des états d’âme mortifères, pour développer une conscience mentale continue, pour être bien dans ses souliers vs avoir la paix.

  • #15

    Edwige (vendredi, 06 septembre 2019 20:55)

    *15 Bernard
    "Quand tu travailles à temps plein à te protéger, ta conscience ne t’appartient plus, tu es libre, tu es mental, il y a juste ta paix qui compte. Quand tu comprends qu’il y a juste ta paix qui compte, il n’y a plus d’ambiguïté. Quand la seule affaire importante, c’est pour toi d’être libre, tu es rendu très proche de ta propre énergie".

    Josée
    Quand tous les hommes vivront de paix, il n’y aura plus de contradiction à concilier entre nos valeurs, de déchirement à sublimer en changeant nos valeurs, de palmarès à sélectionner pour établir les vraies valeurs ni de jugement à poser par rapport à telle ou telle valeur.

    Edwige
    Quand le seul but est de se libérer du joug de toutes les dominations ambiantes et de proximités, quand on atteint ce but seule est importante la paix durable de l'ego conscient qui vibre à la lumière de son jumeau éthérique.

  • #16

    Josée (vendredi, 06 septembre 2019 20:57)

    *16 Bernard
    "Quand tu es proche de ton taux vibratoire, tu lâches prise au niveau du temps, tu dépasses tes limites sur le spot, tu déconstruis la performance et toutes les demandes de ton ego".

    Josée
    Quand tu déconstruis la performance de ton ego, tu déconstruis la performance du temps. Rendu là, tu as mérité la paix à force de faire la guerre. Tu as été jusqu’au bout de cet aguerrissement pratiqué contre les canailleries de la canalisation ancienne.

    Edwige
    Plus le feu augmente la vibration des corps subtils moins le temps à d'influence sur leurs oscillations permanentes, moins l'ego à de désirs de performances plus il se contente de chaque nanoseconde de son temps présent = plus il à de chance de cesser ses tergiversations mentales et d'obtenir la paix de l'esprit.

  • #17

    Edwige (vendredi, 06 septembre 2019 20:58)

    *17 Bernard
    "Un mot d’eux-autres concernant le go with the flow : votre conscience est réellement sous votre contrôle dans la mesure où vous pouvez la mettre sous notre contrôle. Tout est dans la vibration".

    Josée
    Voilà qui résume notre part du contrat : nous ôter les pieds du chantier.

    Edwige
    Pour pouvoir contrôler le flot de notre conscience il faut être conscient de n'être pas tout seul dans les vagues et la vibration du flot.

  • #18

    Josée (vendredi, 06 septembre 2019 20:59)

    *18 Bernard
    "Tu viens que tu réalises que, dès que tu n’es pas en train de soutenir, de façon extrêmement volontaire, le plein contrôle de ta vibration, tu te laisses astraliser"

    Josée
    L’ego gagne en transparence en focalisant sur son senti vibratoire et en en monitorant la pureté : toute sa passivité fout le camp et la psyché devient abruptement alerte de son moindre retour.

    Edwige
    Vivre dans l'instant présent contribue à affermir sa volonté consciente de contrôler la vibration pour ne pas se laisser embarquer par sa conscience astrale ou l'astralité de la conscience d'autrui.

  • #19

    Edwige (vendredi, 06 septembre 2019 21:00)

    *19 Bernard
    "Il y a toujours un niveau d’intelligence plus perfectionné qu’un autre, il y a toujours un espace qui empêche de sentir la vibration. Cet espace c’est : l’ego".

    Josée
    Bernard veut avertir de l’obstination de l’ego à s’interposer entre l’être et sa source.

    Edwige
    L'ego dans ses résistances, qui garde ses anciens attributs par insécurité, ne peut sentir la vibration de la source qui lui enlèverait les illusions de ses insécurités.

  • #20

    Josée (vendredi, 06 septembre 2019 21:02)

    *20 Bernard
    Les hommes vont communiquer avec le plan mental plus de façon télépathique, pour les femmes, communiquer avec le plan mental se passe plus de manière vibratoire".

    Josée
    Ceci confirme que je suis une femme. (Vive l’appartenance. Mais l’appartenance, ça cloisonne aussi la science de la vie à la gang qu’on peut observer "de l’intérieur".)

    Edwige
    La femme, intuitive par essence, avait déjà une relation télépathique avec les plans. Son discernement change sa communication avec eux qui rend leur relation vibratoire.
    Les hommes communiquent avec le plan mental télépathiquement depuis des éons, ça deviendra plus vibratoire quand ils n'auront plus le complexe messianique ou le besoin de domination avec leur ego surévalué.