L'influence - Le subconscient - La confusion - La mémoire astralisée

L’influence, c’est la manipulation du territoire psychique de l’Homme, c’est la manipulation de sa conscience puis c’est ça qui crée l’insulation (isolation) de l’ego contre sa source, contre sa lumière, contre la relation étroite entre son esprit, son âme puis son ego.


BDM: "D'autres personnes continueront ce travail de développement pour comprendre réellement les mécanismes occultes de la conscience. Ce sera important pour l’homme de pouvoir, en tant qu’ego, se référer à cette science-là pour comprendre sa relation avec sa source, donc avec les forces voilées qui font partie de sa supraconscience, afin de se protéger sur la terre et de vivre une vie de plus en plus agréable".


AVANT-PROPOS

 "Être sur le chemin de l’évolution c’est mener une étude" 

BdM PE-028

Ces FOCUS sont des espaces réservés aux échanges d'idées pour faire évoluer l'instruction "descendue" par BDM de façon créative, collaborative et générative. Prière de ne pas déformer, ni plagier, les transcriptions originales de l'œuvre de Bernard de Montréal proposées pour étude, dont la seule référence est l'audio qui l'accompagne. Un résumé personnel, des citations et/ou des liens sont admis pour initier ces échanges. Vous pouvez proposer un thème, un sujet qui sera mis en ligne après vérification. Aucune inscription ni abonnement n'est requis, l'anonymat est garanti.

** Polémiques stériles et énergivores, non-respect de la parole de l'autre, critiques malveillantes, tribune spirituelle pour ego surdimensionné… iront directement dans la corbeille.


Télécharger
37 La lumière de l.pdf
Document Adobe Acrobat 353.6 KB


 

l'influence

Le plus grand problème que je vois pour l’humanité dans toutes les races aujourd’hui, c’est le problème de l’influence.

 

Parce que l’influence, c’est la manipulation du territoire psychique de l’Homme, c’est la manipulation de sa conscience puis c’est ça qui crée l’insulation (isolation) de l’ego contre sa source, contre sa lumière, contre la relation étroite entre son esprit, son âme puis son ego.

 

DM : vous avez identifié qu’il y avait des sources d’influence extérieure, des sources d’influence intérieure. Les sources d’influence intérieure, on a dit qu’il y avait un jeu d’astral d’entités qui pouvaient le jouer. Ce n’est pas très évident pour certaines personnes que les influences extérieures sont plus faciles à traiter

 

Est-ce qu’en traitant avec des influences extérieures, en les identifiant par contre avec des formes, avec des individus, est-ce qu’en traitant avec les gens directement, on a des chances, une fois qu’on est habile là-dedans, à être capable de traiter avec l’intérieur après, ou s’il faut aller avant dans l’intérieur pour traiter avec l’extérieur ? 

 

BdM : il faut que ça commence à l’intérieur, il faut que tu aies un certain centre de gravité, il n’y a pas besoin d’être parfaitement développé mais il faut avoir un certain centre de gravité intérieur pour pouvoir se libérer ou ne pas être trop magnétisé par les influences extérieures. Il faut avoir un certain centre de gravité, il faut avoir une certaine maturité. 

 

DM : Donc une personne ne peut pas développer une habilité à se défendre des influences extérieures puis après ça en venir à son intérieur ? 

 

BdM : les influences extérieures sont trop intéressantes, tandis que si l’Homme a un centre de gravité, puis ça, ça dépend de son éducation, ça dépend de beaucoup de facteurs, mais si l’Homme a un centre de gravité intérieur, ça prend une certaine force intérieure.

 

Si l’individu a une certaine force intérieure, il est capable de commencer à développer une objectivité par rapport à l’extérieur.

 

Mais le développement intérieur de ses centres de gravité est en fonction de sa capacité de ne pas être influençable psychiquement, parce que ça se fait tout à l’intérieur, ça part tout de l’intérieur, puis éventuellement ça se rapporte à l’extérieur.

 

Mais si l’Homme n’est pas capable intérieurement de sentir sa centricité ou d’être capable de supporter son individualité intégrale ou plus ou moins intégrale, à ce moment-là c’est difficile.

 

Surtout dans un monde comme aujourd’hui où les influences extérieures sont très subtiles. 


Le subconscient

Le problème avec la psychologie humaine aujourd’hui dans le monde, c’est qu’on pense que la psychologie de l’Homme est seulement sur un niveau, même si on dit qu’il y a un subconscient, ainsi de suite. 

 

On ne sait pas qu’est-ce que ça veut dire le subconscient ! 

 

Les psychologues ont développé le concept du subconscient parce qu’ils ont réalisé qu’il y a des stratums de conscience qui échappent à l’investigation égoïque, psychologique, rationnelle. 

 

Par contre la mécanique psychique du subconscient, les lois du subconscient, la définition occulte du subconscient, ça n’a jamais été fait. 

 

C’est simplement un constat psychologique par rapport à une symbolique, par rapport à des rêves et ainsi de suite. 

 

Mais les lois fondamentales psychiques du subconscient n’ont jamais été réellement écrites, codifiées dans la psychologie humaine, de sorte qu’on n’a pas réellement conscience intégrale de deux plans parallèles qui coexistent simultanément dans notre conscience.

 

On sait qu’on a un plan psychologique, on sait qu’on a de la mémoire, on sait qu’on fonctionne d’une façon rationnelle, qu’on essaie de fonctionner d’une façon rationnelle, par contre on ne réalise pas que ce qu’on appelle, nous, le subconscient, c’est réellement un territoire psychique où des entités, des forces psychiques, sont capables de travailler contre l’Homme en utilisant son plan psychologique pour défaire constamment l’harmonie de son mental.

 

C’est pour ça qu’on connait la confusion 


La confusion

Daniel Ménard (DM) :“La lumière de l’Esprit”. Dépister une lucidité, une clairvoyance dans les évènements, on dit souvent : “Faire lumière sur une situation ou un cas”. Les gens qui ont à traiter avec une mémoire ou avec un passé quelconque, qui sont confus, qui vivent une forme quelconque de confusion, quel est pour eux le moyen ou la situation dans laquelle ils peuvent se permettre de voir un pré de lumière, une dynamique de lucidité à la base ? 

 

Un être confus, comment peut-il commencer à voir clair dans une situation de vie qui est naturellement confuse - ou qui est occasionnée par d’autres individus autour de lui - et qui lui génère une forme quelconque de confusion ?

 

Bernard de Montréal (BdM) : Le problème foncier de l’Homme, c’est l’influence, l’Homme se laisse toujours influencer par l’extérieur ou par l’intérieur. 

 

L’influence extérieure est moins grave parce que elle permet à l’individu de se réajuster. Il y a des paramètres, il peut parler à quelqu’un, il peut demander conseil à quelqu’un d’autre, ainsi de suite, sur son expérience. 

 

Mais quand une personne est rendue à se laisser influencer intérieurement, il n’y a plus de point de référence. 

 

Parce que le système psychologique et le système psychique intérieur sont basés sur deux voies différentes. 

 

- Quand tu es influencé intérieurement, tu es influencé par ta mémoire, tu es influencé par des notions qui font partie du mémoriel.

 

Si l’Homme est influencé au niveau psychique, il n’est pas nécessairement influencé par la mémoire mais la mémoire va être utilisée dans l’influence. il va être influencé par la voie intérieure, puis ça prend un certain temps avant que d'en arriver à se libérer de l’influence psychique. 

 

Si l’Homme n’était pas influencé psychiquement, ça serait plus facile pour lui d’avoir accès à sa lumière, parce que l’Homme pour lui-même recherche toujours son bien- être. 

 

S’il est influencé psychiquement, s’il ne connaît pas les lois occultes du mental les idées les pensées qui lui viennent, il a l’impression que ces pensées-là viennent de lui, puis elles viennent des plans.

 

l’Homme est un être psychologique, il n’est pas rentré encore solidement dans ce que je pourrais appeler l’évolution psychique de l’être, dans l’évolution psychologique de l’être. 

 

l’Homme en tant qu’ego n’a pas atteint un point de conscience suffisamment développé pour qu’il sente qu’il est centrique, pour qu’il ait la sensation forte, solide, que quand il pense, il pense à partir de lui, par rapport à lui, pour lui, tout en respectant les valeurs sociales, les valeurs de ce qui est autour, les valeurs des autres personnes dans son entourage.

 

Pour que l’Homme en arrive à pouvoir penser et savoir qu’il pense à partir de son centre, autrement dit qu’il entre dans une évolution psychique, il faut que sa psychologie humaine, sa mémoire s’altère.

 

Mais elle ne peut pas s’altérer, la mémoire, par elle-même, il faut qu’elle s’altère par rapport à une perception de la dissonance qui existe entre des forces psychiques subliminales qui agissent sur sa psyché, puis qui se servent de sa mémoire pour le garder toujours dans une sorte de confusion, dans une sorte d’inconscience. 

 

il y a une couche de conscience dans l’Homme qui est anti-vie ou anti-HommePour que l’Homme en arrive à réaliser ce différentiel-là entre le plan psychologique de sa conscience, où le mémoriel est actif, et le pan psychique de sa conscience qui utilise le mémoriel contre lui, ça prend un certain temps, ça prend une science, ça prend des notions.

 

Il faut que ce matériel-là soit connu, qu’il fasse partie de la nouvelle psychologie humaine, c’est pour ça que l’être humain vit beaucoup de confusion. 

 

Une fois que tu deviens conscient du processus de confusion ou de la mécanique de la confusion, c’est pas long que tu vois à travers les influences psychiques sur le plan psychologique.

 

Tu vois comment des forces psychiques, des forces astrales, utilisent ton mémoriel, utilisent tes émotions contre ta personne. 

 

Puis là, tu commences à développer un centre, puis tu en arrives finalement à pouvoir penser à partir de toi-même, et la confusion un jour ça cesse, tu n’en as plus de confusion. 

 

La confusion dans la vie de l’Homme, elle vient toujours par rapport à des évènements.

 

La confusion, elle est le résultat du choc créé par les évènements dans le monde, dans notre vie intime, dans notre vie de travail, par rapport au mémoriel intérieur.

 

L’Homme en soi, tout seul où il ne vivrait pas de chocs évènementiels sur sa conscience, il ne connaîtrait pas de confusion.

 

DM : Même avec sa mémoire ?

 

BdM : Même avec sa mémoire, d’ailleurs sa mémoire serait très très réduite parce qu’il vivrait dans un environnement qui serait coupé du monde extérieur.

 

Mais dans le monde où l’on vit, ce qui crée la confusion, c’est le choc que créent les évènements sur notre mémoire, sur notre mental. 

 

C’est là que les entités psychiques entrent en jeu, utilisent notre mémoire par rapport aux évènements, et là, commencent à colorer ça. c’est ça qui crée la confusion. 

 

Ce n’est pas l’Homme qui se contusionne lui-même, c’est que l’Homme vit la confusion par rapport aux évènements qui créent des chocs sur sa mémoire, sur sa conscience, ça, c’est repris par les plans psychiques. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0