L'écriture automatique


Edwige

Pour être authentique, transparente et vibratoire l’écriture automatique est conduite sans affect par l’énergie de la pensée des doigts au crayon, au clavier ou autre médiateur de créativité. Être conscient de l’existence d’intelligences supérieures établit un contact télépathique programmé. Le dialogue à double sens sera génératif. La barre d’exigences de qualités mentales eténergétiques est placée à son maximum pour contrer la route aux parasites de la conscience.

L’entrée au savoir canalisé exige lucidité et discernement afin que la science du mental, cette nouvelle approche de la psychologie humaine, devienne une réelle étude scientifique. L’équilibrage du taux vibratoire des corps subtils favorise une écriture automatique créative sans la participation de l’ego, ni de l’astral, la communication avec ces plans ajuste cetéquilibrage.

Communiquer avec les plans est un dur exercice qui demande un sacré équilibre et centrage intérieur pour encaisser les coups et voir à quel point on est rendu libre de tous conditionnements…L’expérience, la ténacité, la volonté contribuent à faire de ”l’énergie émotive et créatrice” une science exacte pour les temps futurs.

L’écriture automatique laisse une amplitude de contrôle de l’énergie descendante qui permet d’être au gouvernail de la relation sans laisser les intelligences prendre le gouvernail de notre propre conscience. Cette communication si particulière exige une parfaite attention à ses corps physique et subtils afin de maintenir un taux vibratoire suffisant. Ce taux vibratoire élevé empêche l’intrusion de l’ego et de l’astral, la communication assidue avec ces plans augmente et entretien cet équilibre vibratoire.

L’énergie astrale a de tout temps contrôlé nos faits et gestes, créatifs ou non.
L’énergie mentale durant l’évolution sera l’unique moteur qui propulsera notre créativité par l’écriture, ou tout autre support créatif, pour nous sortir de l’ignorance de notre passéinvolutif. Être capable d’écrire automatiquement exige discernement et contrôle de la vibration dans ce qui est descendu.

Ce dialogue télépathique est un réel exercice d’entraînement au maniement de mots exacts jusqu’à la perfection de l’utilisation de l’énergie communicante. En effet pour ne pas devenir un simple instrument exploité et manipulé par l’invisible, l’information descendue doit être avisée, discernée et contrôlée dans son architecture avec la sensibilitéaccrue de nos corps subtils et de notre mental supérieur.

Nos différences humaines sont la richesse même qui amène une diversité d’informations qui se complètent, se croisent et se recoupent de diverses manières, car personne ne peut accéder à la totalitédes informations existantes dans la grande bibliothèque cosmique. Permettre au lecteur d’accéder à une information descendue télépathiquement, non existante dans la mémoire, nécessite d’être juge, partie et auteur de ce qu’on écrit, ça reflète la personne dans sonauthenticité et non la personnalité de son égo.

Le contact avec sa source doit être équitable, génératif et respectueux de la vibration qui descend dans le mental réceptif. Respecter la vibration permet d’adapter l’information avec discernement et intelligence pour au besoin la corriger, l’ajuster, la désastraliser avant de la coucher sur papier. Aujourd’hui la curiosité n’est plus de mise, les réponses arrivent sans questionnements. Quand on est parfaitement aligné à sa source les réponses coulent en abondance.

Coucher lucidement sur papier ce qui descend vibratoirement dans notre mental supérieur favorise l’entrainement à se protéger de la subjectivité egoïque et des parasitages astraux spiritualisant. Defait il est évident que notre participation créative à la structuration de la connaissance rend notre conscience vivante. Créer des réponses nécessite de ”concrétiser sur papier” une information qui descend vibratoirement par contact télépathique avec sa source.

Sans la capacité de contrôler et maîtriser vibratoirement l’énergie contenue dans l’information on crée une faille dans le canal. Dans cette faille vont s’engouffrer d’anciens humains qui ont vécussous le joug astralo-spirituel de leur période involutive. Une structure mentale et vibratoire centrée et équilibrée permet de voir clairement et lucidement quand on écrit la frontière entre le réel et le subjectif de l’ego astralisé.

Un être humain dans un parfait équilibre des 3 cerveaux, dans son autorité et la maitrise de son cerveau éthérique est à égalité, à tous les niveaux, avec sa source d’informations. La différence entre l’humain incarné, qui descend une information ”réelle” acheminée par sa source, c’est que sa source dans l’éther n’a pas l’outils corporel pour évaluer l’exactitude et la qualitéde l’information vibratoire qu’il a descendue, cette qualité étant inhérente à la vibration de l’humain terrestre.

Devenir créateur dans cette vie c'est donner une forme a son énergie émotive… Son seul but est de procurer un équilibre et de l'ancrer dans notre centre pour vivre au mieux notre expérience terrestre.

 

L'autre stade de "la volonté" est celle qui nous rendra créateur, non plus par les émotions mais par la matérialisation de nos besoins uniquement par la pensée de ces besoins... y compris celui de se déplacer, de se téléporter... ça c'est l'attribut du nouvel homme , du monde nouveau...

 

Attendre un quidam est encore vouloir se remettre spirituellement entre les mains d'autrui... alors que le pouvoir est en nous. Si nous ne sommes pas pressés et que nous ne mettons pas la charrue avant les bœufs, les choses arrivent en leur temps.

 

Nous devons d'abord focusser sur notre véhicule matériel qui ne peut recevoir plus de lumière qu'il n'en peut au risque de combustionner spontanément.

L'ego n'a pas suffisamment de volonté pour décider de mettre à exécution sa froideur ou sa chaleur, il devient neutre quand il est dans sa transparence au moment où il écrit.

 

Est-il réellement nécessaire de chercher à savoir avec qui on échange quand il s'agit, au début tout au moins, d'un entraînement de l'ego à une "canalisation télépathique" avec l'énergie de sa source. Il est comme un enfant qui apprend l'alphabet avant d'être capable d'aligner des lettres pour former des mots puis des phrases… L'instruction de Bernard "descendait" d'intelligences supérieures d'un plan cosmique dont il connaissait l'origine jupitérienne, sans nous en dire plus que nous avons besoin de savoir afin de ne pas subir l'influence de ces plans. Il existe des millions de plans habités, l'intelligence qui nous contacte le fait par la vibration qui correspond à la nôtre et par ce dont nous avons besoin de savoir selon nos capacités et potentiels énergétiques.

 

L'ego est en apprentissage, en nettoyage de tous les conditionnements et croyances.  Ceci a pour objectif d'alléger son fardeau mémoriel pour faire place à de l'énergie neuve créatrice indispensables aux échanges avec le plan mental pour développer l'apprentissage de la science de l’esprit.

 

Communiquer avec les plans est une capacité que nous avons tous, on peut être avancé en conscience mais ce n'est pas suffisant sans l'intelligence et la volonté… Ces deux attributs étant des alliés contre la fatigue, le discernement au milieu des deux maintient la vigilance contre toutes intrusions psychiques venant de l'ego ou de l'astral.

 

Utiliser de manière équilibrée ses capacités intuitives, de raisonnement et émotionnelles affute le discernement et la lucidité pour affronter tous les mirages dans une jungle remplie de mémoires et désertée par la lumière de la source.

 

La transmutation des énergies astrales dans les corps subtils augment le taux vibratoire de ceux-ci afin que l'ego, devenant de plus en plus transparent, canalise de l'informations sans artéfacts, ni parasites, ni engrammes, ni miasmes astraux.

 

L’écriture automatique astrale n'a jamais eu de but informationnel réel, elle a été le joujou des egos fatigués par ce type d'écriture et qui s'ennuie dans ce karma astral. Une programmation de l'ego à l'écriture automatique mentale se mettra en route spontanément, avec les aléas de l'apprentissage, mais avec une vibration qui plonge dans le bien-être énergétique et non dans le vampirisme astral.

 

L'échange télépathique est fait de vibrations sonores que l'ego transforme en mots dans son langage planétaire, quelle que soit sa langue maternelle… Lorsque l'habileté à la télépathisation se fait experte entre l'émetteur et le récepteur la frontière devient invisible car les deux fonctionnent en symbiose, tels des vases communicants, pour s'informer mutuellement par une relation  horizontale et non verticale.

 

L'exercice au maniement de mots justes, pour perfectionner l'habileté à l’utilisation de l’énergie communicante, est un travail créatif qu'on peaufine au quotidien sans relâche, tel un musicien qui travaille ses gammes pour jouer sa musique à la perfection.

 

Bernard s'est ajusté avec Intelligence pour adapter l'instruction des futurs hommes à la compréhension vibratoires des hommes actuels. Cette compréhension ne pouvant se faire que par une programmation et un agenda personnel en relation avec une expérience de vie permettant de faire caisse de résonnance interne avec la vibration de cette instruction pour le moins insolite à notre époque.

 

Chacun de nous vit par procuration les desseins de la source des sources…Défricher le canal sert à déspiritualiser l'ego conditionné astralement pour ne pas comprendre ceci. Comprendre ceci ôte les doutes qui nous font avancer dans l'expertise et la compréhension de ce qui est enfoui dans chacun des atomes du mental des cellules.

 

L'instantanéité de l'expression vient d'une communication en droite ligne sans aucune interférence entre soi et la source, ceci garanti la fiabilité de ce qui s'exprime.

 

Les personnes fascinées, fortement influencées par les plans spirituels subissent leur domination… En s'identifiant à ces intelligences leur égo vantard gonfle comme une baudruche… L'amour naïf qu'elles ont des plans et d'elles-mêmes les met en connexion avec une écriture astrale qui utilise la flatterie de l'écriture intellectuelle, poétique, philosophique, elles jouent avec l'esprit des mots, pour se croire intelligentes, et non avec la vibration intelligente de la lumière de l'esprit universel dans les mots. 

 

La créativité permet la matérialisation de la vibration de la source qui, par le biais de l'écriture télépathique et automatique mentale, permet une décente d'informations pour l'ego qui en a besoin pour comprendre sa fusion avec la source.

 

On est d'abord un partenaire de sa source avant de fusionner avec elle pour devenir elle.

 

Un être Intelligent est grand et puissant comparé à un être évolutif qui était petit en intelligence et pauvre en outils pour matérialiser des formes avec des vibrations.

 

L'échange propose une facette du réel parmi une multitudes d'autres réelles facettes… Tout dépend où on se place géographiquement par rapport à ces facettes qui proposent dans leurs axes un "point de vérité" appelé discernement et différent pour chacun.

 

L'entrée dans un processus fusionnel nous éloigne de plus en plus vite du monde mental inférieur de la mort pour nous rapprocher de plus en plus rapidement du monde mental supérieur en affinant, proportionnellement au contact avec soi-même, le discernement et la conscience vibratoire.

 

Le processus fusionnel perfectionne la levée du voile sur notre réelle identité. En entrant progressivement dans notre autorité intérieure le seul gouvernail qui surfe sur la frontière entre objectif et subjectif est le discernement dans toute sa lucidité. Tout est compris intérieurement par vibration, par osmose mentale, quand bien même le plan astral aurait un rôle à jouer pour affermir le discernement dans le sac animique, où sont rangés pêle-mêle mémoires et énergies de mémoires astrales en pleine transmutations lumineuses.

 

A l'époque où l'on subissait la vie psychologiquement nous étions trop aveugles et anesthésiés pour voir que la souffrance était vibratoire pour libérer le passage à la communication mentale avec sa source. Entrer réellement dans les circuits universels est possible sans les barrières du questionnement.

 

Est-ce que toutes les entités du plan mental reçoivent pareillement l’information ? Non. Car il en va des entités du plan mental comme des esprits ou des egos... Tous sont uniques, ont un parcours personnel a nul autre pareil, donc des sources d'informations qui peuvent s'exprimer différemment avec des contenus parfois incomplets ou inachevés selon le récepteur ou l'intermédiaire de l'information. De fait il et capital de sortir des magnétisations et fascination possibles, comme dans le passé avec la spiritualité. N'oublions pas que nous sommes toujours le maitre à bord dans le canal réceptif, quel que soit le savoir qui impressionne plus qu'il n'informe. Cette seconde présence a autant à appendre de nous que nous d'elle par la destruction des formes.