Évoluer pour soi-même d'abord


Évoluer pour soi-même d'abord

 

Évoluer non pas pour enseigner, pour justifier son existence ou pour se donner une identité… mais juste pour soi-même… c’est le B.a.-ba de l’enseignement du Bernard originel et non des clones produits par l’astral qui lui aussi se supramentalise…

C’est ce qui amène de la "concurrence et de l’adversité" qu’on n' aurait pas cru exister dans ce monde nouveau ou chez le "nouvel homme"… 

Finalement c’est comme dans la sphère spirituelle, le supramental peut devenir un formidable terreau pour des egos en voie de surdimensionnement, juste assez intelligent pour avoir flairé un autre créneau lucratif et/ou pour exercer leurs talents de magiciens de la conscience...

Se regarder chacun "aller" mais avec des  "aller/retour" dans l’échange respectueux et non masturbatoire, qui nous renvoie toujours à cette phrase magique:  "on peut pas être intelligent tout seul", on se voit "aller" mutuellement et non pas unilatéralement…

Comme en randonnée ou chacun tend la main à l’autre dans les passages ardus, sans chercher à lui enseigner comment respirer ni comment mettre un pied devant l’autre

Et pas non plus comme un enseignant qui, étant sûr qu’il sait, pontifie et assène son savoir en verrouillant les portes afin d’éluder tout rapport de force avec une intelligence divergente… qui n'est que crainte de l’opposition intelligente…

N’étant pas du sérail, donc pas infectée par le virus supramentalien, un regard transgressif me permet d’être à l’aise dans ce monde tout en restant détachée du formalisme ou de la forme imposée par certains egos dont le  "cou de girafe" s’est allongé artificiellement… Mais coupez les anneaux et le cou se brisera

Evoluer pour soi signifie se "recentrer en soi", éliminer toutes les croyances qui nous ont tourné vers les autres nous faisant nous oublier jusqu'a notre propre identité. Oublier l'idée aussi que ce qui nous convient convient aux autres...

Tout a l'extrême ce don de soi et autres abnégation a été néfastes à l'évolution humaine en générant des redevances et des contentieux...

Travailler pour soi, sur soi-même est la meilleure action que nous puissions faire pour les autres... Soyons le changement que nous souhaitons pour autrui...

Surtout dans cette nouvelle ère de changements supramentaliens ou la dichotomie va aussi bon train que dans le passé spirituel ou maîtres et gourou pointent déjà leurs livres et conférences à vendre... C'est combien le tarif d'entrée pour se conscientiser?

On se doit vigilance car on amène pas le cheval à la rivière s'il n'a pas soif...

 

On peut remarquer que certaines personnes, bien qu'elles se soient dans leur passé frottées par impuissance aux conditionnements religieux et/ou spirituels, ont pu échapper à cette longueur de désapprentissages à l'âge où elles ont pu dire stop. Le lien de domination a été rompu à tout jamais, même si, pour des raisons d'expérience d'âme, elles sont entrées dans une autre forme de domination: conjugale, professionnelle, sociale etc…

Ce sont ces dominations-là qui, arrivées à écœurement dans leur vie, font un jour bien comprendre les processus de manipulation par triangulation entre le haut et le bas…

C'est le point de départ de "l'évolution pour soi-même d'abord" qui rend éligible pour la catapulte hors de la civilisation endormie, afin d'en soutenir une nouvelle et consciente.

 

Nous avons des polarités à tendances dominatrices expérimentées dans l'inconscience pour expérimenter leur dépolarisation en conscience…

Cela peut passer par bien des expériences, situations, évènements, oppositions etc… de la gentillesse à la tolérance écœurante, de la générosité médiocre pour l'humanité, d'un emploi pour un ego en construction d'une personnalité, d'un hobby qui impressionne l'entourage, d'une affinité avec les hare krishna etc…

Tout ce qui touche à l'émotivité n'est qu'expériences d'âme par le truchement de l'ego personnalité, qui a son caractère et son tempérament bien trempés ou non, fabriqués par les expériences de son âme dominatrice…

L'âme a ses attributs propres, l'ego se fait imprimer des polarités par les entités astrales, pièces maîtresses de l'involution évolutive, jusqu’à ce que lui, l'esprit et le cerveau éthérique fusionnent avec elle pour matérialiser son double accompli.

BdM disait en gros que "la sagesse du cœur est un grand orgueil spirituel et la grande raison rationnelle un grand orgueil du mental, tous les deux font chier"…

Je suis pas loin de dire pareil et d'en faire mon affaire…

 

Entre la sagesse du cœur et la rationalité du mental c'est par l'équilibre des deux que l'on peut aller vers un nouvel avenir que celui de l'ère robotisée en fabrication à la chaîne qui fera encore plus chier…

 

Les manipulations à travers des formes, qui s'adaptent à cette nouvelle instruction supramentale, ne manquent pas de s'inviter à la table des festivités du buffet supramental.

Quand bien même il est présenté en plat de résistance de "ne croire en rien" qu'à soi-même.

Notre ego qui s'illumine de plus en plus de sa lumière rayonnante attire proportionnellement ceux qui cherchent encore celle qui n'est pas encore parvenue jusqu’à eux…

Développer son discernement permet de ne pas distribuer, comme des petits pains, l'énergie de son corps émotionnel, de son mental inférieur et de son cœur nouvellement ouvert.

Il transforme l'empathie ancienne en respect de lui-même comme celui d'autrui en véritable équilibriste de son évolution personnelle.

 

Rayonner… tout le monde rayonne par sa propre astralité …

Certains ont un rayonnement qui magnétise, d'autre un rayonnement qui agit comme un répulsif.

Ce qui me magnétise peut te révulser et vice versa.

On possède tous une vibration qui nous attire vers l'un ou l'autre mais si on dépolarise l'attraction et la répulsion on perçoit que chacun deux sont porteurs d'une énergie d'expériences et d'émotions qui va alimenter la tirelire de la fusion en chemin.

Le respect intégral c'est d'arriver à dépolariser ce qui est fort ou faible et de s'enrichir de l'énergie de chacun de ces deux attributs, qu'ils nous appartiennent ou non, mais toujours avec une neutralité mentale. Si l'émotionnel s'en mêle il y aura du goût ou dégoût qui empêche de "mieux voir" ce qu'il y a dans l'invisible de ces deux polarités…

 

L'ego, en se conscientisant, découvre avec effarement qu'il n'a jamais été le gouvernail dans sa propre vie, ne parlons pas de sa liberté ou des choix qu'il a pu faire…

Une interaction d'ego à ego dans l'involution est une expérience de l'âme, une interaction d'ego à ego dans l'évolution est un test ou examen de l'esprit qui jauge du niveau atteint dans les corps émotionnels… La nuance est colossale car l'évolution est exempte d'énergie astrale comme dans l'involution.

Tous les mécanismes de défenses sont amenés à être brisés pour que les barrières qui le sépare de son double éthérique s'effondrent et créent, par le système des vases communicants, une communication télépathique fluide et intelligente d'ego a ego ou d'ego a esprit.

 

Nos croyances, tout en ouvrant la voie royale au spiritualisme, a servit bien des repas énergétiques aux plans vampiriques qui ont rendu malades nos corps physiques et subtils…

L'ego, qui réalise objectivement l'arnaque contre son corps émotionnel, siphonné de vie en vie, apprend à se respecter en refusant le non-respect des plans et d'autrui pour lui.

Le processus de conscientisation nettoie en priorité tout ce qui a encrassé le corps astral, manipulations, illusions, attentes, menteuses en tous genres... La vibration de la parole créative de Bernard étant l'outil par excellence contre toute autre thérapie énergétique.

L'ego évolue ainsi à l'abri des intrus de tous acabits et dans l'isolement des cercles qui font grands bruits avec rien… Sa force lui vient d'encaisser tout cela dans sa plus grande solitude…

 

Durant des millénaire nous avons évolués pour le collectif tout en soutirant des bénéfices personnels pour notre propre évolution lente et laborieuse…

Maintenant que nous avons conscience de n'évoluer que pour nous même nous savons que cette évolution individuelle impacte peu ou prou notre environnement immédiat et plus élargie au besoin…

Nous dépensons évidemment encore de l'énergie pour parfaire ce besoin évolutif mais en sachant que notre besace, notre réserve énergétique se vide moins rapidement qu'auparavant dans l'involution, d'autant plus quand on se ressource au quotidien ressourçant dans la nature qui abonde d'énergies réparatrices des corps physique et subtils.

La mutation des corps éthérique et physique s'opère par la montée en taux vibratoire qui les amène à changer de mode opératoire à tous les niveau diurnes et nocturnes, impactant durablement et sans retour en arrière sa façon de s'alimenter, de dormir, sa sensibilité, ses seuils de tolérance psychique aux agressions extérieure, sa façon d'aborder la psychologie de l'ego et son lien avec l'univers, etc…

Dans le contrôle de sa destinée il y a toujours en arrière-plan le discernement qui, contre vent et marées, lui indique toujours là où il doit être et aller en ne comptant que sur lui-même, sur sa volonté et son intelligence doublée de celle de son esprit …

 

Les habitudes se sont transformées en réflexes et en mécanismes automatiques ne laissant place à aucune action réfléchie.

Il me semble que l'époque de l'involution n'est pas synonyme de non-évolution. Au contraire de vies en vies nous évoluons par notre caractère et notre tempérament, même si vu de loin ça n'est pas toujours probant.

C'est cette évolution progressive et laborieuse qui nous rend apte à entrer en processus de fusion qui, lui, sera encore plus long selon ce qui reste à changer…

L'esprit se chargera de nous exposer à nos failles par des tests et contre-tests mais en s'ajustant à lui avec intelligence et volonté nous pénétrons plus loin dans la conscience de nous-même et celle de notre double en voie d'accouchement.

En fait tout est déjà connu dans l'occulte sauf de nous…

Chaque test qui provoque une réaction est fait pour nous faire connaître ce que nous ne savons pas… en le découvrant on met le doigt sur ce que nous avons à changer, ce qu'il reste à changer ou ce qui a déjà changé en nous …

C'est une belle invitation au changement, encore faut-il ne pas égarer son carton d'invitation…

 

Tout est déjà connu dans l'occulte sauf de nous… les aléas formateurs, les souris et les trous dans le sac à dos, les gaspillages en tous genres... même les contentements divers...

Nos réactions nous font re-connaître ce que nous ne savons pas… elles mettent l'accent sur ce que nous avons à changer, ce qu'il reste à changer ou ce qui a déjà changé en nous …

Je ne me dirais pas contente de rien puisque la montagne me remplit de tout… le retour au plancher des vaches avec des personnes qui vivent dans leur théâtre dramatique renforce mon individualité… Ce qui a changé c'est que leur impact est de plus en plus léger car ils pénètrent de moins en moins ma carapace astrale renforcie par les énergies de la nature.

 

Quoi que nous fassions, pour détendre notre esprit ou le faire travailler, le lien télépathique définitivement établi avec lui ne peut être jamais rompu.

Devenir conscient c'est faire la distinction entre le test et le sillon qui persiste après la réflexion.

Nous avons juste à garder le contrôle de l'ouverture ou de la fermeture du courant qui nous ouvre ou nous ferme à cette énergie, nous n'avons pas besoin d'y être connectés H24, mais seulement selon nos désirs ou nos besoins, pas l'inverse…

L'ego matériel doit comprendre que ses réactions astrales sont encore de sa propre volonté egotique de ne pas vouloir lâcher prise au lieu d'intelligemment laisser le contrôle à son double ego éthérique.

Cet ego-là qui n'est que vibration de la source, qui ne vibre jamais à l'astral mais canalise les réactions émotives de son ego matériel. Ce double éthérique qui lui fait comprendre l'utilité de sa programmation évolutive, en lui rappelant sans cesse que sa vie est à vivre sans jugement.

S'il juge une énergie vibratoire qui n'appartient pas à lui mais à sa source il prend le risque de rester prisonnier de mains sataniques qui manœuvrent et phagocytent les ondes lucifériennes.

 

Le jugement peut accompagner une critique objective et vibratoire de l'esprit, il peut aussi être issu de tergiversations mentalo-astrales sans intérêt de l'ego inconscient.