Le droit à la télépathie

 EN COURS...

"Être sur le chemin de l’évolution c’est mener une étude" BDM PE-028 

BDM: "D'autres personnes continueront ce travail de développement pour comprendre réellement les mécanismes occultes de la conscience. Ce sera important pour l’homme de pouvoir, en tant qu’ego, se référer à cette science-là pour comprendre sa relation avec sa source, donc avec les forces voilées qui font partie de sa supraconscience, afin de se protéger sur la terre et de vivre une vie de plus en plus agréable".


  • Ces FOCUS sont des espaces réservés aux échanges d'idées pour faire évoluer l'instruction "descendue" par BDM de façon créative, collaborative et générative. Prière de ne pas déformer, ni plagier, les transcriptions originales de l'œuvre de Bernard de Montréal proposées pour étude, la seule référence est l'audio qui l'accompagne. Un résumé personnel, des citations et/ou des liens sont admis pour initier ces échanges. Aucune inscription ni abonnement n'est requis, l'anonymat est garanti. ** Polémiques stériles et énergivores, non-respect de la parole de l'autre, critiques malveillantes, tribune spirituelle pour ego surdimensionné… iront directement dans la corbeille.

Extraits de "Le droit à la télépathie" dans PE 24 proposé par Edwige. Ils sont prétextes à échanges avec BDM, avec sa source et à leurs prolongements génératifs sur Focus.

MP3 a écouter sur bdm.place

Télécharger
PE 24 Le droit à la télépathie .pdf
Document Adobe Acrobat 236.4 KB


1- Dans l’expérience humaine, quand on parle avec quelqu’un on développe des choses, il y a de l’échange qui se développe puis il y a des prises de conscience qui se font. Au niveau cosmique c’est la même chose, dans l’évolution, l’Homme sera en communication télépathique avec le plan mental. Le fait de parler avec une intelligence de façon objective, ça ouvre instantanément des plans de conscience, jusqu’à quel point l’Homme va pouvoir le faire?, ça, ça dépend de sa propre conscience individuelle.

 

2- Si l’Homme s’exerçait à intervenir par télépathie tout le temps sur le plan mental, éventuellement son ego s’ajusterait, sa vibration s’ajusterait et éventuellement l’Homme découvrirait qu’il a en lui énormément de réponses. 

 

3- La science elle est vaste et la science n’appartient pas simplement à un individu. La science intégrale fait partie du mouvement de la lumière à travers l’Homme, elle fait partie de l’homme, il n’est pas habitué à constater en lui-même qu’il a accès à cette science-là parce que la mémoire de sa race est trop forte.

 

4- Un ego qui veut tout savoir, là vous allez faire de l’anxiété. Vouloir tout savoir, ça, ça fait partie du corps de désir, c’est une perte de temps, pouvoir accéder à tout quand vous avez besoin, là ça vaut la peine, pouvoir accéder à ce que je veux savoir, ça c’est mon droit. 

 

5- La dualité qui vous habite, ça fait partie de la réflexion de votre conscience mentale. La conscience mentale c’est une conscience réfléchie. Puisque vous pensez, vous êtes obligé de réfléchir constamment sur ce que vous savez etvous ne pouvez pas comprendre ce que vous savez. Comprendre ce qu’on sait implique automatiquement ne pas pouvoir réfléchir dessus. Si je réfléchissais, je serais automatiquement habité par la polarité de ma conscience mentale et automatiquement je voudrais saisir les deux aspects de ce que je sais, c’est-à-dire ce que je pense que je sais, puis ce que je voudrais être sûr de ce que je sais. je serais automatiquement victime du phénomène de la vérité puis du mensonge, il faut réellement comprendre que la vérité, c’est l’envers du mensonge. 

 

6- Une fois que l’Homme va être en conscience mentale, que l’Homme va être en conscience intégrale, que l’Homme va avoir un mental unifié, il ne sera plus intéressé à la vérité, quand on n’est plus intéressé à la vérité, on n’est plus intéressé à savoir, parce qu’on a accès à ce qu’on a besoin de savoir pour le travail qu’on a à faire. Un Homme qui sait quoi que ce soit, ce n’est pas pour lui qu’il sait, c’est pour son travail. Je peux très bien vous dire quelque chose dans un temps, puis dans un autre temps, le défaire, pour aller plus loin dans la recherche du mystère, c’est-à-dire dans l’effondrement du mensonge. 

 

7- Au début c’est normal de souffrir de savoir, parce qu’au début, on n’est pas capable en tant qu’ego de contenir le mouvement de l’énergie qui est perpétuel. Quand vous serez bien exercé à contenir votre savoir, tout le temps, 24 heures par jour dans n’importe quelle expérience, éventuellement ça ne vous dérangera plus, puis à ce moment-là, le savoir ça fera partie intégrale de votre conscience, habituez-vous à savoir. 

 

8- Quand la vibration va se développer, puis elle va se développer, que la conscience va grandir, c’est comme si vous allez être toujours en conscience par rapport à ces plans-là, par rapport à votre ajusteur de pensée, par rapport à la vibration, à ce moment-là, ça n’arrête plus, ça fait partie de ta vie, ça fait partie de ton êtreté, ta réalité.

 

9- Quand vous commencez à savoir, vous ne pouvez pas reculer en arrière, ça grandit puis ça grandit, seulement ça se raffine puis ça s’ajuste puis ça s’ajuste, puis ça s’ajuste. c’est quand on commence à savoir qu’on sait, puis qu’on sait qu’on sait, puis qu’on est sûr qu’on sait, qu’on a la certitude de savoir, qu’on commence à être bien dans notre peau. À ce moment-là on est moins intéressé à des questions mais on est capable de les formuler pour simplement étendre le savoir puis le développer. Quand vous serez réellement établi dans votre savoir, vous ferez comme moi, puis vous direz comme moi, que ça n’a pas d’allure de ne pas savoir. 

 

10- Quelle est l’importance de la conscience supramentale sur Terre ? Il n’y en a pas d’importance, ce qui est important c’est la psychologie qui est en arrière. La conscience supramentale, ça va être simplement le résultat de cette psychologie extraordinaire que l’Homme va développer lorsqu’il va prendre conscience qu’il est à la fois âme et esprit. On vit bien plus comme si on était des âmes que des esprits ! Est-ce que vous avez tendance à vous mettre sous la vibration d’un autre?en tant qu’âme, on est prêt à se mettre sous la vibration d’un autre ou d’un système alors qu’en tant qu’esprit, on n’est pas capable ! 

 

11- Est-ce que vous avez tendance aussitôt que vous êtes en opposition avec un autre ordre d’autorité ou d’idée vous vous mettez en vibration? Si vous dites : ça me met en vibration, vous êtes en mouvement vers le développement de votre esprit ou d’intégration de votre esprit avec votre âme ! ça fait partie du processus d’unification, de fusion. C’est là que la vie commence à être intéressante, c’est là que la conscience commence à être intégrale, c’est là que l’Homme commence à être réel. C’est là que l’Homme se sépare de sa nature animale et commence à rentrer dans sa nature systémique ou cosmique. La vie commence à être intéressante, en tant que science ! Elle est très intéressante, parce que là, elle est ouverte à TOUT ! Puis tout est compréhensible, tout se comprend.

12- Parler avec l’invisible, ce n’est pas précis, parce qu’une fois que vous allez commencer ça, ça s’ouvre puis ça s’ouvre puis ça s’ouvre. Quand vous êtes en communication intérieure, apprenez à ne pas croire. Si vous êtes capable de comprendre ça une fois pour toutes, c’est correct, sinon ils vont vous charrier, ils vont vous charrier ! Faites la communication mais protégez-vous tout le temps. Si vous ne croyez pas, vous n’aurez jamais de problème avec personne, que ça soit de l’astral, le mental. 

 

13- Ça va vous permettre en tant qu’ego de vous habituer à des notions plus vastes, à un champ de conscience plus vaste, ainsi de suite. Votre conscience va s’ouvrir puis s’ouvrir. Puis ça va vous amener graduellement à être plus confiant en ce que vous savez. Puis vous allez voir, vous allez réaliser que vous savez beaucoup de choses. Mais ne croyez pas, il ne faut jamais croire !

 

14- La capacité de savoir si son malheur est temporaire ou permanent la communication avec les plans est importante, une fois que l’Homme va s’être saisi de cette réalité-là, à ce moment-là il ne sera plus seul avec son malheur, puis il va pouvoir automatiquement changer son taux vibratoire, puis graduellement rentrer en conscience, quand vous entrez en conscience, ces aspects astraux-là se défont, et éventuellement vous reprenez votre équilibre. 

 

15- Quand tu commences à être en contact avec ces plans-là, il y a des changements vibratoires qui se passent dans ta conscience, puis tu ne vis plus ton humanité comme avant. à partir du moment où tu arrêtes d’être innocent, puis tu commences à être conscient c’est là que tu t’aperçois que la vie n’est plus comme avant. 

On ne peut pas reculer puis il ne s’agit pas de reculer, seulement il ne s’agit pas de se presser non plus.

 

16- Si vous vous pressez, vous allez spiritualiser votre nature puis automatiquement vous allez diminuer votre nature, vous allez vous couper de vivre. Ne vous coupez pas de vivre parce qu’un jour, vous allez revenir, puis vous allez vouloir vivre, que vous soyez conscient ou n’importe quoi à partir du moment où ils vont vous prendre en main, à ce moment-là vous allez vouloir débarquer du train, puis là vous ne pourrez plus ! 

 

17- Pourquoi est-ce que l’Homme veut évoluer ? Ils disent : Parce que son âme est incertaine ! C’est l’incertitude. Si vous aviez de la certitude dans votre être, vous ne seriez pas intéressé à évoluer. S’il ne vous manquait rien, vous ne seriez pas intéressé à évoluer, c’est parce qu’il y a une partie de vous autres qui manque, vous n’êtes pas satisfait. Le gars il perd son job, il n’est plus intéressé au sexe, il n’est plus intéressé à faire l’amour à sa femme, il n’est plus intéressé, il veut devenir conscient ! Là, quand vous pensez à fusionner, là vous êtes faite à l’os !

 

18- Dans l’évolution de la conscience supramentale sur la Terre, l’homme ne croira pas. Il n’aura même plus les mécanismes intérieurs pour croire. Parce que sa pensée aura été changée par de la télépathie.Parce que croire est à l’involution ce que ne pas croire est à l’évolution. Si vous ne croyez pas, vous vous protégez, si vous vous protégez, vous êtes sain. La croyance, c’est le début du mal. La vibration, elle va grandir au fur et à mesure où vous allez vous habituer en tant qu’ego à supporter ce que vous savez, sans croire. 

 

19- La fusion, c’est un constat universel. L’état d’éveil de Bouddha, c’est un état mystique. On n’en est plus là, on est rendu en 1995, puis on a évolué depuis Bouddha. On est rendu dans le plan mental intégral, on est rendu dans le contact télépathique, on est rendu dans l’ouverture des circuits universels. On est rendu dans la compréhension du principe de l’amour, on est rendu dans la systématisation consciente et intégrale du moi humain. Bouddha c’est un mystique, on n’est plus là-dedans, c’est fini ça ! C’est le haut astral Bouddha. On est rendu dans le mental intégral. 

 

20- Les initiés du passé ont fait un travail, ont fait leur job. Ils ont établi un niveau de conscience sur la Terre pour la suprématie des plans astraux, puis dans l’évolution, la conscience sur la Terre qui va être établie par le principe de l’intelligence, ça va être pour la suprématie du plan mental. 


Écrire commentaire

Commentaires: 20
  • #1

    Edwige (lundi, 09 décembre 2019 22:15)

    1 Bernard
    Dans l’expérience humaine, quand on parle avec quelqu’un, on développe des choses, il y a de l’échange qui se développe puis il y a des prises de conscience qui se font. Au niveau cosmique c’est la même chose, dans l’évolution, l’Homme sera en communication télépathique avec le plan mental. Le fait de parler avec une intelligence de façon objective, ça ouvre instantanément des plans de conscience, jusqu’à quel point l’Homme va pouvoir le faire ça, ça dépend de sa propre conscience individuelle.

    Edwige
    Les échanges respectueux de la vibration de l'autre génèrent d'autres échanges qui s'affinent en intelligence et en conscience révélatrice. Le respect de la vibration de la source qui communique avec nous dégrossit le canal le télépathique en affinant la perception sensorielle et la subtilité de l'information qui descend. La communication intelligente qui ne passe pas par l'ego subjectif ni ses désirs, élargie les centres psychiques par lesquels coulent limpidement l'énergie créative de l'écriture télépathique. L'humain qui évolue progressivement sans chercher à évoluer, ça se fait à son insu, est assuré de la durabilité et de l'authenticité de cette communication.

    Josée
    Parler avec objectivité sur le plan matériel nous fait brûler du karma. Parler avec objectivité sur le plan mental nous fait brûler de la spiritualité. Quand on entre en contact avec un être humain avec qui on a un lien karmique ou quand on contacte le plan mental au début, on a respectivement le karma ou la spiritualité qui est à son maximum. Dans les deux cas, pour avoir l’objectivité qui va libérer la connexion, il faut être centré sur soi malgré le fait qu’on n’est pas des ingrats.

  • #2

    Josée (lundi, 09 décembre 2019 22:16)

    2 Bernard
    Si l’Homme s’exerçait à intervenir par télépathie tout le temps sur le plan mental, éventuellement son ego s’ajusterait, sa vibration s’ajusterait et éventuellement l’Homme découvrirait qu’il a en lui énormément de réponses.

    Edwige
    L'entraînement à la télépathie mentale au quotidien et de plus en plus longtemps jusqu'à ce que cela devienne une seconde nature burine l'ego jusqu'à sa transparence totale. Le taux vibratoire des corps subtils étant élevé également il n'a plus de question car toutes les réponses sont déjà en lui.

    Josée
    Un homme qui s’exercerait à ajuster son ego par rapport à sa télépathie, se désemcombrerait de ses croyances. Il se connecterait ainsi par lui-même et de mieux en mieux aux circuits universels et découvrirait avec une certitude grandissante que le savoir qui y circule circule aussi en lui.

  • #3

    Edwige (lundi, 09 décembre 2019 22:17)

    3 Bernard
    La science, elle est vaste et la science n’appartient pas simplement à un individu. La science intégrale fait partie du mouvement de la lumière à travers l’Homme, elle fait partie de l’homme, il n’est pas habitué à constater en lui-même qu’il a accès à cette science-là parce que la mémoire de sa race est trop forte.

    Edwige
    La science intégrale est aussi étendue que tous les univers réunis dans l'humain, mais il est empêché de faire corps avec l'énergie de cette science car son âme est totalement pervertie par des mémoires ancestrales.

    Josée
    Il faut que le plan mental nous impose une initiation pour nous faire prendre pleinement conscience du petit théâtre bien hermétique où on est enfermé. Il faut donc qu’ils ouvrent plus ou moins violemment un canal dans l’ego. Ensuite ils travaillent à nous faire voir l’opacité de ce canal, ce qui fait qu’on réalise enfin leur présence et on finit par apprendre à se tasser pour les laisser travailler.
    Mais quand le canal est assez dégrossi pour permettre une communication dans les deux sens, tout change. Alors c’est à nous autres - et à nous autres seulement - de développer avec eux une communication qui va dans les deux sens. C’est comme si l’Angleterre avait créé le tunnel sous la manche sans la France et que la France devait maintenant se désimpressionner de ça et y envoyer son trafic avec sa pleine prépondérance nationale.
    On doit maintenant déranger l’Angleterre. Le tunnel n’est plus un chantier, on a droit d’y entrer en force et, ce faisant, on se centre et, ce faisant, on devient nous-mêmes un centre de circulation et, ce faisant, on ne voit plus l’Angleterre comme un centre de circulation ou le tunnel comme un centre de circulation. On est l’égal des instances du plan mental mais on doit l’implémenter. On rayonne kif kif seulement si on se donne prépondérance en ce qui a trait à situer le centre de la circulation. Sinon, c’est qu’on est en train de se faire sucer les méninges par l’astral.

  • #4

    Josée (lundi, 09 décembre 2019 22:18)

    4 Bernard
    Un ego qui veut tout savoir, là vous allez faire de l’anxiété. Vouloir tout savoir ça, ça fait partie du corps de désir, c’est une perte de temps, pouvoir accéder à tout quand vous avez besoin, là ça vaut la peine, pouvoir accéder à ce que je veux savoir, ça c’est mon droit.

    Edwige
    Un ego curieux, qui emmagasine du savoir est en mal chronique du désir de briller en société, perd du temps dans des diners mondains pour épater la galerie, c'est un ego narcissique… Cet ego ne sait pas que dans l'échange réciproque il peut savoir tout ce qu'il a besoin de savoir car c'est de la prérogative de l'ego transparent dans son autorité intérieure.

    Josée
    Avec le plan mental, on est en attente d’information de façon plus pernicieuse que sur le plan matériel. Le désir, la curiosité, c’est de la mendicité spirituelle, on tire sur la jupe ‘s’il te plait maman’ mais maman-le-plan-mental est occupée alors on met un couvercle spirituel sur la pulsion et on se ronge un ongle pour pas dire qu’on se ronge un nerf. Comme tu dis, un ego qui est dans sa transparence repère son attitude mendiante et se recentre dans son autorité propre. C’est de là qu’il sait ce qu’il a réellement besoin de savoir et qu’il commande de savoir.

  • #5

    Edwige (lundi, 09 décembre 2019 22:18)

    5 Bernard
    La dualité qui vous habite, ça fait partie de la réflexion de votre conscience mentale. La conscience mentale c’est une conscience réfléchie. Puisque vous pensez, vous êtes obligé de réfléchir constamment sur ce que vous savez et vous ne pouvez pas comprendre ce que vous savez. Comprendre ce qu’on sait implique automatiquement ne pas pouvoir réfléchir dessus. Si je réfléchissais, je serais automatiquement habité par la polarité de ma conscience mentale et automatiquement je voudrais saisir les deux aspects de ce que je sais, c’est-à-dire ce que je pense que je sais, puis ce que je voudrais être sûr de ce que je sais. je serais automatiquement victime du phénomène de la vérité puis du mensonge, il faut réellement comprendre que la vérité, c’est l’envers du mensonge.

    Edwige
    Nos polarités féminin/masculin en déséquilibre sont en perpétuel combat entre la réflexion du rationnel et de l'intuitif. Le masculin rationnel qui réfléchit sur ce qu'il croit savoir empêche de comprendre ce que le féminin intuitif sait. Le féminin intuitif, directement connecté à sa source, a du discernement pour cerner la polarité des deux pôles de sa conscience mentale avec un qui croit savoir et l'autre qui doute. Entre croire et douter le point de vérité se situe au milieu dans le discernement.

    Josée
    On a droit à nos besoins, ils sont notre chemin. Comprendre est un besoin. En ajustant son ego dans une télépathie mentale, l’homme satisfait son besoin, il le fait par lui-même et de façon assouvissante. Il n’a plus besoin de ressasser la chose par la suite. S’il le fait, il revient en arrière, dans ses jeux d’ombre et de lumière qui ne produisent que du doute.

  • #6

    Josée (lundi, 09 décembre 2019 22:19)

    6 Bernard
    Une fois que l’Homme va être en conscience mentale, que l’Homme va être en conscience intégrale, que l’Homme va avoir un mental unifié, il ne sera plus intéressé à la vérité, quand on n’est plus intéressé à la vérité, on n’est plus intéressé à savoir, parce qu’on a accès à ce qu’on a besoin de savoir pour le travail qu’on a à faire. Un Homme qui sait quoi que ce soit, ce n’est pas pour lui qu’il sait, c’est pour son travail. Je peux très bien vous dire quelque chose dans un temps, puis dans un autre temps, le défaire, pour aller plus loin dans la recherche du mystère, c’est-à-dire dans l’effondrement du mensonge.

    Edwige
    Avec un cerveau éthérique développé et ancré dans son autorité intérieure il n'y a plus aucun autre intérêt que communiquer avec sa source, sans pour autant communiquer ce que l'ego désire mais ce que le job est programmé à faire. Dans cette communication télépathique progressive les informations peuvent sembler se contredire, en fait elles se remanient grâce à l'affinement du processus vers le détricotage du réel dans l'information.

    Josée
    L’ego conscient travaille d’arrache-pied pour détricoter l’information mentale et y démanteler le mensonge là où qu’il se terre en effet de miroir de ses propres mensonges. On déloge beaucoup de mensonge en en vomissant un sans le dépolariser complètement ce qui nous fait tomber dans la peur de ce mensonge qui est aussi un mensonge - à régurgiter aussi. Mais tout ce temps-là la vibration s’altère, elle franchit ses seuils et ses étapes. C’est tout naturellement qu’on apportera dans le monde ce qu’on est en train de découvrir maintenant sur le mensonge.

  • #7

    Edwige (lundi, 09 décembre 2019 22:19)

    7 Bernard
    Au début c’est normal de souffrir de savoir, parce qu’au début, on n’est pas capable en tant qu’ego de contenir le mouvement de l’énergie qui est perpétuel. Quand vous serez bien exercé à contenir votre savoir, tout le temps, 24 heures par jour dans n’importe quelle expérience, éventuellement ça ne vous dérangera plus, puis à ce moment-là, le savoir ça fera partie intégrale de votre conscience, habituez-vous à savoir.

    Edwige
    Au commencement du processus de conscience télépathique la souffrance est aigüe, à fleur de peau. Cette énergie de création incessante est difficile à supporter en continue, des pauses et du repos sont indispensables pour intégrer cette nouvelle faculté. L'entrainement au quotidien, dans les plages horaires qui nous convienne au début, aide à élargir ce temps de connexion à la source qui se transmute en seconde nature, en conscience intégrale d'où le savoir coule de source à la demande.

    Josée
    La volonté est un principe, avec ses corollaires, le discernement, le respect, la résilience, la neutralité. La permanence ne peut pas être un principe, il y a toute une série de réarticulations de notre programmation où le repos a sa place pour équilibrer la souffrance. Quand on traverse cette impermanence, on souffre de ce qu’on sait, on s’y attache, on s’y identifie, on veut être reconnu par les autres et puis on vit la polarité inverse, on bute à notre ignorance et à une déception qui nous accable. Heureusement le désir de savoir baisse, remplacé par le besoin de nous protéger. De là, un besoin de permanence se développe, on est saisi du goût de prendre le contrôle de la continuité de la télépathie. On détient les clés du paradis.

  • #8

    Josée (lundi, 09 décembre 2019 22:20)

    8 Bernard
    Quand la vibration va se développer, puis elle va se développer, que la conscience va grandir, c’est comme si vous allez être toujours en conscience par rapport à ces plans-là, par rapport à votre, par rapport à la vibration, à ce moment-là, ça n’arrête plus, ça fait partie de ta vie, ça fait partie de ton êtreté, ta réalité.

    Edwige
    A force de s'ancrer réellement dans l'intelligence et la volonté de sa conscience mentale dans un parfait équilibre des 3 cerveaux intuitif - rationnel – émotif, la conscience vibratoire et le lien télépathique avec la source se fortifient pour s'établir définitivement, c'est l'accouchement d'un nouvel ego dans sa réelle identité.

    Josée
    La vibration, c’est la manipulation, toujours reprogrammée, du plan mental (ou, dit plus spécifiquement, la manipulation de notre contrepartie sur le plan mental, parfois appelée ajusteur de pensée). Mais c’est aussi ce qu’on appelle notre ‘conscience’. C’est notre énergie intégrale de l’instant, avec ses goûts et ses dégoûts qui sont nos besoins réels de l’instant. Même si elle nous tend des pièges, il faut coller dessus sinon elle peut être récupérée par l’astral. Coller à sa vibration signifie rester neutre face à notre programmation. Ça signifie être toujours en conscience par rapport à ces plans-là.

  • #9

    Edwige (lundi, 09 décembre 2019 22:20)

    9 Bernard
    Quand vous commencez à savoir, vous ne pouvez pas reculer en arrière, ça grandit puis ça grandit, seulement ça se raffine puis ça s’ajuste puis ça s’ajuste, puis ça s’ajuste. C’est quand on commence à savoir qu’on sait, puis qu’on sait qu’on sait, puis qu’on est sûr qu’on sait, qu’on a la certitude de savoir, qu’on commence à être bien dans notre peau. À ce moment-là on est moins intéressé à des questions mais on est capable de les formuler pour simplement étendre le savoir puis le développer. Quand vous serez réellement établi dans votre savoir, vous ferez comme moi, puis vous direz comme moi, que ça n’a pas d’allure de ne pas savoir.

    Edwige
    Dans le processus vers une conscience mentale intégrale aucun saut en arrière n'est possible. Le TGV de la télépathie roule à grande vitesse vers la source, il accroche toujours plus de wagons dans lesquels on est assis confortablement pour déchiffrer vibratoirement les informations pointues qu'ils contiennent sans douter de ces informations. On est capable d'énoncer clairement son besoin de les développer pour aller plus loin encore.

    Josée
    Après des débuts si patients qu’on en languissait de doute, l’évolution devient si rapide qu’elle remplit les journées de découvertes. On n’est plus dans la brume existentielle, on est au pays des réponses et autres retours sur l’investissement. Le gros du karma est brûlé.

  • #10

    Josée (lundi, 09 décembre 2019 22:21)

    10 Bernard
    Quelle est l’importance de la conscience supramentale sur Terre ? Il n’y en a pas d’importance, ce qui est important c’est la psychologie qui est en arrière. La conscience supramentale, ça va être simplement le résultat de cette psychologie extraordinaire que l’Homme va développer lorsqu’il va prendre conscience qu’il est à la fois âme et esprit. On vit bien plus comme si on était des âmes que des esprits ! Est-ce que vous avez tendance à vous mettre sous la vibration d’un autre ? en tant qu’âme, on est prêt à se mettre sous la vibration d’un autre ou d’un système alors qu’en tant qu’esprit, on n’est pas capable !

    Edwige
    De tous temps nous avons été sous la tutelle d'une âme programmée pour son expérience et non programmés pour utiliser intelligemment la puissance de l'énergie vibratoire de la lumière de notre esprit. De fait cette âme nous a assujettis à l'astralité des basses vibrations des autres et du système matriciel. En prenant conscience que nous ne sommes pas habités seulement par une âme en quête d'expériences mais habités également par un esprit qui peut aider l'ego à entrer dans une conscience supramentale. En développant cette conscience au-delà du mental réflectif, l'ego entrera dans une conscience intégrale, dans une nouvelle science ; celle de la psychologie évolutionnaire.

    Josée
    L’esprit arrive sur Terre, en ce monde de chimère, rendu manifeste via la conscientisation vibratoire individuelle des gens sensibles. L’arrivée de l’esprit se révèle dans le secret de leur ego, où il leur dicte la voie de leur survie. C’est si central, si intime que tous ces gens sensibles reconnaissent le réel de ces dictées et permettent que ces dictées de l’esprit les réintègrent au réel. Cesser de tourner en rond comme leur dicte leur âme est difficile mais ressenti comme un remède urgent.
    ENFIN l’avenir verra se renchérir l’une l’autre la sensibilité vibratoire et la diffusion vibratoire de la nouvelle instruction. Les gens sensibles, éveillés à la nature vibratoire de chaque situation où ils se retrouvent, se verront éventuellement dans l’impossibilité totale de ne pas se respecter vibratoirement. Chacun deviendra alors in-capable de se mettre sous le taux vibratoire de qui ou quoi que ce soit au nom d’une forme quelconque enregistrée dans son âme.

  • #11

    Edwige (lundi, 09 décembre 2019 22:21)

    11 Bernard
    Est-ce que vous avez tendance aussitôt que vous êtes en opposition avec un autre ordre d’autorité ou d’idée vous vous mettez en vibration ? Si vous dites : ça me met en vibration, vous êtes en mouvement vers le développement de votre esprit ou d’intégration de votre esprit avec votre âme ! ça fait partie du processus d’unification, de fusion. C’est là que la vie commence à être intéressante, c’est là que la conscience commence à être intégrale, c’est là que l’Homme commence à être réel. C’est là que l’Homme se sépare de sa nature animale et commence à rentrer dans sa nature systémique ou cosmique. La vie commence à être intéressante, en tant que science ! Elle est très intéressante, parce que là, elle est ouverte à TOUT ! Puis tout est compréhensible, tout se comprend.

    Edwige
    Lorsque nos automatismes nous prédisposent ou nous éduquent à nous mettre en "opposition" avec ce qui est conventionnel, nous entrons dans un processus de conscientisation et progressivement vers la fusion âme/ego/esprit. Cette fusion transforme l'homme animal en homme réel, qui dispose d'une conscience intégrale pour communiquer avec son double éthérique, cosmique et l'esprit universel. Sa vie enfin devient passionnante car il observe les souffrances comme une science ouverte à tous les possibles où tout est accessible à la compréhension mentale.

    Josée
    L’opposition, c’est une affaire de centricité. L’opposition ressentie par l’ego entre la centricité et le test lui pose un choix : se soumettre (se trahir) ou se respecter. Se respecter exige de se mettre en vibration pour résoudre le test créativement.
    La théorie est simple mais la pratique demande de la maturité, c.a.d. un écœurement d’être victime de quoi que ce soit, grosse malédiction ou petite pensée. Quelle que soit la forme de test présentée par le plan mental, il faut se brasser, échapper à la tentation de se soumettre et mettre à profit l’intelligence universelle en soi. Intégrer l’impression de dualité de l’opposition, c’est se ramener au bon endroit : soi !

  • #12

    Josée (lundi, 09 décembre 2019 22:22)

    12 Bernard
    Parler avec l’invisible, ce n’est pas précis, parce qu’une fois que vous allez commencer ça, ça s’ouvre puis ça s’ouvre puis ça s’ouvre. Quand vous êtes en communication intérieure, apprenez à ne pas croire. Si vous êtes capable de comprendre ça une fois pour toutes, c’est correct, sinon ils vont vous charrier, ils vont vous charrier ! Faites la communication mais protégez-vous tout le temps. Si vous ne croyez pas, vous n’aurez jamais de problème avec personne, que ça soit de l’astral, le mental.

    Edwige
    La communication télépathique se fait "réelle" progressivement, au début on tâtonne, on explore, on objective les informations tel un détective qui traque les désirs narcissiques de l'ego et les empreintes vampiriques astrales. Peu à peu on ne croit plus ni ne désire plus rien, on n'a plus de doute sur la réalité de ce qui descend, on fait confiance en sa source tout en s'interposant aux intrus qu'ils soient astraux, egotiques ou venant d'autres plans d'intelligences archontiques, lucifériennes ou sataniques.

    Josée
    Sans centricité, la communication est unilatérale, c’est de la manipulation réussie à nos dépens. Ce qui vient de l’invisible doit être ajusté ici, à nos frais consentis ici sur le plan matériel.

  • #13

    Edwige (lundi, 09 décembre 2019 22:23)

    13 Bernard
    Ça va vous permettre en tant qu’ego de vous habituer à des notions plus vastes, à un champ de conscience plus vaste, ainsi de suite. Votre conscience va s’ouvrir puis s’ouvrir. Puis ça va vous amener graduellement à être plus confiant en ce que vous savez. Puis vous allez voir, vous allez réaliser que vous savez beaucoup de choses. Mais ne croyez pas, il ne faut jamais croire !

    Edwige
    En faisant confiance en sa source, tout en s'interposant aux intrus qu'ils soient astraux, egotiques ou venant d'autres plans d'intelligences archontiques, on entre dans un champ de conscience unifié de plus en plus élargi. On ne doute plus de ce que l'on sait au moment où l'information descend tout en gardant la distance nécessaire pour que le discernement établisse la réalité de ce qui vient au bout des doigts, sous la plume ou le clavier.

    Josée
    C’est notre discernement ici sur Terre qui établit le réel dans le grand sidéral. Notre discernement est un outil indispensable aux circuits universels. Mais pour le développer il faut voir en quoi il nous est indispensable à nous. Nous nous syntonisons avec les circuits universels chaque fois que nous ajustons ce que le mental envoie dans ce canal qui nous traverse, qui constitue notre conscience. Croire va au contraire ajouter de l’opacité au canal. Croire c’est s’attacher au passé.

  • #14

    Josée (lundi, 09 décembre 2019 22:23)

    14 Bernard
    La capacité de savoir si son malheur est temporaire ou permanent la communication avec les plans est importante, une fois que l’Homme va s’être saisi de cette réalité-là, à ce moment-là il ne sera plus seul avec son malheur, puis il va pouvoir automatiquement changer son taux vibratoire, puis graduellement rentrer en conscience, quand vous entrez en conscience, ces aspects astraux-là se défont, et éventuellement vous reprenez votre équilibre.

    Edwige
    La communication avec sa source permet d'objectiver la nature vibratoire de la souffrance. Ces notions nouvelles amènent à une compréhension cosmique de l'énergie créative des émotions en tant que science du mental.
    Cette compréhension change progressivement le taux vibratoire des corps subtils pour entrer dans une conscience élargie qui détruit les formes psychologiques de la souffrance et nous ramène dans l'équilibre énergétique de tous nos corps physique et éthérique.

    Josée
    La science de l’émotion, c’est ici qu’elle va être inventée. Notre moulin va tourner, notre rivière va couler. Et tout ce qui court comme énergie dans l’univers va se débloquer un tant soit peu.
    La solitude de l’inconscience est une promiscuité avec les entités astrales. En faisant table rase de ces intrus, on se libère se l’englobement d’un chagrin d’être seul que l’astral avait induit.

  • #15

    Edwige (lundi, 09 décembre 2019 22:24)

    15 Bernard
    Quand tu commences à être en contact avec le plan mental, il y a des changements vibratoires qui se passent dans ta conscience, puis tu ne vis plus ton humanité comme avant. À partir du moment où tu arrêtes d’être innocent, puis tu commences à être conscient c’est là que tu t’aperçois que la vie n’est plus comme avant.
    On ne peut pas reculer puis il ne s’agit pas de reculer, seulement il ne s’agit pas de se presser non plus.

    Edwige
    Le contact avec la vibration de l'énergie supramentale provoque des bouleversements vibratoires dans notre conscience. En sortant de l'ignorance spirituelle on devient conscient des mensonges perpétués contre nous. Notre vie prend un nouveau départ, tous les plans de cette vie sont naturellement affectés, on ne peut faire marche arrière mais marcher autrement dans cette nouvelle direction sans se faire disperser et à son rythme.

    Josée
    Il est tentant de voir le plan mental comme quelque chose d’extérieur à notre personne qu’il faut inclure dans la résolution de nos problèmes et qui par ailleurs nous règle des problèmes vieux comme le monde, mais par surprise - comme un ami qui passe chez vous quand tu n’es pas là et qui sort son doigté d’homme à tout faire pour te réparer 2-3 trucs. Mais cet ordonnancement des choses émane de l’élévation soudaine de notre taux vibratoire qui nous intègre plus avant dans les circuits universels et fait que la puissance passe désormais par nous, le plus souvent par bouffée volontaire de conscience mais parfois aussi juste par notre état vibratoire, à l’insu de l’ego.

  • #16

    Josée (lundi, 09 décembre 2019 22:24)

    16 Bernard
    Si vous vous pressez, vous allez spiritualiser votre nature puis automatiquement vous allez diminuer votre nature, vous allez vous couper de vivre. Ne vous coupez pas de vivre parce qu’un jour, vous allez revenir, puis vous allez vouloir vivre, que vous soyez conscient ou n’importe quoi à partir du moment où ils vont vous prendre en main, à ce moment-là vous allez vouloir débarquer du train, puis là vous ne pourrez plus !

    Edwige
    Évoluer à son rythme sans empressement est capital pour se désastraliser progressivement. Si nous sommes soutenus et habités réellement par nos instances éthériques elles ne nous feront pas oublier qui nous sommes, ni ne nous empêcherons de vivre notre plan matériel car elles ont aussi à apprendre de nous dans la matière.

    Josée
    Comment ça, ils vont nous prendre en mains ? En tout cas, pour commencer avec ce qui est plus clair, la nature humaine doit être centrée ici, gérée ici, équilibrée par nous-mêmes. Mais cette prise en mains ne correspond qu'avec la phase de l'intégration de la fusion. Quand on se morontialise, on vit une programmation mur à mur, comme le visiteur du musée qui se fait diriger de salle en salle et expliquer les choses par un écouteur dans son oreille. Comme dans l'exemple, on est content quand même parce qu'on va de découverte en découverte.

  • #17

    Edwige (lundi, 09 décembre 2019 22:25)

    17 Bernard
    Pourquoi est-ce que l’Homme veut évoluer ? Ils disent : Parce que son âme est incertaine ! C’est l’incertitude. Si vous aviez de la certitude dans votre être, vous ne seriez pas intéressé à évoluer. S’il ne vous manquait rien, vous ne seriez pas intéressé à évoluer, c’est parce qu’il y a une partie de vous autres qui manque, vous n’êtes pas satisfait. Le gars il perd son job, il n’est plus intéressé au sexe, il n’est plus intéressé à faire l’amour à sa femme, il n’est plus intéressé, il veut devenir conscient ! Là, quand vous pensez à fusionner, là vous êtes faite à l’os !

    Edwige
    L'incertitude est un manque flagrant de transparence de l'ego insatisfait de sa vie et obsédé par des changements qu'il attribue à la conscience et non aux travaux de sa volonté et de son intelligence. Abandonnant tout ce qui fait sa vie matérielle, pour laquelle il s'est incarné sur terre, il se croit dans un chemin évolutif de fusion, alors qu'il n'est que bluffé par des illusions astro-spirituelles.

    Josée
    Sur la Terre, la personne riche veut continuer à s’enrichir, la vedette veut devenir encore plus populaire, l’intello veut toujours manger de nouveaux livres, mais au niveau vibratoire, plus ta fréquence monte, plus s’estompe ton ancien désir de monter parce que le désir ne survit pas à cette altitude.

  • #18

    Josée (lundi, 09 décembre 2019 22:25)

    18 Bernard
    Dans l’évolution de la conscience supramentale sur la Terre, l’homme ne croira pas. Il n’aura même plus les mécanismes intérieurs pour croire. Parce que sa pensée aura été changée par de la télépathie. Parce que croire est à l’involution ce que ne pas croire est à l’évolution. Si vous ne croyez pas, vous vous protégez, si vous vous protégez, vous êtes sain. La croyance, c’est le début du mal. La vibration, elle va grandir au fur et à mesure où vous allez vous habituer en tant qu’ego à supporter ce que vous savez, sans croire.

    Edwige
    En grandissant dans une conscience au-delà du mental inférieur toutes les croyance et illusions s'effondrent par la télépathie supramentale. Cette télépathie est un garde-fou contre les conditionnements spirituels, elle nous protège contre l'insanité astrale et la vibration télépathique de notre source universelle nous entraine à savoir sans douter d'elle.

    Josée
    Je me demande si la mécanique éthérique qui produit la capacité de croire ne vient pas de la présence du règne élémental dans l’éther de nos neurones. Car il me semble que, comme les bactéries qui soutiennent le travail de nos intestins, les entités élémentales ont toujours soutenu le travail de notre corps éthérique. Peut-être que leur travail de bas éther plaçait nos neurones sous la vibration astrale où tout est associé par croyance. Le contact avec l’espace outre-astral les fait peut-être changer d’allégeance et cesser de participer à notre capacité à croire.

  • #19

    Edwige (lundi, 09 décembre 2019 22:26)

    19 Bernard
    La fusion, c’est un constat universel. L’état d’éveil de Bouddha, c’est un état mystique. On n’en est plus là, on est rendu en 1995, puis on a évolué depuis Bouddha. On est rendu dans le plan mental intégral, on est rendu dans le contact télépathique, on est rendu dans l’ouverture des circuits universels. On est rendu dans la compréhension du principe de l’amour, on est rendu dans la Bouddha c’est un mystique, on n’est plus là-dedans, c’est fini ça ! C’est le haut astral Bouddha. On est rendu dans le mental intégral.

    Edwige
    Le mysticisme vient du haut astral nous avons crevé ce plafond pour entrer dans un plan ouvert aux circuits universels par le contact télépathique avec notre source. De ces contacts progressifs émergent la systématisation consciente du moi humain par le mental intégral, il nous aide à comprendre le principe de l’amour, voire à le réaliser ; c'est ça la fusion.

    Josée
    Ça ne goûte pas pareil vibratoirement, de s’écouter parler avec mysticisme et d’être partie prenante de la systématisation consciente et intégrale du moi humain. Mais tant qu’on n’est pas rendu dans cette dernière, on aura seulement une idée sur les deux. Et quand on marche avec seulement une idée psychologique des choses, on ne marche pas avec notre centre de gravité et on glisse de tout côté parce qu’on s’échappe et qu’on est récupéré par mille béquilles.

  • #20

    Josée (lundi, 09 décembre 2019 22:26)

    20 Bernard
    Les initiés du passé ont fait un travail, ont fait leur job. Ils ont établi un niveau de conscience sur la Terre pour la suprématie des plans astraux, puis dans l’évolution, la conscience sur la Terre qui va être établie par le principe de l’intelligence, ça va être pour la suprématie du plan mental.

    Edwige
    Les initiés de l'involution ont eu leur rôle dans la domination des plans astraux sur nous comme tout en chacun sur terre. Aujourd'hui le principe de l’intelligence devient la norme universelle du plan mental supérieur avec l'Intelligence et la volonté, dans un parfait équilibre des 3 cerveaux intuitif - rationnel – émotif, dans une conscience déspiritualisée, désastralisée, dé-égoïfiée.

    Josée
    Rien ne pouvait se manifester sur Terre et rester intact d’une récupération par les forces de domination. Tout ce qui fut beau fut enlaidi, tout ce qui fut simple devint compliqué, etc, parce que tout s’enfonçait dans l’artifice mis en place pour optimiser notre dominabilité. Maintenant que l’entropie atteint son comble, il ne dépend plus que de nous, à force de générer sur Terre la volonté et l’intelligence inhérentes au réel, d’exercer nos droits réels et d’assurer notre intégration individuelle au réel.