La Genèse du Réel

L’auteur a dû créer quelques néologismes qui, avec la force du temps s’incorporeront à la langue courante. De plus, certains mots communs ont engendré des familles et développé des significations nouvelles. Ce glossaire permet de fixer le ton de l’ensemble des ces mots anciens et nouveaux.

L’évolution de la race humaine ne prendra un tournant radical que lorsque se manifesteront sur le globe les forces de la sphère mentale, ou du plan des esprits non nés. Ces intelligences représenteront la finalité du pacte de vie entre l’homme nouveau et les plans invisibles qui, de tout temps, ont servi d’intermédiaires entre la vie de la terre et la vie de l’âme.

L’homme nouveau découvrira que la lumière astrale de l’esprit n’est qu’une fourberie cosmique. Elle l’empêche de reprendre le pouvoir de l’énergie universelle sous son contrôle et elle contient la totalité des probabilités d’échec de l’homme devant la liberté transcendante de sa volonté contre les sphères. La conscience supramentale mettra à jour la subtilité de l’esprit et de son fonctionnement à travers le psychisme humain.

Comme l’homme involutif est doté de facultés primaires et arbitraires, sa notion du bien et du mal ne dépasse pas le seuil de sa philosophie morale ou de son éthique religieuse et spirituelle. Cette dualité représente la nature humaine déchirée par l’inconscience de la vie qu’elle ne comprend pas, et dont la vision n’est soutenue que par une intelligence réflective sans puissance créative.

La psychologie supramentale révélera l’influence du double luciférien chez l’être involutif et jettera de la lumière sur la nature du double universel de l’homme. La science de la conscience évolutive permettra de reconnaître les aspects dégénérescents des forces psychiques inconscientes et du jeu qu’elles peuvent mettre en œuvre si l’homme vit sa conscience en fonction de forces occultes dont il ignore la nature.

La nouvelle civilisation s’implantera à l’intérieur de la terre jusqu’à une profondeur égale à une demi journée de marche normale. Ce lieu géographique sera ouvert à l’homme nouveau lors de la rencontre avec les plans supérieurs de l’évolution systémique. Les nouveaux êtres seront transformés dans leur corps matériel et verront apparaître devant leurs yeux leur forme éthérique.

La puissance créative de la conscience supramentale fera éclater la forme et la conception occulte des mondes spirituels. Autant l’homme ancien, à travers ses ardentes recherches, avait succombé aux voiles spirituels de sa conscience naïve et encore trop divisée, autant l’homme- lumière donnera naissance à une science universelle qui démystifiera les mondes spirituels.

Les morts ne sont pas ce que l’homme croit. Ils disposent d’un pouvoir énorme sur lui par le biais de ses pensées subjectives, ce qui leur permet de lui faire croire ce qu’ils veulent. Cette condition constitue le fondement même de l’involution et de la condition humaine. Les morts représentent une dimension d’intelligence basée sur la haine de l’homme, développée par ces entités à partir du moment où ils ont dépassé les limites du corps matériel.

L’esprit est une dimension intelligente de la lumière, un aspect de la réalité évoluant dans les mondes de la forme mentale. Il constitue le plus haut niveau d’intelligence créative qui soit, et sa nature n’est pas souillée par les plans inférieurs de l’expérience évolutive. L’esprit n’existe pas en tant que mémoire, mais il représente l’expérience universelle de la lumière sur les plans élevés du monde mental de la forme.

L’intelligence dans l’univers est créée par le mouvement incessant du feu cosmique, cette force dont la nature est attribuable à la totalité des mondes en évolution, qui sont aspirés vers les plus hauts plans de vie possible. L’intelligence créative de l’homme intégral représentera un niveau supérieur du feu cosmique sur terre.

Afficher plus